Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

5 octobre 2010
Bandeau découvrir

Cela faisait un moment que j'avais cette idée, et rien de plus normal, que de vous concocter un reportage exclusivement consacré à la ville de QUILLAN étant donné qu'elle est l'une des villes la plus importante proche de BELCAIRE (29 km, 35 minutes pour y aller). Je vais essayer d'aborder tous les aspects majeurs qui ont fait de QUILLAN ce qu'elle est aujourd'hui, avec un mélange de photos d'antan et d'aujourd'hui. Si j'oublie d'aborder quelque chose d'essentielle, je compte sur vous pour rédiger le complément, que je pourrai éventuellement rajouter aux articles, car il y aura deux ou trois parties sur ce sujet . Ce reportage comportera plus de 164 photos ... Allez on y va, il y a un gros travail à réaliser ...

plan situation Quillan 01

Situons Quillan, rien de telle qu'une carte plutôt qu'un long discours vous en conviendrez

plan situation Quillan 02

Situation un peu plus précise, Puivert en haut à gauche, Belcaire en bas à gauche, Rennes-le-Château au Nord, Axat et le château de Puilaurens en bas à droite. Tout est en place, on peut commencer.

Quillan vue aérienne 01

Vue aérienne de Quillan

Quillan vue aérienne 02

Voici une vue aérienne de Quillan prise en 2008

Complètement à droite, au milieu vous apercevez le pont Vieux et la forteresse, l'Aude serpentant le long du vieux Quillan

blason de la ville de quillanLe blason de la ville de Quillan

Quillan capitale touristique de la haute vallée de l'Aude, avec ses 3542 Quillanais(es) (1999). Quillan est dominé par les sommets de Bitrague et des Trois Quilles. Quillan bénéficie du label Station Verte, sachez que c'est un point de départ stratégique vers le Razès Cathare vous permettant d'être proche de nombreux sites tel que Peyrepertuse, Puilaurens, Quéribus, Termes, Arques, Puivert et Rennes le Château.

Un pont du XVII ème siècle enjambe l'Aude, qui traverse la ville dans toute sa longueur. Les ruines de l'ancien château du XIII ème siècle domine la cité sur la rive droite de l'Aude. Il ne reste malheureusement pas grand-chose de cette forteresse médiévale de plan carré que je décrirai plus loin, avec échauguettes aux angles, rare exemple de ce type d'architecture militaire dans la région. Elle servit de garnison aux troupes de Guy de Lévis, principal lieutenant de Simon de Montfort.

le vieux Quillan et le fort à gaucheLe vieux Quillan avec la forteresse à gauche panorama Quillan 2010L'Aude serpentant dans Quillan

Quillan enfants au bord de l'Aude en 1900

Des enfants au bord de l'Aude à Quillan avec la forteresse au fond en 1900

Quillan bord de l'Aude en 1900

Cette photo des bords de l'Aude à Quillan date de 1900, il est intéressant de faire une comparaison avec les photos de notre époque, ce qui apporte, comment vous dire ... vous sentez la force de ce patrimoine photographique ! Vous ne serez pas déçu, j'en ai plein d'autres ...

QUILLAN en 2010 005Le pont Vieux rive droite 

Quillan est bâtie au carrefour des routes qui reliaient déjà au Moyen Âge, le Roussillon, la Cerdagne et l'Ariège. Son histoire est liée à la tumultueuse famille de Niort, célèbre pour ses accointances avec l'hérésie et sa lutte contre l'église.

