Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

26 juin 2009

Sous l'Empire (1804-1814), la citadelle est vendue, on doit récupérer les pierres. Impensable ! En 1850, un décret est publié et livre la ville aux démolisseurs.

 

Mais, heureusement au XIX ème siècle, le romantisme, allait sauver Carcassonne. Prosper Mérimée (écrivain, historien, Archéologue 1803-1870) dans son ouvrage "Voyage dans le Midi de la France", s'émeut de voir la ville amputée de ses tours et laissée à l'abandon. Du coup le bon Prosper, qui était inspecteur général des Monuments Historiques à cette époque, décide de confier la restauration à Eugène Viollet-le-Duc en 1844. Ouf, on l'a échappé belle, cela aurait été un pur gâchis. La restauration commencera en 1853-1855. Le célèbre architecte spécialiste d'édifices médiévaux eut la très bonne idée de ne pas se lancer dans une opération archaïque irréfléchie. Il s'est contenté de restituer le caractère d'harmonie et de force d'une ville guerrière du XIII ème siècle. Eugène Viollet-le-Duc travaillera à la réhabilitation de Carcassonne constamment jusqu'à sa mort en 1879. Ensuite son élève Paul Louis Boeswillwald, puis l'architecte Nodet prendront la relève. Un archéologue historien local, Jean-Pierre Cros-Mayrevieille, passera sa vie à plaider en faveur de sa ville.

Eugène Viollet le Duc (1814-1879) Génie de l'architecture médiévale
Des documents d'une valeur inestimable, ces vues de la Porte Narbonnaise dessinées par Viollet le Duc
Aquarelles d'Eugène Viollet le Duc, la porte Narbonnaise Avant et après ci-dessus
Aquarelle de la basilique Saint Nazaire
carcassonne 07 Kuny  La basilique Saint Nazaire sa façade sud, l'édifice se partage en deux parties bien distinctes : la nef romane, le choeur et le transept gothiques. C'est un ensemble surprenant et vraiment magnifique
 

La cathédrale romane du XI ème siècle bénie par le pape Urbain II en 1096, est agrandie entre 1269 et 1330. Son plan : la nef est romane, le vaste transept est gothique à collatéral oriental doublé par des chapelles funéraires en 1266 et en 1322, une élévation particulière pour l'abside et le transept, un décor sculpté original et la présence d'un des rares grands ensembles de vitraux du début du XIV ème siècle font d'elle un fleuron de l'art gothique méridional et nous rappelle l'importance de Carcassonne du rôle joué par ses évêques.

Elle abrite une très belle sculpture monumentale gothique du XIII ème siècle. Dans le transept Sud, une plaque tombale passe pour être celle de Simon de Montfort, avec la croix du Languedoc et le lion de Montfort. Un bas relief saisissant représente un siège non identifié, mais cette "pierre du siège" peut évoquer l'attaque que les croisés conduisirent contre Carcassonne.


Cathédrale jusqu'en 1803, la basilique Saint Nazaire et  Saint Celse possède un subtil mélange de styles gothique et roman qui se complètent de manière harmonieuse et il devient presque difficile de les dissocier
Observez bien en vous promenant dans la Cité, il y a des détails d'architecture remarquables, comme ce bourgeois qui semble vous faire signe de la main
La façade Sud de la basilique Saint Nazaire. En 1269, l'évêque Bernard de Capendu et les chanoines de la cathédrale obtiennent l'autorisation d'élargir l'édifice. Ils commencent alors les travaux du transept et d'un nouveau choeur gothique. Ces travaux vont durer jusqu'à l'épiscopat de Pierre de Rochefort (1300-1322). L'art des architectes gothiques y déploie toute sa majesté. Rares sont dans le Midi les édifices de cette époque qui ont pu atteindre un tel équilibre. S'il y a bien un monument qu'il faut visiter avec la Cité de Carcassonne c'est la basilique Saint Nazaire. Elle abrite les plus beaux tombeaux de Pierre de Rochefort et de Guillaume Radulphe. Saint Nazaire est la seule cathédrale méridionale à avoir conservé des vitraux des XIII ème et XIV ème siècles
Une des entrées de la basilique Saint Nazaire
Admirez la finesse de cette architecture gothique, avec ces nombreuses gargouilles
L'entrée principale de la basilique Saint Nazaire
Si vous avez de la chance , vous pourrez voir ce personnage étonnant, devant l'entrée de la basilique Saint Nazaire, perché sur un plot immobile comme une statue, il ne bouge pas un cil, approchez vous de lui, il se mettra en mouvement comme un automate, cet artiste original mérite bien une pièce pour sa performance et le spectacle qu'il donne, je vous ai fait un petit montage sympa le montrant dans diverses positions, il reste ainsi des heures !!
La façade principale de la basilique Saint Nazaire
Au dessus de nous, faisant le tour des clochetons de Saint Nazaire, les gargouilles hideuses, pour éloigner les forces maléfiques, représentent des têtes de bourgeois très finement réalisées comme vous pouvez le voir sur le détail présenté sur la photo suivante
Basilique Saint Nazaire, gargouille à la tête hideuse de bourgeois
Les vitraux de Saint Nazaire, se sont les plus beaux vitraux du midi de la France du XIV ème siècle. Ceux du choeur et les deux roses sont du XIII ET XIV ème siècles, ils inondent de lumière l'intérieur de la basilique
La cathédrale Saint Nazaire en 1900, elle perdit se titre au profit de Saint Michel en ville Basse et se vit octroyer celui de basilique en 1908
Autre photo datant de 1900, basilique Saint Nazaire et la tour Cahuzac en contre bas, gauche c'est la tour Saint Martin

 

Carcassonne est une des villes médiévale les plus visitées de France, elle est inscrite en 1997 au Patrimoine mondial de l'Unesco, c'est aussi la plus importante ville médiévale d'Europe, et la voir dans son écrin de pierres illuminées le soir est un spectacle superbe ...

Attention ! L'histoire de Carcassonne est traitée en 6 parties, à suivre donc ...

----------------------------

Ainsi se termine ce cinquième reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires