Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

15 janvier 2010
bandeau abbayes de l'aude 02
L'Aude, Pays Cathare vous offre un patrimoine culturel impressionnant ! J'ai du pain sur la planche ...
 

... suite, l'abbaye de Fontfroide 2ème partie ...

 

abbaye fontfroide0025  abbaye fontfroide0010

Le jardin du cloître du monastère de Fontfroide

Vous êtes au coeur même de l'abbaye !

abbaye Fontfroide 2009-052

Je vous propose, que nous fassions le tour du cloître magnifique de l'abbaye de Fontfroide

abbaye Fontfroide 2009-049

Remarquez les détails des chapiteaux des colonnes supportant les arcs plein cintre, autre détail, l'usure des banquettes taillées dans la pierre, c'est là où les moines se retrouvaient et méditaient en lisant

abbaye fontfroide0020

Le cloître, est un espace clos enserrant un petit jardin d'agrément avec au centre un puits très profond où l'eau y est glacée

abbaye Fontfroide 2009-103

Les croisées d'ogives magnifiques des galeries du cloître lumineux, éclairées par des arcatures et des oculi que vous apercevez ici

panorama Fontfroide 2009-001 Vous voici au coeur de l'abbaye, le petit jardin du cloître, espace clos, des massifs fleuris organisent cette perspective autour du puits, dominé par le clocher de l'église.

 

plan de l-abbaye de fontfroide

Le plan structurel de l'ensemble du monastère

 

abbaye fontfroide0021Autre vue, du jardin du cloître de Fontfroide et son puits

Entre le XIII ème et le XIV ème siècle Fontfroide rayonne !

Les dons des bienfaiteurs affluent, les moines mettent en valeur les terres par leur travail, le domaine s'agrandit considérablement.

Fontfroide devient l'une des abbayes la plus riche de l'ordre, avec ses 25 granges, son vin excellent, son élevage qui compte au milieu du XIV ème siècle plus de 20 000 têtes de bétail. Les rois d'Aragon et les comtes de Foix, protecteurs de l'abbaye, leurs avaient concédé le droit de libre pâture sur leurs terres.

abbaye Fontfroide 2009-038 abbaye Fontfroide 2009-033

Ce cloître vous offre un ensemble architectural sublime, on reste contemplatif

abbaye Fontfroide 2009-036

Deux périodes de construction et deux styles différents se sont succédés ici. Le premier cloître a été bâti de la fin du XII ème au début du XIII ème siècle selon les règles de l'art roman.

La partie basse, notamment les doubles colonnettes et leurs chapiteaux à décor de feuillages supportant les arcs datent de cette époque. Car ce premier cloître avait ses quatre galeries couvertes par une charpente en bois avec un toit en appentis.

Par la suite, dans la seconde moitié du XIII ème siècle, quand Fontfroide prospère, un important remaniement s'opère suivant le goût et les nouvelles techniques de l'époque, c'est l'âge gothique, que vous pouvez observer surtout dans les partie supérieures. Les colonnettes romanes seront surmontées de hauts tympans, percés d'oculi de différentes dimensions. L'ancienne couverture en bois est remplacée par de la pierre, les voûtes d'ogives retombent le long des murs sur de superbes culots finement ciselés à deux mètres du sol.

abbaye fontfroide0022

Gros plan, sur les superbes colonnettes romanes ceinturant le cloître. Colonnettes en marbre, alternant le rose de Caunes, la griotte des Pyrénées, le blanc veiné de gris ou de vert.

Admirez aussi les chapiteaux aux motifs végétaux les plus variés, des photos montrant ces détails s'offrent à vous ci-après

abbaye Fontfroide 2009-034

 Je prendrai bien le temps de lire à l'ombre de ce cloître, mais il y a tant de détails à admirer, que l'on a envie d'en faire le tour plusieurs fois

 

Des personnages illustres ont été formés à Fontfroide, comme Arnaud Nouvel qui était le 38 ème père abbé de Fontfroide a été nommé ensuite en 1310, cardinal occupant la charge de vice-chancelier de l'Église, il est envoyé comme légat du Pape en Angleterre. Il meurt en Avignon le 14 août 1317 et selon son vœux il est enterré au pied du maître autel de Fontfroide.

