Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

9 janvier 2012
bandeau-HISTOIRE-04.jpgcanal du Midi titre du reportage

 

Allez ! On va de l'avant, en cette nouvelle année 2012 il va vous falloir de la lucidité et de l'optimisme, faites les bons choix, prenez du bon temps, la vie est trop courte pour se morfondre, profitez-en pour vous instruire agréablement tout en image.Voici la troisième partie de ce reportage sur le canal du Midi, avec encore de très nombreuses photos qui permettent de bien comprendre l'ampleur de l'ouvrage  accompli par Pierre Paul Riquet. Par la même occasion, j'en profite pour vous remercier pour vos messages sympathiques que vous m'avez adressés. J'ai reçu aussi, de nombreuses photos que je publierai dans une quatrième partie, afin de ne pas trop augmenter le temps de téléchargement des clichés figurant dans chaque reportage, ce qui nuirai à celui-ci. Je vous souhaite une bonne promenade au fil de l'eau ...

 

canal du Midi 1043

Levé de soleil sur le canal du Midi

canal du Midi 1044

 

EXPLOITATION DU CANAL APRÈS L'INAUGURATION EN 1681

Les aménagements paysagers le long du canal du Midi :

Commencées par Riquet et poursuivies par ses successeurs, de nombreuses plantations paysagères embellissent les abords du canal, à commencer par les grands arbres comme les peupliers d'Italie, chênes et platanes qui bordent ses rives et tendent une voûte de verdure au-dessus de son miroir. Riquet avait compris, que des plantations seraient utiles pour fixer les berges du canal, et atténuer par leurs ombrages l'évaporation de l'eau. Ces alignements d'arbres soulignent le tracé du canal dans le paysage languedocien. A peine est-il achevé, que le canal du Midi montre ses limites, car au-delà de Toulouse, où il rejoint le cours de la Garonne, la navigation sur le fleuve capricieux devient aléatoire. Sébastien le Prestre de Vauban découvrira le canal en 1686, il sera admiratif devant l'ampleur des travaux réalisés. Dépêché sur place par Louis XIV, Vauban suggère que le canal soit poursuivi en direction de la Gironde jusqu'à Aiguillon ou La Réole. La jonction entre Méditerranée et Atlantique ne sera effective qu'au XIXème siècle, après la construction entre 1839 et 1856, d'un canal latéral à la Garonne.

Dés l'ouverture en 1681, c'est la ruée. Relais, chapelles et maisons closes s'agglutinent le long du canal.

canal du Midi 1046

Les charmes d'un canal ombragé et paisible

canal du Midi épicerie flottante au village de Somail

canal du Midi, épicerie flottante au village de Somail au kilomètre 166

canal du Midi épicerie flottante au village de Somail 02

canal du Midi, épicerie flottante au village de Somail

canal du Midi épicerie flottante au village de Somail 03

canal du Midi, épicerie flottante au village de Somail

Pendant trois siècles, le canal du Midi va pourtant irriguer le vieux pays cathare, acheminant voyageurs et marchandises à travers le Haut et le Bas-Languedoc. Les chalands transportant d'abord, draperies, bois, sables, graviers, vins et céréales. Plus tard, ils se chargeront aussi de sel, d'engrais, de maïs et d'hydrocarbures. Jusqu'à ce que les flottes marchandes augmentent leur tonnage de leurs flottilles, les bateaux qui naviguent sur le canal sont aussi des navires de mer, surtout gênois et catalans, aux noms aujourd'hui oubliés comme : sapines, macalets, mioles, ramoneurs ou garabots. Le principal moteur des grosses embarcations est la traction animale, sauf pour la traversée de l'étang de Thau, entre Onglous et Sète, où, faute de chemin de halage, les bateliers doivent naviguer à la voile. Au XVIIIème siècle le trajet entre Agde et Toulouse s'effectue en quatre jours à bord de barque diligence.

canal du midi carte 10le tracé en rouge du canal du Midi entre Homps et Saint-Nazaire-d'Aude

canal du midi 4001

canal du Midi, le petit port de Homps au kilomètre 146

Après 1880, on n'atteint pas le niveau de trafic espéré sur le canal du Midi. Les écluses prévues à l'origine pour des l'origine pour des bateaux d'une longueur maximale de 30 mètres, s'avèrent en effet trop petites pour accueillir des péniches au nouveau gabarit Freycinet (38.50 m et 2.50 m de tirant d'eau) adopté en 1879 sur l'ensemble du réseau navigable français. A la suite de quoi, les canaux du Sud-ouest sombrent en semi-léthargie. Le canal latéral de la Garonne ne sera mis totalement au nouveau gabarit qu'au début des années 1970. Peu après, des travaux similaires sont entrepris aux deux extrémités du canal du Midi, avant d'être interrompus. Une centaine des 240 km du canal sont cependant ouverts aux bateaux de 38,5 m, mais c'est hélas trop tard !

