Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

8 février 2009
 

... suite, de l'histoire de Montségur, 3 ème partie.
Après avoir gravi les derniers mètres, à découvert, du sentier rocailleux, vous arrivez enfin au pied de la muraille du château face Sud / Est, un escalier et perron en bois permettent d'accéder à la porte d'entrée qui se trouve surélevée par rapport à la base de la muraille impressionnante

L'entrée du château, le perron offre un balcon sur l'horizon magnifique
Remarquez le "fruit" du mur

Vue sur le parking au pied du pog direction Sud / Ouest et la montagne du Planas 1638 m

 

Joelle sur le balcon à l'entrée de la forteresse

 

De ce perchoir, vous apercevrez en bas le village de Montségur dans la vallée du Lasset

 

 Autre photo, prise lors de la montée, vue sur la vallée du Lasset avec le parking au pied du pog direction S/O

 

Je reprends le fil de l'histoire, j'espère que vous suivez : Quelques mois plus tard, le chevalier Gui de Lévis, prend possession de la place et y installe une garnison. Il rend hommage au roi de France en juillet 1245. Montségur très proche de la frontière Aragonaise est amené à jouer un rôle stratégique de tout premier ordre dans la surveillance du royaume.
Le castrum (château) de l'époque est détruit et on met en place les fondations de la forteresse royale que l'on peut voir actuellement au sommet du pog.

Le dernier parfait connu est Guilhem Bélibaste, mort sur le bûcher en 1321 à Villerouge-Termenès.
Avec la chute de Montségur, il ne subsiste pratiquement plus rien de l'hérésie qui avait pendant quelques décennies menacé l'unité de la Chrétienté occidentale. Un demi-siècle plus tard, les inquisiteurs auront raison de ses derniers fidèles dans quelques villages reculés des Pyrénées comme Montaillou, devenu célèbre avec le livre que lui a consacré en 1975 l'historien Emmanuel Leroy-Ladurie (voir mon article sur Montaillou page 8).
La France de langue d'oc se rallie sans réticence à la monarchie capétienne.

Jusqu'au XVI ème siècle le lieu remplira le rôle de poste de surveillance avancé du royaume sous la bonne garde des Lévis. Aucun fait d'armes n'émaille cette période.

 

Photo prise de l'arrière de la forteresse, direction Nord, on aperçoit la ville de Lavelanet au centre et Villeneuve d'Olmes à gauche, devant vous c'est la crête de Madoual 987m, n'oubliez pas que nous sommes à 1207 m d'altitude au pied du château

 

En 1659, le traité des Pyrénées lui enlève toute utilité, Montségur est alors abandonné.

Au 16° siècle ce village devenu Montségur se développe pour prendre au 19° siècle l'aspect du village actuel, une partie des maisons étant construites avec les pierres du château. Tissage et agriculture seront les principales activités des habitants. Mais dès la fin du 19° siècle la population ne va cesser de décroître: alors qu'on comptait 743 habitants en 1889 on en comptait plus que 592 en 1900.
Il sera classé monument historique en 1865, le château actuel de Montségur a subi dès la fin du XIX ème siècle les assauts des chasseurs de trésors attisés par l'œuvre romanesque et fantasque de madame Napoléon Peyrat datant de 1865. Mais grâce à son roman on lui doit la redécouverte de Montségur.

Une campagne de restauration fut entreprise en 1947 par les monuments historiques et des fouilles du secteur commencèrent en 1968.

 

Autre panorama direction Sud / Est, la flèche rouge vous indique le point de vue "le pas de l'Ours" et les gorges de la Frau où passe le sentier dit "cathare" très renommé au-près des randonneurs, la montagne de la Frau à droite culmine à 1925 m

 

Il faut quand même que je fasse une petite place au chien Mélia qui a été très sage et qui nous a accompagné partout pendant ces vacances et retrouvailles 2008 et qui a bien mérité son eau fraîche

 

Vue direction Nord / Ouest vers Montgaillard et Foix, à gauche vous avez la montagne Planas 1638 m

 

Vue direction Nord / Est, le temps se gâte, c'est la faute à pas de chance !

