Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

11 septembre 2011
bandeau sapeur-pompier 01hommage aux sapeurs pompiers 11

Article coup de coeur ! Voici la seconde partie de ce reportage consacré aux Sapeurs-Pompiers, c'est aussi une rétrospective, avec des photos souvenirs d'un ancien pompier en retraite depuis peu, c'est ce qui rend cet article vivant et proche de vous. Toutes les photos présentées sur ce site sont empreintes d'une douce nostalgie, malgré un métier dangereux pas toujours facile selon les évènements auxquels les sapeurs-pompiers font faces, c'est l'occasion de mettre à l'honneur ces femmes et ces hommes aux services des autres ...

 

HOMMAGE AUX SAPEURS-POMPIERS DE BELCAIRE, D'ESPEZEL ET DU PAYS DE SAULT, ... TOUS NOS VILLAGES SE RECONNAÎTRONT DANS CETTE RECONNAISSANCE ...

 

année 98 Pompiers de Belcaire photo de famille photo n45

Photo des sapeurs-pompiers du Centre de Secours de Belcaire, effectif de 1998

sapeurs pompiers007Intervention des sapeurs-pompiers de Belcaire sur un feu au château de Puivert (photo du SDIS 11 année 2010)

Année 2011 : BELCAIRE, SON CENTRE DE SECOURS A 45 ans

Il y a quarante-cinq ans, à l'initiative de M. Pierre Vacquier, alors conseiller général du canton de Belcaire, naissait le centre de secours pour apporter assistance à tous les habitants du plateau de Sault et notamment pour assurer le transport des blessés de la station de ski de Camurac. Un groupe pour le secours en spéléologie et secours en montagne était également formé sous la baguette de notre ami spéléologue et skieur Pierre Clottes (on se souvient entre autres du sauvetage au gouffre de Cabrespine). Une bonne équipe de jeunes avait signé son engagement et participait au traditionnel parcours sportif qui mettait en compétition tous les pompiers du département. Pendant quelques années, le corps de Belcaire se plaça dans les premiers. En compétition au stade Domec, Belcaire termina 2ème par équipes juste derrière Carcassonne, et en individuel, termina 3e et Paul Fourié 9ème. Max Fauché remporta également les épreuves du saut en hauteur et du lancer de poids.

Un corps de pompiers qui depuis quarante-cinq ans a vu passer bon nombre de volontaires, cinq chefs de corps se sont succédé à savoir : Justin Médus, Guy Bayle, Pierre Clottes, Daniel Cavaillès, Georges Toustou.

 

Les sapeurs-pompiers c'est aussi cela : voici la naissance du premier groupe de secours en spéléologie au Pays de Sault et de l'Aude,

les pionniers du Pays de Sault

Les pionniers secours spéléo !

Cette photo qui date des années 68-70, ce que l'on pourrait appeler "les pionniers" du sauvetage spéléo dans l'Aude, ou du moins au Centre de Secours de Belcaire.

Debout de gauche à droite : FOURIER Paul, TOUSTOU Gérard, LOERTSCHER André, 2 spéléos du club de Sainte-Colombe / Lhers-Plantaurel et CLOTTES Pierre

Accroupis de gauche à droite : TOUSTOU Francis, je ne connais pas le dernier avec les lunettes.

Parmi ces pionniers qui ne sont pas sur la photo, on pourrait y ajouter : JEAN Pierre, FARGUES Henri, MEDUS Justin, CAMURAC Jean-Baptiste, ADROIT Georges, LAFON René, SANSA Bernard, sans oublier tous les besogneux de "la surface" qui veillaient sur nous pendant les "opérations" :  BAYLE Guy, ADROIT Marius, CALMELS Guy "kiki", MAUGARD François et PACAREAU Marcel.

Tous des héros à la Jules VERNES, dévoués, dur au mal, humbles des "gens du plateau de Sault" en quelque sorte qui savent ce que le mot ENTRAIDE veut dire. Ils n'attendent pas de pourboire ou de récompenses, un seul regard, un signe de la main, tout est dit.

Secours spéléo année 1970 Gérard Max Bernard A-copie-1  Secours spéléo année 1970 Gérard Max Bernard André pho

Photo année 1970, Secours spéléo du Pays de Sault, Gérard Toustou, Max, Bernard Sansa, André Loertscher (cliquez sur la photo pour agrandir)

fourrier-fargues

C'est un entraînement dans la forêt de BELESTA, au"trou du vent" gouffre très connu des spéléos amateurs.