Nous avons très peu d'éléments permettant de connaître la configuration du bourg avant le XIII ème siècle. Un lieu de culte Notre-Dame est mentionné dès 930, occupé par des chanoines au début du XI ème siècle en 1018. Cette collégiale était située au nord de la ville actuelle, de nombreuses offrandes et donations en son nom sont retrouvées dans les écrits. C'est en 1165 que l'on trouve trace du castrum de Quillan pour la première fois parmi les biens de l'archevêché de Narbonne. Contrairement à l'idée reçue selon laquelle les évènements de la croisade albigeoise aurait arrêté la croissance des pays du Languedoc Roussillon, l'exemple de Quillan développa son tissu urbain avant 1209 grâce au contexte géopolitique de l'époque. Le Pays de Sault, situé à une vingtaine de kilomètres à vol d'oiseau de Quillan, était depuis au moins le X ème siècle, le domaine des seigneurs de Niort  (sujet qu'il serait intéressant de développer en regroupant dans un reportage tout ce qui s'y rapporte). Ceux-ci faisaient le jeu des alliances avec les comtes de Foix, de Cerdagne et de Roussillon ce qui leur permis de devenir des vassaux redoutés car ils étaient de précieux alliés. Au début du XIII ème siècle, ils étaient devenus les maîtres de la haute vallée de l'Aude. Face à leur domaine, la seigneurie de Quillan régenté par l'archevêque de Narbonne, il possédait l'entière justice et cela constituait une sorte d'enclave face aux seigneurs de Niort qui restaient les principaux vassaux dans cette région. Quand vint la croisade, les seigneurs de Niort qui avaient un penchant pour le catharisme ont dû faire un choix, plusieurs membres de la famille comme Bernard Oth de Niort, ses frères Géraud, Guillaume-Bernard, Guillaume et Raymond feront parti des armées de chevaliers faydits qui soutiennent les anciens seigneurs de Carcassonne , les Trencavel.

Pendant la croisade des Albigeois, Quillan passe sous la domination de Simon de Montfort au moment où celui-ci vient d'être reconnu en décembre 1215, comte de Toulouse par le concile de Latran. Il en profitera pour annexer certaines possessions de l'archevêché de Narbonne dont celle de Quillan. Cette spoliation est à l'origine d'un long désaccord sur la seigneurie de Quillan entre Montfort, puis le roi de France, son successeur, et les archevêques de Narbonne.

QUILLAN en 2010 011

L'Aude vu du pont Vieux en direction du Nord

QUILLAN en 2010 012L'Aude vu du pont Vieux en direction du Sud 

Ce désaccord durera jusqu'en 1280 quand le roi Philippe le Hardi abandonne l'ensemble de ses droits à l'archevêque Pierre de Montbrun, moment où, la ville prospère grâce à l'exploitation du bois des grandes forêts de la haute vallée. Pendant cette période Raymond de Niort jouera double jeu avec les pouvoirs en place, et il défendra les cathares. En 1243-44 il entre en contact avec les défenseurs de Montségur pour leur fournir des informations et des secours, car il est l'époux de Marquèse, la fille de Pierre Roger de Mirepoix, le principal défenseur de la forteresse. Cette action lui vaut la chute de Montségur et d'être poursuivi par l'Inquisition.

Poursuivi par l'Inquisition Raymond de Niort parvient constamment à échapper à l'église.

Quillan l'église 01  Quillan l'église 03

Le clocher de l'église Notre-dame à Quillan

QUILLAN en 2010 028Quillan vu de la route D117 menant au col du Portel

Quillan le chateau   plan 03003

La forteresse vu du Pont Vieux et Le vieux Quillan vu de la forteresse

Quillan vue d'ensemble 05

Du pont Vieux, l'Aude et les remparts du château dominant la ville

Quillan chateau 03

Après avoir franchi le pont Vieux on aperçoit les remparts du château

QUILLAN en 2010 008On approche de la forteresse sur les hauteurs de la rive droite de l'Aude

Les ruines de la forteresse :

