Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

15 novembre 2013
bandeau-villages-de-l-aude-825x250.jpgBandeau la porte de l histoire
 
Il n'y a pas que les gros bourgs qui ont une histoire à vous conter, même les tout petits villages sont mis à la Une sur ce site web. Au fur et à mesure de mes "enquêtes" pour réaliser mes reportages, je suis toujours aussi étonné de découvrir que l'histoire de France avec un grand H, couvre vraiment tous les recoins de l'Aude. Que de beaux villages et de châteaux à découvrir, la lumière et la mémoire sont les composantes essentielles de cette terre cathare si attachante et pourtant mal connue. Remerciements : à mon ami Henri pour ces nombreux clichés qui illustrent ce reportage, et aux internautes qui apportent grâce à leurs photos, un complément d'information toujours intéressant.

Aujourd'hui, je vous propose de faire une petite balade dans un tout petit village du Lauragais pas connu du tout, et où il fait visiblement bon vivre, je vous souhaite une bonne découverte .... Et n'hésitez pas à laisser votre appréciation à la fin.

 

logo label Pays Cathare 02

La Pomarède 002On commence par un petit aperçu du château de La Pomarède pour vous donnez envie d'en savoir plus

carte 01 de l'aude

Le village de La Pomarède se trouve à 11 km de Castelnaudary, 60 km de Toulouse, 111 km de Narbonne, 165 km de Perpignan, 140 km de Béziers, 199 km de Montpellier et 112 km de Montauban.

La Pomarède Carte 02

Le village de La Pomarède, n'est pas très loin du canal du Midi entre Castelnaudary et Revel

La Pomarède 089 vue aerienneUne vue aérienne du village de La Pomarède

La Pomarède 083 vue aerienneVoici une autre vue aérienne du village de La Pomarède on l'on distingue très bien la tour crénelée du château

La Pomarède Carte 03

Le village de La Pomarède dans le Lauragais se trouve en limite des départements de l'Aude et de la Haute-Garonne

Blason de La Pomarède

Blason de La Pomarède

Ses habitants sont appelés les Pomarédois. Le village comptait 162 habitants en 2010. Le nombre d'habitants a atteint son apogée avec 526 âmes en 1846.

Commune située dans le Lauragais sur Le Fresquel (rivière, elle se jette dans l'Aude en rive gauche à Carcassonne. Le Fresquel prend sa source au nord-ouest du département de l'Aude, au-dessus de la commune de Baraigne).

Le village, perché sur une colline, s’est construit autour d’un château dit "cathare". On accède au centre du village en franchissant l’ancien pont qui enjambe les douves et en passant sous une magnifique porte médiévale. On débouche, de l’autre côté, sur une jolie place de village d'environ 3000 m² qui est en réalité la cour du château, avec sa mairie, sa poste, sa petite école.

La Pomarède 054

Le paisible village de La Pomarède émergeant d'un cadre de verdure

La Pomarède 049

Le côté Sud du village de la Pomarède

La Pomarède 076

Le village de La Pomarède vu côté Nord-Est

La Pomarède 077

La tour carrée crénelée qui était le donjon du château de La Pomarède et les logis attenants

La Pomarède 078

Fronton de l'église du village de La Pomarède

Le toponyme "La Pomarède", d’origine végétale, signifie en occitan médiéval "La Pommeraie". Le site de La Pomarède a été occupé au moins depuis l'époque Gallo Romaine au début de l'ère chrétienne. En témoigne, la vieille tuilerie romaine à la limite du village de Puginier au Sud de La Pomarède, des casques romains ont été retrouvés dans le ruisseau d'En Sérié.

Juché sur la partie sommitale d'une colline boisée, ce lieu a peut-être servie de base à un oppidum mérovingien. Il faut savoir que ce château féodal a subit d'importants remaniements, essentiellement du XIX ème siècle à nos jours.

Son premier témoignage manuscrit remonterait à l’an 1091 sous la forme : "La Pomareda".

A cette période, La Pomarède est un habitat ecclésial. Cet endroit devait abriter un lieu de culte, cité en 1257 comme "l'église vieille", et sa nécropole. Elle devient une communauté villageoise avant le milieu du XIII ème siècle.

Le château de La Pomarède a été bâti en 1052, il comprend quatre tours d’angle, deux corps de bâtiment, une entrée principale avec un pont enjambant les douves. Il est à cette époque le fief du Comte de Toulouse Guillaume IV.

En 1159, La Pomarède appartient à Sicard de Laurac, vassal de Raymond de Trencavel. Toute la région est sous l'emprise de l’hérésie cathare à cette époque.

En 1211, La Pomarède, qui fait partie des places fortes acquises à la cause du comte de Toulouse contre Simon de Montfort, est assiégée lors de la croisade des Albigeois (1208-1249), menée à l'instigation de l'église catholique romaine contre l'hérésie, et en particulier contre le catharisme.