Le Secours spéléo du Pays de Sault en action on reconnaît ici : FOURIER Paul - FARGUES Henri ...

Loerscher Fourrier

Le Secours spéléo du Pays de Sault en action on reconnaît ici : LOERTSCHER André, FOURIER Paul ...

Toute une aventure la création du Centre de Secours de Belcaire, rappelez-vous !

Pierre Clottes, qui a été un des leaders incontestés dans la création d'un vrai Centre de Secours à Belcaire, m'a fait parvenir un texte qu'il a écrit en février 2006 en souvenir de cette naissance du Centre, voici ce qu'il dit :

" Le registre matricule du Centre de secours de Belcaire a été ouvert le 20 janvier 1967. Il existait bien sûr auparavant un Corps de première intervention, aux origines lointaines comme en témoigne l'antique pompe à bras exposée dans la vitrine de la caserne actuelle. Ce Corps communal possédait en 1967, une unique Jeep, avec sa moto-pompe remarquable, dans un simple petit garage sous le Casteillas. Les plus importants villages du canton possédaient également un équipement du même genre servi par quelques volontaires communaux. Mais il n'y avait pas d'ambulance … et il a fallu attendre les secours venus de Quillan ou d'Axat … ce qui n'était pas sans problèmes en hivers ! Aussi, c'est à la demande pressante du médecin de l'époque, le docteur Pechoux, et du maire de Belcaire, Émilien Caux, que le commandant Destainville alors directeur du SDIS, décida de créer un véritable Centre de Secours.

A la fin de l'année 1967, vingt cinq sapeurs-pompiers volontaires étaient inscrits. Une rapide, mais efficace, formation fut organisée et animée par le capitaine Bourrel, chef du Centre de Limoux, et des grades divers vite attribués au terme de cette formation. La commune de son côté aménagea une véritable petite caserne avec garage de véhicules et vestiaires.

Le SDIS nous affecta deux véhicules réformés de l'armée mais rénovés : un GMC en CCI, et un fourgon 4x4, mais surtout, et enfin, une ambulance Citroën "d'occasion" certes, mais tellement belle et si attendue !!

C'est ainsi qu'en deux temps trois mouvements le Centre de Secours de Belcaire fut opérationnel début 1968. Justin Médus, ancien pompier du précédent Corps de première intervention fut nommé adjudant Chef de Corps. Dans la foulée de la même année le "sergent-major-secrétaire-instituteur-spéléo" Pierre Clottes, créait le premier Corps Départemental de Secours spéléo et de secours en montagne, formé uniquement de pompiers belcairois. Ce groupe vite opérationnel, réalisa avec succès sa première grosse intervention dans la grotte de Cabrespine. Par la suite, en association avec le Comité Départementale de Spéléologie, ce sont des dizaines de manœuvres départementales qu'il organisa, et réalisa avec succès plusieurs secours difficiles. Il se dilua enfin dans l'actuel GRIMP.

Au fur et à mesure des années et des interventions de plus en plus nombreuses, la nécessité d'un casernement plus important se fit sentir et le maire de Belcaire, Joseph Vergé, fit aménager une partie de l'ancienne scierie Martre en véritable caserne, capable d'abriter les véhicules et le matériel spécialisé, avec une salle de réunion et un PC opérationnel. Des véhicules neufs remplacèrent alors les anciens qui avaient fait leur temps, un matériel et des équipements plus modernes équipèrent le nouveau Centre.

86 sapeurs-pompiers de Belcaire se sont dévoués au service de la population du canton sous les ordres des chefs de Centre qu'ont été : l'adjudant chef Justin Médus, l'adjudant Chef Pierre Clottes, le lieutenant Guy Bayle, le lieutenant Daniel Cavaillès. Plus de 3000 interventions ont été réalisées sous leurs ordres."

Fourrier1    

Ici, c'est un entraînement dans la forêt de BELESTA, au"trou du vent" gouffre très connu des spéléos amateurs.
On peut voir sur la photo le passage d'une "chatière", boyau très étroit où souvent le brancard est tiré et poussé par les sauveteurs depuis les extrémités du passage délicat, sur la photo, on reconnaît FOURIER Paul du Secours spéléo du Pays de Sault.

