Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

7 mai 2009

Chalabre en Quercorb ? Eh ! Non, Chalabre n'est pas un nom d'une région celtique.
Le Quercorb ou Kercorb les deux graphies étant admises, faisait partie du comté de Toulouse au moyen âge.
Vous en aviez déjà entendu parler, du Quercorb ? C'est comme le Pays de Sault ! Beaucoup ignore que ce sont des petites régions du Sud de la France faisant partie du département de l'Aude.

Mais avant de parler de la capitale du Quercorb, CHALABRE, il serait peut être temps de vous dire deux mots sur ce département de l'Aude dont il est souvent question sur ce site. Car je vous cite des pays de l'Aude, et vous avez certainement du mal à vous y retrouver ! Un peu de géographie cela vous dit ?
Alors voici une carte où figure chaque région naturelle composant le département de l'Aude faisant partie du Languedoc Roussillon. Elles sont au nombre de 10 :

- le Lauragais
- la Montagne noire
- le Cabardès
- le Carcassonnais
- le Razès
- le Quercorb
- le Pays de Sault
- le Minervois
- les Corbières
- le Narbonnais


 


Après avoir composé un article sur PUIVERT et son château au pays du Quercorb ( c'est ici ) , pays voisin de pays de Sault, je ne pouvais pas passé sous silence la capitale du Quercorb : la ville de CHALABRE (altitude 380 mètres), Eissalabra en occitan. Les habitants s'appellent des Chalabrois 

Chalabre est à : 20 km de Mirepoix, 25 km de Limoux, 21 km de Lavelanet, 8 km de Puivert, 48 km de Foix, 50 km de Carcassonne et à 31 km de Belcaire.
 


Cette ancienne bastide aux maisons à colombages et aux rues étroites, est située au confluent de trois rivières : l'Hers, le Chalabreil qui semble avoir donné son nom à la ville et le Blau qui passe également à Puivert. Au moyen âge "Eissalabra" ancien nom de Chalabre trouvé sur certains actes de l'époque faisait partie des 14 communautés composant alors le "Kercorb".

Le destin de ce village est étroitement lié à l’histoire de son château.
Le château de Chalabre est composé de trois parties (du XIIe, XVe et XVIIIe siècles).
Signalé en 1032 dans les possessions du comte Roger I er de Carcassonne, il est un important enjeu des débuts de la croisade en 1209 puisqu'il contrôle l'accès au domaine du comté de Foix.
Le puissant chevalier Pons 1er de Bruyères, le personnage le plus célèbre de la famille de Bruyères est Thomas III dit Pons 1er qui vécut au XIIIe siècle. Il fut un vaillant chevalier, lieutenant de Simon de Montfort pendant la croisade contre les Albigeois.
Sous l'impulsion de Guy, abbé des Vaux de Cernay, Simon IV de Montfort s'engage dans la croisade contre les Albigeois, suivi par plusieurs barons voisins de l'Île-de-France dont Guy de Lévis, Bouchard de Marly, Robert Mauvoisin et Thomas de Bruyères III. Après la prise des villes de Béziers et de Carcassonne au cœur de l'été 1209, Simon de Montfort ordonna à Thomas de Bruyères III dit "Pons de Bruyères", en qualité de lieutenant, de prendre avec un corps de six mille hommes les châteaux du Quercorb, pour s'arrêter à Puivert.
En 1210, Thomas dit "Pons de Bruyères" s'empare du château de Puivert, et du Quercorb et s'installe dans sa capitale Chalabre. Ce nouveau châtelain a marqué l'histoire par sa tolérance. Il défend un territoire, délimité au nord par Mirepoix et au sud par Puivert mais constamment convoité par les comtes de Foix, de Toulouse ainsi que par les Trencavel, seigneurs de Carcassonne.
C'est ainsi que le château de Chalabre fut donné en récompense pour services rendus, au Baron Thomas Pons de Bruyères le Châtel en 1210.
En 1283, son fils, Jean de Bruyères lui succèdera, il se rend en Aragon auprès du roi Philippe le Hardi. Il obtient de celui-ci le titre de chambellan et se voit comblé de déférences.
Le roi lui accorde de nombreux privilèges et en 1319 une lettre patente de Philippe le Bel étendra toutes les immunités de cette famille.

Le château de Chalabre a traversé les siècles et les périodes agitées de l’histoire sans avoir subi la moindre dégradation: ainsi la légende populaire dit que les révolutionnaires de 1789 qui marchaient sur Chalabre ont été détournés vers le château de Lagarde qu’ils ont saccagé.