Jacques Fournier neveu d'Arnaud Nouvel, est un inquisiteur zélé et rationnel, né dans les années 1280 dans le nord du comté de Foix, il est élu abbé de Fontfroide en 1311. Il était sans doute d'humble d'origine, mais un de ses oncles était déjà abbé de Fontfroide. Après avoir étudié à l'université de Paris, il recueillit la succession de son oncle et devint abbé de Fontfroide. Connu pour son érudition, il fut choisi comme évêque de Pamiers en 1317 où il se signala par la recherche des hérétiques, par "ses poursuites obsessives et maniaques". Puis il devint évêque de Mirepoix. Son registre d'inquisition à Pamiers a été étudiée à plusieurs reprises et est à la base du "Montaillou" livre écrit par l'historien Le Roy Ladurie. En 1327, Jacques Fournier devient cardinal et en 1334, il est élu pape en Avignon, sous le nom de Benoît XII. Ce moine austère s'efforça de moraliser les monastères et imposa ses vues rigoureuses en matière de dogme. Il fait construire le Palais des Papes à Avignon où il meurt le 25 avril 1342 et est enterré dans la cathédrale d'Avignon. Avec cette disparition, l'abbaye perd son dernier grand protecteur, les années difficiles vont commencer.

 abbaye Fontfroide 2009-040

 Dans la galerie Sud, deux bassins de pierre servaient au rite de "mandatum", c'est une coutume qui remonte à Saint Benoît et que les Cisterciens observaient à la lettre : chaque samedi avant Complies, les deux religieux de service de cuisine (celui qui commence et celui qui termine) lavent les pieds des moines comme Jésus-Christ, le Jeudi Saint. Cette cérémonie se passe dans la galerie nord du cloître, elle est suivie de la lecture spirituelle ou collation puis de l'office des Complies.

abbaye Fontfroide 2009-041

Ce lieu à quelque chose de magique ...

abbaye Fontfroide 2009-050

Tous les jours, à la fin du travail et avant le repas du soir, le père abbé lisait dans ce cloître et il commentait des textes patristiques

abbaye Fontfroide 2009-074

Vue sur la partie Nord / Ouest du jardin du cloître

abbaye Fontfroide 2009-104

Ici on aperçoit la galerie Nord avec au-dessus, les cellules dortoirs des moines cisterciens

abbaye Fontfroide 2009-045

Vue sur la galerie Sud du cloître, longeant mur de l'église, au fond on aperçoit vaguement une statue, c'est celle de la vierge et l'enfant jésus, vous verrez des photos ci-après.

On imagine ces moines Cisterciens assis là, à gauche, lisant le recueil dit des "Collationes" qui relate les souvenirs du séjour de Cassien en Egypte au V ème siècle et de ses entretiens avec les pères du désert, sur la perfection ascétique et sur les moyens d'y parvenir. Il faut savoir, qu'au Moyen Âge, on avait l'habitude de lire aussi les "Collationes" pendant le repas du soir, qu'il finit par s'appeler... collation !

abbaye Fontfroide 2009-047

Superbe !! détail sur les chapiteaux aux motifs végétaux très variés, ils sont pratiquement tous différents, du grand art. On peut identifier, des feuilles de roseau, de chêne, d'acanthe, d'érable, etc ...