 

canal du midi travaux pont canal a Cacors 1904canal du Midi, travaux de réfection au pont canal de Cacors près de Moissac en 1904

Construit entre 1842 et 1846, mariant superbement la pierre du Quercy et la brique toulousaine comme le pont Napoléon de Moissac, le pont-canal du Cacors permet aux bateaux de passer au-dessus de la rivière Tarn en amont de Moissac.

Longueur : 356 m ; Largeur : 8,35 m ; Profondeur : 2,70 m ; le pont possède 15 arches

canal du midi 4002

canal du Midi, le port de Homps en direction de Carcassonne, à droite l'accès à l'étang de Jouarres

Une nouvelle batellerie fait son apparition, les péniches se sont transformées en bateaux promenades, en restaurants itinérants ou en appartements flottants. Victime de la concurrence du rail et de l'autoroute, le canal du Midi l'est aussi, paradoxalement, de la qualité même de l'architecture imaginée par Riquet, en particulier pour ses admirables escaliers d'écluses ovoïdes, impossibles à agrandir sans les détruire. Peu à peu les bateliers ont déserté la canal, moins d'une trentaine de péniches restaient en activité au début des années 1980 et les derniers navigants ont mis le sac à terre en 1989. Depuis le début des années 1990, le canal est désormais fréquenté par les plaisanciers en transit et touristes qui le parcourent en pénichettes de location. Tout le monde s'accommode très bien de son abandon par la navigation de commerce. Les admirateurs de Riquet soucieux de la préservation de ce joyau du XVIIème siècle, craignaient aussi de voir défigurer par des travaux de modernisation le canal, mais pour la navigation de plaisance actuelle, ce n'est pas nécessaire.

Les ouvrages du canal subissent les outrages du temps et ne cessent de se dégrader, et l'État n'assure plus que les réparations de première nécessité. Le coût d'une restauration complète serait prohibitif.  Trois siècles après sa construction, le canal du Midi continue de susciter rêves et polémiques.

canal du midi 4005

canal du Midi, kilomètre 142,7  l'écluse n°52 de Jouarres au kilomètre 142,700

canal du midi 4006

canal du Midi, kilomètre 142,7  l'écluse n°52 de Jouarres

Depuis 1996, le canal du Midi est classé au Patrimoine Mondial par l'UNESCO, au même titre que la grande muraille de Chine ou le château de Versailles.

canal du midi 4007

canal du Midi, ligne droite après avoir passé Jouarres

canal du midi 4012

canal du Midi, photo prise juste après l'épanchoir d'Argendouble, coude au kilomètre 140

BALADE SUR ET LE LONG DU CANAL DU MIDI

 

De nombreuses compagnies proposent des croisières de 2 à 7 jours entre Trèbes et Marseillan. Il faut savoir que les tarifs de location (bateau de 2 à 12 personnes) sont deux fois moins élevés en basse saison. Mais le canal vous pouvez aussi le parcourir à pied ou à VTT, le long du chemin de halage. C'est une découverte étonnante à un rythme différent qui vous permet de porter un autre regard sur le Languedoc. Flâner sous les platanes, les frênes, les saules, les peupliers, observer les jeux de lumières sur l'eau et les manœuvres des éclusiers ... une belle balade en perspective. De Carcassonne à Agde, sur une distance de 126 km, c'est la portion du canal la plus riche. Les marcheurs les plus résistants mettront environ une semaine pour les parcourir, avec une moyenne de 18 km par jour, c'est raisonnable. Les vététistes quand à eux pourront effectuer le parcours en 4 jours avec une moyenne de 31 km pour profiter du paysage et des lieux traversés.

