Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

9 octobre 2009
CAUNES-MINERVOIS

Changement de décor, aujourd'hui nous sommes un peu plus au Nord de l'Aude, je vous propose une visite en plein Minervois un belle région viticole d'où émergent d'excellents vins ! C'est aussi cela le charme de l'Aude, c'est la diversité !

Caunes Minervois se situe à 21 km au Nord / Est de Carcassonne et 50 km de Narbonne
Les toits ensoleillés de Caune Minervois
Entre Minervois, Cabardès et Montagne Noire, au nord de Carcassonne commence le Cabardès, qui s'étend jusqu'au pied de la Montagne Noire, début du Massif Central et frontière naturelle entre l'Aude et l'Hérault. Un secteur très riche en sites naturels et villages atypiques. Caunes Minervois est là au pied de la Montagne Noire, autour des vignes, toujours les vignes, quelques oliviers ça et là. Caunes Minervois village de 1500 habitants se situe sur le cours de l'Argent Double, ne vous fiez pas au joli nom on n'y trouve pas d'or dans la région mais du marbre, et pas n'importe quel marbre puisqu'il varie du rouge au vert.
À Caunes Minervois le marbre est partout : sur les monuments jusqu'à l'intérieur des maisons les plus modestes. On le trouve sur le seuil des portes, l'encadrement des fenêtres, le tablier des cheminées. On collectionne les porte-parapluies en marbre dans les vestibules, les vasques dans les séjours. Et depuis des générations, les écoliers sautillent sur le seuil en marbre rose de leur école communale.

Bénitier en marbre de Caunes

Fontaine en marbre magnifique sur la place de la République

Épitaphe de Jean Jaurès gravée sur la fontaine en marbre

Récemment, la commune a inauguré une nouvelle fontaine en marbre rose sur la place de la République. Celle de la place de la Grande fontaine est plus ancienne avec son obélisque en marbre gris et son bassin terni par le temps. Le marbre incarnat de Caunes Minervois a été utilisé généreusement pour décorer l'église romane de l'abbaye bénédictine.

Ce somptueux marbre rouge veiné de blanc est unique.

Louis XIV, Le Roi-Soleil, ne s’y était pas trompé ! Il y voyait le reflet de sa puissance et de sa noblesse, le rouge incarnat symbolisant la puissance, et le blanc, celui de la royauté.
Il annexa même par décret une partie de ces carrières à son usage exclusif : les carrières du Roy.

Elle est devenue la réserve personnelle du Roi Soleil au XVII e siècle.


Sous le règne de Louis XIV, l’ouverture du canal du Midi en 1681, en facilita le transport écologique et rapide ! De canal à mer, et de mer à fleuve pour atteindre Paris.

Des carrières de pierre marbrière à dominante rose, dit marbre du Languedoc, sont exploitées depuis l'antiquité à Caunes Minervois dans l'Aude. Ce marbre aux nombreuses nuances- griotte, vieux rose, blanc, jaune et parfois vert, a séduit les artistes italiens et Louis XVI, au XVIIe siècle. Les plus remarquables monuments royaux et impériaux mirent en valeur le marbre de Caunes.

Les carrières ont ainsi fourni treize colonnes au Grand Trianon à Versailles qui était le palais d'été de Louis XVI, célèbre pour ses façades de marbre rose. En 1862, Charles Garnier utilisa ces marbres pour la décorer l'opéra de Paris. On en trouve également, entre autres, au palais de Chaillot,  les colonnes de l’Arc de Triomphe du Carrousel du Louvre. D'autres palais à Saint-Pétersbourg et Washington témoignent du passé prestigieux de Caunes Minervois. Le marbre de Caunes a séduit au fil des époques les sculpteurs italiens à la recherche de la couleur turquin et les Grands de ce monde.

Une des carrières de marbre de Caunes dont l'exploitation est arrêtée

De nombreuses sculptures de marbre ornent les parcs de Caunes ici le long de l'Argent Double et la rue des Écoles

En juin, l'association "Les Marbrières de Caunes", fête le marbre et la sculpture avec des visites de carrières en calèches, des rencontres avec les artistes et des spectacles.