 

Mais Montségur c'est aussi un musée historique et archéologique (33.900 visiteurs en 2002) qui mérite le détour et que l'on s'y attarde un peu, il est situé au centre du village, il y a un parking à l'entrée du village, il est préférable d'y aller à pied pour profiter du calme des ruelles. Vous y découvrirez, au travers des milliers d'objets exposés, comment vivaient les habitants du château et du castrum au Moyen Age. Dans ce musée vous pourrez observer les objets témoignant des activités de défense de la forteresse, comme des fers de flêches, de lances, des boulets utilisés par les armes de jet. Vous verrez aussi, les objets témoins de la vie courante des cathares sur le site au XIII ème siècle, outils divers, pièces de monnaies, céramiques, ornements vestimentaires, dés à jouer, clés de serrures, lampes à huile, etc ...

Mais les pièces les plus remarquables, sont deux squelettes, celui d'un homme et d'une femme retrouvés enterrés prés du château, tués par des flêches, car ils en portent les traces, probablement lors du siège de Montségur.

Des maquettes, des vidéos et panneaux thématiques complètent l'exposition, retraçant les différents épisodes de la guerre contre les albigeois et vous explique la fin tragique de Montségur et celle du catharisme. Vraiment c'est très intéressant.

 

Et le fameux trésor de Montségur me direz-vous ! C'est vrai que celui-ci fait l'objet de tant de récits, et l'imagination n'a pas de limite ...
Il y a en effet une mention dans les Registres d'Inquisition de l'existence d'un riche trésor de l'église cathare. Il s'agit vraisemblablement des fonds nécessaires au fonctionnement public de l'organisation cathare. Trois dépositions mentionnent de l'or, de l'argent et des pièces.
Le trésor a été mis en sécurité par des cathares en deux temps, le premier est la fuite à cheval du parfait Mathieu et du diacre Bonnet aux environs de noël 1243 emportant une petite quantité du trésor. On pense que cette première partie est arrivée en Italie à Crémone où se trouvait une communauté cathare importante. Cette supposition est renforcée par des échanges de correspondances entre les deux communautés.
Et en second, quatre parfaits se sont échappés la veille du bûcher, cachés dans les failles du pog. Leur itinéraire passe par les grottes fortifiées de la vallée de l'Ariège, Montaillou, Usson, puis en Catalogne, pour finir en Lombardie. Deux des parfaits échappés de Montségur seront arrêtés en 1280 par l'Inquisition.

 

 

DÉFINITION :

Le mot "cathare" vient du grec "katharos", qui veut dire "pur". Les adeptes du catharisme se nommaient d’ailleurs eux-mêmes "Bons Hommes" ou "Bons Chrétiens", tandis que les inquisiteurs les nommaient "Parfaits", désignant ainsi ceux qu’ils considéraient comme de "parfaits hérétiques".
Les faydits ou faidits sont les chevaliers et les seigneurs languedociens qui se sont retrouvés dépossédés de leurs fiefs et de leurs terres lors de la croisade des Albigeois.

 

Panorama que j'ai réalisé direction Nord / Est, montage de plusieurs photos prisent de l'arrière du château, vous voyez que l'on domine la région à 360°, ce lieu d'observation n'a pas été choisi au hasard

 

Panorama réalisé avec la prise de plusieurs photos en direction du Nord /Ouest, coté tour maîtresse du château, vue vers Montgaillard et Foix à l'extrème droite

 

Zoom en direction du Nord/Est, Lavelanet à l'extrème gauche, ici on voit le prolongement de la crête de Madoual 987 m devant vous. Il va être temps de redescendre, heureusement ce jour là, la température en ce mois d'août est agréable

 

Photo inhabituelle, peu courante, montrant le village de Montségur au pied de son pog et la forteresse tout en haut, celle-ci est intéressante car elle montre bien la configuration du site

Vous allez me dire que la description de la forteresse se fait attendre, c'est normal, il a fallu reprendre son souffle et profiter des paysages ...

A suivre …  Attention il y a en tout 6 reportages consacrés à Montségur, ne les ratez pas !