 

canal du midi 4015

canal du Midi, petit pont kilomètre 141 avant l'épanchoir d'Argendouble

canal du Midi écluses de fonsérannes    canal du midi 4019

canal du Midi, l'écluse de Jouarres n°52

canal du midi 4020

canal du midi, sortie de l'écluse de Jouarres

canal du midi 4016

canal du Midi au kilomètre 135

canal du Midi 1034

canal du Midi, le passage de 2 écluses n°10 du Sanglier

 

MAIS QUI ÉTAIT PIERRE PAUL RIQUET ?

Né à Béziers probablement le 29 juin en 1604 ou 1609, car on n'a jamais retrouvé son acte de naissance à Béziers, ni son acte de mariage, sa date de naissance figurant seulement sur son acte de décès. Pierre Paul Riquet plus tard fut élevé à la dignité de baron de Bonrepos, car il fait parti d'une famille de notables  (les Arrighetti) d'origine florentine installée en Provence depuis le XVIIème siècle. Son Père, Guillaume Riquet, avait été notaire puis Procureur auprès de la Cour Royale de Béziers.

Pierre-Paul Riquet manifesta très tôt un goût certain pour les sciences et les mathématiques. Son parrain, François de Portugniares, l’encouragea dans cette voie, devinant en lui l’homme d’affaires, alors que ses études au Collège des Jésuites, devaient le destiner à endosser une robe de juriste.

portrait de Pierre Paul Riquet

Sa jeunesse fut studieuse et d'après la légende familiale car on en a aucune preuve, il fit de brillantes études au collège des Jésuites de sa ville natale, en particulier en mathématiques et spécialement en sciences physiques.

Faute de preuves, d'autres pensent que Paul Riquet n'a pas fait d'études chez les Jésuites, ni de brillantes études d'ailleurs et il n'était pas ingénieur. C'était un autodidacte, un homme d'affaires touche à tout, particulièrement intelligent, un génie de la technologie qui savait tirer partie de toutes les informations récoltées autour de lui et des hommes dont il a su s'entourer pour la construction du Canal.

A l'âge de 19 ans, il s'est marié à Catherine de Milhau, riche héritière fille d’un bourgeois biterrois, qui lui apporte moyens financiers et appuis politiques. Il eut cinq enfants : Jean Mathias, Pierre-Paul, Marie, Catherine et Anne.

Riquet eut deux activités professionnelles successives : il fut d'abord percepteur des impôts sur le sel (gabelle), et ensuite entrepreneur et investisseur.

Pour assurer une charge de plus en plus pesante, Riquet s’adjoignit les services de son ami d’enfance et beau-frère, Pierre Mas, devenu docteur en droit et avocat de Béziers en 1632. Riquet vécut un temps à Mirepoix.

 Il a hérité de son père une fortune importante en 1630 et soutenu par son parrain, il pu acheter une charge de fermier des gabelles dont il devint Receveur en 1645 et devenir en 1651 sous-fermier pour le Languedoc, puis Il se vit confier par Colbert la Gabelle du Roussillon, depuis peu territoire français, en 1661, Riquet obtint le titre de Fermier Général du Languedoc. Riquet était responsable du recouvrement de l’impôt sur le sel mais aussi de son transport et son acheminement vers les greniers du Languedoc.

 Pendant 20 ans, il a amassé augmenté sa fortune grâce à la ferme des gabelles (la fonction était très rentable car le percepteur garantissait l’impôt sur ses biens personnels). A l'occasion, il a été fournisseur de munitions de l’armée de Catalogne, en Cerdagne et en Roussillon. Sous-fermier général des gabelles du Languedoc, il était encore dépourvu de fief et de titres nobiliaires.

chateau de Bonrepos datant de 1651

Château de Bonrepos datant de 1651 construit par Pierre Paul Riquet sur l'emplacement de ruines d'un donjon

chateau de Bonrepos portail d'entrée

Château de Bonrepos, portail d'entrée

En 1650, il fit l'acquisition du donjon de Monrepos (renommé plus tard Bonrepos) en ruine et il négocia auprès des Consuls la propriété totale du fief, à condition de le remettre en état de défense et de protéger les populations voisines en cas de menace. Bonrepos est situé près de Verfeil au Nord-Est de Toulouse constitué d'un parc de 150 hectares. C’est sur l’emplacement de ce bastion déchu que Pierre Paul Riquet entreprend la construction d’un nouveau château Renaissance à partir de 1651.