CLOTTES treuil   CLOTTES 1969

La photo de gauche, date de 1970, certainement dans la forêt de Bélesta, Pierre Clottes à la manoeuvre du treuil, il semble bien archaïque aujourd'hui, mais combien il a rendu de services, Pierre Clottes fut le fondateur du Centre de Secours de Belcaire et  d'un groupe pour le secours en spéléologie. Il deviendra responsable départemental des secours spéléos du département de l'Aude La photo de droite, date de 1969, Pierre Clottes, sur le rocher du "Casteillas" à Belcaire, entraînement de la jeune équipe de sapeurs-pompiers. On distingue la potence du treuil (manuel) et l'échelle métallique type spéléo, pour les plus courageux, bien sûr, il faut la monter . Il faut préciser que Pierre Clottes était instituteur à Belcaire, il est aujourd'hui à la retraite.

TOUSTOU F

TOUSTOU Francis sur le rocher du "Casteillas" à Belcaire en 1969 entraînement de la jeune équipe de sapeurs-pompiers, en contre bas la route d'Ax-les-Thermes. Le paysage derrière lui, a bien changé.
L'échelle est une potence renforcée où pend la poulie du treuil, l'inclinaison se règle pour écarter le blessé ou le sauveteur, parfois les deux de la paroie, et éviter les frottements de l'élingue du treuil. Francis Toustou s'investissait aussi dans l'accompagnement des jeunes pour la passion de la spéléo.

casque 4

Le casque de sapeur-pompier de Belcaire appartenant à Henri dont il est question dans ce qui suit ...

Anecdotes et souvenirs de mon ami Henri Toustou (Basile pour les amis) sapeur-pompier de 1977 à 1989 à Belcaire :

" J'ai fait parti du corps de sapeurs pompiers de Belcaire pendant une douzaine d'années. J'ai gardé précieusement mon casque. Le corps des sapeurs pompiers de Belcaire doit exister depuis fort longtemps, les maisons de bois de l'époque, devaient êtres dîné de roi pour les flammes, et bien sur, il y a toujours eu des hommes pour combattre ces incendies. Les moyens ne devaient pas êtres très efficaces, pompes à bras, tuyaux, seaux de toiles, mais les hommes étaient certainement très courageux. Un centre de secours structuré apparut dans les années 1968, avec des camions d'un rouge flamboyant, les gyrophares étaient oranges. Ces véhicules étaient souvent des engins qui avaient fait leur temps, dans les grands centres de secours du département. Ces GMC, DODGE, RENAULT "goélette", JEEP-DELAHAYE, consommaient une quantité effarante de carburant, et étaient d'un entretien coûteux ; la commune de Belcaire en supportait les charges. Le véhicule le plus utilisé était l'ambulance, et celui ci était pratiquement neuf, un "tube" CITROEN. Avec la station de ski de Camurac, l'hiver il y avait beaucoup de jambes cassées, ce n'était pas les fixations de maintenant. Ces années là, Mr CLOTTES notre instituteur spéléo chevronné, donna le virus à toute une génération, et naissait à Belcaire, une équipe départementale de secours en montagne (spéléo et ski alpin). Cette structure une des premières en France était garante de la logistique et du matériel. Elle fonctionnait au niveau spéléo avec tous les clubs des départements limitrophes, qui fournissaient les conseillers techniques et les bras nécessaire pour assurer les nombreux relais dans ce genre de secours. Je me souviens d'une anecdote vécu avec "Gégé" mon parrain où lors d'une opération dans les gorges d'Alet, en direction de Limoux, nous étions au volant du "goélette", une roue se mit à rouler coté droit de la chaussée, à quelques mètres devant le camion longeant les barrières de protection. Elle était rouge !!! Elle était bien à nous cette roue, sur le coup, nous avons pensé que c'était la roue de secours, qui se trouvait entre la cabine et la structure bâchée, mais très vite le RENAULT piqua du nez, et il fallut tout le sang froid de "Gégé" pour accompagner l'arrêt du véhicule (Gégé était pilote de course de côte) ".

