Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

13 janvier 2009

 

 

Prologue

Prenez le temps de lire et de contempler les photos tout en vous instruisant.
Dans les écritures qui vont suivre, il y aura trois articles qui sont, en quelque sorte, liés. Puisqu'ils font partie de la même entité : le village d'Arques près de Couiza, je ne vous en dit pas plus, je vous laisse découvrir ceux-ci, au fur et à mesure de leur édition.

 

Nous sommes allés visiter ce château du moyen âge magnifique aux couleurs ocres situé pas très loin de Couiza et de Rennes-le-Château. Si vous êtes dans le secteur allez-y !

 

Pour vous situer le village d'Arques il est à 51 km de Carcassonne. Plus en détail par rapport à Carcassonne, vous avez plein sud Limoux (D118), 15 km au sud de Limoux vous avez Couiza, là vous prenez vers l'Est la D613, Arques est à 11 km de Couiza, ou encore 24 km au Nord / Est de Quillan.
De Belcaire compter 50 minutes environs pour vous y rendre.

 

 

 

 

Je vais vous faire découvrir l'histoire de ce château en photos, suivez le guide ...

 

Le blason d'Arques


Voilà le château tel qu'on l'aperçoit de la route qui mène au village d'Arques

Le territoire d'Arques est situé sur les bords du Rialsès et sa vallée avaient, à l'époque carolingienne comme capitale Rennes-le-Château, à la limite du Razès et du Termenès.

 

Approchons un peu de l'enceinte ...

 

Panorama de l'ensemble du site historique ...

 

Les couleurs de la pierre sont magnifiques, elles varient selon le temps, mais une fois encore nous n'avons pas eu de chance, le temps était mitigé ce jour là ...

 

On approche de l'entrée, remarquez la machine de guerre sur la gauche ...
 

Reconstitution d'une machine de guerre du moyen âge. Il s'agit d'un mangonneau à roue de carrier qui permettait d'abaisser la flèche chargée de lourdes pierres, vous devinez la suite ...

 

 

Un haut donjon destiné à illustrer à jamais le patrimoine monumental du Languedoc médiéval ...

 

Accès dans l'enceinte du château par cette porte à herse et assommoir sur la face Sud-Est

 

Le blason, motif héraldique aux armes de la famille Voisins situé au-dessus de la porte d'accès de l'enceinte fortifiée.

 

Plan masse du lieu

Avant de franchir cette entrée, je vais vous relatez l'histoire du Château en quelques mots ...

 

 

il y a peu de châteaux français et même européens pour présenter un plan d'une si belle simplicité, toute de rigueur féodale et d'efficacité militaire.
Le château d'Arques est un chef-d'œuvre de l'art gothique en architecture militaire. Il faut savoir, qu'il n'y a pas eu de résistance cathare en ces murs.

 

Voici son histoire : Simon de Montfort s'empara et pilla en 1210 le village fortifié d'Arques. Pierre Voisins compagnon d'armes et lieutenant de Simon de Montfort est récompensé et confirmé baron d'Arques en 1226, et lui donna les terres du Haut Razès en 1231, après la croisade contre les Albigeois en terre cathare.

En complément d'information, sachez que Pierre Voisins était originaire de l'actuel département des Yvelines.

Le château a été construit un peu plus tard, par ses descendants, Gilles de Voisin un des fils, commença la construction en 1280, pour se terminer à ce que nous connaissons aujourd'hui en 1310 par le petit fils Gilles II, mais il ne fut jamais achevé et devint une résidence aristocratique plus qu'une forteresse militaire. Il s'agissait à l'époque de défendre la vallée du Rialsès et de contrôler les voies qui conduisaient aux Corbières et au pays Cathare.
Arques fut délaissé vers 1518 lors de l'extinction de la famille Voisin, la famille De Joyeuse en prend possession lorsque la dernière descendante des Voisins, Françoise épouse le vicomte De Joyeuse. C'est en résistant victorieusement au siège installé par les protestants en 1575 que le château d'Arques entre vraiment dans l'histoire. Le château fut vendu comme bien national à la révolution et subit quelques dommages. Il sera classé monument historique en 1887. Le donjon deviendra propriété communale en 1910.

Ce que l'on peut voir aujourd'hui a donc été construit aux 13ème et 14ème siècle. L'enceinte de se site fortifié est rectangulaire 55 x 51 mètres, on y accède par une porte en arc brisé munie d'un mâchicoulis ornée au sommet d'une clef de voûte aux armes de la famille Voisins, que vous avez pu voir sur les photos précédemment (pour ceux que cela intéressent, ces armoiries sont décrites ainsi "De gueules à trois fusées d'or en fasce, accompagnées en chef d'un lambel à quatre pendant de même").

