Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

7 novembre 2011
bandeau chateaux cathares bandeau-HISTOIRE-04.jpg

 

Sans plus attendre, voici la seconde partie de l'histoire du château d'Aguilar. Reprenons le fil historique des évènements qui se sont produits au château d'Aguilar et dont nous connaissons les faits grâce aux traces écrites de l'époque qui sont malheureusement peu nombreuses ...

 

Chateau d'Aguilar 98 Panorama et Chapelle ste Anne

La chapelle Sainte-Anne à gauche, au pied de la forteresse d'Aguilar, nous sommes face à l'entrée principale 

Plan du chateau d'Aguilar 02

Voici des plans réalisés par L. Bayrou dans les années 1930 que j'ai remis au goût du jour, idem pour la coupe ci-dessous

Coupe du chateau d'Aguilar 01

 

Chateau d'Aguilar 58L'enceinte extérieure de la forteresse du côté de l'entrée, la barbacane semi-circulaire est dissimulée par les arbustes, malheureusement il ne reste que les fondations

Chateau d'Aguilar 05 panorama NE

Panorama Nord / Est, la forteresse royale domine la plaine de Tuchan

Chateau d'Aguilar 100 PanoramaDu haut du château d'Aguilar côté Nord / Ouest, je vous avais parlé de la vue splendide dans la première partie du reportage en voici un aperçu avec le mont Tauch au fond et le village de Tuchan à ses pieds

Chateau d'Aguilar 101 Panorama

Panorama aperçu d'Aguilar vers une ligne d'horizon plus à l'Ouest

Chateau d'Aguilar 70

La face Est du castrum avec le mur éperon de l'enceinte intérieure qui permettait au château de résister aux impacts des boulets des assaillants

Chateau d'Aguilar 82Une des rares vues côté Est du château d'Aguilar

En 1525, des troupes de Charles Quint composées d'allemands et d'espagnols prennent Aguilar et Tuchan dont les habitants furent amenés en otages à Perpignan. Une rançon de mille ducats d'or fut demandée pour libérer les otages. Un argentier de Perpignan, Narcisse Villaville, avança la somme avec en gage les joyaux et reliquaires de l'église paroissiale de Tuchan. La restitution de ces biens n'interviendra qu'en 1531 avec un accord : les tuchanais s'engagèrent pendant six années à lui céder des pièces de draps produites à Tuchan.

 

En 1542, le château était placé sous la direction de Jean de Barennes, archer de la garde du roi.

Au début du XVIème siècle, une escarmouche relatée par Blaise de Montluc futur maréchal de France, après le siège de Perpignan par les troupes françaises contre les Espagnols, se déroule en 1536 au pied du château d'Aguilar, déjà en ruine.

Chateau d'Aguilar 63

Un petit mot sur Blaise de Montluc dont il est question ci-dessus : il est né entre 1500 et 1502 à Saint-Puy, dans le Gers et mort le 26 juillet 1577 à Estillac. En 1536 il défendit victorieusement Aguilar contre une attaque espagnole, il s'illustrera en 1555, par sa défense héroïque de Sienne contre les armées de Charles Quint de juillet 1554 à avril 1555. Lieutenant général de Guyenne à partir de 1564, il se signala par sa férocité au cours de la lutte contre les protestants. En juillet 1570, il eut le nez et les joues arrachés par un coup d'arquebuse alors qu'il montait à l'assaut lors de la prise de Rabastens-de-Bigorre. Cette terrible blessure, qui ne guérit jamais tout à fait, l'obligea à porter un masque de cuir jusqu'à sa mort, afin de cacher son visage mutilé, et mit un terme à ses exploits militaires. En 1574 Henri III, qui appréciait Monluc, consacra la carrière de celui-ci en l'élevant à la dignité de maréchal de France. Il se retira dans son château d'Estillac, où il écrivit ses célèbres Commentaires (publiés en 1592), recueil de mémoires sur les événements civils et militaires de son temps.

Blaise de Montluc

Blaise de Montluc

C'est probablement vers cette période, en 1542, que le château d'Aguilar aurait été canonné. D'ailleurs aux alentours immédiats du château il y a une friche appelée "l'Artillerie" parcelle de terrain sur laquelle des boulets en pierre ainsi que des boulets en fer de 10 cm de diamètres ont été retrouvés vers 1905. Ces boulets étaient exposés au musée de Tuchan à cette époque, où sont-ils aujourd'hui ?

