Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

25 septembre 2009

Voici la suite de l'histoire du château de Peyrepertuse, qui n'est pas un château Cathare et n'a même que peu souffert de la croisade contre les Albigeois. Mais il est vrai que son seigneur, Guilhem de Peyrepertuse est un sympathisant de la cause Cathare.

 

San Jordi dit château Saint Georges

Je vous remets le plan de situation pour vous repérer, ça peut être utile, j'ai oublié d'indiqué le Nord, c'est en haut

 

Ensemble fortifié de 60m de large et de 300m de long, cela représente une superficie de deux hectares et demi, composé de trois châteaux érigés sur l'arête rocheuse. L'enceinte basse, l'enceinte médiane, et la partie la plus élevée appelée le donjon, est construite sur le vertigineux Roc de San Jordi (796m) datant de Louis IX. On y parvient par un escalier taillé à même le roc appelé l'échelle Saint Louis. Formidable place forte, elle constituait une protection naturelle redoutable. Vraisemblablement, elle ne fut jamais assiégée.

 

Description de l'enceinte basse (château bas) et son donjon :

A l'angle nord-ouest se trouvent la porte d'entrée et ses dispositifs de défense. L'enceinte basse est triangulaire, protégée côté nord par une muraille de cent vingt mètres de long, flanquée de deux tours semi-circulaires ouvertes à la gorge. Le chemin de ronde à larges dalles est presque intact. L'enceinte se termine à l'est par un éperon destiné à dévier les coups des pierrières, véritable proue donnant à Peyrepertuse l'aspect de vaisseau qui le caractérise. Dans cette enceinte, le donjon vieux édifié avant la Croisade occupe le sud-ouest de l'enceinte. Il se compose de deux bâtiments axés Est-Ouest, autour d'une cour fermée par des courtines percées de poterne avec assommoir.

Le premier corps de bâtiment est l'église Sainte-Marie antérieure à 1115. C'est un édifice du XII ème et XIII ème siècle, remanié au XIV ème siècle. Son abside en cul-de-four était percée de quatre fenêtres.

La nef était couverte d'une voûte en berceau brisé. Des fouilles récentes ont dégagé l'autel, le chœur et des sépultures. Le deuxième bâtiment est un logis dit "logis du gouverneur" avec deux pièces voûtées et superposées à l'Est, se terminant par une tour semi-circulaire percée de meurtrières. En tout, il y avait quatre citernes qui alimentaient le château, l'une se trouvait dans l'église, l'autre dans le logis au sein de la tour ronde à l'angle sud-ouest et les deux dernières à San Jordi.

   Au centre de l'enceinte médiane, il y a du monde, le spectacle de fauconnerie va commencer, je vous proposerai des clichés ci-après

Description de l'enceinte médiane :

Une porte en plein cintre, avec assommoir et herse, relie l'enceinte basse à une enceinte médiane. Une tour de guet se dresse en bordure sud-est de l'à-pic, tandis qu'une construction polygonale occupe le centre de l'enceinte.

Le château bas vu des remparts de San Jordi

De San Jordi les prises de vue sont superbes, mais soyez vigilant et prudent c'est très haut, d'ailleurs par temps de pluie et grand vent la forteresse ne se visite pas

      

Description du donjon San Jordi (Saint Georges en catalan) :

En 1242, Saint-Louis ordonne la réalisation de l'escalier qui porte son nom aujourd'hui, avec une soixantaine de marches irrégulières taillées dans le flanc Nord du rocher, mène au château de San Jordi. On y pénètre par le versant Nord par une porte en chicane percée dans la courtine flanquée d'une tour semi-circulaire. A l'intérieur, des bâtiments s'y adossaient, éclairés par quelques fenêtres à coussièges. Au Sud-Ouest la chapelle San Jordi domine l'à-pic. Le donjon de San Jordi est construit dans les années 1250-1251

San Jordi aurait été construit en vue de résister à un assaillant que se serait emparé de la citadelle inférieure.

