Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

5 mars 2012
bandeau-HISTOIRE-04.jpg bandeau abbayes de l'aude 02

Cher lecteur ayant  la soif d'apprendre et de découvrir, sachez que le département de l'Aude est, avec celui des Pyrénées-Orientales, l'un de ceux qui possède le plus d'abbayes en Languedoc-Roussillon. C'est en Aude que se développèrent  les premières audaces architecturales, autour de l'an Mil. Des fidèles de plus en plus nombreux viennent vénérer les saintes reliques : le morceau de la vraie Croix de la crucifixion de Jésus, déposé à Sainte-Marie d'Alet, le corps de Saint Bérenger à Saint-Papoul, réputé faire des miracles, celui de l'évêque Hilaire de Carcassonne à Saint-Hilaire. Justement, je vous propose aujourd'hui que l'on y aille ensemble à l'Abbaye de Saint-Hilaire. Voici une description très approfondie sur l'Histoire de l'abbaye de Saint-Hilaire que vous ne trouverez nulle part ailleurs, sauf, sur ce site le plus populaire de l'Aude et du Languedoc Roussillon !

Saint Hilaire carte 01

L'abbaye de Saint-Hilaire se trouve dans le village du même nom. Saint-Hilaire d'Aude est à 17 km au Sud de Carcassonne et proche de Limoux, en 22 minutes vous y êtes.

Saint-Hilaire pôle touristique majeur entre Carcassonne et Limoux !! C'est l'antique abbaye des premiers bénédictins, dont la riche iconographie est pleine d'enseignement. Elle est située aux confins de cette sévère région des Corbières qui a servi  si longtemps de frontière indécise.

Au Pays du Carcassès, Saint-Hilaire d'Aude (occitan : Sant Ilari) chef lieu de canton de 699 âmes, il est le village le plus peuplé de la vallée du Lauquet.

Saint Hilaire carte 02

De Limoux vous vous rendez à Saint-Hilaire par la D104 il y a 12 km, entres parenthèses il y a une coopérative où se vend le vin de la région à l'entrée du village

C'est au Sud de Carcassonne, dans la vallée du Lauquet, que se trouve l'abbaye de Saint-Hilaire, elle domine le village du même nom. Le territoire environnant est en grande partie occupé par la forêt domaniale de Crausse-Rabassié, la rivière du Lauquet traverse le village Saint-Hilaire d'Aude.

Saint Hilaire abbaye 01

Aux environs de Limoux, au détour d'une petite route, l'authenticité de l'Aude peut vous apparaître aussi sous cette forme ! Soyez prudent sur les petites routes de l'Aude, prenez votre temps.

Saint Hilaire abbaye 02

Je me suis arrêté, et je n'ai pas pu résister à la tentation de prendre de belles photos de ces biquettes en liberté totale, ce n'est pas les animaux du Kruger, mais c'est beau quand même !

Saint Hilaire abbaye 110 panorama

L'église de l'abbaye de Saint-Hilaire émerge des toitures du bourg

Petite mise au point, néanmoins intéressante à savoir. Tout d'abord voyons comment la religion s'est implantée en Aude. Les Pays d'Aude sont une ancienne terre de christianisme, même s'ils n'accueillent cette religion que tardivement, dans la seconde moitié du IIIème siècle. L'Aude d'aujourd'hui est au cœur d'une religion appelée d'abord la Narbonnaise puis la Septimanie. La civilisation gallo-romaine s'y était épanouie, ouvertes à de multiples influences culturelles et religieuses. Les premières communautés chrétiennes se fixèrent à Narbonne, et oui, à l'époque elle était la principale métropole de cette partie du bassin méditerranéen. La chrétienté envahit progressivement les campagnes environnantes bientôt intégrées au vaste royaume des wisigoth. Après la création d'un évêché à Narbonne au IVème siècle, puis d'un autre à Carcassonne en 587 pour être précis, le christianisme se généralise.