Chateau d'Aguilar 95  Chateau d'Aguilar 47

De ces 296 mètres d'altitude, la forteresse impressionne côté Sud / Ouest. Photo de droite, la tour Ouest à gauche de l'entrée principale

Chateau d'Aguilar 65 remparts

Les remparts d'Aguilar

Lors d'un siège comme le château d'Aguilar, on estime qu'avec un effectif d'une soixantaine d'hommes (6 par tour, 2 par courtine, 12 disponibles), la forteresse d'Aguilar était, à proprement parler imprenable du fait de sa conception. Le château ne pouvait succomber que par manque de munitions, de vivres et surtout d'eau. En comptant 10 litres d'eau par jour pour tous les besoins d'un homme, la consommation journalière totale est estimée à 600 litres. La citerne du castrum contenait 15000 litres, elle devait donc être épuisée au bout de 15000 : 600 = 25 jours, soit plutôt 20 jours, en comptant quelques têtes de bétail, (moutons, chèvres), constituant la réserve de viande sur pied.

Chateau d'Aguilar 15

Vestiges de la citerne de la forteresse d'Aguilar

Chateau d'Aguilar 03    Chateau d'Aguilar 17

 Détails des différentes ouvertures encore visibles à Aguilar (cliquez sur la photo pour agrandir)

Chateau d'Aguilar 11  Chateau d'Aguilar 10

A gauche, détail d'une archère. A droite, mesure conservatoire, une consolidation récente d'une des tours

Chateau d'Aguilar 04 Tour NE

La tour à gorge ouverte Nord / Est

Lors de la destruction de Tuchan en 1543 (le village est brûlé), il semble que le château d'Aguilar ait été pris et occupé par un contingent allemand de 14 000 hommes.

Le dernier châtelain d'Aguilar connu est Jean Gaspard de Gensac en 1569, mais il ne réside probablement plus à Aguilar, puisque l'on peut lire dans les textes anciens qu'Aguilar n'assurait plus la défense du passage dés 1542 (voir la liste des différents châtelains en fin du reportage).

En 1630, le château d'Aguilar est signalé ruiné !

Chateau d'Aguilar 26

Le côté de l'entrée de la forteresse. La porte du château est en grande partie détruite mais des éléments intéressants restent encore visibles

Chateau d'Aguilar 34On se trouve sur la face Sud au droit de l'entrée du réduit, sur le pourtour du château on trouve des amoncellements de pierres en provenance des remparts, il y a du boulot, mais il est possible de consolider les murs de l'enceinte extérieure !

La prise de Perpignan en 1642 n'est que le prélude à l'annexion du Roussillon par la France que viendra entériner en 1659, le traité des Pyrénées qui déplace définitivement cette frontière de l'Aragon, sur la chaîne montagneuse plus au Sud. L'accord est scellé quelques mois plus tard par le mariage du roi de France et de l'infante d'Espagne, Marie Thérèse. Démilitarisée, la fière forteresse royale se transforme lentement en vénérables ruines dont la silhouette domine toujours l'ancienne possession de l'évêque Pierre, une paisible vallée envahie de vignes.

Les XVIIIème et XIXème siècles transforment Aguilar en refuge pour maraudeurs et charbonniers tandis que ces lices abriteront bergers et troupeaux d'ovins. Les quelques ornements architecturaux remarquables seront systématiquement pillés et les pierres de parement jadis méticuleusement taillées par les artisans du roi de France, seront arrachées des murailles pour servir à l'édification des nombreuses bergeries de la région.

Chateau d'Aguilar 35

L'angle de la tour Nord vu de l'entrée du château

Au début du XXème siècle, les érudits locaux commencent à s'intéresser à l'ancienne forteresse. Classé monument historique le 2 juillet 1949, le château a connu en 1953, des consolidations qui restent visibles de nos jours, ce qui a permis de conserver certaines parties de l'édifice, notamment l'éperon.

En 1981, l'association "les amis d'Aguilar" voit le jour.

De 1996 à 1998, Aguilar a fait l'objet d'importants travaux de restauration afin de sécuriser le monument et de consolider plusieurs élévations, pour les deux enceintes et la chapelle.

