Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

11 juin 2009

Vous attendiez la suite avec impatience, mais il faut du temps pour vous présenter des articles à la hauteur de mes visiteurs.

Soyez attentif chers amis internautes !

Les acteurs qui vont suivre vont jouer un rôle important dans l'histoire de Carcassonne et sa région.

Ce sont les Trencavel, noble famille qui possède les fiefs d'Albi, de Nîmes et de Béziers, villes prestigieuses, qui donneront son prestige à la cité de Carcassonne. Car ils y construiront leur château du X ème au XII ème siècle. Bernard Aton Trencavel devient le premier vicomte de Carcassonne en 1082.

L'édification de la cathédrale Saint Nazaire date de 1096 et le château Comtal de 1130 en même temps que la réfection des remparts.

Le blason des Trencavel

Au XIII ème siècle, un des descendants des Trencavel, Raimond Roger, prendra les Cathares de la région sous sa protection, un geste noble, qui lui coûtera très cher !

Le château Comtal XII ème siècle vue de la ville Basse (la Bastide) de Carcassonne

PARFAITS ET CROYANTS

 

L'église Cathare est dirigée par quatre évêques (ceux d'Albi, d'où le nom d'Albigeois, de Toulouse, de Carcassonne et d'Agen). Mais ce sont les "Parfaits" ou "Bonshommes", qui mènent une existence austère afin de se libérer de l'emprise du malin et d'accéder à la pureté divine, qui la propagent dans la population des "Croyants", simples fidèles. L'hérésie connaît d'abord un franc succès en ville dans le milieu de l'artisanat et du négoce, puis dans les campagnes sous la protection des seigneurs Roger Trencavel, vicomte de Béziers et Carcassonne, et Raimond Roger, comte de Foix. Quant au comte de Toulouse, Raimond VI, il ferme les yeux.

Voyant que la doctrine Cathare se propageait très vite, Rome tente de regagner du terrain en prêchant auprès de Croyants, avec Saint Dominique. En essayant de persuader le comte de Toulouse Raimond VI de renoncer à protéger les hérétiques. En vain. En mars 1208, l'assassinat près de Saint-Gilles, de Pierre de Castelnau, légat du pape Innocent III envoyé auprès du comte de Toulouse, déclenche la croisade.

Sachez que l'année 1209 est une date importante, c'est le début de la croisade contre les albigeois décrétée par le pape Innocent III. La secte des albigeois a adopté la doctrine cathare, le mouvement a son origine dans la ville d'Albi et se répand à Carcassonne et dans sa région. Ces albigeois refusent l'autorité du pape, nient la validité des sacrements et mènent une vie ascétique, vous pensez bien qu'à l'époque c'était audacieux de s'élever contre l'église.

Le pape Innocent III (1160-1216), élu pape le 8 janvier 1198, il est considéré comme le plus grand pape du moyen âge

La croisade Albigeoise est menée par les "barons du Nord", conduits par Simon de Montfort et Gui de Lévis. A la surprise générale, Raimond VI comte de Toulouse, demande la permission de porter la croix, afin d'éviter la confiscation de ses terres au profit des croisés. La croisade est ponctuée d'atrocités, comme le sac de Béziers (1209) d'où la phrase funèbre "Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens !".

Au mois de juillet 1209, le jeune vicomte de Carcassonne, Raimond Roger neveu et vassal du comte de Toulouse Raimond VI, âgé de 24 ans seulement, puissant vassal du comte de Toulouse, vient de perdre Béziers, tombé aux mains des Croisés. Il attend maintenant, replié dans son opulente forteresse de Carcassonne, l'assaut des seigneurs du Nord menés par Simon de Monfort (1165-1218).