La cité se développe grâce à l'essor économique et pour mieux asseoir leur pouvoir, les archevêques élèvent au-dessus de la ville, sur la rive droite de l'Aude, un fort dont le style architectural évoque les forteresses de Villerouge-Termenès ou de Capestang avec pierres à bossage. Ce château a un plan carré de trente quatre mètres de côté. Les courtines d'une épaisseur 1,80 m sont percées d'archères et de grandes baies plein cintre. Les murs mesuraient autrefois 13 mètres de hauteur, aujourd'hui cinq à six mètres ont été restaurés La forteresse était accessible par une tour-porte (la tour-porte était une grande tour carrée de 8m par 6m, elle était constituée de trois voûtes superposées et pouvait mesurée vingt six mètres de hauteur), elle formait une tour maîtresse dont la façade extérieure est aujourd'hui détruite. L'entrée principale est située Nord-Nord-Est. Elle était protégée par un fossé (aujourd'hui comblé) et par un pont-levis. Les quatre angles étaient défendus par des échauguettes polygonales identiques à celles de Narbonne, et semblables à celles que l'on trouve à Carcassonne, sur la porte Narbonnaise. Aujourd'hui, des archères à fente, à étriers rectangulaires (4 au Nord, 5 au Sud et à l'Ouest, et 2 à l'Est côté entrée) ainsi qu'une poterne sont encore visibles avec des restes de logis à fenêtres. Occupant un quart de la surface de la cour, sur l'angle Est, un immense château d'eau construit en 1950, défigure le site (indiqué sur le plan).

plan de la forteresse de Quillan

Le plan de la forteresse de Quillan

QUILLAN en 2010 027

Sur cette photo de la forteresse, on aperçoit le haut du château d'eau situé à l'intérieur de l'enceinte

Quillan chateau 02

La porte principale du château avec son assommoir encore visible sous le porche vu de l'intérieur de l'enceinte

quillan le chateau en 1900

La porte principale du château en 1900 vu de l'extérieur

Quillan le chateau 03  Quillan le chateau 05

La poterne du château vu de l'intérieur et de l'extérieur

remparts du chateau de Quillan

La muraille avec ces pierres à bossage du château de Quillan

Quillan le chateau 02  Quillan le chateau 04

Aux quatre angles des échauguettes polygonales

Voici quelques dates essentielles de l'histoire de cette forteresse :

Vers 1165 construction de la forteresse (premières traces écrites relatant le fort).

En 1215, durant la croisade des Albigeois, le château est pris par l'armée de Simon de Montfort qui le confie à Guy de Lévis, son fidèle lieutenant.

En 1216, l'archevêque de Narbonne écrit une supplique au Pape Honorius pour rétablir ses droits sur le domaine de Quillan.

En 1281, la garnison de Quillan est dirigée par un certain Bompart, il a été nommé par l'archevêque.

En 1332, le château est donné au Roi de France (contre une somme de 5000 livres tournois) c'est le début du remaniement des bâtiments.

En 1341, fin de rénovation du château.

En 1394, durant la guerre de cent ans, le Roi somme l'archevêque de fortifier le château.

Vers 1480, les troupes aragonaises ravagent les régions du Fenouillèdes et de la Haute Vallée de l'Aude. Les Espagnols occupent Quillan.

En 1495, les troupes du Roi de France chassent les intrus de la ville et du château.

En 1573, les Calvinistes prennent la ville.

En 1575, le château de Quillan est incendié par les Huguenots.

En 1576, rendue au vicomte de Joyeuse, la ville est fortifiée et des fossés sont creusés. Après les guerres de religions, le château est très délabré.

En 1628, le Sénéchal de Carcassonne demande à l'archevêque une remise en état du château et du moulin suite à une inspection.

En 1659, le traité des Pyrénées scelle une paix entre l'Espagne et la France et permet l'annexion du Roussillon. Les fortifications deviennent alors inutiles pour la protection de la région du fait que les frontières reculent.

En 1735, le château est démantelé, sur la proposition de l'archevêque.

En 1791, le château est vendu aux enchères. L'achat est réalisé par Thomas Marre plâtrier à Quillan.

En 1954, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques, et ce n'est qu'en 1994, que des fouilles sont organisées et ce fut le début d'une restauration (ou consolidation).