Longtemps en ces lieux, une invisible limite commanda aux destinées des hommes. Seuls quelques fantômes de pierres en rappellent aujourd'hui l'existence, Aguilar est de ceux là !

perspective du chateau d'Aguilar 01

Dessin de L. Bayrou 1930 

DESCRIPTION DE LA FORTERESSE

On accédait au château par une ancienne rampe, défendue par une enceinte extérieure dont n'existent que quelques maigres vestiges. On aperçoit en contrebas à l'Ouest, à l'extérieur de l'enceinte du château, les murs de la chapelle romane, dédiée à Sainte Anne. Elle était en fait insérée dans l'aire enclose du village. Elle est relativement bien conservée, la nef de plan rectangulaire d'environ 5 x 4 mètres. On devine aisément son ancien plan roman et la forme de la voûte en berceau, plein cintre, haute à l'époque de quatre mètres. L'abside est voûtée en cul-de-four. L'abside de près de 3 mètres de profondeur, présente deux niches, aménagées dans sa paroi, l'une côté Épitre, l'autre, côté Évangile. Une déclaration du châtelain Pierre de Mirepoix, datée de septembre 1262, fait état d'ornements nécessaires pour la chapelle. C'est vraisemblablement plus tard qu'elle fut consacrée à Sainte Anne qui n'apparaît dans le calendrier qu'en 1382. Ce sanctuaire était encore une chapellenie au XVIIIème siècle.

Chateau d'Aguilar 22

L'entrée de la chapelle Sainte-Anne située à 25 mètres en contre bas de l'entrée de la forteresse, elle occupe un petit promontoire rocheux dont deux côtés sont à-pic et quasi inaccessibles

Chateau d'Aguilar 32

L'entrée de la chapelle Sainte-Anne prise sous un autre angle

Chateau d'Aguilar 85

L'accès à la chapelle Sainte-Anne

Chateau d'Aguilar 23

Autre saison, voici encore une belle vue de la chapelle avec Tuchan au pied du mont Tauch

Chateau d'Aguilar 13   Chateau d'Aguilar 21

A gauche, la chapelle vue de l'entrée de la forteresse. A droite, détail d'une des niches située dans l'abside de la chapelle (cliquez sur la photo pour agrandir) 

Chateau d'Aguilar 19

Intérieur de la chapelle Sainte-Anne, la nef est de plan rectangulaire d'environ 5 x 4 mètres. L'abside est voûtée en cul-de-four et fait 3 mètres de profondeur. il y a des niches aménagées dans la paroi.

Chateau d'Aguilar 18    Chateau d'Aguilar 20

L'intérieur de la chapelle Sainte-Anne (cliquez sur la photo pour agrandir), à gauche, détail de l'appareillage de la fenêtre absidiale

Chateau d'Aguilar 96 chapelle ste AnneLa face Nord / Est de la chapelle

Chateau d'Aguilar 64 rempartsLes remparts de l'enceinte extérieure, certains murs ont bien résisté à l'épreuve du temps, 770 ans environs se sont quand même écoulés depuis sa construction !!

Chateau d'Aguilar 75 tour ouest

La tour Ouest du château

Chateau d'Aguilar 71

Une autre vue de la cour intérieure du château, côté Ouest au fond le logement seigneurial, à droite les restes du donjon, et à gauche l'entrée du réduit..

Chateau d'Aguilar 72 le Canigou en fondAu fond le mont Canigou de la chaîne pyrénéenne

Chateau d'Aguilar 88 et le canigouEn voici une autre prise en fin d'après-midi

Le château est composé de deux enceintes concentriques séparées par des lices qui desservaient des bâtiments aujourd'hui détruits, il reste des vestiges de ces bâtiments de service, tels que des écuries et habitations des sergents. Sur les courtines Nord et Sud, on distingue les vestiges de deux escaliers d'une largeur de 0,80mètres, qui conduisaient aux chemins de ronde. Dans les lices, il est possible de distinguer parmi les décombres des éléments du chemin de ronde. Il était constitué d'épaisses dalles, larges d'un mètre, soutenues par des corbeaux en forme de quart-de-rond, surmontés d'un bandeau.