 

Tour logis dans l'angle Sud-Ouest

 

Dans l'angle Sud-Ouest, il y a une tour logis carrée qui date du 14ème et 15ème siècle dont on visite actuellement deux niveaux desservis par un escalier à vis situé dans une petite tour attenante qui comporte une archère au nord au-dessus de la porte. Vous découvrez, une salle basse partiellement souterraine est voûtée en berceau et percée de trois petites ouvertures de lumière, et une salle haute voûtée d'ogives avec des culots sculptés avec art représentant 3 hommes et 1 femme cela rappelle le style du château de Puivert, deux fenêtres géminées trilobées éclairent cette salle. Une cheminée orne la construction. De nombreux bâtiments devaient exister le long de l'enceinte à l'époque.


Aprés avoir franchi la porte conduisant dans la vaste cour, vous tombez nez à nez avec la tour maîtresse qui constitue l'élément dominant du site, magnifiquement bien conservé. Celle-ci est le complément de l'aile résidentielle.

Avant de pénétrer dans le donjon examinons celui-ci de l'extérieur ...

 

La tour-résidence ou donjon est un très bel exemple d'architecture civile des années 1300 ...

 

Remarquez la disposition des archères à bêche ...

 

 

Le donjon est flanqué de 4 tourelles sur contreforts perpendiculaires avec mâchicoulis dans les angles ...
 

Magnifique, admirez l'architecture de ces contreforts ...

 

On aperçoit un nombre impressionnant d'archères à bêche et le passage à l'appareil à bossages dans la partie supérieure que l'on détaille mieux sur la photo suivante ...
 

La tour est bâtie en pierres lisses jusqu'aux trois quarts de sa hauteur, la tour est ensuite appareillée en bossages, on le distingue trés bien sur cette photo ...

 

L'arrière du donjon ...

 

Au centre de l'enceinte, s'élève un donjon élégant quadrangulaire intact du 13ème siècle, 13 mètres par 12,50 mètres et s'élevant à 25 mètres de haut avec 4 niveaux voûtés d'ogives desservis par un escalier à vis dans l'échauguette du sud-est. Bâti en beau grès doré et pourvu de très nombreuses meurtrières. Ce donjon est un des plus beaux de France, il est original à cause de ses tourelles d'angle montées sur des socles évidés et sa partie supérieure est ornée d'un appareil à bossage avec chacune 6 archères à bêches. Chaque base des tourelles sont percées d'ouvertures formant des mâchicoulis, 4 archères à bêches dont 5 sur la face avant et 2 à étrier sur chaque face et un assommoir au-dessus de la porte d'entrée.

 

Voici en coupe l'élévation du donjon
 

 

 

 

 

La salle basse, avec son plafond voûté en ogive et sa clé de voûte percée dont j'ignore la fonction principale, peut être un usage domestique et de surveillance ...

 

 

 

Montons au premier étage par un escalier à vis

 

Salle du 1er étage voûté d'ogives octopartites et cheminée ...

 

 

Au niveau 1 la salle dénote un certain niveau de confort.

 

Admirez l'assemblage de cette voûte et cette croisée d'ogives magnifique ...
 

Fenêtre à niches et coussièges, à minces profils et trilobes formant des croisées sans vraiment l'être ...

 

Gros plan sur la cheminée du 1er étage ...

 

Accédons au 2 ème étage ...

 

panorama du 2 ème étage ...

 

le 2 ème et 3 ème étage sont des étages plus nobles servant de grandes salles dotées de très belles fenêtres, celle-ci du niveau 2 reçoit un plancher et un plafond à poutres, équipée d'une grande cheminée....
 

Ouverture prouvant l'émergence d'un escalier en bois dans ces années 1300 ...

 

Le puit de l'escalier bois qui n'a pas été rénové ...

Nous arrivons au 3 ème niveau ...

 

panorama de la grande salle monumentale du 3 ème étage superbe, aux nombreuses ouvertures ...

 


 

Je vous laisse admirer cette salle superbe ...

 

gros plan sur la charpente rénovée ...

 

Au niveau 3 c'est l'étage principal de défense, la salle est octogonale, les murs sont troués d'archères à bêches et de baies rectangulaires avec une disposition symétrique. C'était l'endroit où était logé la garnison qui pouvait compter une quarantaine de soldats pouvant défendre en même temps le donjon.

 

J'ai rassemblé ici des extraits de mes photos, quelques exemples des ouvertures que l'on peut admirer au château d'Arques ...

 

 

 

Fenêtres à niches et coussièges du XIII ème siècle ...
 
Fenêtre à niche et coussièges sous un éclairage différent, ouverture offrant une superbe vue sur les alentours ...

 

Accès et couloir menant aux pièces situées dans les tourelles ...

 

Magnifique exemple de l'architecture du XIII / XIV ème siècle, fenêtre géminée trilobée rénovée  de la tour du Logis ...

 

Justement, revenons à la tour logis du Sud-Ouest dont je vous ai déjà donné une description au début de l'article ...

 

 

La tour logis vue de l'extérieur de l'enceinte ...

 

A l'intérieur de l'enceinte fortifiée, accès à la tour logis sud-ouest , l'entrée de la salle basse demi enterrée est à droite et l'accès de la salle haute s'effectue par un escalier à vis situé dans la tourelle ...

 


La tour logis possède une salle haute voûtée d'ogives avec blason de la famille Voisins ...