 

plan du chateau de la PomarèdePlan du château de La Pomarède

La Pomarède 011Rue du village de La Pomarède contournant le château et descendant vers l'église

La Pomarède 046

L'accès au château de La pomarède

La Pomarède 043

Le pont de pierre et l'accès à la cour du château de La Pomarède

La Pomarède 042

Le pont de pierre à trois arches datant du XVII ème siècle, permettant l'accès à la cour du château de La Pomarède.

Ce pont a remplacé le pont-levis d'autrefois.

La Pomarède 044

Les douves  Sud-Est autour du mur d'enceinte du château de La Pomarède

La Pomarède 006

Le mur d'enceinte Est du château de La Pomarède

La Pomarède 033

Pont de pierre à trois arches, marquant l'entrée du château

La Pomarède 016

Mur d'enceinte  Est, de plus de huit mètres de hauteur, du château de La Pomarède

La Pomarède 017

Superbe pont de pierre à trois arches, vous remarquerez que les douves sont bien entretenues, ce n'était pas le cas il y a encore quelques années.

Ce qui améliore grandement le cadre de cet endroit historique.

La Pomarède 005

Vous pouvez circulez tout autour du château pour admirer son architecture

La Pomarède 045

La porte débouchant sur la cour du château de la Pomarède

La Pomarède 032

Porte à arc brisé du château de La Pomarède

La Pomarède 018  La Pomarède 019

Une partie des bâtiments du château abrite un hôtel restaurant (cliquez sur la photo pour agrandir)

La Pomarède 024

Cour du château de La Pomarède avec le donjon carré crénelé à l'Ouest dite tour Jean XXII et une partie des bâtiments aménagés en hôtel restaurant

La Pomarède 021

Hôtel restaurant dans l'enceinte du château médiéval de La Pomarède

La Pomarède 025

Angle Sud-Ouest de la cour du château de La Pomarède

La Pomarède 022

Angle Sud-Est de la cour du château de la Pomarède

La Pomarède 028

Le mur d'enceinte Est vu de l'intérieur de la cour du château de La Pomarède

La Pomarède 023

La cour du château, d'autres bâtiments ont  trouvé d'autres fonctions comme, la poste, la mairie et l'école 

La Pomarède 026

Ici, au premier plan, c'est l'école de La Pomarède

Au milieu du XIII ème siècle les registres de l’Inquisition recensent quelques Pomarédois comme "hérétiques".

En 1303, un conflit juridique oppose le roi de France Philippe le Bel et le pape Boniface VIII, conflit dans lequel La Pomarède aurait pris le parti du roi.

En 1316, Jacques-Arnaud d’Euze qui est le pape Jean XXII originaire de Cahors, premier pape d'Avignon, en allant fonder le diocèse de Saint-Papoul et introniser son évêque, passera deux nuits à la Pomarède, qui s’appellait alors Villa de Sancto Christopho. La tour qui domine à l’Ouest est baptisée Tour Jean XXII en souvenir de ce passage.

En 1347 et 1350, la grande peste fait payer un lourd tribut à La Pomarède, 40 à 50% d'habitants du village décèderont. En 1355, les scélérats du Prince Noir, pillent le village. La fontaine des Anglais du Malou-Haut date de ce passage.

En 1355, lors de la guerre de cent ans, les Anglais passent à La Pomarède et brûlent Castelnaudary.

Pape Jean XXII

Portrait de Jean XXII par Henri Ségur, tableau exposé au Palais des papes d'Avignon

La Pomarède 073

La façade Nord du château de La Pomarède

La Pomarède 082   La Pomarède 084

A gauche, l'angle Nord-Est des douves du château. A droite, l'angle Nord-Ouest avec le donjon du château (cliquez sur la photo pour agrandir)

La Pomarède 074

La tour carrée crénelée ancien donjon du château, domine cet ensemble architectural médiéval 

La Pomarède 029   La Pomarède 030

La tour carrée crénelée ancien donjon du château  (cliquez sur la photo pour agrandir)

La Pomarède 031

Détails de la tour carrée crénelée ancien donjon du château

La Pomarède 075

La tour carrée crénelée ancien donjon du château de La Pomarède

La Pomarède 001La tour carrée crénelée ancien donjon du châteaude La Pomarède

Bertrand Dugesclin au chateau de Versailles Statue par L. F     Frédéric Armand de Schomberg 02

A gauche, Bertrand Dugesclin au château de Versailles statue par L. Foucou 1799. A droite, portrait de Frédéric Armand de Schomberg (1615-1690) maréchal de France.