 

Les Femmes sapeurs-pompiers :

A Belcaire, madame Catherine Vergé, était l'une des premières femmes pompiers volontaire du département ; en effet, quand elle a incorporé le corps début 1980, elle a été je pense la seconde après une jeune femme qui s'était engagée à la caserne des sapeurs-pompiers d'Alzonne. Ces femmes qui venait renforcer les effectifs de volontaires, et étaient surtout appréciées pour les transports de blessés ou de malades vers les hôpitaux, une femme étant souvent plus maternelle et plus réconfortante que la gent masculine, sans oublier l'administratif, mais ce sont aussi de très énergique "soldats du feu" et beaucoup de ces jeunes femmes Audoises ont depuis grossi les effectifs du département.

 

Interview de Catherine Vergé sur cette période de sa vie :

" J'ai effectivement été sapeur pompier à Belcaire une dizaine d'année... J'ai intégré le corps après avoir été initiée à la spéléologie par quelques pompiers passionnés et disponibles qui eux appartenaient au " spéléo secours " départemental dirigé par Pierre Clottes... Moi-même je n'étais pas pompier spéléo car mon niveau était trop faible mais lors des manœuvres départementales je les accompagnais sur le camp de base. Je ne suis intervenue sur le terrain que quelques années (essentiellement sur le transport de blessés et de malades) seulement puis je me suis occupée du secrétariat avec Pierre Clottes.
Quant à mes motivations je suppose qu'elles étaient les mêmes que celles qui m'ont conduites à choisir mon métier d'aujourd'hui, c'est à dire le sentiment que l'on a des atouts particuliers (qu'ils soient techniques, physiques, intellectuels ...Pour moi je crois que c'était peut-être ma manière d'aborder les choses en tant que femme tout simplement) pour apporter de l'aide à des gens en difficulté et qu'il faut le faire comme tout acte solidaire...Naturellement ".

 

Présentation du centre de secours du Pays de Sault :


Né en 2003 de la fusion des moyens des centres d’Espezel et Belcaire, il est composé de 33 volontaires sapeurs-pompiers dont 6 femmes, 2 médecins et 1 infirmier. Il défend 14 communes de montagne en premier appel dont deux communes de l’Ariége : Prades et Montaillou.
Il est doté d’ 1 VSAB / 2 CCF / 2 VTU / 1 VLHR / 1 VL et 2 MPR .

Une moyenne de 200 à 250 interventions sont effectuées par an avec une forte majorité de secours à personne.
On notera que plus 50 % des interventions, sont médicalisés par les sapeurs pompiers ou le SMUR Quillan.
La fusion a permis à ce centre de s’investir dans la sauvegarde des patrimoines Forestier Audois par les mobilisations estivales (59 en 2005).

 

Le Centre de Secours de Belcaire c'est aussi une affaire de secours en montagne et en spéléologie comme le signalait Pierre Clottes dans ses souvenirs précédemment :

Concernant ce dernier point, voici un bref historique pour rappeler l'implication dans le Secours Spéléo : Papy (Daniel Cavaillès) nous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…les premiers dans l’Aude à se lancer dans l’aventure furent les membres de la Société Spéléologique du Plantaurel (SSP) créé en 1967 et les pompiers de Belcaire ; à la suite d’un accident à Cabrespine en 1968, Pierre Clottes se rend compte qu’il y a un manque réel au niveau de l’organisation, le Secours Spéléo Audois était né, de même que le CDS cette même année.

Jean1

Sauvetage réel à la grotte de CABRESPINE près de Carcassonne en 1968.
Sur cette photo"entrée de cavité", l'entrée de la grotte était située derrière un tas d'objets récupérés de toutes sortes, on aperçoit des secouristes derrière l'amas de bois.
En tète de colonne, JEAN Pierre et Toustou Gérard , Clottes Pierre était le responsable départemental des secours spéléos-montagne de l'Aude. On reconnaît Lafon René et Fargues Henri, parmi les nombreux sauveteurs des spéléos club du département qui on répondu présent à ce mini "plan ORSEC".

Jean P

Photo de 1970, JEAN Pierre à l'entrée du gouffre du "trou du vent" forêt de Bélesta,  un passionné qui a beaucoup oeuvré pour les sapeurs pompiers et la formation des jeunes aux techniques "alpines".