... et les ogives se terminant par des culots sculptés historiés ...

 

Ce site reste le témoin du savoir faire technique et artistique des bâtisseurs de l'époque médiévale et vous dévoile le goût et la richesse des maîtres des lieux, les seigneurs de Voisins.


La chronologie historique d'Arques :
- Les premières traces écrites datent de 1011, Amiel Arques le seigneur du lieu est cité dans un manuscrit
- Au 12ème siècle un conflit oppose le vicomte de Carcassonne et plusieurs seigneurs dont Arques, Lagrasse. Les terres d'Arques deviennent la propriété des seigneurs de Termes.
- En 1217 Béranger d'Arques figure parmi les proches de Guillaume de Peyrepertuse
- En 1231 après la défaite du château de Termes durant la croisade des Albigeois, Simon de Montfort s'attaque à Arques. Après avoir pillé et brûlé le village, il donne les terres du Haut Razès à son lieutenant Pierre de Voisins. Il s'agissait de contrôler les voies de transhumance des moutons vers les Corbières.
- En 1260 le village s'appelle Arquis.
- En 1265 Pierre de Voisins en visite dans ses sénéchaussées fait régner la terreur. En qualité de Sénéchal de Carcassonne il est investi du pouvoir de haute et basse justice. Il accuse de sorcellerie plusieurs hommes et femmes, et les fait brûler en place publique, puis s'en retourne à Carcassonne où il réside.
- Vers 1266 Louis IX (Saint Louis) doutant de la culpabilité de ces ex-cathares subissant la "chasse aux sorcières", ordonne à Pierre de Voisins de ne plus condamner pour sorcellerie.
- Vers 1280 Gilles 1er succède à son père Pierre de Voisins. Il démarre en 1280 la construction du donjon qui sera sa nouvelle résidence.
- En 1291 le seigneur rédige une charte de coutume pour Arques. La nouvelle bastide d'Arques est mentionnée. Ce document définit les règles entre la communauté villageoise et son seigneur en matière de justice et de vie économique. Les habitants subissent de fortes pressions.
- En 1316 Gilles II de Voisins (dit Gilet) remanie et achève la construction du château.
- En 1320 le village se nomme "Vallem de Arquis".
- En 1518 par le mariage de la dernière héritière Françoise de Voisins avec le vicomte Jean de Joyeuse, l'illustre nom de Voisins s'éteignit après 287 années de règne sur Arques. Le château fut délaissé au profit de celui de Couiza commencé vers 1540 il devint la résidence favorite des de Joyeuses.
- En 1538 le village se nomme Arcas.
- En 1546 les Espagnols font une incursion dans le Languedoc et passent par Arques et incendient le village. Le donjon est épargné.
- En 1575 les protestants assiègent le château qui fut presque entièrement détruit. Seul le donjon résiste aux attaques des soldats commandés par les capitaines Rascles et Rastelrens. La façade de l'ancien prieuré porte encore les traces des balles.
- En 1781 le village porte son nom actuel Arques.
- Vers 1790 le château est vendu comme bien national puis subit quelques dommages.
- En 1887 le château est classé monument historique.
- En 1910 le château et les restes de l'enceinte actuelle sont achetés par la commune dans cet état ...

 

Le château d'Arques en 1905

 

- Fin du 20ème siècle des sondages archéologique s'organisent, les vielles pierres restaurées et le château s'ouvre aux visiteurs.
- Aujourd'hui la visite est payante, mais cela vaut le coup de visiter librement ce château à l'architecture militaire merveilleux, son élégant donjon suscite l'admiration des curieux et des passionnés de l'époque cathare.

 

Joelle et Jean-Pierre, ... nous sommes peut-être des descendants de Pierre Voisins, sait-on jamais ...

 

Gente dame du château d'Arques ... notre amie Gaby

 



Le château d'Arques élégant, majestueux dans ce décor naturel splendide ...

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Michèle 08/04/2013 11:10


Bonjour Jean-Pierre


Comme promis, je suis revenu sur votre site.


Aujourd'hui, j'ai visité Arques.Je connais le site mais ne suis jamais entrée. Votre reportage est si bien documenté qu'on a envie d'y retourner.


Merci pour ces belles pages.

Jean-Pierre 18/05/2015 08:29

Bonjour Jean, je suis heureux que vous ayez trouvé mon reportage intéressant, consultez les sommaires du site il y en a certainement d'autres qui vous interpelleront. Merci a vous cordialement Jean-Pierre

GAVIGNON 17/05/2015 17:53

bonjour monsieur.

Ayant habité ARQUES entre 1940 et 1945 quel plaisir de lire ce merveilleux reportage, les photos la description du département ça me donne un coup de jeune (88 ans). Je me suis permis d'enregistrer le sujet . Merci monsieur de vous interesser à ce département, certes pays du soleil mais aussi parfois d'un vent désagréable. Cordialement Jean

vero 14/01/2009 08:21

Bravo pour tes photos qui sont magnifiques. Merci de nous avoir fait partagé la visite de ce somptueux château qui est très intéressante et enrichissante.
Une gente dame