Frédéric Armand de Schomberg, dit le maréchal de Schomberg (1615-1690), est le plus célèbre des réfugiés huguenots et l'un des militaires français les plus connus à l'extérieur de la France

02 Gisant de Du Gesclin Cathédrale Saint-Denis

Gisant de Du Gesclin comte de Longueville (1320-1380) dans la cathédrale Saint-Denis à Paris

Au XIV ème siècle, lors de la guerre de cent ans, les troupes anglaises et les troupes françaises menées par Bertrand Du Guesclin passeront par le "col de l'homme mort" et La Pomarède en 1365.

La guerre de Cent ans se poursuit sur tout le territoire de ce qui constitue aujourd'hui le département de l'Aude avec son lot de bandes pillardes et d’insécurité.

La période de la Renaissance va être empoisonnée par de nouvelles luttes religieuses. Catholiques et protestants vont s’entredéchirer tout comme Chrétiens et Hérétiques, 350 ans plus tôt. Pendant près de 40 ans, ce ne seront que luttes fratricides. La Pomarède ne sera pas touchée directement, mais leurs voisins deviendront des centres protestants importants et très agités.

En 1617, Montmaur tombe aux mains des Protestants.

En 1622,  Le Mas Sainte-Puelle est brûlé, et Revel est occupé par les Protestants.

En 1627, Condé, le grand chef militaire, parle de faire raser Montmaur. Henri II duc de Montmorency (1595-1632), maréchal de France et gouverneur du Languedoc, est à Saint-Félix. Le duc de Rohan, protestant, est à Revel et voudrait atteindre Foix. Mais le duc de Montmorency, le Catholique, décide de lui barrer la route.

Le duc de Rohan quitte Revel, passe au col de la Pomarède, actuellement "les Maisonnettes et l’Homme-Mort", mais se heurte, entre Souilhe et Souilhanels, au duc de Montmorency qui lui, est passé par Soupex. Le Protestant Rohan se dégage et passe.

Cinq ans après, en 1632, ce même Montmorency se brouille avec Richelieu et conspire contre Louis XIII, après l’avoir servi. Le Roi envoie contre lui le maréchal Schomberg qui, par intrigue achète la place forte de Saint-Félix et s’y installe.

De son côté, le duc de Montmorency arrive par Villepinte, bivouaque à Lasbordes et prend position sous Castelnaudary à la ferme Des Loubatous.

Schomberg est prévenu. Il passe, de nuit, à La Pomarède et pénètre, avec quelques officiers dans le château de Tréville où il trouve les seigneurs de Tréville, de Puginier et du Castelet qui se demandent quel parti prendre et ne s'attendaient pas à cette visite.

C’est alors que Olivier de Laurens, seigneur du Castelet se décide à conduire Schomberg au gué qui lui permettra de franchir le Fresquel.

Le choc à lieu sur les bords de cette rivière, près de Souilhanels, le 1er  septembre 1632.

Grièvement blessé, le duc de Montmorency est fait prisonnier. 0n l’amène à Lectoure puis à Toulouse où il est jugé. Personne ne veut croire à la condamnation d’un membre d’une si illustre famille. Mais Richelieu est de fer. Henri II duc de Montmorency est décapité à la hache sous les murs du Capitole de Toulouse le 30 octobre 1632.

Par la suite, la vie sera plus calme à La Pomarède sous le règne de Louis XIV.

Henri II de Rohan  Henri II duc de Montmorency tableau du Louvre
A gauche, portrait exposé au musée national Suisse, d'Henri II duc de Rohan (1579-1638). A droite, portrait exposé au Louvre, d'Henri II duc de Montmorency (1595-1632)

Au XVIII ème siècle durant la période révolutionnaire, quand le château appartenait à la famille de Saint-Etienne de Caramain, le château de La Pomarède et ses terres, sont confiés à un riche bourgeois, M. Reverdy jusqu’à son retour d’immigration. Ainsi, le château évita d'être saisi comme bien national. M. Reverdy dont la famille conservera les terres en fermage pendant 80 ans.

Au début du XIX ème siècle, en 1817, les Bruyères s'allièrent à l'illustre famille Mauléon-Narbonne. C'est une des filles de Jean Félicité de Bruyères, l’exilé, qui s'alliera à une autre famille illustre, celle des Mauléon Narbonne, tandis qu’approche le second Empire.

C’est à cette époque en 1841 que la descendante des Mauléon-Bruyères, Félicitée de Mauléon épousera le Marquis Louis d’Auberjon de Saint-Félix, à qui elle apportera le château de La Pomarède en dot.

Le château fera l’objet de profondes modifications, comme par exemple l'échauguette sera réduite de moitié et son sommet sera modifié.

Félicité de Mauléon et Louis d’Auberjon auront un fi1s, Dominique d’Auberjon, père de la châtelaine Jeanne-Marie-Louise d’Auberjon, Comtesse de Brignac (1883-1968), épouse de Louis Marie Nicolas Ernest Maurin de Brignac, elle incarnera la dernière châtelaine de La Pomarède.