Il est désormais si bien ancré dans les Pays d'Aude qu'il résiste tout au long du VIIIème siècle à la pression des incursions musulmanes. Avec l'arrivée des Francs et surtout l'installation au pouvoir de Charlemagne et de ses successeurs, les souverains carolingiens, l'essor du christianisme est soutenu par la création de nouvelles églises au cœur des bourgs ruraux et des cités. L'église paroissiale devient le point de ralliement des communautés chrétiennes. C'est à la même  époque qu'apparaissent les premiers établissements monastiques. Ils adoptent tous la règle de Saint Benoît de Nursie. C'est alors que de nombreuses abbayes vont s'élever dans les Pays d'Aude, conçues comme des îlots de paix dans un monde hostile. Certaines connaîtront un essor remarquable, comme l'abbaye de Saint-Hilaire.

Saint Hilaire abbaye 36 vue aerienne

Une vue aérienne  du centre du bourg Saint-Hilaire d'Aude, où se situe l'abbaye du même nom

Saint Hilaire abbaye 37 vue aerienne

Une autre vue aérienne de l'abbaye Saint-Hilaire, sur la droite l'église jouxtant le cloître

Saint Hilaire abbaye 32  Saint Hilaire abbaye 92

 A gauche, l'église de l'abbaye Saint-Hilaire d'Aude prise d'une des petites ruelles du bourg. A droite, au petit matin, l'herbe chargée de rosée, chemin de randonnée passant par le village Saint-Hilaire d'Aude, au fond on aperçoit le clocher de l'église de l'abbaye. J'adore cette photo, elle évoque le silence et la sérénité ! (cliquez sur les photos pour agrandir)Saint Hilaire abbaye 98

Le paisible village de Saint-Hilaire d'Aude en automne, l'église de l'abbaye Saint-Hilaire au centre

Saint Hilaire abbaye 94

Saint-Hilaire d'Aude vu du Nord avec le pont sur le Lauquet

Saint Hilaire abbaye 95La nature environnante et les vignobles du village de Saint-Hilaire d'Aude

L'évêque Hilaire de Toulouse a fait procéder au IVème ou Vème siècle à l'élévation des reliques de Saint Sernin qui était le premier évêque de Toulouse, célèbre évangélisateur du Midi. Ces reliques ont été déposées dans l'église primitive, donnant ainsi naissance à une communauté monastique.

texte médiéval 02

C'est vers l'an 780 que le monastère aurait été fondé sous le nom de Saint-Hilaire. Il servit de sépulture aux Comtes de Carcassonne et Nampius fut son premier abbé.

L'histoire de l'abbaye de Saint-Hilaire se révèle assez difficile à retracer dans son intégralité, car les sources  ont presque toutes disparues aujourd'hui. C'est pourquoi les origines de cette abbaye, qui pourrait avoir été fondée au VIème siècle, restent assez floues jusqu'à l'apparition au IXème siècle des premiers documents. En effet, c'est en 825 dans un texte, qu'est mentionné pour la première fois l'abbaye, mais il est certain, qu'un établissement existait déjà à l'époque carolingienne, une tradition fait remonter la fondation du monastère à Saint-Hilaire évêque de Carcassonne au VIème siècle.

Le texte du IXème siècle précise que le corps de ce saint repose dans l'abbaye et qu'elle a été fondée en l'honneur du martyr Saint-Sernin (sachez, que Saint Sernin est la contraction de Saint Saturnin premier évêque de Toulouse).

Au début du IXème siècle, une charte des années 814-828, de Louis le Pieux (parfois le Débonnaire) fils de Charlemagne confirme à l'abbé de Sain-Hilaire, Monellus successeur de Nampius, les donations de Charlemagne et autorise les moines à élire leur abbé, se conformant ainsi à la règle Saint-Benoît.

blason de Géraud du Puy évêque de Carcassonne de 1413 à  blason de l'archevêque de Narbonne 02

 A gauche, le blason de Géraud du Puy, évêque de Carcassonne de 1413 à 1420 et à droite, blason du dernier archevêque de Narbonne de 1762 à 1790 Arthur Richard de Dillon 

Saint Hilaire abbaye 39 parchemin de 1544

Parchemin datant de 1544

Registre des comptes de la ville de Limoux daté du 24 Octobre 1544 qui dis ceci :
« Au Sieur d’Arques pour 6 justes vin clairet pour son souper et 4 pinctes de blanquette et 2 vins clairet pour son dîner et pour 4 flascons de vin clairet que s’en sont apporté qui tiennent 5 quartons et 1 feuillette et pour 2 flacons de blanquette que en y a fallu deux quartons et une feuillette »

L'abbaye bénédictine de Saint-Hilaire se place au Xème siècle sous la protection des comtes de Carcassonne, dont elle devient un des sanctuaires de dévotion. A la fin du Xème siècle, l'abbaye fait partie d'une congrégation monastique, dirigée par l'abbé de Saint-Michel de Cuxa (Pyrénées-Orientales).