Les carrières de Caunes doivent leur réputation à l'incarnat de la "Carrière du Roy". Aujourd'hui, le marbre n'est plus mis à nu dans "La Carrière du Roy", classée Monuments historiques. Au bout du sentier qui conduit à la carrière, on découvre une colonne érodée par le temps. Et pour les historiens, elle a autant de valeur que les colonnes rutilantes du Grand Trianon à Versailles.

La rue des Écoles et le petit pont sur l'Argent Double débouchant sur la rue de l'église

 

Caunes attire par son riche patrimoine architectural et historique. Les façades sont ornées de nombreux éléments architecturaux qui datent des XVe et XVIIIe siècles.

Vous trouverez à Caunes de superbes ruelles pavées qui ont du charme comme sur cette photo

Autrefois défendu par un rempart ponctué de portes (disparues), le bourg laisse apparaître bon nombre d’éléments de façades du Moyen Age au XVIIIème siècle dont le remarquable Hôtel d’Alibert. Sur les hauteurs de Caunes, la chapelle Notre Dame du Cros fait l’objet d’une procession annuelle le 8 septembre.

 

Très joli porche qui doit avoir plus de 150 ans !

Rue aux couleurs ocres chatoyantes sous un soleil écrasant

L'ancienne église abbatiale et sa tour-clocher Nord, succédant à une église carolingienne dont subsiste en sous-sol un fragment d'abside

Église abbatiale, son porche et sa tour-clocher Nord

Porche de l'église abbatiale datant du XIII ème siècle

L'intérieur de l'église de Caunes

 

Vitraux de l'église abbatiale de Caunes Minervois

 

 

le marbre rouge orne aussi l'église

Très ancienne croix sculptée dans le grès

Caunes Minervois était un village fortifiés dont les origines remontent au VIII ème siècle, lorsqu'un religieux bénédictin Anian compagnon proche de Saint Benoît d'Aniane y fonda une abbaye en l'année 791. Placée sous la protection de Charlemagne, elle passe au X ème siècle sous la coupe des comtes de Carcassonne puis de Barcelone et ensuite , sous celle des Trencavel jusqu'à la fin du XII ème siècle, époque à laquelle le vicomte renonce aux droits usurpés à l'abbaye. 

Pendant la croisade contre les Albigeois, l’abbé de Caunes reçut plusieurs fois les représentants du pape, venus prêcher l’orthodoxie catholique.

Vers 1226, à Caunes, l'évêque cathare du Carcassés, Pierre Isarn est condamné à mourir sur le bûcher. Un peu plus tard, l'inquisiteur Ferrier est sans doute installé dans l'abbaye pour y mener ses enquêtes sur les hérétiques de la région.

Après une période de prospérité au XIII ème siècle, le monastère connaît une certaine décadence. En 1467, est officialisé le régime de la commende (revenus octroyés par le Roi ou un seigneur). Au début du XVII ème siècle, l'abbé Jean d'Alibert essaie de réformer la vie monastique, sans grand succès. Ce sont les Mauristes, à partir de 1663 qui vont redonner à l'abbaye un certain éclat, un nouveau cloître, la construction de vastes bâtiments et un riche mobilier en marbre illustre cette période. A la Révolution l'ensemble est vendu, l'église devint paroissiale.

Caunes Minervois possède encore les quelques vestiges laissés après le passage ravageur du duc de Joyeuse, chef de la ligue du Languedoc, dont la très belle abbatiale Saint Pierre et Saint Paul, ainsi qu'un remarquable centre ancien.

 

L'abbaye bénédictine Saint-Pierre-et-Saint-Paul :

L’abbaye de Caunes-Minervois présente toutes les périodes d’architecture. C’est là que réside une grande partie de son originalité.

