Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

20 octobre 2014
bandeau les villages du Pays de Saultbandeau le monde rural 825x250Si le hasard t'amène, le plaisir te ramènera ! Cela sera la nouvelle devise de ce site web. Voici donc comme promis un autre petit village de l'Aude au Pays de Sault, avec ses 39 habitants, BELFORT SUR RÉBENTY. Merci à mon ami Henri pour sa motivation et participation par l'apport de ses nombreuses photos, ainsi qu'aux autres photographes.  Votre participation sera la bienvenue, n'hésitez pas à m'envoyer vos photos, documents, afin d'illustrer les reportages sur vos villages que vous aimez. Les prochains villages du Pays de Sault qui seront traités dans mes prochains reportages, les voici :

 

-  Niort de Sault ; Rodome ; Bessède de Sault ; Galinagues ; Joucou ; La Fajolle ; Marsa ; Mazuby ; Mérial et Campagna de Sault ... 

Alors n'hésitez pas à m'envoyer vos photos, documents  afin d'illustrer ces reportages, mobilisez vous oh peuchère ! D'autres trésors de l'Aude pourront s'intercaler dans cette série, restez vigilant ;-)

 

logo label Pays Cathare 02

 

carte 01b

A l'extrême Sud-Est de l'Aude, vous savez tous maintenant où se situe le Pays de Sault, c'est un des endroits les plus préservés de ce département, au passé historique très riche.

Belfort sur Rébenty se situe à 147 km de Toulouse, 36 km d'Ax-les-Thermes, 27 km de Quillan, 79 km de Carcassonne, 135 km de Narbonne, 165 km de Béziers, 84 km de Perpignan et 824 km de Paris.

carte Belfort 02a

Voyons la carte plus en détail, le village Belfort sur Rébenty au Pays de Sault se situe entre Espezel et Joucou, sur le "Petit Plateau".

 

LE VILLAGE DE BELFORT SUR RÉBENTY (39 habitants 2011)

 

carte Belfort sur Rébenty 03

Extrait de carte IGN, le village de Belfort sur Rébenty se situe un peu au Sud des gorges d'Able.

Vous remarquerez les nombreux chemins de randonnées autour de Belfort avec notamment le GR7.

 

Belfort sur Rébenty Blasonnement du village tel que décri           Blason actuel ville Belfort-sur-Rebenty

A gauche, le blasonnement du village de Belfort sur Rébenty tel que décrit en 1696 par Charles d’Hozier. A droite, le blason actuel du village.

Le toponyme Beaufort ou Belfort est assez commun en France et désigne toujours un ancien bellus fors ou beau château fort. Rébenty, le nom du cours d'eau vient du latin repentinus qui veut dire subit, imprévu et évoque une rivière aux crues soudaines. Un texte médiéval l'appelle flumen Rebentini.

Le village changea de nom plusieurs fois, il s'appela Beaufort, puis Bonnafort-en-Sault, puis Belflore et enfin Belfort en 1781. Les habitants s'appellent les Belfortois.

Belfort sur Rébenty 01

Je vais vous proposer plusieurs photos du survol du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 010 vue aerienne

Une vue aérienne de Belfort sur Rébenty

Belfort sur Rébenty 02

Survol du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 03

Survol du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 04

Survol du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 05

Survol du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 06

Survol du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 08 par Alphonsg

Le Rébenty, si vous désirez en savoir un peu plus sur cette rivière, je vous donnerai le lien à suivre à la fin de l'article.

Autrefois, au Moyen Âge le village était un castrum, un village fortifié autour d'un château situé sur la rive droite du Rébenty. Le château de Belfort ou Beaufort était comme son voisin d'Aniort de Sault, d'origine wisigothe. Il était construit à l'Est du village actuel, sur le monticule qui domine la vallée assez large à cet endroit, et qui défendait le passage de la route du Donezan au Chalabrais, plus tard cette route sera le chemin de Vauban, je vous en parlerai plus loin. Cette forteresse appartenait aux barons d'Aniort. Lors de la guerre des Albigeois, Belfort fut attaqué car son seigneur était un insoumis. Le château dut être pris, et son maître, en punition vit ses biens confisqués. Belfort sera confié à Lambert de Thury, lieutenant de Simon de Montfort.