La Pomarède 007Mur d'enceinte Sud du château de La Pomarède

La Pomarède 008

Autre photo du mur d'enceinte Sud du château de La Pomarède avec à droite l'échauguette Sud-Est

La Pomarède 009

Échauguette : ouvrage construit en saillie sur un angle, le long d'une courtine pour faciliter la surveillance des murs d'enceinte et en assurer leur défense.

Une échauguette se différencie d'une tour en étant construite attenante à un mur. Une tour est construite à partir du sol.
Les échauguettes sont généralement munies de meurtrières. 
La Pomarède 014

Mur d'enceinte Sud du château de La Pomarède avec à droite l'échauguette Sud-Est.

Les deux échauguettes du château datent du XIV ème siècle.

La Pomarède 013

Admirez les détails de construction de cette échauguette à cinq pans, épaulée par un contrefort d'angle.

La Pomarède 015

Côté Est de l'échauguette

La Pomarède 070Enceinte du château, détail surprenant, des petites briques en terre cuite ont été insérées entre les interstices des pierres d'origine, servaient-elles à combler les vides pour la consolidation du mur ?

La Pomarède 041

Angle Nord-Est du château de La Pomarède

La Pomarède 039

Autre type d'échauguette sur l'angle Nord-Est du château de La Pomarède, celle-ci dispose d'archères.

Cette échauguette de forme circulaire, prend appui sur trois arceaux ancrés dans les murs de la courtine et sur deux contreforts.

La Pomarède 020   La Pomarède 034

Autre photos de l'échauguette Nord-Est du château de La Pomarède (cliquez sur la photo pour agrandir)

La Pomarède 035

Échauguette Nord-Est du château de La Pomarède 

La Pomarède 040

L'échauguette Nord-Est du château de La Pomarède qui était à l'origine crénelée a été remaniée (on aperçoit encore des vestiges) et a reçu une toiture contemporaine

La Pomarède 072Façade Nord du château de La Pomarède

La Pomarède 010Façade Sud du château de La Pomarède

 

LES SEIGNEURS DE LA POMARÈDE

Vers 1347, Aimeri de Roquefort est le premier à être nominativement désigné seigneur de La Pomarède.

A partir du siècle suivant, la baronnie de La Pomarède sera associée aux vicomtes de Caraman avant d'être liée à d'autres patronymes comme : Antoine de Carmain* à la moitié du XV ème siècle ; Jean de Saint-Etienne ** à partir de 1552 ; Jean Aimery de Bruyères*** à partir de 1724, comte de Bruyères-Chalabre ; le marquis Louis d’Auberjon en 1841....

 

*Antoine de Carmain, quatrième fils de Jean Ier vicomte de Carmain et de Catherine de Corrase ou Coaraze veuve de Mathieu de Foix mort en 1453, qu'il épousa en seconde noce. Le père, Jean de Carmaing mourut en l'an 1470.

Antoine de Carmain obtint, en partage de la succession de son père, la seigneurie de La Pomarède, qui servit de nom distinctif à sa branche ; il possédait en outre la baronnie d'Auriac en 1495. Il épousa en 1492, Antoinette de Saint-Étienne, dont il eut :

 

         - Henri de Carmain, seigneur de La Pomarède, qui ne laissa qu'une fille, nommée Marguerite, qui porta le nom de Carmain et la seigneurie de La Pomarède à Jean de Saint-Étienne** son cousin, qu'elle épousa en 1552. Jean de Saint-Étienne était gouverneur du château de Penne. De ce mariage vint :

         - Henri de Saint-Étienne, I er du nom, qui pris du chef de sa mère, le nom de Carmain et fut baron de La Pomarède ; il fut père de :

         - Henri de Saint-Étienne de Carmain, II ème du nom, baron de La Pomarède, qui fut père à son tour de :

         - Gabriel, dont l'article suit ;

         - Alexandre, dit le chevalier de La Pomarède ;

         - Pierre, dit chevalier de Saint-Étienne ;

         - Guillaume, dit l'abbé de Carmain, en 1709 ;

         - Joseph, dit chevalier de Laval ;

         - et autre Guillaume, dit chevalier de Carmain, au service du roi Louis XIV en 1706.