Achat après achat, il enrichit et étendit son domaine en terres agricoles de plusieurs centaines d'hectares. Bonrepos fut la base opérationnelle, le point de soutien logistique de Riquet dans la construction du canal. Les pièces d'eau de sa propriété pouvaient l'aider dans la modélisation réaliste du canal, et il fit aménager une salle d'étude, dans un donjon au coin du château, sorte de laboratoire scientifique. A côté de sa propriété, le vallon de la Garenne se comportait comme un bassin réservoir recevant les eaux des vallées environnantes et ceci lui permettait de réfléchir aux problèmes hydrauliques de manière réaliste. Les expérimentations que Riquet y mena durèrent de 1655 à 1662.

Statue de Riquet a Béziers 01  Statue de Riquet a Béziers 02

Diverses statues de Pierre Paul Riquet sont érigées en son honneur, ici à gauche, à Béziers sa ville natale et à droite, celle de Toulouse (commération datant du 18 septembre 1853)

obélisque de Riquet au seuil de Naurouze Jean Rouby  canal du midi 036b

Photo de gauche, obélisque de Riquet au seuil de Naurouze. A droite, plaque commémorative dévoilée  lors du tricentenaire à Saint-Ferréol le 12 octobre 1980.

En 1647, il acquit quelques propriétés dans le consulat de Revel, puis s'y installa en 1648. De ce nouveau camp, il lui était facile d'étudier le système hydrographique de la montagne Noire.

A la fin des années 1650, c’est un homme vraiment riche. Il possède de nombreux biens immobiliers à Revel, qu'il est en train de quitter pour demeurer à Bonrepos. Il crée, dans sa propriété, un village pour loger ses ingénieurs, ses techniciens et les ouvriers et paysans chargés de travaux matériels. Il ne perd pas de vue ses prérogatives sur Revel, et il acquiert les droits de l'eau de la seigneurie de Bonrepos. Bonrepos faisait partie de la seigneurie de Verfeil, vassale de l'archevêché de Toulouse et Riquet devint le vassal protégé de l'archevêque de Toulouse, Charles-Français d'Anglure de Bourlemont. Protection qu'il pourra ultérieurement utiliser avec efficacité. Réaliste, il ne négligea ni sa communication ni ses relations sociales et à Bonrepos il recevait volontiers les personnages importants de la région, tels que Jacques Martin, fermier général des gabelles ou Jean de Malenfant, greffier en chef du parlement. En 1659, la guerre entre la France et l'Espagne cessa avec le traité des Pyrénées, la Cerdagne et le Roussillon devinrent français et donc pays de gabelle. Sans états d'âme, Riquet imposa durement ces deux régions nouvellement rattachées et il devint Fermier général des gabelles du Languedoc. Avec l'appui de l'évêque Anglure de Bourlemont, qu'il avait convaincu du réalisme de son projet, le 15 novembre 1662, il écrivit à Colbert, Ministre des Finances du roi, une lettre décisive qui commençait ainsi :

"Bonrepos, ce 15 novembre 1662, Monseigneur, je vous écrivis de Perpignan, le 28 du mois dernier, au sujet de la ferme des gabelles du Roussillon et aujourd'hui je fis la même chose de ce village, mais sur un sujet bien éloigné de cette matière là. C'est sur celle du dessein d'un canal qui pourrait se faire dans cette province du Languedoc pour la communication des deux mers Océane et Méditerranée, vous vous étonnerez, Monseigneur, que j'entreprenne de vous parler d'une chose qu'apparemment je ne connais pas et qu'un homme de gabelle se mêle de nivelage…"

Cette lettre fut le véritable point de départ de la construction du canal royal du Languedoc.

En novembre 1666, il obtint du Roi de France la réhabilitation en noblesse de sa famille, dont l’un des aïeuls, Nicolas, avait dérogé à la règle en 1565. Les origines florentines de Riquet, remontant à un certain Gherardo Arighetti, proscrit de la ville à la suite de la querelle entre les Guelfes et Gibelins, et réfugié en Provence au 13e siècle, semblent très incertaines, et seraient une reconstitution tardive de ses descendants.