Le 22 février l'an 970 a lieu la translation des reliques de Saint-Hilaire sous l'abbatiat de Benoît 1er et Garin, en présence du Comte de Carcassonne Roger 1er  dit le Vieux et de sa femme Adalaïs, de l'évêque Francon de Carcassonne et de l'abbé de Saint-Michel de Cuxa.

évêque Saint Hilaire 01

Miniature du Moyen-Âge montrant l'Ordination de Saint-Hilaire

Cette cérémonie avait pour but de déterrer le corps du saint pour l'exposer dans un reliquaire à la vénération des fidèles, mais elle sert aussi à revaloriser le sanctuaire, car les donateurs semblaient s'être désintéressés de l'abbaye jusque là. Le comte de Carcassonne estimait l'évêque Hilaire, car celui-ci, aurait attribué sa protection à Roger 1er sur le champ de bataille, qui se solda par sa victoire contre Taillefer, le comte de Toulouse puis celui en 983 d'Oliba 1er dit Cabreta (920-990) Comte de Cerdagne dans les environs de saint-Hilaire.

D'ailleurs pour l'anecdote historique, en 1883, lorsque fut construite la route de Carcassonne à Saint-Hilaire, on mit à jour, en face du château de Pech, un certain nombre de squelettes attribués aux soldats d'Oliba. A côté de la tête de chaque squelette, on trouva une pierre arrondie, une coquille et un pot de fer d'une forme usitée en Cerdagne.

Le tombeau dit de Saint-Hilaire est constitué par un sarcophage en marbre blanc qui ser d'autel actuellement dans une des chapelles latérales de l'église, j'aurai l'occasion de vous en reparler et de vous présenter plus de photos montrant les détails dans la seconde partie du reportage.

Saint Hilaire abbaye 13

Le sarcophage magnifique de Saint-Saturnin situé dans l'église, je vous montrerai et donnerai tous les détails dans la seconde partie du reportage

Saint Hilaire abbaye 87

L'église Saint-Hilaire vue du Sud au dessus du mur ceinturant le cloître

Saint Hilaire abbaye 113 plan

Voici un plan de l'abbaye Saint-Hilaire pour vous orienter

Saint Hilaire abbaye 112 vue aerienne

Autre vue aérienne de l'abbaye Saint-Hilaire prise côté Est

En 993, Saint-Hilaire fera parti d'une modeste congrégation officialisé par le pape Jean XV qui réunira sous l'égide d'un abbé général, Garin, les monastères de Cuxa, Mas-Grenier, Lézat, Saint-Hilaire et Alet, afin de les réformer en suivant des règles communes. L'abbé Garin meurt en 1001.

Après la disparition de Roger 1er peu après 1011, les membres de la famille comtale semblent se désintéresser de l'abbaye.

En 1067 - 1070, lors de la "vente" des comtés de Carcassonne et Razès par Ermengarde de Carcassonne et son époux, le vicomte Raimond Bernard de Trencavel, en faveur des comtes de barcelonais, Saint-Hilaire connaît le sort de Montolieu ou Caunes et passe sous l'autorité des Trencavel sous forme de fief.

Saint Hilaire abbaye 93

L'église de l'abbaye Saint-Hilaire vous apparaît en venant du Nord par la D104

Saint Hilaire abbaye 31

La Rue de la Molle située au Sud-Est de l'abbaye

Saint Hilaire abbaye 91

L'église abbatiale Saint-Hilaire avec ses contreforts vue du Sud

Au XIème siècle, s'impose à Saint-Hilaire l'autorité Italienne de Saint-Michel de la Cluse, située en Piémont et dont les relations avec le Midi de la France sont nombreuses.

