Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

14 février 2009

 

 



... suite, de l'histoire de Montségur, 4 ème partie.

 

L'arrière du château face Nord, on peut faire le tour de la forteresse, en étant prudent

 

La face Nord du château, on distingue parfaitement le fruit de la muraille à sa base et la seule porte donnant de ce coté, photo prise de l'angle Nord / ouest

 

La porte d'accès principale face sud /ouest, la forteresse ne comporte que deux portes identiques, de largeur très réduite comme vous pouvez le constater. On aperçoit parfaitement l'emplacement des corbeaux qui servaient à maintenir la partie hourdée en bois, située au sommet de la muraille, qui servait de chemin de ronde, vous verrez plus loin en quoi cela consistait

Vue un peu plus élargie de la muraille Sud / Ouest, avec l'alignement des trous pour les corbeaux et l'escalier menant au chemin de ronde qui malheureusement n'existe plus et n'a pas été reconstitué, même en partie, mais au musée du village, il y a une maquette pour bien comprendre comment était agencé la forteresse

 

Panorama réalisé avec plusieurs photos du mur sud / ouest et à droite la tour maîtresse coté nord / ouest

Épilogue

DESCRIPTION DU CHÂTEAU PROPREMENT DIT :

La citadelle forme un ouvrage très fruste, constitué d'une enceinte pentagonale aplatie, prolongée vers le Nord/Ouest par une tour maîtresse rectangulaire. Au Sud/Est, l'enceinte a été épaissie en mur-bouclier de 4,20 mètres d'épaisseur pour résister aux jets de pierres.

 

Voici le plan d'ensemble de la forteresse et des vestiges du moyen âge

 

Plan détaillé de la forteresse

 

J'ai trouvé intéressant de vous montrer cette photo aérienne du château juste après le plan détaillé ci-dessus pour coller à la réalité

 

Le chemin d'accès sur la face sud du pog aboutit devant une porte protégée par des "hourds" galerie de bois en porte à faux située en haut de la muraille pour protéger la base. Celle-ci reposait sur des "corbeaux" pierre en saillie servant à soutenir la console, encore visible aujourd'hui. L'ensemble des murailles étaient "hourdées".

 

Voici le principe des hourds que l'on trouvait souvent sur les châteaux forts du moyen âge, vous comprenez maintenant à quoi servaient les "corbeaux" dont je vous ai parlé dans les précédents articles

 

Tout aussi intéressant et pour mieux comprendre voici une reconstitution de hourds sur un autre lieu, génial, non !

 

L'entrée était surélevé par rapport à la base, le porche ne pouvait être franchi que par des paliers en menuiserie partiellement amovible. Dans l'épaisseur du mur de la porte on aperçoit le logement des madriers qui assuraient la fermeture des vantaux. La forteresse mesure environ 70 mètres de long sur 20 mètres de large et se compose d'un donjon auquel est accolé un corps de logis.

 

Voici la face Sud / Est, une partie de la muraille s'encastre dans la roche restée en place, je vous rappelle que la base mesure 4,20 m

 

Toujours la face Sud / Est sous un autre angle qui permet de voir le second escalier de pierre qui permettait d'accéder au chemin de ronde hourdé

 

Sur les 700 m² cerné par les murailles, 100 m² dallé était à ciel ouvert, le reste était occupé par des bâtiments de bois qui s'appuyaient aux courtines sur deux niveaux, disposés le long de la paroi, salles d'armes, réserves, ateliers, etc … Trois escaliers montaient au chemin de ronde. On a du mal a imaginer que 300 à 400 personnes vivaient là et ont tenu le siège pendant 10 mois, cela devait être terrible.