En 1252, quand le Pays de Sault fut devenu terre du roi, Belfort sur Rébenty subit le sort du pays et son château, transformé en forteresse royale, reçut une garnison commandée par trois sergents.

En 1298 la terre de Belfort est vendue par Bernard de Luzenac à Bertrand de Soutou. Sa garnison à cette époque était toujours composée de trois sergents d'armes.

Ce centre de châtellenie important, défendait donc le passage du Chalabrais, dans la vallée du Rébenty, par la plaine d'Amat. Lors des combats qui opposaient Louis XI au roi d'Aragon la forteresse fut prise et détruite par les Espagnols en 1473, l'endroit s'appelle le casteillas. Un texte de 1503 cité par Ch. Raynaud précise que le château est une ruine et que Belfort sur Rébenty s'appelait à cette époque Beaufort. Aujourd'hui il ne reste que peu de chose du vieux château. A la suite de cette conquête espagnole, le village fut abandonnée quelques décennies. C'est à l'aube du XVI ème siècle en qu'apparaît le long de la rivière côté rive gauche, le nouveau village de Belfort sur Rébenty, il se développera autour d'un moulin à fer et d'une scierie utilisant la force motrice de l'eau de la rivière Rébenty. En 1594 on comptait dix sept maisons, Il y a avait sept familles à cette époque. En 1831 il y avait 153 âmes à Belfort ce fut l'année du plus grand nombre d'habitants et 1846 avec 139 âmes, puis la population se stabilisa jusqu'en 1896 où il y avait encore 134 habitants, pour décliner lentement ensuite. Le choléra qui sévit sur la région en 1854 et 1856 ne fit que 11 morts à Belfort.

Belfort sur Rébenty 09 par Didier Boz

Village de Belfort sur Rébenty au pied du Soula.

Belfort sur Rébenty 049 route de quillan 1Belfort sur Rébenty, route de Quillan.

Belfort sur Rébenty 012 chalets 1

Belfort sur Rébenty, route de Quillan, les chalets.

Belfort sur Rébenty 013 chalets 2Belfort sur Rébenty, route de Quillan, les chalets.

La seigneurie de Belfort était entre les mains de la famille d'Usson, ils en furent dépossédée, un moment par la famille des Villemur qui la possédait en 1480 jusqu'en 1714. Roger de Villemur de Paillers, seigneur de Belfort et autres places, habitait Chalabre en 1694. Sa descendance vendit la seigneurie de Belfort à Jean Louis François d'Usson de Bonrepaux, marquis de Bonnac le 26 septembre 1714. Vers 1784, c'est Pierre Guillaume de Sauzède qui acheta le titre de seigneur et baron de Belfort et autres places, il les perdit à la Révolution.

Belfort sur Rébenty 045 place du village 3

Place du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 046 place du village 4

Place du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 048 place du village 6 (maison authierPlace du village de Belfort sur Rébenty.

On voit ici la maison Authier, ancien maire de Belfort sur Rébenty, papa d'une nombreuse famille de rugbymans qui ont portés les couleurs de clubs renommés du département mais surtout de l'union sportive du Pays de Sault.

Belfort sur Rébenty 047 place du village 5

Place du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 061 rue de l'église 3

Rue de l'église à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 062 rue de l'église 4

Rue de l'église à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 059 rue de l'église 1   Belfort sur Rébenty 060 rue de l'église 2

Rue de l'église à Belfort sur Rébenty. 

Belfort sur Rébenty 043 place du village 1

Place du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 044 place du village 2

Place du village de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 041 mairie 1

La très modeste mairie de Belfort sur Rébenty prés de la fontaine.

Belfort sur Rébenty 042 mairie 2

Juste à gauche, la très modeste mairie de Belfort sur Rébenty, au fond on aperçoit l'école.

Belfort sur Rébenty 036 fontaine et école

A gauche, la fontaine lavoir et l'école devant vous.

Belfort sur Rébenty 015 école 1

L'école de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 016 école 2

La cloche de l'école de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 018 église 2

Le mur-clocher à une seule baie de l'église Saint Jean de Belfort sur Rébenty.

La cloche porte la date de 1891, son achat fut financé par les industriels du Rébenty, les familles Bonnaïl et Méric.