Le Languedoc du XIème au XIIIème siècle, c'est à dire jusqu'à la croisade des Albigeois, était le foyer d'une civilisation des plus brillantes. C'est à ce moment, et à Toulouse surtout, que la poésie et l'art du Moyen Age, donnèrent leur plus belle floraison. Cette culture précoce autant que raffinée disparut dans le sang des Albigeois dont saint-Hilaire ne paraît pas avoir trop souffert.

La possession de l'abbaye aux Clusiens est confirmée en 1216 par le pape Innocent III et en 1246 par Innocent IV.

On estime qu'à cette période il y avait entre 40 et 50 religieux qui dirigeaient la communauté religieuse.

construction au moyen age

Miniature que j'ai trouvé intéressante, montrant la construction au Moyen-Âge extrait d'un des manuscrits des " Cantigas a Santa  " d’Alphonse X conservés à Florence à la Bibliothèque Nationale

Saint Hilaire abbaye 103

Le cloître de l'abbaye Saint-Hilaire galerie Est située le long du salon de l'abbé et du logis abbatial

Saint Hilaire abbaye 29   Saint Hilaire abbaye 30

Le clocher de l'église Saint-Hilaire côté Nord-Ouest

Saint Hilaire abbaye 38 construction du clocher de l'abbaye

Un plan de Nodet Henri datant de 1896, réalisé pour la construction du clocher de l'église Saint-Hilaire. Elévation des façades nord et ouest. Photo de Jean Gourbeix.

Jusqu'au début du XIIIème siècle, l'abbaye bénéficiera de la protection des comtes de Carcassonne, mais pendant la croisade contre les Albigeois, les moines accusés d'hérésie perdent leur autonomie et sont rattachés aux Frères Prêcheurs.

Ces moines trouvent au cours du XIIIème siècle, les ressources nécessaires pour faire agrandir l'église abbatiale et reconstruire leur cloître.

L'église de l'abbaye de Saint-Hilaire abrite une œuvre majeure du XIIème siècle du Maître de Cabestany : un sarcophage reliquaire représentant le martyre de Saint-Saturnin ou Saint-Sernin, le premier évêque de Toulouse.

Lors de la croisade Albigeoise, en 1207 l'abbaye s'oppose au monastère dominicain de Prouille, à propos des droits sur l'église Saint-Martin de Limoux, autrefois propriété de Saint-Hilaire. Le procès va durer 60 ans, il s'achèvera en 1271. Au même moment, le monastère est dévasté par les hérétiques.

En 1246, le roi de France Saint Louis ordonne au sénéchal de Carcassonne de restituer à l'abbé de Saint-Hilaire les terres confisquées aux tenants du catharisme.

Vers 1256, l'abbé Guillaume Pierre restaure l'abbaye après les dégâts causés durant la croisade, il trouve l'argent pour édifier l'église actuelle.

Son successeur, l'abbé Arnaud est victime d'accusations, lors de son élection en 1265, l'évêque refuse de lui accorder sa bénédiction, étant donné que sa mère avait été convaincue d'hérésie de même que son frère et son cousin, tous brûlés vifs, et que son père avait été suspecté alors que lui-même, à l'âge de 11 ou 12 ans, aurait assisté aux prédictions des parfaits. L'intervention de Clément IV lui permet toutefois de conserver son poste.

Saint Hilaire abbaye 99

L'église Saint-Hilaire et son cloître

Saint Hilaire abbaye 33

Panorama sur le cloître Saint-Hilaire

Saint Hilaire abbaye 105

Une vue sur les jardins du cloître en regardant vers l'Est

Saint Hilaire abbaye 104

Zoom sur le bassin du cloître de Saint-Hilaire

C'est au cours du XIVème siècle qu'une bulle pontificale de Clément VI fait état de l'insuffisance des revenus du monastère qui alors vingt-neuf moines en janvier 1344. L'évêque de Carcassonne réduit à 20 leur nombre.

En 1345, c'est pendant cette période de crise financière que subit le monastère, que la translation des reliques de Saint-Sernin pourtant déjà revendiquées à Toulouse à lieu.