 

Coté Nord / ouest au fond la tour maîtresse et sur cette photo on aperçoit, à droite et à gauche les deux accès à la forteresse, et les alignements des corbeaux de part et d'autre

 
Le noir et blanc donne un certain charme ce qui rend l'endroit encore plus mystérieux
 

Gros plan sur la tour maîtresse face Nord / Ouest, la roche fait partie intégrante des murs
 

Voici l'intérieur de la tour maîtresse dont la partie basse était voûtée

 

Détail d'une des meurtrières ou archères de la tour maîtresse, permettant l'observation et l'envoi de projectiles tels que les flêches d'arbalète

 

La tour maîtresse rectangulaire (20 m x 9 m) était couverte d'une terrasse hourdée à laquelle on accédait par l'escalier hélicoïdal. Celle-ci possédait un rez-de-chaussée voûté en berceau brisé, pourvu d'archères à ébrasement simple et fentes à bêche de la seconde moitié du XIII ème siècle, elle était composée d'une citerne d'eau de 50 m³ environ. Au-dessus existaient deux niveaux reliés par un escalier à vis d'angle, affectés à la résidence seigneurial, le premier niveau était éclairé par quatre grandes fenêtres à bancs de veille, et pourvu d'une grande cheminée adossée au mur sud et d'un puit.

 

Une vue d'ensemble de la cour intérieur du château, avec de la hauteur

Mon ami Jean-Marc et son chien Mélia dans l'enceinte de la citadelle

 

Une dernière prise de vue du château de Montségur, avant la visite du musée situé dans le village

 

Avant de quitter les lieux, un dernier regard sur ce château cathare, dans un magnifique décor qui ne vous laissera pas insensible, surtout si le beau temps vous accompagne, afin que vous puissiez profiter des panoramas splendides, d'ailleurs pensez à prendre des jumelles.

 

A suivre …  Attention il y a en tout 6 reportages consacrés à Montségur, ne les ratez pas !

 

Ainsi se termine ce quatrième reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

 

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Pirate 08/12/2016 23:44

Site super intéressant ...Bravo :-)

marsol soula 23/01/2013 15:52


Au sujet des bases d' archère logées dans le mur sud de Montségur dans le COMMENTAIRE N° 6. On pense qu' il peut s' agir de ratées de base d' archère reemployées dans la construction. Ce n est
pas la récupération d' une  ancienne construction.

Jean-Pierre 23/01/2013 16:08



Merci Claude pour cette précision, je rappelle que toutes informations concernant Montségur et venant étayer son histoire sont les bienvenues. cordialement JP



claude Marsol Soula 12/11/2012 09:39


Pourquoi le choix de Montsegur ?  Y a t-il un autre lieu aussi sur ? ou ?  ce ne sont pas les techniques de construction  ou les constructions qui font que le lieu est "
inexpugnable" mais la montagne elle même. a/ Pratiquement  au milieu de tous les "diocèses cathare"  b/ le pog de Montsegur est entouré de vides , d' abimes et de précipices interdisant
la mise en place d' un siège classique. En effet plus de 3000 croisés ont piétinés 7 mois avant de mettre le pied sur la montagne. ! c/ Lieu stratégique aussi bien pour les réfugiés que pour les
hommes du roi.la montagne controle la seule voie de passage entre le nord et le sud , l' est et l' ouest. Sa forme et sa situation expliquent que le lieu a été occupé depuis plus de 30000 ans.
      C. Soula.

alain decuq 01/11/2012 17:40


Nous savons assurément que louis 9 que d'aucuns disent saint !!!( aucune repentance pour 200 mille morts en 50 ans, soit deux générations de l'époque. Pour un saint on fait mieux? non) ne pouvait
laisser subsister les chateaux de ceux qui avaient soutenus ou tout du moins n'avaient rien trouvé de condamnable en  ceux de leurs sujets qui souhaitaient vivre dans une foi un peu
différente propagée par un clergé bien plus exemplaire que les ecclésiastiques de l'époque. L'église voulait que le pouvoir temporel" rase " l'hérésie. Ainsi fut fait. Mais lorsque la place était
stratégique , frontière avec l'ARAGON,( N'oublions pas que le successeur de Pierre d'Aragon était le cousin de RAYMOND 7),le nouveau seigneur (les lévis effectivement) furent priés d'édifier une
forteresse de défense dont nous contemplons les vestiges.