Belfort sur Rébenty 017 église 1   Belfort sur Rébenty 019 église 3

A gauche, rue de l'église, on aperçoit le chevet de l'église Saint Jean. A droite, le porche de l'église qui a son entrée latérale. 

Belfort sur Rébenty 022 église 6

Intérieur de l'église Saint Jean de Belfort sur Rébenty. Le plafond de la nef ressemble à celui de l'église d'Aunat.

Belfort sur Rébenty 020 église 4   Belfort sur Rébenty 021 église 5

A gauche, bénitier. A droite, la sacristie avec le confessionnal.

Belfort sur Rébenty 026 église 10

La sacristie à gauche, avec le vieux confessionnal de l'église.

Belfort sur Rébenty 027 église 11

Le choeur de l'église de Belfort sur Rébenty avec ses arcboutants et voûte en croisée d'ogives.

Belfort sur Rébenty 031 église 15

Le choeur de l'église de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 030 église 14

Le choeur de l'église de Belfort sur Rébenty, avec les statues de saint Joseph, saint Blaise, saint Jean et saint  Georges terrassant le dragon.

Un petit mot sur saint Blaise : Saint Blaise évêque et martyr en l'an 316. Il fut l’un des saints autrefois les plus populaires et les plus célèbres.

D’abord très habile médecin, et en même temps très vertueux chrétien, il devint évêque de Sébaste, en Arménie. Ce glorieux martyr eut la tête tranchée devant un gouverneur romain.

Belfort sur Rébenty 032 église 16

Le choeur de l'église de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 033 église 17   Belfort sur Rébenty 023 église 7

A gauche, le maître autel de l'église. A droite, une plaque commémorative en la mémoire des enfants de Belfort, morts pour la France en 1914-1918.

L'église actuelle de style néo roman date de cette période, elle est dédiée à Saint-Jean et était unie à la collégiale de Saint-Paul-de-Fenouillet, laquelle avait pris la suite, en 1459 de l'abbaye de Saint-Jacques de Joucou. La cloche porte la date de 1891. La commune étant peu peuplée, l'église était pauvre et des secours financiers ont toujours été nécessaires pour maintenir l'édifice en état.

Belfort sur Rébenty 034 église 18

La nef de l'église, et au fond à droite la porte latérale donnant accès à l'édifice.

Belfort sur Rébenty 024 église 8   Belfort sur Rébenty 025 église 9

A gauche, la statue de sainte Thérèse. A droite, la statue de Notre Dame de Lourdes. 

Belfort sur Rébenty 028 église 12   Belfort sur Rébenty 029 église 13

A gauche, statue de Jeanne d'Arc et à droite la vierge avec l'enfant Jésus.
Belfort sur Rébenty 064 rue de l'église 6   Belfort sur Rébenty 063 rue de l'église 5

A gauche, la rue de l'église à Belfort sur Rébenty. A droite, pictogramme d'un chemin de randonnée, et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agit du chemin Vauban.

Un fait historique que beaucoup ignore : La voie ou chemin Vauban

Au XVII ème siècle, Louis XIV, roi Soleil, était en guerre avec le royaume d'Espagne, il prit possession, après le traité des Pyrénées en 1659, du Roussillon et de la Cerdagne. Pour défendre cette nouvelle frontière, le roi fit construire par Vauban deux forteresses, une à Villefranche de Confluent et une autre à Mont-Louis. Mais pour acheminer hommes, chevaux, artillerie, munitions, etc. il fallait ouvrir de nouvelles voies. En 1691, les travaux de deux voies stratégiques étaient terminés, ainsi naquirent les chemins de Vauban. Les troupes qui faisaient l'aller et retour vers Mont-Louis, faisait étape à Espéraza, Espesel, Quérigut et Rodome où Louvois, le ministre de la guerre y fit halte. A l'époque, il fallait trois ou quatre jours à l'infanterie pour aller de Foix à Mont-Louis via Espezel. Cette voie qui traversait le Pays de Sault, on l'appelait aussi le Chemin des Canons. On connaît exactement son itinéraire, en venant d'Espéraza, celui-ci passait par Brézilhou, Brenac, Pratx, Lafage, Coudons, La Peyre, Belfort sur Rébenty, Aunat, Campagna, Rouze, Le Pla, Quérigut, Puivalador, Formiguères, Les Angles, La Llagone et Mont-Louis. Il y eut quelques variantes qui évitèrent Aunat.  Ce chemin au fil du temps fut plus ou moins bien entretenu.