On remarque aussi les marbres différents des colonnettes, le rose vient de Caunes Minervois, le rouge des Pyrénées.

abbaye Fontfroide 2009-048

La galerie Sud vue de l'entrée de l'église

abbaye fontfroide0027

Une belle photo en noir et blanc des colonnettes de la galerie Sud du cloître de Fontfroide

abbaye Fontfroide 2009-046

La finesse et surtout de la conservation de ces décors floraux ornant tous les chapiteaux des colonnettes du cloître, m'épatent, quand on sait qu'ils datent du XIII ème siècle.

Ce cloître présente une ornementation d'une richesse exceptionnelle avec son style architectural très développé.

panorama Fontfroide 2009-002

Je vous ai confectionné un montage panoramique, vous montrant une très belle perspective de deux galeries du cloître de Fontfroide

panorama Fontfroide 2009-003

L'éclairage variant je n'ai pas résisté à vous offrir ce deuxième panorama pris sur d'un autre angle du cloître

 

La peste noire fait son apparition à Marseille en janvier 1348, elle progresse sur Narbonne dès le mois de février mars, on ne compte plus les décès, la communauté de Fontfroide est réduite à 20 moines.

Fontfroide en 1476, tombe en commende, la communauté est dirigée sur place par un prieur conventuel nommé par le père abbé de Clairvaux.

 

Pendant trois siècles, trois familles vont prendre possession du titre abbatial, les Narbonne-Talairan de 1476 à 1519, puis les Frégose originaires de Gènes de 1579 à 1646 et ensuite les La Rochefoucauld de 1667 à 1717.

 

Par décision du chapitre général, en 1594, la division des biens de Fontfroide entre une mense abbatiale dont les revenus vont aux abbés commendataires nommés, depuis le concordat de Bologne (1516), par le roi de France et une mense conventuelle permettant la subsistance d'une communauté réduite à 16 moines.

 panorama Fontfroide 2009-004

Vous êtes ici dans la galerie Est, au fond une des entrées de l'église jouxtant le cloître. A gauche la porte menant aux dortoirs des moines situés au-dessus de la galerie Nord. Au centre, une salle sur votre gauche, c'est la salle Capitulaire.

abbaye Fontfroide 2009-105

La même galerie Est, photo prise à l'opposée de la précédente, la salle Capitulaire se trouve à droite

abbaye Fontfroide 2009-112

La salle Capitulaire ou salle du Chapitre, le seuil massif, puissant, marquant la transition avec le cloître, vous offre une salle majestueuse, puissante mais dans la légèreté du fait de ses fines colonnes. L'arcade centrale en plein cintre s'appuie sur deux groupes de quatre colonnes de marbre entourant une cinquième. Extraordinaire encore ce lieu, cette salle Capitulaire a vraisemblablement été construite entre 1180 et 1280.

abbaye fontfroide0026

Salle Capitulaire sous un éclairage différent, contre les trois murs pleins, arcs et nervures reposent sur des chapiteaux très simples de colonnes légèrement amorcées.

La salle capitulaire, aussi appelée salle du chapitre, est le lieu où se réunissait ordinairement la communauté religieuse d'une abbaye. Capitulaire vient du mot latin capitulum, qui veut dire "tête" ou "chapitre".
On y règle les questions de discipline ; c’est également là que se discutent les questions matérielles, se décident l’admission des novices, ont lieu l’élection des abbés et la réception des hôtes de marque, sont faits le prêche des sermons, les annonces et proclamations communiquées par l’évêque ou le pape.
Les convers par exemple sont appelés à assister aux assemblées les dimanches et fêtes et lors de certaines annonces concernant les moines dans leur ensemble. L'abbé siège en face, au fond, dans l'axe.

abbaye fontfroide0017

Salle Capitulaire sous autre éclairage, remarquez ici les ogives et doubleaux très rapprochés soutenus par les colonnes de marbre, il y avait de sacrés architectes et tailleurs de pierre à l'époque ! Ici les chapiteaux évasés sont ornés de deux rangs de feuilles plates, ce qui n'est pas un hasard, puisque se sont des représentations stylistiques du "Cistel", le roseau d'eau des étangs de Bourgogne qui a donné son nom à Cîteaux. Sachez que Cîteaux fut le berceau et chef de l’ordre cistercien, l'ordre fut fondée par Robert, abbé de Molesmes en 1098. L'abbaye de Cîteaux était un centre spirituel majeur en Europe.