 

Gabriel de Saint-Étienne, marquis de Carmain, baron de La Pomarède, a servi longtemps en qualité de capitaine d'infanterie. Il servit en Irlande, d'aide de camp au duc de Lauzin en 1689. Puis en 1691, il se rendit en Piémont, et il fit des campagnes en France en occupant les mêmes fonctions auprès du général M. de Catinat où il connu des heures de gloire. Il mourut le 3 février 1706. Il avait épousé en 1702, Paule de Viguier de Bidault dont il eut trois filles :

         - N.... de Saint-Étienne Carmain, femme de Jacques, marquis de Lardac ;

         - Marie, qui épousa le 11 septembre 1724, Jean Aimery***, comte de Bruyères-Chalabre, de ce mariage sept garçons naîtront, dont cinq entre les murs du château de La Pomarède. Leurs actes de naissance sont les plus vieux documents que possède la mairie. Trois de ces enfants deviendront de grands chefs militaires. L’un d’entre eux s’illustrera dans la marine royale. Deux seront évêques, l’un, Henri de Bruyères-Chalabre né en 1731 au château de La Pomarède fut le dernier évêque de Saint-Pons et l’autre de Saint-Omer. Mais seul, l’aîné, François Jean de Bruyères, marquis de Chalabre, Baron de La Pomarède, aura une descendance en la personne de Jean Louis Félicité, Comte de Bruyères.

8 ans après leur union, l'église du village sera dotée d'une cloche dont Jean Aymerie sera le parrain. Les dépouilles de la famille Saint-Étienne de Caraman reposent sous les dalles d'une des chapelles de l'église de La Pomarède.

 
Armoirie de Mgr Henri de Bruyères Chalabre évêque de Sai

Armoirie de Monseigneur Henri de Bruyères-Chalabre dernier évêque de Saint-Pons

 

UN CHÂTEAU CHARGÉ D'HISTOIRE AU COEUR D'UNE RÉGION MAGNIFIQUE

Le château, dont les premières mentions remontent au XI ème siècle, est une construction des XIV ème et XV ème siècles, à l'exception du donjon élevé à la fin du XI ème et aux XII ème siècles. Le château est un ensemble fortifié situé sur une légère éminence. L'enceinte, de tracé trapézoïdal, était protégée par un fossé artificiel de tracé circulaire. L'entrée principale est précédée par un pont à trois arches du XVII ème siècle.

Sous l’Empire, Félicité, une descendante du comte de Bruyères épouse le Marquis d’Auberjon de Saint-Félix et revient s’installer au château qui subira sous leur influence de grandes transformations.

En 1904, le donjon perd sont toit pointu, le grand salon s’orne des blasons des d’Auberjon.

armes de la famille Auberjon sur la poutre du grand salon dBlasons de la famille des Auberjon ornant les encorbellements du plafond du grand salon du château

La dernière châtelaine, petite-fille de Félicité et de son époux Louis, sera Jeanne-Marie-Louise d’Auberjon.

Le château de La Pomarède est vendu à la municipalité en 1950 par Jeanne-Marie-Louise d’Auberjon (1883-1968), épouse de Louis Marie Nicolas Ernest Maurin de Brignac. Cette dame de Brignac, née Comtesse d'Auberjon qui a vendu le château à la commune en 1950, gardera en usufruit la partie située entre la tour et le corps principal jusqu'à sa mort en 1968. Elle incarnerait ainsi la dernière châtelaine de La Pomarède.

Jeanne Marie Louise d’Auberjon dernière comtesse de La P

Portrait de Jeanne-Marie-Louise d’Auberjon (1883-1968) la dernière châtelaine de La Pomarède

L'enceinte fortifiée du XI ème et XII ème siècle qui abrite aujourd'hui la mairie, l'agence communale de "La Poste", l'école et la salle des fêtes. Appuyée sur deux des tours le bâtiment seigneurial du XVII ème siècle est devenu depuis 1997 l'Hostellerie du Château de La Pomarède (une étoile au guide Michelin). Une autre tour est dite de Jean XXII, pape d'Avignon, qui est supposé y avoir passé une nuit en 1320.

Le mur d'enceinte, avec les échauguettes, le pont, le fossé, les façades et les toitures de l'immeuble situé dans l'angle sud-est de la cour, sont classés aux Monuments Historiques en 1995. 

La Pomarède 012

L'échauguette Sud-Est du château de La Pomarède et les douves Est

La Pomarède 036

La façade Nord du château de La Pomarède

La Pomarède 037

L'angle Nord-Est du château de La Pomarède et ses douves

La Pomarède 038

Autre cliché du pont permettant d'accéder à la cour du château de La Pomarède, et le fossé défensif.

La Pomarède 048

Angle Nord-Est du château, on aperçoit l'une des archères à étrier de l'échauguette, caractéristique du début du XIVème siècle.