Le général Luc Dagobert, lorsque la Convention déclare la guerre à l’Espagne, le 7 mars 1793, il prend, à 56 ans, au sein de l'armée des Pyrénées orientales du général de Flers, le commandement du camp retranché de Mont-Louis où sont stationnés 8 000 hommes. Il demanda aux Audois et Ariègeois de remettre très vite en état le Chemin des Canons de la vallée de l'Aude, bien mal en point à cette époque révolutionnaire

Napoléon 1er eut besoin aussi de cette voie pendant qu'il guerroyait en terre ibérique.

Belfort sur Rébenty 065 rue de l'église 7

Rue de l'église à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 066 rue de l'église 8Rue de l'église à Belfort sur Rébenty.

Dans tous les villages du Pays de Sault, chaque famille possédait une petite parcelle de terrain de quelques mètres carrés afin d'entreposer le bois de chauffage, mais ici, dans cette région escarpée le long de la rivière l'espace étant réduit que le bois était stocké sur des sortes de ponts au-dessus du Rébenty et débité au fur et à mesure des besoins, on le verra surtout à Niort de Sault.

On plantait autrefois beaucoup de peupliers dans la vallée du Rébenty, on les ébranchait pour donner aux vaches un complément de litière et de nourriture. Le parcellaire étant très morcelé on y cultivait des betteraves et des pommes de terre.

A signaler, qu'Henri Calvel (1881-1963) gouverneur de l'école polytechnique en 1940 adorait le Pays de Sault et venait passer tous ses étés à Belfort où il avait une maison. Il était le fils d'Alexandre Calvel et d'Henriette Delgrange surnommée "La Guidète".

Belfort sur Rébenty 058 rue de la fontaine 6

Rue de la fontaine à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 056 rue de la fontaine 4

Rue de la fontaine à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 057 rue de la fontaine 5  Belfort sur Rébenty 035 fontaine de la place

A gauche, rue de la fontaine à Belfort sur Rébenty. A droite, fontaine sur la place du même nom. 

Belfort sur Rébenty 055 rue de la fontaine 3

Fontaine, lavoir, rue de la fontaine à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 054 rue de la fontaine 2

Rue de la fontaine à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 053 rue de la fontaine 1Rue de la fontaine à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 011 ancienne ginguette chez la moucheVoici l'ancienne guinguette ou dancing "Chez La Mouche" cela rappellera de bons souvenirs à certains.

Ce dancing fut le point de rencontre des nombreux "festéjaïres" du Pays de Sault et au delà, puisque la jeunesse de Quillan, Axat ou Saint Paul de Fenouillet venait y faire la fête sous la direction de "Néné" et Gérard Bouchard, c'était au début des années 70 avec la folie "Woodstock" et les très bonnes musiques qui ont enchantés nos oreilles, ceci pendant de nombreuses années.

Belfort sur Rébenty ancien 13 La casa d'Irène proprio MrVoici une photo de ce dancing qui s'appelait il me semble "La casa d'Irène" dans les années 50-60 le propriétaire était Gérard Bouchard.

Belfort sur Rébenty 037 impasse du ruisseauImpasse du ruisseau à Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 038 jardins 2Les jardins potagers de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 039 jardins 3

Les jardins potagers de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 040 jardinsLes jardins potagers de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 093 plateau de sault

Survol du plateau de Sault au mois de mars.

Belfort sur Rébenty 094 vallée du rebenty

Survol de la vallée du Rébenty au mois de mars.

Belfort sur Rébenty 051 route de quillan 3

Belfort sur Rébenty, route de Quillan, la scierie.

Belfort sur Rébenty 052 route de quillan 4

Belfort sur Rébenty, route de Quillan, la scierie.

La première scierie de Belfort apparaît vers 1600, puis il y en avait deux vers 1800, l'une appartenait à M. de Roquelaure, l'autre à M. Bonnail. Celle de M. Roquelaure fut détruite par un incendie. La scierie fonctionne grâce à la puissance de l'eau. Une turbine de 25 cv, dotée d'un régulateur modulant le débit de l'eau en fonction de l'énergie nécessaire, a été installée pour suppléer aux irrégularités du débit de la rivière. Jusqu'en 1986 un moteur diésel fonctionnait en alternance avec la turbine.