Avec le "pont vieux", bâti sur l'Aude, d'origine médiévale et remanié au XVII ème siècle, ils forment un ensemble très pittoresque.

quillan le pont vieux en 1965

Le Pont Vieux d'origine médiéval photographié ici dans les années 1960

Quillan le vieux pont

Le Pont Vieux

Quillan le vieux pont 02

Le Pont Vieux, l'Aude est calme en été

Quillan le vieux pont 03

Le Pont Vieux qui résiste aux humeurs de l'Aude vu de la rive gauche

Quillan le vieux pont 04Le Pont Vieux sous toutes les coutures, vu de la rive droite 

Quillan vue d'ensemble 03

Quillan Sud vu de la forteresse, avec la montagne Carach qui culminent à plus de 1131 m

un chemin de randonnée partant de Quillan permet d'y accéder

Quillan vue d'ensemble 04

Un beau panorama du vieux Quillan Sud

Quillan fontaine

Fontaine à Quillan où l'eau est omniprésente

L'Aude à Quillan 01Le Rafting Canyoning Canoë est pratiqué sur l'Aude à Quillan et des compétitions de slalom de canoë-kayak sont organisées régulièrement

Les activités de la fin du XX ème siècle, notamment avec l'industrie du stratifié, les usines de formica (matières plastiques) dans les années 1950-1970 ont permis à la ville de connaître un prodigieux essor grâce à leurs développements, beaucoup n'ont pas survécu au naufrage industriel. Grâce à la proximité des châteaux du Pays Cathare et de sites naturels (gorges et forêts de sapins noirs), propices à la pratique de sports d'eaux vives, de randonnées à VTT ou à pied (780 km de chemins balisés), le tourisme a pris le relais d'une économie précaire.

Malgré le faible taux de population, la commune de Quillan est l'une des plus importantes villes de l'Aude avec Carcassonne, Narbonne, Limoux et Castelnaudary.

Le bourg s'étire le long de l'Aude et se situe au carrefour routier de la D117 (Foix-Perpignan) et de la D118 (Quillan-Carcassonne). Au nord-ouest de la commune se trouve le Quercorb et le Pays de Sault au sud : deux microrégions bien typées.

QUILLAN en 2010 029Quillan conserve une atmosphère bien sympathique, très couleur locale avec son vieux centre et sa promenade. Une curieuse église de la fin du XII ème siècle, agrandie au XVII ème siècle, est recouverte de galets de rivière.

La mairie occupe un bel hôtel particulier.

Une maison particulière à visiter, la maison natale de l'abbé Félix Armand (1742-1823) de Saint-Martin-Lys, fondateur de la route dans le défilé du même nom (défilé de Pierre-Lys), sise boulevard Jean-Jaurès. Ce curé fit ouvrir le passage au pic et à la pioche, c'est ce que l'on appelle le "trou du curé". Le défilé de Pierre-Lys se situe entre Quillan et Axat, c'est un passage impressionnant et spectaculaire entre des falaises où s'accrochent quelques buissons (voir les photos ci-après).

La gare de Quillan est le terminus de la liaison ferroviaire la reliant à Carcassonne, en passant par Limoux. Aujourd'hui, la ligne s'est modernisée et propose plus de rotations journalières avec la mise en service de tous nouveaux TER aux couleurs de la région Languedoc-Roussillon (rouge et jaune).

Des bus relient quotidiennement la ville à Limoux et Carcassonne mais également à Foix.

QUILLAN en 2010 016

La gare de Quillan, cela me rappelle de bons souvenirs, c'est ici que l'on a débarqué en août 1972 pour la première fois avec nos sacs à dos

je m'en souviens bien, c'était un dimanche en tout début d'après-midi, il faisait très chaud ...

Quillan car pyrénéen Moulines en 1900Les cars pyrénéens Moulines en 1900, voici le transport journalier de Quillan à Montlouis, toute une époque !