Avec la guerre de Cent ans, les religieux en accord avec les villageois, renforcent le périmètre autour de l'abbaye, appelé "Le Fort". Trois documents datant de 1386, règle la garde des clés des portes de la ville, d'une part, et du monastère d'autre part. Ces discussions se poursuivront au siècle suivant opposant abbés et magistrats.

Par exemple des lettres du roi Charles VII datant du 19 juillet 1441, entendent mettre bon ordre à une nouvelle dispute relative à la détention des clés de la porte jouxtant l'église et donnant sur la fontaine.

Une bulle pontificale de Pie II datée de la deuxième moitié du XVème siècle rend à nouveau compte des difficultés de l'abbaye, due notamment aux épisodes de guerre et de peste.

En 1461, les revenus du monastère ne peuvent que subvenir à la vie de six religieux.

La tradition situe en 1531 exactement  l'élaboration de la fameuse blanquette de Limoux par les moines de l'abbaye de Saint-Hilaire.

En 1540, le premier abbé commendataire est institué.

En 1574, le village est brûlé et en partie détruit par les protestants du seigneur de Villar.

De 1639 à 1664, l'abbé Martin de Lucas tente, mais sans succès, d'unir son abbaye à la congrégation de Saint-Maur.

En 1687, l'abbé de Saint-Hilaire n'est autre que l'évêque de Carcassonne, Louis-Joseph d'Adhémar de Monteil de Grignan, c'est sous abbatiat, selon Jules de Lahondès (président de la Société Archéologique du Midi de la France de 1889 à 1914), que des travaux sont entrepris dans le chœur et l'abside de l'abbatiale.

Saint Hilaire abbaye 101

Le cloître Saint-Hilaire en direction du Nord-Est

Saint Hilaire abbaye 100  Saint Hilaire abbaye 62

Les abbayes et leur cloître vous offrent de très jolies photos à réaliser

Saint Hilaire abbaye 48

Le cloître côté Ouest le long des celliers

Saint Hilaire abbaye 64   Saint Hilaire abbaye 65

L'origine du cloître date probablement  entre 1323 et 1340, il est de grande dimension avec ses 56 arcades en ogive surbaissées finement moulurées

Saint Hilaire abbaye 66

Zoom sur les chapiteaux jumelés qui reposent sur des colonnettes, ces chapiteaux à feuillages alternent avec les chapiteaux bestiaires, malheureusement l'usure du temps à fait son oeuvre

Saint Hilaire abbaye 49

Gros plan sur l'embase des piliers supportant les arcades en ogive

Saint Hilaire abbaye 85

Très jolie photo en noir et blanc des arcades en ogive

Saint Hilaire abbaye 25

Le cloître côté Sud le long du réfectoire des moines que vous pouvez voir ci-dessous

Saint Hilaire abbaye 51

Le vaste réfectoire des moines occupe le bâtiment situé au Sud de l'abbaye Saint-Hilaire. Des expositions de peintures, photos font parties de la visite.

Remarquez sur la droite une ouverture avec un escalier, c'est une caractéristique de ce réfectoire et que dans le mur, une chaire a été aménagée (au centre sur la photo) probablement dans la première moitié du XIVème siècle, pour la lecture des textes religieux pendant les repas des moines.

Saint Hilaire abbaye 68

Gros plan sur la chaire aménagée, surplombant le réfectoire, dans l'épaisseur du mur

Saint Hilaire abbaye 26   Saint Hilaire abbaye 52

Voici l'accès à la chaire datant de la première moitié du XIVème siècle, on y accède par un escalier construit dans l'épaisseur du mur très épais (environ 2m). Vu l'étroitesse du lieu, c'est un véritable prodige architectural, admirez le plafond !

Saint Hilaire abbaye 47

Le cloître en regardant vers le Nord-Est

Saint Hilaire abbaye 40

Le cloître de saint-Hilaire, escalier menant à la cour de là, vous avez accès aux caves et prisons

Saint Hilaire abbaye 27

La maison abbatiale possède avec ses dépendances, un "caveau", des prisons et une cave que voici

Saint Hilaire abbaye 69

Cave de l'abbaye Saint-Hilaire taillée dans la roche au Moyen-Âge

Saint Hilaire abbaye 28   Saint Hilaire abbaye 50

A gauche, escalier menant à la cour de la maison abbatiale. A droite, une ancienne porte murée du bras Sud du transept de l'église ouvrait sur la galerie Nord du cloître. remarquez au-dessus de la porte une peinture murale, vois le détail ci-dessous.