 

Les correspondances entre Riquet et Colbert sont importantes, toutes ces lettres écrites entre 1662 et 1679 sont conservées aux Archives du Canal du Midi, en voici quelques extraits :

lettre du 4-7-1665 écrite par Riquet  lettre écrite a Colbert le 15-11-1666 par le secrétaire d

A gauche, lettre datée du 4-7-1665 écrite par Riquet . A droite, lettre écrite à Colbert le 15-11-1666 par le secrétaire de Riquet (cliquez sur la photo pour agrandir)

Pierre-Paul Riquet écrit à Colbert le 26 novembre 1662

« Monseigneur, je vous écris de ce village (de Bonrepos), sur le sujet d’un Canal qui pourrait se faire dans cette province de Languedoc pour la communication des deux mers….Vous excuserez mon entreprise, lorsque vous saurez que c’est de l’ordre de Monseigneur de Toulouse que je vous écris. Il y a quelque temps que ledit seigneur me fit l’honneur de venir en ce lieu, soit parce que je lui suis voisin et hommager, ou pour savoir de moi les moyens de faire ce Canal. Car il avait ouï dire que j’en avais fait une étude particulière ».

Colbert écrivant à Pierre-Paul Riquet le 14 août 1665

« Vous avez été celui qui avez fait renaître dans notre temps le grand dessein de la jonction des mers et qui en avez donné les premières dispositions. Vous ne devez pas douter qu’outre la gloire que vous en acquerrez le roi ne vous en sache beaucoup de gré ». C'est ainsi que l'histoire de Pierre Paul Riquet s'est inscrite au fil de l'eau.

Lettte Riquet à Colbert 14 novembre 1660

Lettre de Riquet à Colbert datée du 14 novembre 1660

canal du midi carte 11

En rouge le tracé du canal du Midi, le pont canal sur la Cesse (photos ci-après) entre le Somail et Argeliers

canal du Midi Argeliers pont canal sur la Cesse

canal du Midi, Argeliers le pont canal sur la Cesse

canal du Midi 1033

canal du Midi, Argeliers le pont canal sur la Cesse

canal du Midi écluses de Fonsérannes 020  canal du Midi pont canal à Béziers

canal du Midi, l'écluse de Fonséranes. A droite, le pont canal à Béziers en 1980

canal du midi pont canal 1970

canal du Midi, le pont canal à Béziers en 1970

Au kilomètre 208, le pont canal de béziers mesurant 240 mètres de longueur enjambe le fleuve Orb

canal du midi pont canal a Béziers en 1980

canal du Midi, le pont canal à Béziers en 1980

canal du midi 032b

Le Pont canal du Répudre fut terminé en 1676. Le fond de la cuvette est constitué de deux couches de maçonnerie jointoyée enfermant une épaisse couche d'argile.

Il existe une multitude de ponts canal tout au long du parcours de Toulouse à Sète. En tout, il y a plus de 350 ouvrages tout au long des 240 km du canal.

canal du midi pont canal le Répudre

Voici un extrait d'une carte éditée en 1716. Cette carte a été réalisée par Nicolas de Fer (1646-1720) et s'intitule "Le Canal Royal de Languedoc"

canal du midi 034b

canal du Midi, plaque commémorative fixée au sud, sur le Pont canal de Répudre datant de 1676

canal du Midi entre Toulouse et l’étang de Thau, France  canal du Midi 1038

A gauche, une vue aérienne du canal du Midi dans son écrin de verdure. A droite, la statue au pied de la tour d'Avignonet-Lauragais sur le tracé du canal du Midi

canal du Midi port de Carcassonne

canal du Midi, le port de Carcassonne

canal du midi carte 13Les écluses de Fonséranes se situent juste avant Béziers

canal du Midi écluses de Fonsérannes 002

canal du Midi les 9 écluses de Fonséranes

canal du Midi écluses de Fonsérannes 004Béziers tout proche des écluses de Fonséranes

canal du Midi écluses de Fonsérannes 005

Les bateaux font la queue pour s'engager dans la première écluse de Fonséranes afin de remonter vers Toulouse

canal du Midi écluses de Fonsérannes 007  canal du Midi écluses de Fonsérannes 011