Je vais vous présenter maintenant des photos souvenirs lors d'entraînement de cette jeune équipe de sapeurs-pompiers faisant partis du Centre de Secours créé à Belcaire, nous sommes en 1970 (je souligne qu'Henri a participé aux commentaires, je l'en remercie) :

Pompier à l'entrainement clocher de Belcaire 03  Pompier à l'entrainement clocher de Belcaire 04

Étonnant lieu d'entraînement pour nos sapeurs-pompiers-spéléo et secouriste en montagne ! Ces créneaux, sont ceux de la tour clocher de l'église de Belcaire, entraînement "la descente en rappel", il faut se mettre perpendiculaire au clocher, pour se dégager du mur et descendre par petits bonds successifs en gardant les jambes tendues. Le plus dur est de choisir son lieu de réception à chaque sauts. Le chantier est équipé de l'échelle spéléo et de sa double assurance (cliquez sur les photos pour les agrandir).

créneaux

Zoom sur ces créneaux de la tour clocher de l'église de Belcaire, entraînement "la descente en rappel",

horloge église de Belcaire

Entraînement sur le clocher du village, oui mais pas pour régler l'heure.

Pompier à l'entrainement clocher de Belcaire 01  Pompier à l'entrainement clocher de Belcaire 02

(cliquez sur les photos pour les agrandir)

année 85 manoeuvre spéléo à Roquefeuil Gérard Paul Pie

Photo de l'année 1985, manoeuvres spéléo à Roquefeuil (Aude) au rocher "château', de gauche à droite, en chemise Joseph Caux, puis en tenue spéléo, Gérard Toustou, Paul Fourier, Pierre JEAN,  Jean-Pierre Mora.

tyrolienne 1   tyrolienne 2b

Photo de l'année 1985, manoeuvres spéléo à Roquefeuil (Aude) au rocher "château", entraînement et exercices aux techniques de "la tyrolienne" (cliquez sur les photos pour les agrandir).

Le volontaire ne doit pas avoir le vertige !

année 85 manoeuvre spéléo à Roquefeuil blessé sur tyro   tyrolienne 3

Étant donné que le Pays de Sault se situe en zone montagneuse, les sapeurs-pompiers font aussi des exercices en hiver de secouriste en montagne comme ici dans les années 1995-96 :

 

sortie au ski,face aux talcs de Luzenac 1986 bis

Photo prise en 1986 ou 1988, Henri ne sais plus la date exactement, entre le col de Marmare les talcs de Luzenac et Comus, l'heure du casse-croûte.
Sur la photo, on voit de gauche à droite : TOUSTOU "Gégé", LAPORTE "le plombier", Basile, CLOTTES pierre et MORA Jean Luc.
Henri Toustou précise, qu'il n'oubliera jamais cet esprit d'équipe et de camaraderie qui les unissait dans l'effort face au danger. Car ils étaient souvent insouciants et téméraires dans les interventions.

année 95 descente d'un blessé en barquette stati-copie-1

Année 1995, Gérard Toustou appelle du renfort pour un blessé sur les pistes de ski de Camurac

année 95 descente d'un blessé en barquette stati-copie-2

Les sapeurs-pompiers du Pays de Sault se sont aussi des secouristes de montagne, c'est ce que l'on appelle aujourd'hui le multi-tâches ! Année 95, descente d'un blessé en barquette à la station de Camurac 

année 95 descente d'un blessé en barquette station de Cam

Année 95, descente d'un blessé en barquette station de Camurac

année 95 secours montagne entrainement dans la fo-copie-1

Année 95, secours en montagne entraînement dans la forêt de Niave (Aude), (si vous avez les noms des secouristes présents sur cette photo je les rajouterai volontiers ...)

année 95 secours montagne entrainement dans la fo-copie-2

Année 95, secours en montagne entraînement dans la forêt de Niave (Aude)

année 95 secours montagne entrainement dans la fo-copie-3

Année 95, secours en montagne entraînement dans la forêt de Niave (Aude)

année 95 secours montagne entrainement dans la foret de Ni

Année 95, secours en montagne entraînement dans la forêt de Niave (Aude), il semblerai que s'est Gérard Toustou en mauvaise posture ! ( à confirmer) 

Manoeuvre au pic ST Barthelemy hélico Dragon 66 Samu 11 ph

Manoeuvre au pic Saint-Barthélemy hélico Dragon 66 du Samu 11 

Manoeuvre au pic ST Barthelemy hélico Dragon 66 S-copie-2

L'hélico Dragon 66 du Samu 11 se pose au pic Saint-Barthélemy 2348m dans le massif du Tabe (Ariège)

Manoeuvre au pic ST Barthelemy hélico Dragon 66 S-copie-1

Autre intervention avec l'hélico de la protection civile  au pic Saint-Barthélemy 2348m

Voici un point sur les Centres de Secours de l'Aude avec tout d'abord quelques données sur sa situation géographique et démographique :

 

Le département de l’Aude est l’un des cinq départements de la région Languedoc-Roussillon, situé à l’extrême Sud de la France.