 

Simon de Montfort devant le siège de Toulouse, le 25 juin 1218, il meurt tué par une pierre lancée par une pierrière manœuvrée par des femmes 

carcassonne 04c

  Façade Ouest du château Comtal du XII ème siècle
Cette vue est superbe, vous pénétrez dans la Cité par la porte d'Aude coté Ouest, vous êtes à l'opposé de l'entrée principale, la porte Narbonnaise. Pour vous repérer plus facilement, je vous mettrais un plan dans la 3 ème partie, c'est promis !
Cette photo a été prise de la tour de la porte Rouge en direction de la porte d'Aude, au Sud, à droite vous avez la ville Basse
La voici la ville Basse (la bastide St Louis) créée par Saint Louis, avec juste en bas, la place et l'église Saint Gimer due à Viollet le Duc (1854-1859) d'une architecture simple faisant appel à des formes gothiques, elle a été construite sur les restes de l'ancienne barbacane d'Aude (barbacane : mur avancé assurant la défense d'une porte)
Vous êtes au-dessus de la porte d'Aude, photo prise de la tour carrée de l'Évêque. Devant vous, la petite tour, c'est la tour du petit Canisou dominée par la tour de l'Inquisition une véritable salle de torture, les chaînes et les graffitis en témoignent, et derrière on aperçoit le château Comtal
Profitons d'être dans ce secteur pour vous montrer la vue inverse de la photo précédente, prise cette fois, du château Comtal en direction du Sud vers la tour de l'Inquisition. Vous voyez la montée qui mène à la porte d'Aude ? Sur la photo suivante voici l'image que vous avez du bas de la rampe ...
La montée vers la porte d'Aude, je ne vais pas rater l'occasion, et j'en profite pour vous montrer cette photo du même lieu, mais plus de 100 années se sont écoulées
Cette photo date de 1900, la montée vers la porte d'Aude, côté Ouest de la Cité de Carcassonne. Comparez avec celle ci-dessus !
La porte d'Aude illuminée, la nuit n'est pas encore totalement tombée, cette photo a un côté romantique, vous ne trouvez pas ?
Dans sa partie basse, la montée vers la porte d'Aude est ceinturée de remparts de part et d'autre, vous avez ici une autre vision du château Comtal
 