abbaye fontfroide0015

Intérieur de l'église, au fond de la croisée du transept Nord, un escalier relie directement l'église au dortoir des moines

abbaye fontfroide0014

Le mur de la galerie Est, il est contigu à la porte de l'église, une statue bourguignonne de la vierge et l'enfant avec un panier de roses surplombant celle-ci. On pense que cette partie a été obturée car il laisse deviner derrière l'emplacement de l'armarium. En latin l'armarium est une armoire, mais pour les cisterciens et ici c'est un évidemment ménagé sous l'escalier du transept où étaient conservés les livres nécessaires aux offices, les textes de l'Ancien Testament, et les oeuvres des Pères de l'église.

 

abbaye fontfroide0023  abbaye Fontfroide 2009-066

A gauche gros plan sur la statue bourguignonne de la vierge et l'enfant jésus avec un panier de roses surplombant celle-ci et à droite une autre statue de la vierge et l'enfant jésus visible dans l'église

abbaye Fontfroide 2009-102

Avant de pénétrez dans l'église, je n'ai pas pu résister à prendre ces deux dernières photos du cloître, la galerie Nord et son jardin ci-dessous

abbaye Fontfroide 2009-113

Le jardin vu de la galerie Est

abbaye Fontfroide 2009-108

La galerie Est du cloître, photo prise de la porte de l'église

 

En 1764, par lettres patentes, Louis XV consent  à l'abrogation du titre abbatial de Fontfroide et à l'incorporation des biens de la mense abbatiale au siège épiscopal d'Elne. Les moines ne sont plus ce qu'ils étaient, ils vivent en seigneurs plus qu'en cisterciens, ils dépensent plus qu'ils ne reçoivent en aumônes. Ils achètent de beaux éléments décoratifs, maître-autel, statues, tableaux de Gamelin pour décorer le réfectoire.

Après une période faste, l'abbaye tombe en commende et connaît un inexorable déclin.

Ses biens furent vendus après la Révolution, le 14 février 1791, le dernier moine, Dom Campredon quitte l'abbaye qui est incluse dans la vente des "biens nationaux". Mais le prix d'acquisition étant trop inférieur à l'estimation, la vente est cassée et les bâtiments ainsi que les terres réunies au domaine de l'Etat, les revenus sont affectés aux hospices de Narbonne.