La Pomarède 050

Une vue d'ensemble côté Sud du château de La Pomarède encadré par les maisons du village

La Pomarède 051

Les toits du village de La Pomarède et la tour carrée crénelée ancien donjon du château

La Pomarède 052

Façade Sud du château de La Pomarède et à droite l'échauguette Sud-Est

 

LA PRISE DU CHÂTEAU DE LA POMARÈDE PAR SIMON DE MONTFORT

Robert de Mauvoisin, était allé dans différentes régions de France pour y solliciter de nouveaux renforts en faveur de Simon de Montfort. Ce général ayant ranimé son courage à la vue de ces troupes qui arrivèrent à Carcassonne vers la fin de l'année 1211, il les conduisit à Fanjeaux dans le dessein d'attaquer le comte de Foix qu'il tenait assiégé depuis quinze jours par Guillaume d'Aure chevalier du parti des croisés dans le château de Cher ou Quier. Ce comte n'osant l'attendre, leva le siège, et abandonna ses machines de guerre.

Simon se rendit alors dans le pays de Foix, où il fit des dégâts, et prit quatre châteaux qu'il rasa. Etant de retour à Fanjeaux, il marcha avec toute son armée vers le château de la Pomarède du diocèse de Toulouse, il l'assiégea dans les formes, et il donna l'assaut au bout de quelques jours. Mais la nuit étant survenue, il fut obligé de la bataille, et de remettre l'attaque au lendemain. Les assiégés se voyant hors d'état de résister, firent un trou dans la muraille du château et se sauvèrent dans l'obscurité, et abandonnèrent la place. Puis Simon de Montfort marcha ensuite vers Albedun château du diocèse de Narbonne, qui s'était soustrait à son obéissance et dont le seigneur vint au devant de lui, pour lui faire ses soumissions.

La Pomarède Carte 04Encore un petit extrait de carte, pour voir en détail la configuration des alentours du village de La Pomarède, comme le lac de Malfrette au Nord-Ouest que vous verrez en photo ci-après

La Pomarède 053Un calvaire marquant un Jubilé qui eu lieu en 1875, de quoi s'agit-il ?

Dans la tradition catholique, le Jubilé est un grand événement religieux. L'Année jubilaire est avant tout l'année du Christ, porteur de vie et de grâce à l'humanité.

Le Jubilé est appelé communément "Année Sainte", non seulement parce qu'il commence, se déroule et se conclut par des rites sacrés, mais aussi parce qu'il est destiné à promouvoir la sainteté de vie.
Il a été institué en effet pour consolider la foi, favoriser les oeuvres de solidarité et la communion fraternelle au sein de l'Eglise et dans la société, pour rappeler et encourager les croyants à une profession de foi plus sincère et plus cohérente dans le Christ unique Sauveur.
Le déroulement de l'Année Sainte ne fut pas permis à cause des événements survenus avec la République Romaine et l'exil temporaire de Pie IX.
Ce même Pontife put toutefois convoquer le Jubilé de 1875, privé des cérémonies d'ouverture et de fermeture de la Porte Sainte à cause de l'occupation de Rome par les troupes de Victor Emmanuel II.
Le jubilé de 1875 était donc très attendu et beaucoup de paroisses ont souhaité marquer cette année sainte particulière en érigeant des croix, nommées croix de jubilé.
La Pomarède 003

Les aménagements paysagers entourant l'enceinte du château de La Pomarède

La Pomarède 047

Drôle de machine d'un autre temps, me direz-vous.

C'est un ventadou, il servait à créer un vent artificiel qui permettait ainsi de séparer les grains de leur enveloppe.

Du moins c'est le nom que l'on lui donnait au Pays de Sault, peut-être a t-il  un autre nom dans le Lauragais ?

La Pomarède 004

Zoom sur ce Ventadou, machine qui autrefois, rendait bien des services.

La Pomarède 061

Rue paisible du charmant village de La Pomarède

La Pomarède 062

Le porche néo-gothique de l'église Saint-Christophe du village de La Pomarède. L'intérieur de l'église a été rénové de 2009 à 2010, l'inauguration a été célébrée par Mr Alain Planet le 20 novembre 2010.

L'église date du début du XIII éme siècle, elle était peut-être à l'origine une église préromane.

Elle aurait remplacé "l'église vieille" cité en 1257 dans les textes anciens et qui se trouvait près du cimetière.

En 1317, elle est rattachée au diocèse de Saint-Papoul.

La Pomarède 063

Le clocher mur de l'église Saint-Christophe du village de La Pomarède.

Le clocher à pignon triangulaire est percé de trois baies campanaires à plein cintre.

Sa cloche unique a été parrainée en 1732 par Jean-Emeric de Bruyères, seigneur de La Pomarède.

C'est un clocher typique que l'on trouve dans de nombreux villages du Lauragais.

Cette église de style gothique, est contemporaine au château.

La Pomarède 064   La Pomarède 066

Les vitraux vus de l'extérieur de l'église Saint-Christophe du village de La Pomarède.