Avant de reprendre le fil de l'histoire de la Cité de Carcassonne  (3 ème partie) et de vous faire pénétrer dans la Cité proprement dite, je voudrais vous proposer une balade dans ces fameuses lices qui entourent cette deuxième lignes de remparts. Les lices, immense terrain vague situé entre les deux enceintes ont été aménagées au XIII ème siècle. Ce chemin de ronde fait le tour de la Cité et permet de se rendre compte de la démesure des enceintes. Les énormes pierres que vous pouvez apercevoir par endroit dans les parties basses des murailles datent du 1er siècle J-C. Un petit conseil, allez y le soir c'est fantastique, l'éclairage savant des donjons vous donnera l'impression de vous promener dans un décor de film. Les deux enceintes font 3 km au total et il y a pas moins de 52 tours, c'est assez bien équilibré puisque sur l'enceinte intérieure il y en a 26, ces tours se visitent pour certaines, demandez au château Comtal ...
carcassonne 16bb La lice Ouest en regardant vers le Sud, à gauche les tours de la Peyre et de la Vade et à droite la tour de Traquet puis la poterne de la tour de la Peyre, puis la tour Saint Laurent qui est en partie cachée, vient ensuite la tour de Davejean et face à la tour de la Vade, la tour de Balthazar.
Les secrets de la Cité : Une galerie démarrait tour Saint Sernin, seul reste de l'église rasée à la Révolution, dont les soubassements s'ouvrent sur une salle souterraine de 12 m² avec une voûte en berceau. Le Trauquet, une tour qui ne monte pas jusqu'au niveau du rempart, masque l'accès à un souterrain qui passe sous les lices et débouche dans le fossé, au pied de la tour de la Peyre, celui-ci est muré côté ville, ce souterrain conduisait à un puits, toujours alimenté
 carcassonne les hautes lices Gipsy 34La lice Ouest, au même endroit que la photo précédente toujours en regardant vers le Sud
Le même lieu la nuit quand tout est illuminé, c'est fantastique
carcassonne 14b La lice Ouest en regardant vers le Nord, à proximité de la porte Narbonnaise
La lice ouest, magnifique photo, avec à gauche la tour de la Peyre suivit par la tour ronde de la Vade, à droite la tour Saint Laurent, la tour de Davejean et au fond la tour Baltazar
La lice Nord un peu au-dessus de la porte Narbonnaise, qui se trouve au fond sur cette photo, reconnaissable au toit rouge. Au premier plan vous avez la tour du Connétable et ensuite la tour du Trésau
Nous venons de passer sous le château Comtal pour déboucher dans la lice Nord / Est avec au décroché dans le prolongement de ce rempart à droite, la tour de la Porte Rouge
Côté Nord / Est tour de la Charpenterie avec juste après la tour du Moulin d'Avar
Tour de la Charpenterie, c'est une tour gallo-romaine de l'enceinte intérieure, il y en a une vingtaine de ce type, elles se reconnaissent  facilement à leur petit appareillage en grès local, ponctué de chaînages de briques rouges, elles sont hautes de 13-14 mètres cylindriques avec un dos plat. Les courtines ont une épaisseur de 3 mètres pour une hauteur de 6 à 8 mètres
Voici un dessin d'Eugène Viollet le Duc (1814-1879) de la tour ci-dessus
Regardez bien cette photo et celles qui vont suivre elles datent de 1895-1910, beaucoup l'ignore, mais les lices étaient habitées, des maisons se sont construites entre ces remparts au début du XIX ème siècle, c'est surprenant ! Les maisons étaient adossées aux murailles. C'est Viollet- le-Duc qui supprime ces constructions parasites qui se sont agglutinées contre les murailles à partir de 1862, il a fallu attendre les années 1930 pour que les lices retrouvent leur aspect d'antan.
Les lices à proximité de la porte Narbonnaise en 1910, les démolitions ont commencées
Le même lieu en 1900
1900 ces habitations avaient déjà pour la plus part 80 années d'existence
La rénovation des lices est entamée, photo de 1905, vous reconnaissez l'endroit ?
Mon ami Jean-Marc avec son chien Mélia dans
la tour de la porte Rouge   Près de la tour de la porte Rouge avec mon ami Jean-Marc à droite et votre webmaster Jean-Pierre à gauche
 
Attention! L'histoire de Carcassonne ne fait que débuter, n'oubliez pas elle est décomposée en 6 parties, à suivre donc ...

----------------------------

Ainsi se termine ce deuxième reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Lola 25/09/2015 13:31

félicitations pour votre site, absolument génial !
Je suis tombée sur votre site en faisant de la recherche (historique) pour agrémenter mes photos de vacances que je monte en film ! Cet été ns avons fait les chateaux cathares, et je viens de trouver une vraie mâne !
quant à Julie....mille caresses, c'est un petit bichon maltais ?
Bonne continuation, bonnes recherches et continuez à nous faire rêver !

ZAIA 03/09/2015 15:56

bonjour et merci de ces belles photos de la cité ,moi je suis native de la combe du sault vers salsignes,qui n existe plus .
j y ai grandi et vecu.
continez s il vous plait, et merci.

Amar 29/07/2014 08:31


Bonjour et félicitations pour ce superbe site de notre belle Cité de Carcassonne, limouxin et passionné d´Histoire, en particulier celle de nos cathares, j´ai apprécié cette rétrospective riche
en éléments et infomations, contiunez s´il-vous-plaît, merci.

Léa 25/02/2012 15:25


Je suis bien contente à vrai dire d'être tombée sur ce site incroyable !


Je devais à la base faire un dossier d'analyse sur l'architecture médiéval du chateau de Carcassonne et sa citadelle, et en lisant vos articles c'est devenu comme un mythe qu'on ne peux plus
s'arreter de lire. Je dois dire que c'est une ville magnifique et vous le lui rendez bien! Merci pour l'aide de ces articles et la passion avec laquelle ils sont écrits, c'est un vrai bout de
bonheur.


Cordialement,


Léa

guilhem 03/11/2010 20:56



vos photos sont magnifique comment se les procurer?