 

Quelques personnalités nées à Quillan :

- Jean-Claude Rouan, joueur de rugby à XV né à Quillan en 1933

- Charles Marx (1903-1946), médecin de Quillan et résistant

- Jean Guiraud, historien né à Quillan

- Laurent Reverte, auteur-compositeur-interprète, né à Quillan en 1971

- André Desseilles (1914-1999), homme d’affaires

- Robert Punzano, auteur et comédien de théâtre né en 1973 à Quillan

défilé Pierre lys 01    défilé Pierre lys 03

Vous prenez la D117 en direction d'Axat et juste après le village de  Belvianes et Cavirac vous avez ceci : le défilé Pierre Lys impressionnant, l'endroit est propice au rafting

défilé de Pierre Lys 51

Le trou du curé au défilé Pierre Lys, la montagne vous tombe dessus !

défilé Pierre lys le trou du curé 02   défilé Pierre lys 06

Le trou du curé au défilé Pierre Lys, des aiguilles impressionnantes s'élèvent au-dessus de votre tête, elles s'appellent à juste titre, les murailles du Diable

défilé de Pierre Lys trou du curé en 1900

Le trou du curé dans le défilé de Pierre Lys en 1905

défilé Pierre lys 09 en 1910

Le défilé Pierre Lys le trou du curé, vieille photo prise en 1910

Saint Martin Lys en 1900

Saint Martin Lys en 1900

défilé Pierre lys 05

Le défilé Pierre Lys en juin

défilé Pierre lys 07

Le défilé Pierre Lys en automne

défilé Pierre lys 04

Le défilé Pierre Lys, les murailles du Diable 

Ce n'est pas fini, d'autres sujets ayant trait à Quillan seront abordés dans la deuxième partie de ce reportage, il y aura peut-être une troisième partie je verrai lors du montage ...

 

Il se passe toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour  ne pas rater le prochain reportage sur Quillan 2 ème partie, c'est simple, suivez le conseil indiqué ci-dessous :

 

Ainsi se termine ce premier reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

julie 320 x 213 newsletter

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Domingos 14/10/2015 09:14

L'aude, c'est une très belle région, que j'ai ut occasion de visiter, et ou je vais y revenir dés que la situation sera propice à un retour..
Juste à coté de l'Andorre et de l'Ariège : Pamiers, Foix, Mirepoix, Montsegur, la Fontaine des Fontestorbes (Bélesta), etc...
La région historique de l'Occitane / le circuit des grands sites Cathares et Lés Pyrénées sont magnifiques, Rennes-le-Château, Lé Bézu, Bugarach, la trou du curé (Belvianes-et- Cavirac), la région du vin de Corbières,
les divers pics pyrénéens et les châteaux du pays cathare : Puivert, Puilaurens, Peyrepertuse, Quéribus, Aguilar, Lastours, etc...

Bravo pour votre blog,et merci de partager vos publications.

Bien cordialement,

Domingos

laurence 24/01/2014 15:00


votre site est superbe , cela donne envie d'aller visiter , bravo continuez

Paulo8938 22/05/2013 12:41


j' ai réussi à m'inscrire à la newsletter


A+


jp

Jean-Pierre 22/05/2013 12:58



En effet Paulo, ton inscription apparaît bien dans la liste, tu es le 508ème inscrit ! Je t'en remercie, et merci pour ta fidélité qui est importante car le travail accompli est important et le
soutien motive ! JP



Paulo8938 22/05/2013 09:47


En voulant editer un article sur Quillan sur mon blog , je suis tombé sur votre site et je tiens à vous féliciter pour votre travail.


Avec mon épouse nous avons passé une semaine de vacances inoubliable dans la région. Et je pense que nous y reviendrons.


A mes début à la sncf j' avais un tres bon collègue de Belcaire que j' ai perdu de vue ,et tout comme vous était un ardent défenseur du Pays de Sault.


merci.


Jean Paul


 


 

Jean-Pierre 22/05/2013 11:46



Bonjour Paulo, peut-être que votre collègue de la SNCF est revenu poser ses valises à Belcaire, qui sait ! Si vous donnez son identité peut-être qu'il se manifestera. Merci à vous, cordialement
J-P



saravane 11/10/2011 10:54



bonjour monsieur jean pierre,


j'affectionne tellement votre région , que moi meme , étant de la région parisienne j'ai décidé de venir m'installer dans ce petit coin de paradis, loin de la grisaille et de l'agitation des
grandes métropoles.


satya



saravane 10/10/2011 22:13



amoureux de votre région , je viens de tomber par hasard sur votre site.c'est magnifique.bravo à vous!!!