L'abbatiale a conservé son chevet fleuron du premier art roman méridional du XI ème siècle très réputée. Le transept du XII ème siècle est clos au Nord et au Sud par deux tours clochers, ses deux tours absidioles sont disposées de part et d'autre du choeur. Quelques chapiteaux du monastère carolingien ont été remployés dans le clocher Nord. Un porche élevé au XII ème siècle, sur la façade Nord, réutilise aussi des chapiteaux du XII ème siècle. La nef, comprenant sept travées, est flanquée de chapelles latérales principalement décorées avec ce marbre de Caunes, elle offre le schéma du gothique méridional aux travées matérialisées par des arcs diaphragmes. Reconstruite au XIVème siècle, elle a été voûtée en briques en 1770. Elle est éclairée par de grandes baies gothiques percées au sud. L’abside est ornée de vitraux et de stalles en bois du XVIIIème siècle. Un retable de marbre est consacré aux martyrs de Caunes.
Le
cloître actuel a été érigé par la Congrégation de Saint-Maur sur les souches d’un cloître médiéval. Ses galeries se caractérisent par une grande sobriété.
Le cloître unit l'église au vaste bâtiment conventuel de la fin du XVII ème siècle. Au Nord-Ouest de l'abbaye s'élève l'ancien logis abbatial dû à Jean d'alibert.

Au sud du Cloître, on édifia à partir de 1696, le principal corps des bâtiments conventuels. Il comprenait au rez-de-chaussée, la cuisine et le réfectoire tandis que les cellules monacales étaient réparties sur les niveaux supérieurs. Aujourd’hui, l’édifice abrite trois expositions permanentes et des salles d’expositions temporaires.
Caunes-Minervois est aussi la seule abbaye du Pays Cathare à posséder une
crypte ouverte au public, recevant les vestiges de la première église carolingienne.

L’abbaye fut aliénée en 1791, à l’exception de l’église qui devint propriété communale. L’église fut classée Monument Historique en 1916, les bâtiments de l’abbaye en 1948.

 

 

Galeries du cloître mauriste et cour intérieure

accès à l'étage, vue sur le jardin intérieur du cloître

 

 

Tour clocher de l'ancienne abbaye, jardin intérieur du cloître et à droite l'église abbatiale

Façade méridionale de l'ancienne abbatiale

Chevet et tours-clochers de l'ancienne abbaye coté Nord

 

Tour clocher Est et à droite le chevet. Dans la cour située au pied du chevet et des tours, des spectacles musicaux sont données pendant la période estivale

Une autre vue d'ensemble du chevet et des tours-clochers datant du XII ème siècle

Gros plan sur un chapiteau du chevet de l'ancienne abbatiale

très belle rénovation du chevet et l'ensemble architectural

Une dernière photo du chevet et des deux tours de l'abbaye sous un soleil radieux

Vous trouverez dans l'abbaye divers éléments de pierres gravées comme ici cette croix pattée.

La croix pattée en héraldique a été utilisée par les Chevaliers Teutoniques, celle-ci ressemble à la croix de l'ordre du temple

 

Superbe Croix Cathare datant du Moyen-âge

Bas relief retrouvé lors de fouille dans l'abbaye

pierre armoriée en grès en réemploi sous le maître Autel de l'abbaye, blason inconnu, avis aux connaisseurs

Élément lapidaire calcaire représentant le Christ et les quatre évangélistes, style Roman, découverte fortuite lors de fouille

Chaise percée qu'utilisaient les moines dans l'abbaye

 

Magnifique masque de Bacchus le dieu de la vigne et du vin en marbre de Caunes Minervois

 

LE ROSÉ PAMPLEMOUSSE Place de la République à Caune Minervois :

Nos amis Anne-Marie et Bernard nous ont fait goûter un soir à l’apéritif  "du rosé  pamplemousse".

Quelle découverte ! ce vin est délicieux, léger et apporte de la fraîcheur.

Lors de l’une de nos escapades, nous nous sommes arrêtés à CAUNES MINERVOIS. Absorbé par mes prises de photos, mon épouse (attirée par sa curiosité) découvrit une publicité à l’entrée d’une maison sur le "rosé pamplemousse".

Place de la République juste après la fontaine de marbre, à droite sous le panneau, dégustation de bons vins dont le fameux rosé pamplemousse

Surprise par l’appel d’une "charmante  vieille dame" sortant de l’ombre, elle se laissa entraîner par cette dernière afin de déguster son fameux rosé ….

Bien entendu, je la rejoignis et ensemble nous avons pu apprécier la qualité du vin qu’elle nous proposait.

En nous racontant son histoire et constatant l’admiration qu’elle portait à son petit-fils (celui par qui le rosé  pamplemousse est né), nous nous sommes laissés emporter dans le passé….