Son chef-lieu, Carcassonne, est situé à 800 kilomètres de Paris, 90 de Toulouse, 150 de Montpellier et 320 de Barcelone en Espagne.

Sa superficie de 6 139 km2 le classe au 39ème rang des départements français. La population audoise s’élève à 339 500 habitants soit une densité de 55 habitants au km2.

Sapeurs pompiers groupes de Belcaire et d'Espezel 2011

Centre de Secours du Pays de Sault, Année 2011, le groupe des sapeurs-pompiers des Centres de Secours de Belcaire et d'Espezel

Chef de Centre de Belcaire : caporal-chef Georges Toustou et Chef de Centre d'Espezel : caporal-chef Philippe Pardo

Le premier Centre de Secours d'Espezel créé dans les années 1980, le fondateur, et premier chef de corps, fut Mr NOUAL Serge, homme de devoir, très énergique et dévoué pour son village, il décédera quelques années plus tard dans un accident du travail, il était  employé municipal dans sa commune d'Espezel. Son successeur employé municipal lui aussi est Mr PARDO.

 

sapeurs pompiers008Recueillement des sapeurs-pompiers lors d'un défilé à Espezel en 2010, la gente féminine au premier rang.

L’Aude en chiffres, c’est :

350 km2 de surface de forêts.

97.45 km2 de surface urbaine.

50.59 km de littoral.

4 690 km de routes.

220 km d’autoroute (A9 Montpellier Espagne et A61Toulouse Narbonne).

156 km de voies navigables.

610 km de rivières non navigables.

Un département, des risques…

Le risque feu de forêt :

Le climat à dominante méditerranéenne présente toutes les conditions de risques en termes de sensibilité à l’incendie : faible pluviosité, étés secs, températures élevées, vents forts.

Le risque industriel :

L’activité industrielle est surtout présente dans le Narbonnais, notamment avec les installations portuaires et les dépôts pétroliers de Port la Nouvelle.

Le risque lié au transport de matières dangereuses :

Le département est traversé par de nombreux axes routiers avec notamment les autoroutes A61 et A9 ainsi que par deux importantes lignes de chemin de fer. Tous les jours, des centaines de tonnes de produits dangereux transitent par l'Aude.

sapeurs pompiers005Hélicoptère du SAMU 11

Le risque lié au transport de personnes :

Avec 4 690 km de routes et 220 km d'autoroute, chaque jour, ce sont plusieurs milliers de personnes qui empruntent les infrastructures routières. Par ailleurs, la présence d'un aéroport à Carcassonne nécessite des mesures de secours spécialisées.

Le risque aquatique :

Qu'il s'agisse des caprices du fleuve Aude, des activités nautiques sur le littoral ou sur les canaux, des sports d'eaux vives pratiqués dans la Haute Vallée, le risque aquatique est une préoccupation permanente pour le SDIS de l'Aude.

Le risque lié aux activités de moyenne montagne :

La Haute Vallée de l'Aude est un terrain de jeu inégalé pour les adeptes d'escalade, de randonnées pédestres ou à ski. Afin de pouvoir parer à toute éventualité en la matière, le SDIS de l'Aude dispose d'équipes spécialisées parfaitement entraînées.

Les missions du SDIS 11 :

Les services d’incendie et de secours sont chargés de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies. Ils concourent à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l’évaluation et à la prévention des risques technologiques ou naturels, ainsi qu’aux secours d’urgence.

Dans le cadre de leurs compétences, ils exercent les missions suivantes :

- la prévention et l’évaluation des risques de sécurité civile.

- la préparation des mesures de sauvegarde et l’organisation des moyens de secours.

- la protection des personnes, des biens et de l’environnement.

- les secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes, ainsi que leur évacuation.

Cette gestion opérationnelle repose sur les moyens suivants :

- les Centres d’Incendie et de Secours (CIS).