Pendant la période estivale, les écluses de Fonséranes est un lieu de promenade pour de nombreux touristes, il faut dire que c'est un spectacle, le fonctionnement de ces 9 écluses et de voir ces bateaux franchir la dénivelée de 21,50 m, sur une longueur de plus de 300 m

canal du Midi écluses de Fonsérannes 009  canal du Midi écluses de Fonsérannes 012

Les écluses de Fonséranes sont le 3ème site touristique le plus visité en Languedoc Roussillon, après le pont du Gard et la cité de Carcassonne avec 320 000 visiteurs par an

canal du Midi écluses de Fonsérannes 013  canal du Midi écluses de Fonsérannes 014

Les écluses de Fonséranes ont été classées aux monuments historiques par un arrêté du 14 octobre 1996

canal du Midi écluses de Fonsérannes 015  canal du Midi écluses de Fonsérannes 016

la prouesse technique saisit aujourd’hui encore les visiteurs du site de Fonséranes

canal du Midi écluses de Fonsérannes 017

La manoeuvre pour franchir le passage des écluses tout en douceur de ces bateaux, est un véritable spectacle

canal du Midi écluses de Fonsérannes 018

le bateau est solidement amarré avant le remplissage du sas

canal du Midi écluses de Fonsérannes 019  canal du Midi écluses de Fonsérannes 021

Ouverture des portes de l'écluse, l'eau s'engouffre dans un bouillonnement tumultueux, le remplissage du sas s'effectue.

 

Le Service de la Navigation du Sud-Ouest  conserve et gère le fabuleux patrimoine que constituent les Archives des Canaux du Midi.

Voici l'adresse :

  Direction Interrégionale du Sud-Ouest de VNF
  2, port Saint-Etienne
  Boite postale n°7204
  31073 Toulouse Cedex 7

 

MUSÉE ET JARDINS DU CANAL DU MIDI

 

Saviez-vous qu'il existe un musée consacré au canal du Midi ? Voici l'extrait du journal "La Dépêche" datant du 21 juin 2008 annonçant l'inauguration de ce musée :

Article rédigé par Emile Gaubert

Revel inaugure le musée du canal du Midi. Le "Musée et jardins du Canal du Midi" sera inauguré ce mardi, dans la Maison de l'Ingénieur rénovée.

musée du canal du midi a Revel

Le musée du canal du Midi à Revel

Ce mardi 24 juin 2008, le bassin de Saint-Ferréol vivra un événement majeur presqu'aussi important que la pose de sa première pierre, le 13 avril 1667, par Pierre-Paul Riquet, puisque tous les représentants des pouvoirs public, depuis l'Europe jusqu'aux maires du Lauragais audois, haut-garonnais et tarnais (le bassin se trouvant à cheval sur trois départements et deux régions), en passant par les présidents du Conseil régional, du Conseil général et de la Communauté de communes, seront présents pour inaugurer le "Musée et jardins du Canal du Midi", dans l'ancienne Maison de l'Ingénieur construite entre 1745 et 1750 sur un bâtiment déjà plus ancien. "Un bel exemple de mobilisation de toutes les énergies pour faire aboutir ce projet porteur", se félicitait même le maire de Revel, Alain Chatillon. En effet, si l'Europe et l'Etat ont financé le projet à hauteur de 12,04% chacun, le Département participe pour 20,07%, la Région pour 45,11% et la Communauté de communes Lauragais-Revel-Sorézois pour 10,73%. Comme l'Abbaye-Ecole de Sorèze, c'est un Syndicat mixte de la Maison de l'Ingénieur, présidé par Martin Malvy, qui gèrera le Musée et jardins du Canal du Midi».

En introduction de son guide du Canal du Midi (Vert Azur Editions), son auteur, Jacques André, faisait remarquer que : "plus de 300 ans après la construction du Canal du Midi, il est difficile d'apprécier ce que peut-être la mise en œuvre d'un tel chantier". Aujourd'hui, oui !... En allant visiter le musée qui ouvrira au public dans la foulée de l'inauguration, le Dimanche 29 juin 2008 et que dirige aujourd'hui Jacques André. "C'est tout à fait dans cet esprit de découverte par thèmes, de la construction et de l'histoire du Canal du Midi que les visiteurs seront amenés à se déplacer dans le parcours muséographique, depuis l'intuition géniale de Riquet, jusqu'à son classement au titre du Patrimoine mondial de l'Humanité, par l'Unesco", explique-t-il. Une visite mélangeant l'historique, le technique et le ludique, qui ne s'arrêtera pas qu'à la seule Maison de l'Ingénieur car, en marge de la traditionnelle boutique dans le hall d'accueil et du restaurant gastronomique face au bâtiment, les visiteurs pourront poursuivre leur plongeon dans le passé en se rendant au cœur de la digue, dans la  "voûte des robinets" mais aussi, respirait l'ambiance champêtre du parc réalisé à partir du XVIIIème siècle avec notamment ses cascades et son jet d'eau réalisé en 1855.