En 1954, il y avait jusqu'à 18 ouvriers qui travaillaient aussi bien au débardage des coupes de bois qu'au sciage. En 1984, il ne reste que 10 ouvriers. C'est à cette époque que M. Alban qui prend sa retraite vend la scierie à M. Guille de Narbonne, qui lui, l'électrifie complètement. Malheureusement l'entreprise dépose le bilan, il ne reste que trois ouvriers, Bernard Caux, Alain Médus et Lucien Rivié, ils ne baissèrent pas les bras, ils reprennent la scierie en 1994 avec l'aide de la municipalité de Belfort, le Conseil Général et la Région.  C'est la seule scierie survivante du Pays de Sault. Autrefois certains villages comptaient  jusqu'à trois scieries.

Belfort sur Rébenty 089 scierie 22

 

Belfort sur Rébenty 071 scierie 4

L'intérieur de la scierie de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 072 scierie 5

Ligne de sciage de la scierie de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 073 scierie 6  Belfort sur Rébenty 074 scierie 7

Sous les dents acérées de la scie de tête, planches et poutres sont découpées. Les pièces passent ensuite à la scie de reprise, où elles sont affinées et prennent leur aspect définitif.

Belfort sur Rébenty 075 scierie 8

Train de rouleaux.

Belfort sur Rébenty 076 scierie 9

Le conducteur opérateur transforme le bois brut en pièces commercialisables.

Dans une scierie, il est le seul à intervenir directement sur le bois, mais il y a longtemps que le scieur a mis de côté ses outils manuels.

Aujourd'hui, le travail est automatisé. L'ouvrier opère dans de vastes locaux où il commande les machines de sciage depuis une cabine.

Belfort sur Rébenty 078 scierie 11

Planches en attente de livraison.

Belfort sur Rébenty 079 scierie 12

Différents modèles de tasseaux, linteaux, chevrons sont débités dans la scierie de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 080 scierie 13

On note en France un véritable regain d'intérêt pour la filière bois, notamment pour la construction des maisons et pour le chauffage.

Belfort sur Rébenty 081 scierie 14  Belfort sur Rébenty 085 scierie 18

Trancheuse - Fendeuse - Broyeuse - Ecorceuse, Broyeur, font parties de l'arsenal de la scierie. 

Belfort sur Rébenty 084 scierie 17

 

Belfort sur Rébenty 086 scierie 19

 

Belfort sur Rébenty 070 scierie 3

Plaquettes de bois.

Belfort sur Rébenty 069 scierie 2

Entrepôts de la scierie de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 082 scierie 15

Parc à grumes, les troncs débardés, prés à être usinés.

Belfort sur Rébenty 083 scierie 16

Divers bâtiments de la scierie de Belfort sur Rébenty, dont l'un sert à entreposer la sciure de bois.

Belfort sur Rébenty 087 scierie 20

Ancienne voie de halage pour charrier les troncs jusqu'à la scierie.

Belfort sur Rébenty 068 scierie 1Chariot élévateur Manitou MB 26 N.

Belfort sur Rébenty 088 scierie 21

Chariot élévateur Manitou MB 26 N en action à la scierie de Belfort sur Rébenty.

Belfort sur Rébenty 090 scierie 23

Autre engin de levage et manutention des troncs d'arbres.

Belfort sur Rébenty 067 ruisseau  Belfort sur Rébenty 077 scierie 10 (ancienne prise d'eau)

A gauche, ruisseau à Belfort sur Rébenty. A droite, l'ancienne prise d'eau qui permettait de faire fonctionner les machines de la scierie au siècle dernier. 

Voici quelques photos anciennes du village de Belfort sur Rébenty :

Belfort sur Rébenty ancien 04 en 1910

Belfort sur Rébenty en 1910.

Belfort sur Rébenty ancien 05 en 1910

Belfort sur Rébenty le château de Cazelles, situé à proximité du village en 1910.

Belfort sur Rébenty 014 chateau de cazeilles

Belfort sur Rébenty, la toiture du château de Cazelles, septembre 2014.

Belfort sur Rébenty ancien 03 chateau de cazelles XIII emeBelfort sur Rébenty le château de Cazelles, situé à proximité du village.