 

Ainsi se termine ce troisième reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Esclarmonda 14/01/2017 20:31

"La France de langue d'oc se rallie sans réticence à la monarchie capétienne"
Cette phrase est pour moi une négation de l'histoire.
La conquête de l'Occitanie médiévale a été une longue suite de massacres, de bûchers, de villes incendiées et détruites, de campagnes pillées et dévastées, de châteaux rasés, toutes choses commises au nom de la Sainte église catholique par les croisés du nord. Le pape souhaitait éliminer l'hérésie, le roi de France et ses barons voulaient s'emparer des terres occitanes et de leurs richesses.
Cette civilisation occitane à son apogée à l'époque des croisades, chantée dans toutes les cours européennes par les Troubadours, inventeurs de la "fin'amor" (l'amour courtois) a été noyée dans le sang (ex: le massacre de Béziers en 1209). Si l'on ajoute plusieurs siècles d'Inquisition pour "extirper l'hérésie cathare" par la torture, la délation, la mise en fiches de populations entières, allant jusqu'à déterrer les cadavres d'hérétiques pour les brûler, vous comprendrez que la France de langue d'oc ne s'est pas ralliée à la monarchie capétienne. Après des années de lutte et de résistance, le pays était tout simplement exsangue et terrorisé.

marsol claude 08/03/2013 09:12


Excellent commentaire J. Pierre. Toutefois, Belibaste n' est pas le dernier brûlé. Les 4 derniers croyants furent brûlés sur les rives de l' Aude au pied de la cité de Carcassonne en 1329.

Jean-Pierre 08/03/2013 12:46



Merci Claude pour ces précisions qui sont les bienvenues. Cordialement JP



Claude MARSOL 05/08/2011 09:17



J.P. savezvous que l' enigme du trésor de l' abbé Saunière est pratiquement  RESOLUE !



Jean-Pierre 05/08/2011 12:37



"pratiquement RESOLUE !" ne veut pas dire définitivement résolue, ce n'est donc pas encore une CONCLUSION ... un philosophe a dit au sujet de ce trésor de Rennes le Château "arrêter de fabuler
laissez nous rêver" ... Pour ma part, étant curieux, vous pourriez nous en dire un peu plus, en m'envoyant vos infos par mail  à cette adresse  : jp@belcaire-pyrenees.com


Et cela pourrait faire l'objet d'un complément au reportage, puisque les choses évolues ...



Marsol Claude 04/08/2011 17:50



je souhaiterai apporter quelques modif. sur vos ecrits. 1/ ce n' est pas madame mais Monsieur Peyrat. Au sujet du trésor, il ya 5 dépositions. UNE seule indique le contenu de cette trésorerie:
"de l' or de l' argent et de la menue monnaie"Il n' existe aucune preuve d' un départ à cheval et d' un passage en Catalogne.Les 4 autres témoignages indiquent, que 4 hommes ont quitté le pog
 la nuit avant le bûcher Ils passent par: Caussou, Prades, Usson.Ils ne sont pas parti pour cacher quelque chose , mais "AFIN QUE L' EGLISE CATHARE NE PERDE PAS SON TRESOR CACHE DANS LES
BOIS"



Jean-Pierre 05/08/2011 09:11



Merci Claude pour ces compléments d'information historique. Je rajouterai un mot : que le soit disant trésor cathare est toujours un sujet à polémique et que l'on n'a pas fini d'en parler ...
cela laisse encore une grande part au rêve, tout comme le trésor de l'abbé Saunière à Rennes le Château ... le Mytère avec un grand M demeure ! Il en reste des "choses" à découvrir ... Au plaisir
de vous compter parmi les fidèles lecteurs du site, et pour ne pas rater d'excellentes infos, je vous invite à vous inscrire sur la NEWSLETTER de mon site web ... à bientôt, Jean-Pierre



genevieve.lehoux 15/02/2009 23:45

les photos sont très bien et les faits historiques sont respectés. Je suis allée sur un site par hazard qui parlait de Montségur et qui colportait un tas de bêtise et notamment l'histoire d'une légende d'une dame blanche..ça m'a énervé. Continuer car les sites comme vous permettent de faire connaître notre région.