Jean-Pierre 11/10/2011 07:59



Merci à vous, car c'est aussi grâce à vous internautes que ce site est toujours classé au TOP des BLOG (2000 premiers) depuis un certain temps déjà. Nous sommes en Octobre 2011 et ce mois ci
encore, il est classé 1201 ème sur des milliers de site !! Je ne veux pas trop "bassiner" mes fidèles lectrices et lecteurs avec ce classement, mais j'en profite pour le rappeler, on peut être
fier !! Et les inscriptions sur la Newsletter qui permettent de fidéliser les ami(e)s du site, c'est important, car cela donne plus de "poids" au travail accompli, ne cessent de progresser chaque
mois. Les inscriptions s'engrangent lentement mais sûrement chaque mois, alors n'hésitez pas, inscrivez vous, c'est aussi une façon de me remercier ! C'est gratuit et cela fait plaisir !
Jean-Pierre



Paul 18/04/2011 14:08



Bonjour,


Que de souvenirs!!! quillan, Esperaza, Limoux, etc.... j'ai habité Arques (12 km de Couiza) dans les années 60 et j'ai fait toutes mes études secondaires à Cacassonne.


Les gorges galamus, mouthoumet, bugarach, tous ces noms résonnent dans ma tête comme autant de souvenirs d'enfance et d'adolescence!


Merci pour toutes ces photos et ce très beau reportage!


bien cordialement


Paul (maintenant parisien....hélas!!)



Paul 09/01/2011 19:07



Vous ne pouvez imaginer quel plaisir j'ai à découvrir ce Blog (très complet sur Quillan). Je m'explique


Après un bref passage dans les Pyrénées orientales (Canet Plage), mes parents ont emménagé à Arques qui n'est pas très loin de Quillan. J'ai habité dans la région durant 10 ans (1959 -1969) et
j'ai passé une année au CEG Marcel Bousquet à Quillan. J'ai fait le reste de mes courtes études à Carcassonne au Lycée paul Sabatier en tant qu'interne. Autant vous dire que les noms de "Limoux",
Espéraza", "Couiza" évoquent pour moi des souvenirs d'adolescent qui me suivront toute ma vie. J'ai aujourd'hui 61 ans et je vis à paris, où je suis "monté" pour travailler après mon service
militaire.


Cette région restera à jamais très chère à mon coeur et plus particulièrement la route qui mène de Couiza à Arques (D613).


Mes parents habitaient en dessous de la route (environ 600 mètres avant d'arriver à Arques en venant de Couiza, la maison qui est située juste en dessous du donjon (pas la maison qui jouxte,
celle qui est en dessous de la route . le "rialsès passait dans notre jardin... et j'y jouait avec mes frères et soeurs. J'ai retrouvé via "copains d'avant" une ancienne amie qui fut à un moment
mon grand amour de jeunesse, et puis la vie nous a séparé et voilà.


Je suis vraiment très touché par ce blog qui parle d'une magnifique région un peu méconnue mais oh combien séduisante.


Merci pour ce petit moment de bonheur que vous m'avez donné.


Je n'ai hélas aucune photo de cette époque (mes parents en ont peut être il faudra que je leur demande)


Bien cordialement, et encore merci


Paul



Jean-Pierre 09/01/2011 20:50



Décidément, encore un témoignage émouvant, qui me fait énormément plaisir. Enfin de compte quand j'y pense, il y a très peu d'opposant (et pour ainsi dire pas du tout) , au fait que mon site
donne un coup de projecteur sur ce beau département de l'Aude et plus particulièrement sur le Pays de Sault.


Le site réserve encore de belles surprises et de beaux témoignages comme le vôtre, l'Aventure continue avec Vous !



lefebvre nathalie 14/11/2010 11:56



votre site est merveilleux                                                
                                                 


                      cordialement nathalie                          
     



Michel Pons 14/10/2010 18:59



Bonjour d'Australie


Bonjour Jean Pierre et grand merci pour ton site fabuleux.Il n'y a pas d'équivalent ici (of course).
Amitiés.
Michel Pons