- un Centre de Traitement de l’Alerte (CTA).

- un Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours (CODIS).

Les chiffres clé…

Les véhicules : près de 500 engins ;

Les Centres de Secours : 48 centres d interventions répartis sur 3 groupements territoriaux.

Budget 2009 :

- 27,99 Millions d'euros en fonctionnement.

- 8,99 Millions d'euros en investissement.

Le Centre de Traitement d Appels (CTA) En 2008, le CTA du SDIS 11 a reçu 112 237 appels.

Les interventions :

En 2008, le corps départemental de l’Aude a assuré 33 242 interventions.

Elles se répartissent comme suit :

- Incendies : 3 945

- Secours à personnes : 21 707

- Accidents de la circulation : 2 677

- Risques technologiques : 378

- Opérations diverses : 4 535

défilé 2011-1

Défilé des sapeurs-pompiers de Belcaire et d'Espezel en juillet 2011 sur la D613 à Belcaire

sapeurs pompiers003

Les véhicules des Centres de Secours de Belcaire et d'Espezel

sapeurs pompiers004

Défilé des sapeurs-pompiers de Belcaire et d'Espezel en juillet 2011

défilé 2011-3

Défilé des sapeurs-pompiers de Belcaire et d'Espezel en juillet 2011 sur la D613 à Belcaire près du Foirail

défilé 2011-4

Les véhicules des Centres de Secours de Belcaire et d'Espezel

défilé 2011-8

Défilé des sapeurs-pompiers de Belcaire et d'Espezel en juillet 2011 sur la D613 à Belcaire près du Foirail

gardes à vous-2Juillet 2011, recueillement et minute de silence devant le monument aux morts de Belcaire, le détachement des sapeurs pompiers est composé de volontaires des centres de secours de Belcaire et d'Espezel

La foule était importante, de nombreux habitants de la région avaient fait le déplacement.

devant les vestiaires

Année 2011. Des sapeurs-pompiers devant les vestiaires du Centre de Secours de Belcaire, MM Pelofy, Noual, Rouzoul et Adroit

PELOFY-NOUAL   ROUZOUL-ADROIT

Année 2011. Photo de gauche, MM Pelofy et Noual. Photo de droite, MM Rouzoul et Adroit 

année 2000 Gérard Toustou prend sa retraite de Pompier ph

Année 2000, Gérard Toustou le jour où il a pris sa retraite de Sapeur-Pompier, c'est lui qui a eu l'idée de ce reportage en hommage à tous ceux qui apportent assistance à tous les habitants du plateau de Sault ! 

Je renouvelle mes remerciements à tous ceux qui ont bien voulu m'aider pour réaliser ces deux articles consacrés aux Sapeurs-Pompiers qui oeuvrent en plaine mais aussi dans une région de montagne ! C'est aussi cela la diversité de l'Aude, ce département vous offre une géographie très variée ...

Voilà j'espère que j'ai bien accompli l'humble mission que m'a confiée Gérard Toustou, car c'est son idée de reportage, ce n'était pas évident à " monter ". Merci à Pierre Clottes et à Henri Toustou pour leur participation, c'est cela aussi ce site : le partage ! Si vous avez des compléments d'informations, des photos etc ... vous savez où me joindre, mon adresse email est indiquée ci-dessous. A bientôt pour de nouvelles aventures ...

--------------------------------------

Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, peut être pour des enfants d'effectuer un travail de groupe dans une classe d'école primaire. Par exemple, vous voulez "parler" et faire découvrir votre village audois, comment faire ? C'est simple, ce n'est pas compliqué, il suffit de taper votre article au format word ou avec tout autre logiciel de traitement de texte, d'y incorporer vos dessins, photos ou de me les envoyer à part, je me charge du montage sur le site ... Et, s'il vous vient tout simplement une idée de sujet que vous voudriez voir diffuser sur ce site, pourquoi pas, sautez le pas, contactez moi.

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

Julie logo aout 2011 500x330 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans ARTICLES DIVERS
commenter cet article

commentaires

Gilbert Beuzelin 28/12/2011 11:32


Superbe Site sur les Sapeurs Pompiers de votre commune, Félicitations,je vous encourage à continuer de le compléter. Un ancien de la BSPP.

henri-basile 11/09/2011 19:06



Bel hommage qui est rendu ici à tous les sapeurs pmopiers de france. MERCI.