Château les Cazelles (Cazellae XIII ème siècle) prés de Belfort sur Rébenty (archives Carcassonne Cazels 1264-1589).

Propriétaire actuel depuis 2011, Mr et Mme Hall (anglais) autre fois le château était la propriété des Fondi de Niort (famille Fonds dit de Niort) la famille Fonds est originaire de Limoux au XVIII ème siècle ils achètent la seigneurie de Niort et s'installent dans le château des Nègres d'Able qui date du XVII ème siècle. La famille Fonds prend le nom de Fondi de Niort confirmé par jugement en 1886.

Belfort sur Rébenty 092 chateau de Cazelles

Survol du château de Cazelles en été

Belfort sur Rébenty 091 chateau de CazellesSurvol du château de Cazelles en fin d'hiver

UN PETIT MOT SUR L'HISTOIRE DU CHÂTEAU DE CAZELLES :

Le château de Cazelles, ancien manoir d'un des descendants d'Aniort au XVII éme siècle.

Une mention du XVIII ème siècle signale l'ancien château de Cazellae (Viguerie II, 172). Vraisemblablement à cause des crues du Rébenty, la communauté villageoise a légèrement émigré plus haut, au lieu-dit "le moulin de Cazelles". En 1263, Louis IX a cédé la seigneurie de Cazelles, notamment aux abbés de Saint-Michel de Cuxa, pour obtenir en échange la seigneurie de Puilaurens et de Gincla.

 

La famille de Couderc possédait le fief de Cazelles avec son château où ils habitaient. Le plus ancien membre connu de cette famille était Jean Jacques de Couderc, sieur de Cazelles, qui vivait avec sa mère une demoiselle d'Aiguillon en 1656. Ils possédaient les moulins de Cazelles, de Dessus et du Roc. Jean Jacques était marié à Françoise de Nègre, soeur de Pierre de Nègre, sieur d'Able.

 

Jean Jacques de Couderc et Françoise de Nègre eurent 2 fils et 1 fille :

1-  Jean-Jacques de Couderc, fut marié, le 17 juin 1653, à Suzanne de Niort qui teste en 1691 chez Maître Marsol notaire à Roquefeuil. Il mourut en 1679. Ils eurent 7 enfants :

                1- Pierre de Couderc, sieur de Cazelles, qui épousa Anne de Claverie, il décèdera en 1731.

                2- Jean Thimoléon de Couderc, sieur de Ferrières, né en 1657, mort en 1726, il était officier dans l'armée où il s'engagea en 1683.

                3- Françoise de Couderc, épousa Antoine Dupont, sieur Daure, employé des gabelles, On lui donna en dote le moulin de Cazelles.

                4- Anne de Couderc, épousa  Jean Arcens, de Prades.

                5- Raymonde de Couderc, épousa Baille, chirurgien à Montaillou.

                6- Suzanne de Couderc, épousa d'Arseilles, du Barrineuf.

                7- Marguerite de Couderc.

 

2- Pierre de Couderc, sieur de Plausols, il était l'aîné de la famille. Il n'eut qu'un fils :

                1- Pierre de Couderc, marié en 1727 à Anne de Belissens de Millegrand. Il décèdera en 1760. Ils eurent 3 fils :

 

                               1a- Charles François de Turin Couderc, né en 1736, seigneur de Cazelles, il habitait Revel. Il fut page de Louis XV et lieutenant dans le régiment de Montcalm et fut aide de camp du maréchal Richelieu dans son expédition de Mahon.

                                 2a- Louis de Turin Couderc, dit chevalier de Turin. Au début de la Révolution on le trouve à Belfort sur Rébenty, seul avec sa fille infirme.

 

                                 3a- Joseph Paul de Turin Couderc, né en 1743, officier des grenadiers royaux en 1789, il dut se retirer dans son château de Cazelles après la mort de son aîné ; il vivait avec sa nièce, anne Marie louise, fille de son frère aîné, Charles, laquelle avait montré un grand courage pour la défense de son père durant la tourmente. Elle s'était mariée en 1790 avec Jean François Cavaillès, propriétaire à Castelnaudary et Lasbordes.