Chateau d'Aguilar 61A gauche, vestige d'un escalier permettant l'accès à la courtine, au centre la tour Nord, et à droite trace d'un logement avec escalier

Chateau d'Aguilar 62Tour de l'enceinte extérieure dite ouverte à la gorge

Chateau d'Aguilar 51

Voici l'intérieur d'une des tours ouverte à la gorge

Chateau d'Aguilar 67

Les vestiges de la tour Nord

Chateau d'Aguilar 87  Chateau d'Aguilar 80

A gauche, une photo pour vous montrer l'état des tours de l'enceinte extérieurs. A droite, pans de murs de ce qui reste du donjon

Chateau d'Aguilar 68Les bases du mur Sud du logement du seigneur qui surplombe l'entrée de la forteresse, situé dans l'enceinte intérieure

Chateau d'Aguilar 78 archères voutées plein cintreVoici une autre vue du logement du seigneur, avec les archères voûtées plein cintre

Chateau d'Aguilar 27

Détail d'une archère couverte d'un arc plein cintre

Chateau d'Aguilar 14

Le logis est de forme trapézoïdale d'environ 11 m sur 4,40 m, les archères de cette salle sont couvertes d'un arc plein cintre et possèdent une fente rectiligne extérieure d'une hauteur 1,80 m environ

Chateau d'Aguilar 45Ces murs ont traversé les siècles, certains murs comportent des pierres à bossage

Chateau d'Aguilar 12Dans certaines tours subsistent des corbeaux à encoche qui supportaient un plancher comme on peut le voir ici

La première enceinte forme un hexagone irrégulier, cantonné à chaque angle de six tours semi-circulaires, elles ont ouvertes à la gorge, afin que tout assaillant qui s'en serait éventuellement emparé soit exposé aux tirs des défenseurs de la première enceinte. Elles ont à peu près toutes les mêmes dispositions, avec des archères à bêche disposées en quinconce très visibles sur les niveaux existants. On trouve les mêmes à Peyrepertuse, à Puylaurens ou sur la porte Narbonnaise de la cité de Carcassonne.

La porte principale, percée dans la courtine Ouest, était défendue par une barbacane semi-circulaire dont il ne reste que les fondations.

La porte du château est en grande partie détruite mais des éléments intéressants restent encore visibles. Elle était protégée par une herse, car sur les deux piédroits un décrochement montre les rainures où elle coulissait.

Chateau d'Aguilar 99 Panorama Cour intérieure

Panorama sur la cour intérieure du château d'Aguilar

Côté Est, ces tours sont plus rapprochées les unes des autres en raison de la proximité de la colline toute proche.

Une rampe d'accès intérieure permet de franchir la deuxième enceinte, elle aussi irrégulière et surélevée de quelques mètres par rapport au niveau du sol de la première.

Le côté Ouest de cette deuxième enceinte, est défendu par quatre grandes archères voûtées. La cour donnait accès aux logis et permettait d'atteindre la tour donjon rectangulaire, accessible par le flanc Nord. Son sous-sol était occupé par une citerne encore très visible. Le premier niveau était selon toute vraisemblance, voûté en berceau brisé, comme permettent de le distinguer  les arrachements encore visibles. A l'intérieur de cette première enceinte, on se trouve probablement à l'intérieur du château initial du XIIème siècle, bien qu'il y ait de toute évidence des ajouts et des reprises d'époques ultérieures. La base des tours rondes laisse penser que ces constructions, à bossages, doivent être datées au plus tôt du début du XIVème siècle. Vers l'Est, l'enceinte intérieure polygonale se poursuit en s'épaississant pour atteindre une largeur de 2,80 mètres à l'extrémité du réduit, en forme d'éperon. L'utilité défensive d'un éperon, s'explique aisément, s'il est dirigé vers le point d'attaque possible par les assaillants. La force d'un projectile se brise sur les deux surfaces obliques de l'éperon sans ébranler la muraille. Ici, l'éperon a bien été construit du côté le plus vulnérable, où les pentes sont moins raides.

Quant à l'enceinte extérieure, qui a pratiquement disparue, elle correspond à une adaptation des défenses du château, postérieure à cette époque comme l'attestent encore ses meurtrières pour armes à feu. 

Chateau d'Aguilar 39

Vous comprenez pourquoi le château d'Aguilar a été construit ici, le point de vue permettait une surveillance totale de la région.

Chateau d'Aguilar 97 panorama

Un dernier panorama côté Nord de la forteresse

Totalement cerné de reliefs, dont la majestueuse barre montagneuse du Tauch à l'Ouest, seuls quelques passages ou col permettent d'y accéder. Le Tauch ! du haut de 917 m il est un véritable refuge de la faune sauvage.