Tricentenaire de Paul Riquet 1980

Une carte timbrée pour fêter le tricentenaire de Paul Riquet en 1980

canal du midi carte 07

En rouge le tracé du canal du Midi, les écluses qui vont suivre, se situent entre Castelnaudary et Villepinte

canal du Midi passage écluse 23 à St Roch

canal du Midi, le passage de 4 écluses n°23 à Saint Roch au kilomètre 65,597, ces écluses sont situées juste à la sortie du bassin de Castelnaudary

canal du Midi passage Ecluse 24 Gay

canal du Midi, le passage de 2 écluses n°24 à Gay au kilomètre 67,068

canal du Midi passage écluse 25 à Vivier

canal du Midi, le passage des 3 écluses n°25 à Vivier au kilomètre 68,716

canal du Midi passage Ecluse 26 à Guillermin

canal du Midi, le passage de l'écluse n°26 à Guillermin au kilomètre 69,135

canal du Midi passage Ecluse 27 St-Sernin

canal du Midi, passage de l'écluse n°27 à Saint-Sernin au kilomètre 69,672

canal du Midi passage Ecluse 28 Guerre

canal du Midi, passage de l'écluse n°28 à Guerre au kilomètre 70,564

canal du Midi passage Ecluse 29 La Peyruque 02

canal du Midi, passage de l'écluse n°29 à La Peyruque au kilomètre 71,659

canal du Midi passage Ecluse 29 La Peyruque

canal du Midi, passage de l'écluse n°29 à La Peyruque au kilomètre 71,659

canal du Midi passage Ecluse 30 La Criminelle

canal du Midi, passage de l'écluse n°30 La Criminelle au kilomètre 72,161

canal du Midi passage Ecluse 30 La Criminelle 02

canal du Midi, passage de l'écluse n°30 La Criminelle au kilomètre 72,161

canal du Midi passage Ecluse 30 La Criminelle 03

canal du Midi, passage de l'écluse n°30 La Criminelle au kilomètre 72,161

canal du Midi passage Ecluse 31 Tréboul 02

canal du Midi, passage de l'écluse n°31 à Tréboul au kilomètre 73,550

canal du Midi passage Ecluse 34 Bram

canal du Midi, passage de l'écluse n°34 à Bram au kilomètre 80,256

canal du Midi halte nautique de Bram

canal du Midi, halte nautique à Bram

canal du Midi franchissement de l'écluse

canal du Midi, franchissement de l'écluse à plusieurs bateaux de plaisance, c'est l'avantage qu'offre cette forme oblong des écluses du canal du Midi

canal du Midi l'écluse triple de Trèbes

canal du Midi, l'écluse triple de Trèbes au kilomètre 118,010

canal du midi carte 04

En rouge le tracé du canal du Midi entre Donneville et Villenouvelle, les photos qui vont suivre se situe près de l'aire de repos de Baziège de l'autoroute A61

Canal du Midi écluse du sanglier 01

canal du Midi, le passage de 2 écluses n°10 Sanglier au kilomètre 29,612

Canal du Midi écluse du sanglier 02

canal du Midi, les écluses n°10 Sanglier, piste cyclable aménagée et avec des zones de pique nique

Canal du Midi écluse du sanglier 03

canal du Midi, dans les environs des écluses n°10 Sanglier

Canal du Midi écluse du sanglier 05

Comme ici, sur le canal du Midi chaque écluse est située par rapport à sa précédente et suivante. Cette maison d'éclusier est d'époque elle date de 1752.