Je vous livre ici, une partie de la généalogie impressionnante des "de Bruyères" qui vont se succéder au château de Chalabre.
Après Jean il y a eu en 1310 Thomas de Bruyères qui épousa Isabelle de Melun il décèdera en 1360. Philippe 1er de Bruyères succédera à Thomas, puis Jean II de Bruyères qui épousa Béatrix de Mauléon en 1434 il mourut en 1442. Le suivant, Roger Antoine de Bruyères qui décédera en 1474 avait épousé Constance de Peyrepertuse son fils Jean III de Bruyères lui succédera il épousera le 8 juillet 1489 Cécile de Voisins et décèdera en 1515. Il y eut ensuite deux François de Bruyères qui se succéderont, le premier épousa en 1516 Françoise de Châteauneuf et le second épousa en 1529 Anne de Joyeuse. Vint ensuite un autre François de Bruyères qui épousa en 1570 Isabeau de Barthélémy de Grammont il mourut en 1595. Lui succédera Jean-Antoine de Bruyères il épousa en 1606 Béatrix de Poitiers-la-Thérasse il fut gouverneur pour le roi du Pays de Sault en 1613. Jean-Pierre et Jean-Aymeric se succéderont au château et vers 1698 François dit "l'aîné" prendra la suite…
Ce château est resté dans cette famille jusqu’à nos jours puisqu’il appartient encore aujourd’hui à une descendante des "de Bruyères".

 

  Magnifique vue du château médiéval qui domine le village de Chalabre.

  En voici une autre, qui respire le bon vivre à Chalabre en Pays du Quercorb. 

Vue de la façade Est du château médiéval, avec sa partie la plus ancienne.

La partie la plus ancienne est certainement antérieure au XIIIe siècle.
En effet, les vestiges d’une tour de proportions plus modestes que celles de l’actuel donjon, effondrée en 1952, permettent de le penser. Par contre les créneaux du donjon sont des réalisations plus récentes (18e siècle) et ne constituent en aucun cas un élément défensif mais plutôt décoratif.
L’ensemble s’organise en balcons et échauguettes permettant de passer du donjon à l’ancienne tour aujourd’hui disparue.
Le fossé, qui les ceinturait et formait certainement les douves de ce premier château médiéval, a lui aussi été comblé au XVe siècle, période où le château a commencé à s’agrandir vers le village de Chalabre, en contre bas.

Enfin notons que l’escalier en pierres bouchardées (piquetées) ou sculptées au ciseau tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et qu’il est suffisamment large, contrairement aux escaliers des autres châteaux cathares de la région, pour permettre à deux chevaliers de monter de front.

La construction d’un corps de bâtiment qui part de la tour du donjon et va en s’arrondissant date du XVe siècle. Un escalier à vis dont on peut voir encore actuellement l’emplacement, permettait de passer d’un étage à l’autre.
Enfin la partie XVIIIe est marquée par le goût de l’évêque Pons de Bruyères, évêque de Saint Pons avant la Révolution et prélat éclairé très versé dans les arts: il fait construire un hall d’entrée monumental avec des arcades décorées, on lui doit également le bâtiment sur quatre niveaux plus combles où il avait installé ses appartements, les balcons de raccordement à la structure XVe siècle ainsi qu’une chapelle en trompe l’œil dédiée à la vierge Marie.
Le donjon encore visible, est du XII ème siècle, même s'il a été agrandi entre 1444 et 1472. Une aile a été ajoutée à la veille de la Révolution, mais l'ensemble a subi d'importants travaux au cours du XIX ème siècle.
Dans le deuxième étage du donjon, découvrez une collection de costumes.
Ce qui frappe au premier abord de la forteresse, c'est son adaptation dans le temps. De la partie défensive du XIIIe siècle, se distinguent nettement les habitations plus cossues du XVIIIe. Les tours crénelées n'avaient plus d'utilité à l'heure où les canons pouvaient détruire les forteresses médiévales.

 

  La partie la plus récente du château, exposition Sud.   

 La jonction entre la partie du XIII ème siècle à droite et celle du XVIII ème siècle à gauche, façades Sud.

  Vue d'ensemble du château, où l'on distingue très bien les différentes époques de construction.  

  J'ai regroupé ici, plusieurs clichés du château : la statue de sire Bruyères ornant le vestibule du château, la salle d'armes, la façade Est du château la partie la plus ancienne, le haut du donjon, et l'escalier d'honneur.

 

 Le village de Chalabre sous les remparts du château

 