Joseph Paul de Turin Couderc fut maire de Belfort et président de l'administration municipale du canton d'Espezel. Il fut contraint de démissionner suite à l'arrêt du 18 avril 1793, qui défendait aux d'exercer des fonctions publiques. Mais Clausel représentant du peuple à Quillan lui ordonna de continuer ses fonctions. Durant la Révolution le Pays de sault eut aussi ses suspects, un arrêt du 15 août 1793 enjoignait aux municipalités de les déclarer. Comme d'autres anciens nobles, Joseph Paul de Turin Couderc dut supprimer sa particule, mais par ses titres de noblesse, il restait suspect et son château fut fouillé comme renfermant des armes. On trouva 5 fusils, 5 pistolets  et 3 épées, vu l'isolement de sa propriété on le laissa armé. On en voulait à sa propriété, à ses richesses, sa forêt fut envahie et son château menacé. Monsieur Fondi de Niort avec ses fils et les gardes nationaux vinrent au secours de Joseph Paul pour calmer cette meute armée et arrêter les dévastations dans les bois. Le château fut incendié  et l'héritier Cavaillès son gendre est inscrit pour une indemnité le 28 janvier 1793.

Un acte mentionne Joseph Paul de Turin Couderc comme propriétaire à Castelnaudary.

Le 16 prairial an 9 (6 juin 1801) sa nièce vendit Cazelles pour 40000 livres au sieur Gabarrou, lequel fut exproprié, en 1816 pour non paiement et Cazelles fut adjugé au sieur Laprotte.

 

3- Madon ou Madeleine de Couderc, qui épousa Marsian de Nègre.

 

Belfort sur Rébenty ancien 06 en 1910  Belfort sur Rébenty ancien 07 en 1910

A gauche, la vallée du Rébenty, les gorges d'Albe en 1910. A droite, la vallée du Rébenty, le moulin du Roc que l'on aperçoit au pied du rocher en 1910.

Belfort sur Rébenty ancien 12 en 1955 entrée du village

Belfort sur Rébenty, l'entrée du village en 1955.

Belfort sur Rébenty ancien 02 en 1900 gorges d'ableAux environs de Belfort sur Rébenty, les gorges d'Able en 1900.

Belfort sur Rébenty ancien 08 en 1910Aux environs de Belfort sur Rébenty, les gorges du Rébenty en 1910.

Belfort sur Rébenty ancien 10 en 1900Belfort sur Rébenty, hôtel situé sur la route d'Espezel en 1900.

Belfort sur Rébenty ancien 11 en 1900

Aux environs de Belfort sur Rébenty, les gorges du Rébenty en 1900.

Belfort sur Rébenty ancien 14 en 1900

Belfort sur Rébenty, la place et route de Quillan en 1900.

Belfort sur Rébenty ancien 01 en 1970Belfort sur Rébenty, en 1970.

Belfort sur Rébenty ancien 09 en 1970Belfort sur Rébenty, en 1970.

Voici un autre reportage susceptible de vous intéresser, il s'intitule "Pays de sault et sa forêt, histoire du bois" il est en deux parties et c'est  ICI.


Qui n'a pas parcouru la vallée de la rivière Rébenty ne connaît pas le Pays de Sault dit-on ! D'ailleurs j'en profite pour mettre le lien vers un super reportage en deux parties, réalisé en 2011 sur la découverte du Rébenty  ICI.

 

Références bibliographiques : Recherches archives, ouvrage de l'abbé Moulis et divers ouvrages publiés aux éditions ACCES, voir leurs publications  ICI.

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans DÉCOUVERTE
commenter cet article

commentaires

Manon 22/01/2017 23:22

Bonjour, petite erreur : Il me semble que c'est Gérard Mouchard et non Bouchard pour le propriétaire du bar anciennement "La mouche"

fbarby 12/11/2016 17:43

Bonjour, une erreur dans la famille de Couderc : Jean Jacques est marié avec Suzanne de Niort, pas Françoise. Leur fille Anne est mariée à Jean Arcens de Prades . Suzanne teste en 1691 chez M° Marsol, notaire de Roquefeuil .

ALART Yvette 12/07/2016 18:26

Magnifiques photos , bravo a l'artiste ; je prend quelques fois le Rébenty pour aller a Prades chez la Grand mére de ma belle fille Paulette , et j'adore passer par cette belle route sinueuse mais très belle du Rébenty