Saint Hilaire abbaye 67

Détail de la peinture murale découverte lors des restaurations au-dessus d'une porte murée donnant sur le cloître.

Cette peinture murale date du XIVème siècle, elle représente des anges porteurs de flambeaux, au centre devait probablement se trouver le blason de l'abbé Gérard II de Bonnet (1509-1536), cela reste une hypothèse.

Saint Hilaire abbaye 97

Hiver 2011, neige sur le cloître de l'abbaye Saint-Hilaire

Je ne possède pas beaucoup de vieilles photos de l'abbaye Saint-Hilaire et du village, mais en voici quelques unes :

 

Ancienne photo abbaye Saint Hilaire 1902

Photo ancienne de l'abbaye Saint Hilaire en 1902

Ancienne photo de Saint Hilaire 1920

Photo ancienne du pont de l'Église de l'abbaye Saint Hilaire en 1920

Ancienne photo vue générale de Saint Hilaire 1975

Une vue générale du bourg Saint-Hilaire prise en 1975

Ancienne photo abbaye Saint Hilaire 1975

Une photo ancienne de l'église de l'abbaye Saint-Hilaire et son cloître en 1975

Fin de la première partie. Merci à tous ceux qui m'ont adressé et permis de publier leurs photos.

Attention ! Il y a une suite à ce reportage que je suis en train de finaliser et que vous verrez très prochainement sur ce site, pour ne pas le manquer, inscrivez-vous sur la Newsletter, lisez ci-dessous ...

Dans la seconde partie, je vous présenterai avec de nombreuse photos, le magnifique plafond peint du salon de l'abbé, l'intérieur de l'église abbatiale avec les détails du sarcophage de Saint-Saturnin (ou Sernin) qui est une oeuvre superbe.

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

Julie logo aout 2011 500x330

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

weiss marie noelle 22/02/2014 15:21


Bonjour,


Pas vraiment audoise mais j'ai vecue tout e mon enfance et mon adolescence a saint hilaire. J'en ai gardé de bons souvenirs et a chaque fois que je reviens dans l'aude, je n'oublie jamais de
revenir faire un tour dans ses petites rues si sympas et surtout y rencontrer mes anciens camardes de classe ou de lycée... helas pas souvent sur place :) autre temps autre vie!  je me
souviens aussi de ces fameux tombeaux retrouvés sur la route de

BRAU Michèle 11/12/2013 10:48


Bonjour Jean-Pierre
Jeune retraitée, passionnée de généalogie, tous mes ancêtres Brau de 1600 à 1900 sont de Saint-Hilaire (métairie de Commeilles principalement). Mon grand-père Brau, gendarme muté en 1900 en
Aquitaine a continué la branche en Lot et Garonne. Tout cela pour vous dire que votre site est particulièrement intéressant pour moi, et je tiens à vous féliciter pour ce beau travail. Merci de
nous en faire profiter. Michèle

robert jamot 24/09/2013 16:43


st hilaire serait le berceau de la famille ESCUDIE


j'ai visité cette abbaye avec plaisir

AUBRESPIN 09/01/2013 07:29


Ce commentaire qui est sensationnel donne dans sa 1ère. partie une vue complète sur l'Historique de l'Abbaye de Saint-Hilaire , village où le 24 octobre 1901 est née ma mère:ASTRUC Georgette.


Les photos qui émaillent cet ensemble de données sont magnifiques et j'apprécie, comme vous, la photo au fond de laquelle tout au long d'un sentier herbu on peut apercevoir, dans la brume
matinale, en fond l'abbaye elle-même.Très beau...


Merci beaucoup 

En route Simone 05/03/2012 08:13


C'est très documenté ! Comme je serai sur le seceteur vers Pâques, je passerai découvrir cette commune, non plus en virtuel mais réellement