Du château, la vue s'étend du Pech de Bugarach à la Méditerranée. La descente s'effectue par l'escalier de Saint-Louis en longeant le côté Nord de l'enceinte médiane. Ses murailles percées de meurtrières, avec latrines, épousent les bords déchiquetés du plateau qui la supportent.

S'il fut vulnérable aux assauts de l'homme, Peyrepertuse ne le fut pas à ceux des intempéries qui le dégradèrent fortement. Mais le monument fut restauré en 1952 ; une route en facilitant l'accès fut tracé en 1970. Le château est régulièrement entretenu par des campagnes de restauration.

Vous êtes au point le plus haut de la citadelle, de ce point de vue, on aperçoit le château de Quéribus et, plus loin, la tour del Far de Tautavel, et Força Real en Roussillon.

Jean-Pierre au château de Peyrepertuse

Sur celle-ci on détaille mieux la partie médiane entre San Jordi et le château bas

Gros plan sur l'enceinte basse dit château bas, au premier plan légérement à droite la tour de guet de forme rectangulaire, puis derrière, vous avez l'église Sainte Marie et le Logis du Gouverneur avec sa tour maîtresse, en arrière plan avec la voûte c'est une partie logement

Voici une rapide datation des événements marquants de Peyrepertuse :

 

         - 1020 La première mention d'un château sur le site

         - 1073 Hommage de Bérenger pour le château de Peyrepertuse

         - 1111 Peyrepertuse est la possession des comtes de Barcelone, lannée suivante

                     Aymeri de Narbonne en est le souverain

         - 1115 Donation de l'église Sainte-Marie de Peyrepertuse au prieuré de Serrabonne

         - 1162 la forteresse comme tout le Roussillon passe au royaume d'Aragon

         - 1209 Début de la Croisade contre les Albigeois

         - 1213 Bataille de Muret, mort de Pierre II d'Aragon

         - 1215 Prise de Toulouse par Simon de Montfort qui est proclamé duc de Narbonne,

                    Fenouillédès et le Pérapertusès

         - 1217 Guillaume de Peyrepertuse fait allégeance (non tenue) à Simon de Monfort

         - 1229 Traité de Meaux. Soumission de Raymond VII. Guilhem de Peyrepertuse reprend

                    la lutte, il est excommunié

         - 1239 l'Aragon vend Peyrepertuse à Louis IX (Saint Louis)

         - 1240 Reddition de la forteresse à Louis IX, expulsion de la famille Peyrepertuse

         - 1240-1258 Construction du second château dans la partie haute de la forteresse

         - 1255 Prise de Quéribus, un des derniers lieux encore indépendant

         -  1270 Mort de Louis IX (Saint Louis)

         - 1285 Des notables de Perpignan sont emprisonnés à Peyrepertuse lors de la Croisade contre

                   les Catalans

         - 1355 Le château est mis en état de défense

         - 1367-1368 Le roi de France Charles V, autorise Henri de Trastamare à se réfugier au château

                   de Peyrepertuse après la défaite de Navarette

         - 1404 Visite épiscopale de l'église et de la chapelle du château

         - 1580 Le château est pris par les Protestants. Leur chef, Jean de Graves est pendu la même

                    année

         - 1659 Le traité des Pyrénées marque le rattachement du Roussillon à la France

         - 1789 La place est abandonnée

         -  1930 Redécouverte du site

 

 

Côté Nord une vue plongeante sur la vallée du Verdouble

Le château bas vu du haut de l'escalier Saint Louis côté Nord

Le château bas contemplé de San Jordi, la vue est magnifique vous pouvez y rester des heures à admirer le paysage, pensez au jumelles !