 Vitraux réalisés en 1963 par le peintre verrier toulousain très connu Henri Guérin (1929-2009) 

Vitraux en dalle de verre des années 1950, d'une technique nouvelle et à la mode dans cette période d’après guerre, ces vitraux sont réalisés avec des dalles de verre épaisses (20x30x3cm), taillées et liées par un joint de ciment gris. 

La Pomarède 068

Par endroit, on peut voir les matériaux de construction de l'église Saint-Christophe du village de La Pomarède

La Pomarède 090La nef est soutenue par trois arcs doubleaux brisés et dispose de trois chapelles latérales voûtées sur croisées d'ogives.

Le chœur au chevet plat est fermé par un appui en fer forgé du XVIII éme siècle. 

Le tableau que vous apercevez dans le chœur, est l'œuvre de Louis-Marie-François Jacquesson de La Chevreuse (Toulouse 1839 - Paris 1903).

Derrière la grille des fonds baptismaux il y a un bénitier en marbre rose de Caunes- Minervois qui date de 1752.

La Pomarède 069

La rue de La Liberté à La Pomarède et l'ancien presbytère qui a été rénové.

La Pomarède 067

Place de la poste à La Pomarède, ce bâtiment abritait autrefois la Poste et la Mairie qui aujourd'hui se trouvent dans l'enceinte du château de La Pomarède

La Pomarède 055Village de La Pomarède
La Pomarède 060

Angle Sud-Ouest de l'enceinte du château de La Pomarède.

On aperçoit sur cette photo, une croix de Mission en fer forgé datant de 1901.

La Pomarède 057

Local ancien rénové qui abritait autrefois le système de balance publique.

Un poids public, ou bascule publique, est un ouvrage architectural.

Ce poids public a été construit par Mr de Brignac en 1907 maire de la commune à cette époque, sur un terrain cédé gracieusement par Madame la comtesse d'Auberjon. 

Il est situé généralement au centre d'une ville, un village, à proximité d'une gare, d'un bureau de poste ou d'un lieu de marché, et permet de déterminer le poids de tout véhicule.
Le poids public est utilisé dans le commerce ou le transport pour évaluer le poids de marchandises ou la tare d'un véhicule.
Le "poids public communal" était un bâtiment utilisé lors des transactions entre paysans lors des foires ou marchés.
Ces bâtiments existent officiellement depuis une ordonnance de Louis XII en 1498, mais c'est surtout le XIX ème siècle qui les verra s'installer en nombre dans les communes,  et ils font partie aujourd'hui du patrimoine national. .
Il s'agissait alors de vérifier le poids des matières vendues ou des animaux, sous responsabilité de la commune.
Les anciennes mesures étaient en effet sources de conflits. La commune mettait alors à disposition les instruments de mesure communs à tous, et ainsi le système de pesage était considéré comme officiel.
Généralement le bâtiment est devancé d'une sorte de "benne" qui permettait le pesage des animaux, sur cette photo on distingue encore son emplacement.

La Pomarède 071

Plaque sur le fronton du bâtiment Poids Public ci-dessus

La Pomarède 079

Le lac de Malfrette situé à 1,5 km au Nord-Ouest de La Pomarède (voir le plan ci-dessus).

Situé en partie sur l'emplacement d'un gisement d'argile épuisé par "La Tuilerie", le lac de "Malfrette" a été aménagé en 1990.

D'une superficie de 13 hectares et d'une capacité d'environ 8000 m3, cette retenue collinaire à usage agricole est devenue un lieu de promenade touristique équipé de plusieurs aires de pique-nique. 

La Pomarède 081

Le lac de Malfrette

La Pomarède 080

Le village de La Pomarède vu du lac de Malfrette

La Pomarède 085L'hiver c'est abattu sur la campagne, près de La Pomarède

 

Cette fois je n'ai pas beaucoup de photos anciennes à vous proposer, mais c'est toujours cela :

La Pomarède ancien 03 en 1905

La Pomarède en 1905, avec l'école au fond à gauche et la mairie juste après l'enseigne "chocolat Menier", l'église étant à droite.

La carriole, est certainement celle du photographe qui a pris cette photo à la volée !

La Pomarède 059Voici une photo prise en 2013 au même endroit que la photo précédente, l'angle de vue est différent
La Pomarède ancien 02 en 1955

La Pomarède en 1955

La Pomarède ancien 01 en 1990La Pomarède en 1990

 

Madame Michèle Marc qui habite le village de La Pomarède m'a transmis des documents et photos anciennes que je vous propose ci-après, je l'en remercie vivement pour sa participation :

La Pomarède ancien 04 en 1910Une vue générale de La Pomarède en 1910

La Pomarède ancien 07 vers 1953Une vue aérienne de La Pomarède en 1953

La Pomarède ancien 08 vers 1980Une vue générale de La Pomarède en 1980

La Pomarède ancien 09 vers 1980Une autre vue générale du village de La Pomarède en 1980