Mais, selon les principes architecturaux de l'époque ,est ce que le chateau originel de R.de Péreilhe présentait -il une inexpugnabilité telle qu'il le fit choisir par l'église cathare  pour
être déja remanié comme "siège".? Je mainteiens qu'il y avait bien d'autres lieux plus surs pour ce faire. Il reste donc un mystère. Pourquoi le choix de Montségur,?. Esotérisme ou pas , il nous
manque un "lien" logique qui est peut être tout simple et d'ordre pratique.


De plus ,les "levis" ne construisent pas eux non plus, une forteresse selon tous "les canons " de l'époque. Un spécialiste de l'architecture militaire capétienne peut-il me répondre?


Au nom de Raymonda de CUQ (toulza) qui périt sur le bûcher après avoir distribué ses biens aux militaires, et que nous nous amusons à dire être l'ancêtre des CUQ et DECUQ de france, 
merci.   Alain DECUQ

Cl S. 09/10/2012 10:11


le precedent intervenant, parle des bases d' archère situées sur la face interne du mur nord du château.  Il y a un doute sur ses significations ; Pierres de recupération ou  RATEES ??


Dans le doute..........

JP P 25/08/2012 11:12


Bonjour,


Il est absolument indéniable que non pas le château, mais la forteresse actuelle est bien datée d'après 1244. Il suffit de bien observer
l'architecture et précisément à l'intérieure de l'enceinte, pour apercevoir des pierres en réemploi.


 Je vous invite à vous placer devant la porte Nord et observer les bases d'archère "logées" dans le mur. Cette preuve ne peut réfuter le
fait que la forteresse actuelle est plus récente.


Je vous invite également à suivre les travaux et anciennes publication de GRAME (Groupe Archéologique de Montségur et Environs) non cité ici
et qui pourtant, a favorisé par ses travaux la connaissance actuelle du site. (Sans oublier le musée du village).


Les pierres qui ont servit à la reconstruction de Montségur, furent comme déjà dit,  taillées sur place et non acheminées à dos de
mulet.... et,  je peux rajouter qu'elles furent également prélevées après la destruction presque totale du village Cathare (le castrum), dont il nous reste heureusement encore des fondation
et ... des ruelles.



le GRAME, publiera prochainement le résultat des travaux exécutés dans l'enceinte de la forteresse, que l'on pourra également suivre sur son prochain site en cours d'élaboration.


Quand au fameux trésor....il faut aller voir du coté de la Lombardie, et, pour celà, il faut lire les bons livres !!! je pense à Michel Roquebert....


 


cordialement


 

Arnaud Mestre 11/11/2011 19:18



Comme le remarque le précédent intervenant, la forteresse actuelle n'est pas le château "cathare" qui a subi le siège, mais la forteresse reconstruite postérieurement par la famille Lévis qui
l'avait reçue du roi de France. L'archéologie comme l'architecture en ont apporté de multiples preuves, depuis une vingtaine d'années. Toutes les spéculations mystico-cosmiques qui ont fleuri et
fleurissent encore sur Montségur, "temple solaire" sont donc du même niveau de véracité que celles du "Da Vinci Code". Et on ne s'en plaindra pas, car la réalité historique, dans sa simplicité et
sa cruauté, est infiniment plus émouvante.


 



Jean-Pierre 12/11/2011 15:06



Tout le monde est bien conscient que la forteresse de Montségur actuelle a subi des modifications au cours des siècles par des occupations successives et suivant le rôle que l'on a attribué à la
forteresse et les moyens financiers pour le tenir. Récemment (19 octobre 2011) il y a eu un magnifique reportage dans l'émission télévisé "des racines et des ailes" montrant ce qu'était le
château à l'origine en 3D. Merci Arnaud pour votre commentaire, c'est un point de vue partagé. JP



Claude MARSOL 06/08/2011 16:38



Je me promène sur votre site. Vous affirmez à Christinedans les commentaires que la château date de 1204 , et que certaines pierres ont été taillées aupied du pog.