Mamie est fière de son petit-fils vigneron

Bien qu’elle ne fût pas favorable à ce qu’on la prenne en photo, elle s’est laissé faire ne pouvant résister à la demande de mon épouse.

Nous avons passé un très bon moment auprès d’elle et avons apprécié ce village.

Nous avons acheté un peu de rosé pamplemousse et aussi une autre spécialité du petit-fils "du vin aux mûres".

Si vous passez dans ce coin, n’hésitez pas. Arrêtez-vous et appréciez ….

Vous trouverez ci-après quelques photos et les coordonnées de ce vigneron, qui par l’intermédiaire de sa grand-mère, nous a séduit.

Si nous avons l’occasion de repasser par là, c’est avec plaisir que nous nous rendrons chez "notre charmante vieille dame".

voici les coordonnées de ce vigneron

cette charmante Dame nous a réservé un accueil très chaleureux

Voici un brancard (il me semble que l'on appelle cette pièce comme cela) petit souvenir du dernier cheval du mari de la Dame que vous pouvez voir en photo à gauche, elle se fera un plaisir de vous raconter une tranche de vie bien remplie

Dans la réserve de vin, au mur il y avait ce vieux cliché des années 1905 que j'ai pris en photo, et qui représente la place de la République (autrefois elle s'appellait Place Folistes) avec ses énormes platanes que vous pouvez encore admirer aujourd'hui, voir les photos ci-dessous, en comparant vous avez l'impression que le temps c'est immobilisé

Place de la République ombragée par cet après midi de juillet très ensoleillé

Les énormes platanes plus que centenaire de la place de la République avec la fontaine de marbre

La place de la République et la rue des Écoles à droite avec le petit pont sur l'Argent Double

  La place de la République à la nuit tombée, les cigales ne chantent plus

L'aventure continue ... avec vous

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Joelle / Jean-Pierre LAGACHE - dans DÉCOUVERTE
commenter cet article

commentaires

B.B. 24/03/2016 02:30

Veillez à conserver votre MAGNOLIA CENTENAIRE

siegfried 28/08/2015 22:10

Dear Jean Pierre, I am looking for some nice pictures of objects made from MARBRE Du Roi like the columns and fountains. I am writing a book about rocks and would highly appreciate if I could use one of your photos

ssieges@googlmail.com

Jean-Pierre 29/08/2015 16:33

Hello,
Do not worry, I authorize you to use the photo that interests you, from the time you mention the address of my website: www.belcaire-pyrenees.com
Thank you
Best regards
JP

GLORIES 13/03/2013 19:29


Grace à vous j'ai retrouvé le village des mes vacances, étant enfant je passais une partie de l'été chez ma grand mère, sa maison fait partie de vos photos. MERCI

GALLEZ 04/01/2012 22:26


Magnifiques photos...

Eric Andreoli 16/05/2010 12:06



Je suis scotché par vote article sur Caunes Minervois. Je connais ce village, mais sans avoir vraiment pris le temps de visiter les "intérieurs". Je vais y retourner, grâce à vous.


Merci


 


Eric Andreoli



MATTER 26/04/2010 12:14



J'ai appécié votre repportage sur Caunes-Minervois. Mais pour le harnachement du cheval, vous avez des progrès à faire; la pièce que vous avez photographiée est un collier, et pas un brancard;car
il serait difficile à un cheval de ruer dans les brancards. Tout celà sans animosité, c'est un simple renseignement.



Jean-Pierre 26/04/2010 13:47



Merci pour cette précision. Je ne suis pas un expert en chevaux, mais vous imaginez bien, qu'avant d'écrire cela, j'ai ouvert mon dico qui dit entre autre ceci ; Brancard : prolongement d'un
attelage sur lequel on attache l'animal de trait. Ce harnais d'attelage est composé de deux pièces de bois entre lesquels on attache une bête de trait.


Vous n'avez certainement pas tort en précisant que c'est un collier, mais à mon humble avis, c'est une des pièces qui fait partie de cet ensemble qu'est le harnais d'attelage.



boby11 29/12/2009 10:43


Je viens de passer une heure sur ton blog plus qu'intéressant j'ai mis ton lien sur mon blog
a+