LE PARC HISTORIQUE MÉDIÉVAL DU CHÂTEAU DE CHALABRE


Le Château de Chalabre, longtemps resté à l’abandon vit désormais depuis 2002, au rythme de ses visiteurs. Après plusieurs mois de travail intense, le rêve de redonner vie à ce lieu se réalise enfin.
C’est Gilles Roméro porteur du projet et président del'association "Les Chevaliers du Kercorb" qui lui a offert cette seconde vie en créant un concept unique en France : un parc de tourisme participatif sur le thème du Moyen Age. C'est une demeure de 2500 m² sur 25 hectares de parc. L'association est locataire des lieux (bail emphytéotique) elle doit aussi réhabiliter, entretenir et rénover le château, la propriétaire étant madame de Villette.
Le parc historique du château, offre un nouveau concept de tourisme participatif. Dans les parcs à thèmes classiques, on sollicite le touriste uniquement pour l’inviter à consommer tandis qu’au château de Chalabre, il est l’acteur de ses loisirs, il peut s’initier, à son rythme, à de nombreuses techniques médiévales: combats de chevalerie, école de chevalerie, artisans d'art, restauration, tout les ingrédients sont présents pour vous faire passer des moments inoubliables au sein de ce parc médiéval qualifié très justement de participatif. Ainsi, vous pourrez rêver de seigneurs et gentes dames, lors des tournois organisés dans la cour arrière du château. Vous pourrez aussi vous initier à la calligraphie ou à l'aquarelle, rendre hommage aux différents artistes qui exposent leurs oeuvres personnellement et qui sauront vous faire découvrir et apprécier leur art. Enluminures, icônes contemporaines, aquarelles, pastels, sculptures, gravures, vous donneront une approche vivante de ce que peut être l'art lorsqu'il se place au niveau du public.
L'association "Les Chevaliers du Kercorb" propose 10 ateliers participatifs qui vous permettent, si vous le désirez, d’entrer dans l’histoire en devenant, dans la mesure de vos capacités et de vos goûts, un acteur de la vie du château.
Prenez le temps d'essayer diverses techniques telles que la calligraphie, la forge, le tir à l'arc, l'héraldique, l'iconographie (peinture à l’œuf), la fabrication de cottes de maille, la danse médiévale, les contes médiévaux pour jeunes enfants, les costumes historiques .... Par ailleurs, la Chevalerie présente, au travers de son spectacle équestre, un savoir-faire et un savoir être ancestral. Ici on peut parler de sa passion et la faire partager.


Au château de Chalabre, les petits comme les grands plongent pour une demi-journée, dans un espace temps différent ponctués de rencontres authentiques.
Le Château travaille toute l’année en relation avec l’éducation nationale et accueille des scolaires (4500 par an), venant de tous les départements limitrophes, de Perpignan à Narbonne, en passant par Foix jusqu’à la Bretagne (dans le cadre de séjours IDD).
Pendant les vacances scolaires et la période estivale, il est ouvert autant aux adultes qu’aux enfants et les activités sont adaptées à tous les âges.
Il y a des nouveautés chaque année, par exemple on propose deux nouvelles animations : le jardin médiéval et la vie des femmes au Moyen Age… en attendant de pouvoir faire des travaux d’aménagement et de consolidation dans les catacombes et le souterrain qui mène au village.
11000 à 13000 visiteurs par an, sont accueillis pour visiter le château de Chalabre.

 

Des reconstitutions de joutes médiévales ont lieu chaque jour au pied du château.
Tournoi médiéval avec la présentation des chevaliers du moyen âge. Ces compétitions étaient le spectacle le plus apprécié du public durant tout le Moyen Âge.

Pour l'histoire, le dernier tournois eu lieu en 1559, c'est au cours d'un double mariage que se produisit un spectacle de bien funeste mémoire. Pour clôturer les festivités, un tournoi eu lieu à Paris. Le roi de France Henri II décida alors d'y participer pour affronter le comte de Montgomery, l'une des plus fines lames de l'époque. La fatalité fit qu'au cours de la troisième passe, la lance de Montgomery, déviée par l'écu d'Henri pénétra sous la visière du casque de celui-ci et lui traversa l'œil. Le roi agonisa dix jours, puis mourut. La reine Catherine de Médicis interdit alors les tournois et les joutes sur le sol français.


Les spectateurs toujours plus nombreux, assistent aux tournois et combats dans la plus pure tradition médiévale, dans un cadre historique superbe.
Exhibitions montrant le maniement de l'épée au moyen âge.
Tournoi de valeureux chevaliers du moyen âge.

 Les spectateurs participent s'ils le désirent aux reconstitutions, cela fait toujours plaisir aux enfants. 

 Chevalier montrant son adresse lors d'un exercice.

Les combats en armure ne sont pas chose facile.
 

Un chevalier à l'entraînement lors d'un exercice d'une joute médiévale.
Le château ici, est vu de l'Ouest. Chalabre est un beau village dans un cadre de verdure comme tous les villages de l'Aude.

Ainsi se termine ce premier reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Claude Bruyere 31/03/2014 05:19


Bonjour a tous, je suis desendant de cette longue lignes des Bruyeres.


Cesar de Bruyere capitaine au regiment de Carignan, venu en N-F, Aujourd'hui la province du Quebec. Je suis heureux de savoir que ce chateau est toujours entre les mains d'une descendantes de ces
Bruyreres.Mme Villette. SVP me faire parvenir c'est coordonnes. Voici les miens : e-mail  : leobru25@yahoo.com


Merci         Paix et Joie      Claude Bruyere

Gilles Romero 12/05/2009 18:21

Bonjour.
Un grand merci pour votre action de promotion de notre pays et plus particulièrement de notre site touristique.
Cependant, comme nous sommes actuellement très occupés (des groupes tous les jours et même les Dimanches) et devant l'excellence de votre réalisation, je n'apporterai pas maintenant mes remarques et modifications.
J'attendrai pour cela d'être un peu plus calme et disponible.
De toute façon, votre œuvre met bien en avant les atouts de notre région et de notre site si original. C'est de loin le plus important.
Encore bravo et merci et certainement rendez-vous au mois de septembre pour les modifications.
Cordialement.
Gilles Romero
Président de l’association.
Château Chalabre : Parc à thème Médiéval.