Canal du Midi écluse du sanglier 06

canal du Midi, le passage de 2 écluses n°10 Sanglier au kilomètre 29,612

 

Depuis la parution de la première partie de ce reportage, j'ai reçu de nombreuses photos, et je ne peux pas vous priver, car elles sont intéressantes pour ceux qui ne connaissent pas le point névralgique du canal du Midi, c'est l'occasion de le découvrir en image ... Alors j'ai donc décidé de vous offrir une 4ème partie. Un reportage, qui visiblement vous a plu ... la suite arrive, le temps de préparer les photos.

 

--------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

Julie logo aout 2011 500x330

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Muriel Angel 29/05/2013 17:59


Un merveilleux plaisir pour mes yeux et mon coeur,


de quoi me donner un peut de soleil, A Paris c'est une catastrophe.


le printemps se fait absent, pas cool pour le morale.


Et Que ses si beaux endroit me manque.


Que je connais bien surtout pré de narbonne , Dans un petit village


qui s'appel Mirepeisset.


très beaux cliché de tes phots.


Merci de se si beau partage.


 

Muriel Angel 04/05/2013 17:49


Que de beaux battement de mon coeur pour cette endroit que je connais bien.


Plus vers Narbonne !!!!


D'Un petit Village De Mirepeisset.


Merci De Tous Ses paysage Que J'Aime.

Jean-Pierre 11/05/2013 18:59



Justement, pourquoi pas un reportage sur Narbonne sur ce site, n'hésitez pas à m'envoyer vos clichés, votre participation sera la bienvenue. JP



Riddel, John 21/02/2012 17:28


Félicitations pour votre présentation du canal du Midi. Très bien faite et les photos sont belles.

Jean-Pierre 22/02/2012 12:26



Merci John, c'est un honneur d'être félicité par une éditeur de cartes et guides fluviaux


Jean-Pierre



Gilles Grégoire 15/01/2012 19:34


Quel beau reprotage que cette trilogie qui deviendra une tétralogie sur le Canal du Midi. Vous me faites rêver d'y retourner après l'avoir parcouru de Moissac à l'Étang de Thau en 1987. Votre
site nous a incités, mon épouse et moi, à faire le Pays Cathare en 2010 et nous ne le regrettons pas. Merci de poursuivre ce que je pourrais qualifier ''d'oeuvre d'enseignement'' auprès de nous
tous, c'est très apprécié.


Meilleures salutations de notre lointain et froid (-25) Québec et ne rêvons qu'à refaire le Canal du Midi avec des yeux nouveaux que vous nous avez greffés.


Gilles

poetique love 15/01/2012 19:06


Un très belle endroit que je connais bien , et en a jamais perdu toute ses beautés


même a l'ancienne époque , tous se charme est rester , et comme je l'aime se beau sur de la france.


merci à boby pour le découverte de votre blog.


et si sa vous dit rendez moi vite , dans mon petit monde poétique love , vous serez le bien venus , bonne semaine.

Bernard Schacre 10/01/2012 19:46


Cher Jean-Pierre


Avec cette série sur le canal du Midi , tu frappes fort. Pour moi qui viens de temps en temps car je n'habite pas la région, c'est un flot de souvenirs qui me reviennent à l'esprit, surtout avec
 les images de Homps et du Somail. Bravo et encore merci . Bernard Schacre.

Fabrissa 09/01/2012 20:49


Bonjour Jean Pierre


Félicitations pour ce reportage très instructif sur le Canal du Midi et des photos toujours plus belles et réussies les unes que les autres qui donnent vraiment envie d'aller voir sur place.


Bravo et encore merci pour votre travail.


Amitiés


Fabrissa


 

MCPinguet 09/01/2012 18:50


Quelles promenades ! Dans le temps, dans l'espace, au fil des saisons…Rien ne manque. Quelle vie restituée tout au long ! Une infrastructure à vous couper le souffle.Oon comprend l'engouement des
navigateurs.


Moi qui ne supporte pas d'être sur l'eau,(et aussi de passer les écluses) je n'ai qu'une envie : parcourir à pied les chemins de halage tout au long de ce tracé.


A chacun son chemin de Compostelle.


Merci pour ce beau passage d'une année à l'autre.

Faure 09/01/2012 09:24


Bonjour,


Votre reportage sur le canal est vraiment complet tant par les descriptions annotations, mais également par les documents photos, lesquelles sont des "documents souvenirs" puisque beaucoups
d'arbres bordants le canal ont été abattus.


Bravo encore et merci.


                                    Claude.