abbaye Fontfroide 2009-106  abbaye Fontfroide 2009-111
A gauche, la nef de l'église dont la construction fut entreprise dès l'affiliation à Cîteaux en 1145 et avec la donation de la vicomtesse Ermengarde de Narbonne en 1157.
Contrairement aux usages, ici les travaux commencèrent par la nef. L'église est décomposée en cinq travées, la nef s'élève à vingt mètres de haut avec une voûte en berceau brisé soutenue par des massifs doubleaux rectangulaires, en fait l'une des plus hautes abbayes cisterciennes de France. A droite, le
transept Nord, avec un escalier reliant directement l'église au dortoir des moines. La tribune que vous apercevez en haut, permettait aux pères malades d'assister aux offices. Le transept date du XIII ème siècle il a été construit après la nef, et a très certainement été remanié un siècle plus tard, début du XIV ème siècle.
abbaye Fontfroide 2009-054Zoom sur le vitrail splendide de la nef
Dans cette église cistercienne les vitraux surprennent, en effet, du temps des moines et selon une règle rigoureuse, les fenêtres sont seulement garnies de verres "en grisaille".
Sachez que : le verre en grisaille, c'est une couleur vitrifiable d'un ton brun pouvant aller jusqu'au noir, faite d'un mélange d'oxydes de fer et de cuivre et d'un fondant. Elle a été employée dès les débuts du vitrail pour donner aux verres de couleur le modelé et les ombres ; les cisterciens ont exécuté des vitrages à dessins géométriques et floraux entièrement en grisaille sur verre blanc.
Quand Monsieur Gustave Fayet acquiert Fontfroide les verrières ont disparu. Il décide alors de mettre de la couleur avec son ami René Billa, musicien et peintre, ils installent dans la Bièvre la "Verrerie des Sablons". Et, l'ensemble des vitraux de l'église sort de cette verrerie en 1913. A savoir, les cinq vitraux du collatéral nord présente la vie de Saint François d'Assise.
abbaye Fontfroide 2009-072
Vitrail du transept Nord, tous ces vitraux sont d'une beauté !!
abbaye Fontfroide 2009-073Bravo l'artiste !
abbaye Fontfroide 2009-053  abbaye Fontfroide 2009-055
Voici d'autres vitraux visibles dans l'église, je vous en présenterai d'autres dans la troisième partie du reportage, vitraux, qui sont situés dans la salle dortoir des convers et vous verrez ils sont superbes
abbaye Fontfroide 2009-056  abbaye Fontfroide 2009-059
L'église mesure environ 50 mètres de long sur 20 mètres de large, elle a des proportions admirables, l'élégante simplicité cistercienne est rarement plus émouvante et la chaude couleur des pierres contrastent admirablement avec la nudité austère des lieux.
Les arcs prennent appui sur des colonnes géminées,accolées à de gros piliers carrés et s'arrêtant sur des consoles en quart de rond, à deux mètres du sol.
Des stalles sont disposées de part et d'autre de la nef pour constituer le choeur des moines.

abbaye Fontfroide 2009-061Impressionnante cette église de Fontfroide, on est surpris par le gigantisme d'une telle réalisation dans une abbaye.
Cette nef contient également deux collatéraux dont la voûte en demi-berceau monte à quatorze mètres.
Ils communiquent avec la nef par de grandes arcades, à rouleaux soutenus par des colonnes engagées dans des piliers et reposant sur des piédestaux, à la même hauteur que les consoles de la nef. Dans le collatéral Sud s'ouvrent cinq chapelles qui datent du XV ème siècle environ.

abbaye Fontfroide 2009-057  abbaye Fontfroide 2009-058
Une statue d'un Saint-Père dont j'ignore le nom, vous souhaite la bienvenue dans cette église cistercienne de Fontfroide.
Est-ce la statue d'Étienne Harding co-fondateur de l'ordre, nommé abbé en 1109 ?

abbaye Fontfroide 2009-077   abbaye Fontfroide 2009-078
De splendides portes moyenâgeuses que vous découvrirez en parcourant le monastère, soyez attentif

D'autres portes s'ouvriront à vous sur le moyen-âge, si vous me suivez dans la troisième partie, de superbes photos vous émerveilleront encore !
 
bandeau à suivre 240px 02

Ainsi se termine ce second reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Serraz 28/03/2011 00:09



Félicitations pour cette présentation magnifique de Fontfroide



nad 10/02/2010 14:49


les portes en bois ne datent pas du moyen age malgré leur aspect;c'est fayet qui les a dessiné et faites réalisées par un artisan local,bravo pour les photos


Jean-Pierre 10/02/2010 18:31


Merci Nad pour l'info, en tout cas c'est une superbe reconstitution, bravo à cet artisan


boby11 15/01/2010 17:54


bonsoir maintenant j'en sais un peu plus ça me serviras quand j'irais visiter
amitié a+


Patrick Lecomte 15/01/2010 13:44



Un seul mot pour la 2 ème partie de Fontfroide : BRAVO !!
Patrick Lecomte




Liliane 15/01/2010 10:54


ENCORE.......et merci.  Les photos sont remarquables !