Chateau d'Aguilar 86La face Sud / Est de la forteresse royale

Note : En 1999, le château d'Aguilar servit de décor à la série télévisée "Tramontane".

 

Pour ceux que cela intéressent, voici la liste des différents châtelains d'Aguilar connus :

   -  Pierre de Mirepoix en 1262 et 1272 ;

   -  Guillaume de Tinoville, chevalier vers l'an 1280 ;

   -  Nison de Ricoria, chevalier vers l'an 1282 ;

   -  Philippe Ambau, en 1285 ;

   -  Jean de Leyse ou de Voyse, chevalier en 1289 ;

   -  Pierre de Macherin, en 1300 et 1301 ;

   -  Hugues de Ravat, chevalier en 1347 ;

   -  Jourdain de Ravat, chevalier en 1349 et 1352 ;

   -  Guillaume Grossi, en 1353 ;

   -  Arnaud Artamoneti de Boz, sergent d'armes, en 1354 ;

   -  Raymond de Sancon, damoiseau, en 1363 et 1390 ;

   -  Noble Jean de Vimo, en 1405 ;

   -  Noble Bernard de Sancon, en 1409 il fut destitué le 21 avril 1411 et rétabli au mois de janvier 1413 jusqu'en 1415 ;

   -  Étienne Guitardi, pourvu le 21 avril 1411 jusqu'au mois de janvier 1413 ;

   -  Vital de Saint-Paul, damoiseau, pourvu le 16 novembre 1461 jusqu'au 1er septembre 1485 ;

   -  Antoine de Tournemire, chevalier, pourvu le 1er septembre 1485, se démit en faveur du suivant le 10 juillet 1498 ;

   -  Noble Guillaume de Salsan (de Mage), pourvu au mois de juillet 1498, jusqu'au mois de janvier 1519 ;

   -  Noble François de Marguerites, pourvu au mois de janvier 1519 et en 1533. Il fut aussi châtelain de Leucate ;

   -  Manaud de Gensac, en 1552 et 1564 ;

   -  Jean Gaspard de Gensac, en 1569.

Chateau d'Aguilar 74Le côté de votre ascension pour accéder au château royal

Chateau d'Aguilar 69Tuchan est le berceau de la coopérative du Mont Tauch. En effet, c'est ici que quelques irréductibles pionniers ont érigés la première cave en 1913.
Les 800 habitants de Tuchan constituent la plus grande communauté de ce petit canton isolé dans les Hautes Corbières. Le vignoble de Tuchan est vaste. Les vignes sont plantées sur des sols d’une grande diversité, mais ce sont les sols argilo-calcaires des "bas du Tauch" qui expriment le mieux la richesse de ce terroir. 

Chateau d'Aguilar 103 ruines de Domneuve proche d'AguilarVoici les ruines du petit château de Domneuve situé sur un petit promontoire (altitude 206m) à 2 km environ au Nord d'Aguilar le long du sentier cathare.

L'endroit est très ruiné, vu l'importance de cette fortification, disons, qu'il s'agit plus tôt d'un bastion défensif et de surveillance au Nord, assurant un relais avec Aguilar

Chateau d'Aguilar 102 village de Paziols

On termine par une superbe photo prise au printemps, du petit village de Paziols situé à 4 km au Sud de Tuchan, on dirait un tableau !

 

Si vous êtes " tombé " par hasard sur cette page web, et que vous n'êtes pas abonné à la Newsletter du site, je vous invite à consulter les pages du sommaire du site (voir le menu) où vous trouverez certainement d'autres reportages qui vous intéresserons.

 

Pour ceux que l'histoire passionne, il vous suffit de cliquer sur le nom ci-dessous pour être dirigé directement sur la page concernée, s'ouvrira alors à vous les portes sur une multitude de photos documentant chaque reportage passionnant comme ici les cinq fils de Carcassonne :

CARCASSONNE  ses cinq fils :  QUÉRIBUS  -   PEYREPERTUSE  -   TERMES  -  PUILAURENS   -   AGUILAR

 

--------------------------------------

Ainsi se termine ce second reportage d'une série de deux, en espérant qu'ils vous auront intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

Julie logo aout 2011 500x330

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Fabrissa 30/11/2011 13:26


Je termine la 2ème partie consacrée au chateau d'Aguilar que je connais maintenant.


Très intéressant et passionnant.


Merci Jean Pierre


bien cordialement


Fabrissa