Panorama Nord / Est, chemin d'accès au château bas

San Jordi photographié un peu avant de gravir l'escalier Saint Louis

Le soleil commence à descendre sur l'horizon ce qui a pour effet de donner un éclairage particulier à la forteresse

San Jordi vu de l'enceinte médiane

Dans l'enceinte médiane un spectacle de fauconnerie (au centre de la photo au pied du Donjon Vieux) vous est présenté pendant les mois de juillet et août, dont voici quelques photos ci-après de ces oiseaux magnifiques

 

 

  le fauconnier Patrice Potier issu de la grande école du Puy-du-Fou, vous fera découvrir les plus rares et les plus belles espèces de rapaces à travers leurs
évolutions dans leur environnement naturel

 

 

 

 

Tous les ans ça festoye à Peyrepertuse, une grande fête médiévale est organisée au château de Peyrepertuse, avec des reconstitutions de combats médiévaux d'une grande qualité, en costume d'époque. Vous pourrez découvrir au sein de la forteresse une garnison militaire tout droit revenue du Moyen-Age. La  compagnie des Frères d’Armes composée de 15 militaires installe son campement dans l’enceinte du château (se renseigner pour les dates de ces festivités).

 

 

 

retour au village de Duilhac-sous-Peyrepertuse d'origine médiévale

Le village de Duilhac a conservé son centre médiéval appelé "Fort" correspondant aux murailles fortifiées au XI ème et XIV ème siècle

Au centre du village de Duilhac la partie médiévale du XI ème siècle appelée "Fort" avec son église Saint Michel en grès jaune, elle est citée en 1115 en même temps que celle de Peyrepertuse

 

Pour terminer je vais vous faire une révélation, que peu connaisse, au village de Duilhac-sous-Peyrepertuse, au centre de celui-ci il y a la porte du Fort, de là vous remarquerez en contre-bas, un imposant rocher qui se nomme "rocher de la fontaine" où l'on peut descendre par le sinueux escalier du Faubourg ou connu aussi sous le nom de chemin de la Trincade. Cette importante source explique certainement le choix de l'implantation du village de Duilhac et de son église. L'eau actionnait naguère la meule du moulin à huile, le village étant riche en oliviers. Un peu plus bas que la source, se trouve l'ancien moulin à huile qui s'est arrêté en 1921, maintenant il a été transformé en auberge. La récolte des olives s'effectuait en hiver à la Saint André (30 novembre). Vous allez me dire que jusqu'à présent il n'y a rien d'extraordinaire, la révélation la voici : La source de Duilhac a la réputation de rendre amoureux ceux qui boivent son eau. Au-dessus des cannelles, une main anonyme a gravé ce vers de Ronsard "Quiconques en boira qu'amoureux il devienne" ... n'oubliez pas vos gourdes !!

La source sortant du rocher de Duilhac est abondante, fraîche et très agréable à boire, elle était utilisée autrefois lors du pressage des olives au moulin de Duilhac

 

Un vers de Ronsard "Quiconques en boira qu'amoureux il devienne" cette eau de source a très bonne réputation !

La vallée du Riben et le Moulin du joli village de Cucugnan qu'il faut visiter et à l'entrée du village, proche du parking, il y a un très bon restaurant "La table du curé" Logis de France

j'oubliai de vous montrer quelques cartes postales d'époque représentant Peyrepertuse !

Cette carte postale date de 1950, en l'absence de route Peyrepertuse n'était visité à l'époque que par quelques érudits, dont faisait parti Henri-Paul Eydoux qui contribua à faire connaître les châteaux des Pays de l'Aude et en particulier celui de Peyrepertuse grâce à son livre publié en 1969 et intitulé "Châteaux Fantastiques", il repose depuis 1986 au pied du château qu'il aimait, dans le petit cimetière de Duilhac

Photo de 1960 du château bas

celle-ci date de 1970

carte postale de Peyrepertuse en 1980

Peyrepertuse en 1989

L'aventure continue ... avec vous

 

Ainsi se termine ce troisième reportage et dernier volet de la série, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

NÈGRE Jean Claude 11/08/2017 17:15

Voila notre magnifique histoire de France merveilleusement expliquée ...J'ADORE encore et encore ....