La Pomarède ancien 06 en 1948Une vue aérienne de La Pomarède en 1948

La Pomarède ancien 05 en 1930Le château de La Pomarède en 1900 car la tour possède encore son toit pointu qui sera démantelé en 1904

La Pomarède ancien 015 fronton de porte vers 1980  La Pomarède ancien 010 vers 1980

Photo de gauche, La Pomarède en 1980, fronton de porte médiévale. A droite, l'église Saint-Christophe en 1980

La Pomarède ancien 016 fronton de porte vers 1980  La Pomarède ancien 014 porte de grange vers 1980

Ces deux photos de La Pomarède datent des années 1980, à gauche fronton de porte originale et à droite, porte de grange

La Pomarède ancien 026 pont du chateau vers 1980

La Pomarède en 1980, pont d'accès au château

La Pomarède ancien 027 pont du chateau vers 1980La Pomarède en 1980, pont d'accès au château

La Pomarède ancien 018 échauguette vers 1980

Le château de La Pomarède en 1980, l'échauguette Nord-Est

La Pomarède ancien 020 tour coté cour vers 1980  La Pomarède ancien 025 portail du chateau vers 1980

Celles-ci aussi datent des années 1980, à gauche, la tour carrée crénelée ancien donjon du château. A droite, la porte d'entrée à la cour du château

La Pomarède ancien 017 escalier accès au chateau vers 198  La Pomarède ancien 019 tour coté cour vers 1980

A gauche, escalier permettant l'accès au château. A droite, la tour carrée crénelée ancien donjon vue de la cour du château en 1980.

 Du haut de la tour carrée ancien donjon, la cour du château, et une vue en direction du Sud en 1980 

La Pomarède ancien 021 vue de la tour vers S-O vers 1980Du haut de la tour carrée ancien donjon, une vue vers le Sud-Ouest en 1980

La Pomarède ancien 023 vue de la tour vers Ouest vers 1980Du haut de la tour carrée ancien donjon, une vue vers l'Ouest en 1980

La Pomarède ancien 013 la rue basse vers 1980La Pomarède, la rue Basse en 1980

La Pomarède ancien 012 le presbytere vers 1980La Pomarède, le presbytère en 1980

La Pomarède ancien 011 la poste vers 1980La Pomarède, la poste en 1980

La Pomarède ancien 024 l'école vers 1980La Pomarède, l'école en 1980

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

 Julie logo janvier 2013 495x350

Partager cet article

Réalisé par Henri TOUSTOU / Jean-Pierre LAGACHE - dans DÉCOUVERTE
commenter cet article

commentaires

Cindy 26/07/2016 11:51

Mon village de cœur, très beau reportage et de très belles photos. Vous pouvez trouver à l’extérieur du village (lieu dit Gaouzi) une productrice de fromage de chèvre, des forêts pour faire de belle randonnée...

Nicolas 19/11/2013 18:40


C'est un petit bijou, ce village ! , ... et il y a encore une école malgrès le nombre d'habitants. Malheureusement, je suppose qu'il ne doit plus y avoir de commerces, mais, fort heureusement,
l'hotel restaurant cossu qui s'y trouve attire le touriste, établissement qui a l'air très très bien, avec un chef étoilé au michelin qui plus est (http://hostellerie-lapomarede.com/fr/).


 Je ne manquerai pas d'y faire un détour quand je viendrai faire des "repérages" en vue de descendre à pied ou à bicyclette la Rigole de la Plaine, dans le cadre de l'approfondissement de
mes connaissances sur le Canal du Midi, car, si la Pomarède n'est pas loin du chef d'oeuvre de Riquet, elle est encore plus proche du cours d'eau artificiel qui permet son alimentation.

Evy Magnenat 18/11/2013 22:20


rectification: ce n'est pas "come", mais "comme". J'ai la touche m qui fourche à tous moments, et je n'aime pas les fautes d'orthographe!!! Très admirativement.      E.Magnenat

Evy Magnenat 18/11/2013 22:17


Come toujours, de belles phhotos de beaux textes... Un endroit paisible où il doit faire bon y vivre. Peut-être une jour, au détour d'une balade?...

buisson 15/11/2013 12:31


j'ai bien aimé ce reportrouage ;je vais souvent à La Pomarede qui est sur la route d'Airoux à revel


je ne reçois plus vos reppotages ;je crois que vous avez mon ancienne adresse mail qui n'est plus valable ,envoyez moi vos reppotages à l'adresse ci dessus.


c'est un ami qui m'a envoye celui ci.


merci de votre attention, cordialement.


jean Buisson


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Schmutz Jean-Claude 15/11/2013 11:26


Merci Jean-Pierre, c'est comme toujours un travail remarquable. Bien cordialement. JC