NON le château actuel a été construit APRES 1244.. il y a les arguments historique , archéoloique et architecturaux. La médiatisation de ce fait date de 1992 ou 93 Les pierres viennent TOUTES de
la carriere  à droite du Château Nous y avons fouillé . Les cathares vivaient dans des cabannes mis à jour depuis un trentaine d'années Hélas la construction du château après le bûcher a
éliminé la partie la plus importante du Castrum . 



Lionel Mochamps 20/04/2010 10:28



Bonjour, les rangées de trous de boulin visible dans le murs ne sont vraisemblablement pas destinés à suporter des hourds comme vous le suggéré mais plutôt à suporter des traverses suportant
elles mêmes un plancher. En effet, les hourds se trouvant au niveau de la courtine, ces trous sont beaucoup trop bas et trop espacés verticalement pour l'usage que vous mentionnez. Ils devaient
sans doute suporter les planchers de constructions en bois servant d'habitat ou de remise. Salutation.



Jean-Pierre 20/04/2010 17:26



merci Lionel pour votre remarque, en effet je n'ai pas précisé, les hourds étaient des ouvrages en
bois, dressés au sommet des courtines ou des tours, cela concerne donc uniquement les trous visiblent sur les photos en haut des murs. Les trous disposés à mi-hauteur des murs devaient servir à
l'encastrement de charpente pour des constructions en bois comme vous le notez. D'ailleurs vous pouvez voir de magnifiques hourds au château de Carcassonne, voir sur ce site les photos
Carcassonne 4 ème partie (se reporter au sommaire page1).


Lionel, au plaisir de vous revoir sur le site


Jean-Pierre



Christine 09/08/2009 12:15

Merci pour votre réponse Jean-Pierre :)
Donc il y'a bien une partie des blocs de pierre qui viennent du bas.... Quel travail colossal presque inimaginable !!Je m'intérroge aussi sur "1204" et la façon dont les travaux ont été entrepris..... C'est vrai qu'un nouveau dossier sur le sujet serait très intérêssant... apprendre toujours et encore.
Je vous souhaite une agréable journée et reste informée grace a votre newsletters.

Christine 09/08/2009 10:33

Je viens de passer quelques jours dans votre région magnifique. En rentrant j'ai découvert votre blog par hasard et j'ai bcp appris ! merci à vous jean-pierre.
J'ai une petite question concernant Montségur.
Si vous m'apportez la réponse ça me tracassera moins :)
Comment ont fait les "parfaits" pour construire la citadelle ? Ils n'ont pas pu monter les pierres si haut ? Les pierres viennent elles du sommet du pog ??
Je continue ma lecture c'est passionnant...
Merci pour votre réponse et bonne continuation , encore merci.

Christine

Jean-Pierre 09/08/2009 10:57


Bonjour ChristineLa forteresse de Montségur de 1244, a été édifié en 1204 en s'appuyant sur les restes d'une forteresse
féodale déjà connue. Cette citadelle fût agrandie avec des matériaux prient sur place car il a fallu araser le pog pour l'édification de cette forteresse dont
il reste les vestiges actuels et comme vous avez pu le constater l'accès est très abrupt et on imagine mal comment ils auraient pu hisser ces blocs de pierres énormes. Les pierres taillées au pied
du pog et de dimensions plus modestes étaient acheminées à dos de mulet. C'était un travail énorme ne serait-ce que la taille du granit avec les moyens de l'époque, les tailleurs de pierre étaient
des artistes !
Votre question, me fait penser, qu'il serait instructif de "monter" un article sur, justement, l'extraction et la taille des pierres, la façon dont ils procédaient, chose que l'on a du mal à
concevoir ... sujet intéressant !