Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

6 mars 2011
bandeau-HISTOIRE-04.jpg bandeau-cathares.jpg Après vous avoir relaté l'histoire du château de Miglos, voici celle du château dit "cathare" qui a occupé une place très importante dans cette région, situé dans la vallée de l'Ariège près d'Ax-les-Thermes. Je remercie tous ceux qui m'ont adressé des photos et en particulier Jean-Michel ROY pour m'avoir proposé spontanément de nombreux clichés pris cet hiver. Ce reportage comporte plus de 80 photos grand format. Surfez curieux, je vous souhaite une excellente découverte instructive … suivez moi.

 

bandeau chateau de Lordat

 

Le village de Lordat est dominé par les ruines d'un château médiéval, dressé sur un piton à plus de 400 mètres au-dessus de la vallée de l'Ariège. D'ailleurs tous ceux qui empruntent la RN20 pour aller à Ax-les-Thermes et en Andorre l'ont obligatoirement aperçu de la vallée.

Perché sur une petite éminence calcaire dominant la vallée de l'Ariège, le grand château de Lordat fut une des principales places fortes du comté de Foix. Il est fort probable qu'un fort ibère, puis romain a précédé cette forteresse. Sur le site on a découvert des artefacts celtiques, ainsi que des médailles qui témoignent qu'un castellum était déjà installé sur le piton à l'époque romaine.

Siège d'une importante seigneurie, il servit aussi de lieu de refuge aux cathares en fuite recherchés par l'Inquisition. Le décor est planté.

panorama du chateau de Lordat 01b

Panorama des vestiges du château de Lordat dans son écrin de verdure 

carte Lordat 01

Voici où se situe exactement Lordat, juste en dessous de Foix le long de la Nationale 20 peu avant Ax-les-Thermes

carte Lordat 02

Un petit coup de zoom sur le secteur, Lordat n'est pas très loin de Luzenac où le talc est traité, car la plus grande carrière au monde de talc, la carrière de Trimouns n'est pas loin, j'aurai l'occasion de monter un reportage bientôt sur ce sujet

chateau de Lordat 044

Le petit village de Lordat dominé par sa forteresse. Le château de Lordat abrita des fidèles cathares, après la prise Montségur. Ce castel, dont la mention dès le Xème siècle en fait le plus ancien du département, occupe l'un des sites spectaculaires du Sabarthès, où il succéda à des forteresses ibère puis romaine.

chateau de Lordat 004

Le côté Sud du castel de Lordat

chateau de Lordat 006Les magnifiques remparts de Lordat côté Sud que vous pouvez apercevoir de la RN20 dans la vallée de l'Ariège, prenez le temps d'y monter vous ne serez pas déçu, le panorama est majestueux sur la vallée et il y a un spectacle volerie, je vous en dirai quelques mots à la fin du reportage avec des photos bien sûr ...

Le château de Lordat est mentionné pour la première fois dans la première moitié du XIème siècle.

En 1074, le comte Roger II et la comtesse, donne à l'abbaye de Cluny le château de Lordat avec ses dépendances et tous les villages avec ses églises.

En 1095, le castrum de Lordat appartient au comte de Cerdagne aussi seigneur de Niort de Sault (Aude).

En 1096, Jean de Lordat fait partie de la première croisade contre les infidèles.

La Seigneurie jusque-là aux mains des comtes de Carcassonne,  fait l'objet d'un désaccord entre les comtes de Foix et les comtes de Cerdagne au cours du XIème siècle avant de passer définitivement sous le contrôle des comtes de Foix et de leurs vassaux, la famille Lordat dont on trouve la mention dans les archives en 1137.

Guillaume de Lordat, chevalier, vivait en 1154 avec son épouse vers 1130 Béatrix de Fossat, celui-ci rédigea un testament le 5 avril 1163 où est mentionné trois enfants : Raimond, Guillaume et  Arnaud,  Raimond frère du testateur était présent lors de la signature. Le frère de Guillaume de Lordat, Pons de Lordat, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, fut grand prieur de Toulouse en 1188.

En 1213, on trouve l'indication : le castrum de Lordat fait partie des fortifications du comté de Foix.

chateau de Lordat 041La forteresse de Lordat vu de la route des Corniches 

Le château de Lordat ne fut pas trop inquiété par les événements liés à la croisade celui-ci étant situé à l'écart des autres places fortes de la région, mais Lordat fut plusieurs fois invoqué dans les moments critiques. C'est ainsi qu'en 1220, Roger de Rabat emprunte à Raymond de Lordat une certaine somme d'argent et lui assigne en garantie une rente sur Saurat ; deux ans après, Raymond de Ravenac vend à Guillaume de Lordat et à ses enfants tout ce qu'il possédait au lieu de Prades.

Le 16 juin 1229, le comte de Foix Roger-Bernard fait sa soumission au roi de France et à l'Église ; il livre en gage ses deux châteaux de Lordat et Montgrenier. Le traité qu'il conclut avec le roi engage son souverain à les lui restituer dans les 5 ans. Dans les années qui vont suivre, les comtes de Foix vont se montrer très attentifs au sort de cette place forte.

En 1249, Bernard de Lordat abandonne ses droits sur le château au comte Roger IV de Foix en échange de la ville d'Arabals. Le transfert définitif sera conclu en 1257.

chateau de Lordat 011  Ruelle à Lordat

Une porte s'ouvre sur l'histoire dans le petit village de Lordat, avec ses petites ruelles

En 1272, le comte Roger-Bernard III de Foix défie la suzeraineté du roi Philippe le Hardi en investissant le château de Sompuy dans le Gers. Le roi vint en personne avec des troupes pour régler se problème et reprendre le château. Lordat devient alors le centre d'un conflit international tandis que le comte de Foix est emprisonné par le roi.

Chateau de Lordat 024

Les ruines de Lordat vu du Nord

Château de Lordat 025 vu de Garanou

La forteresse de Lordat vu en venant d'Urs à l'Ouest

chateau de Lordat 026 vu de Vernaux

Et ici vu de Garanou au Sud, hiver 2010

chateau de Lordat 018

Après avoir traversé le village de Vernaux et quelques routes en lacets, vous entrez dans le village de Lordat, côté Sud / Est vu sur le château, hiver 2010

chateau de Lordat 017Zoom sur le château de Lordat côté Sud / Est, hiver 2010, on aperçoit l'entrée du château

Roger-Bernard III de Foix comptait sur l'appui du roi Jacques 1er d'Aragon. Profitant de l'arrestation du comte, le roi avait ordonné une enquête afin de connaître les limites exactes du Sabarthès et sur ses châteaux. Or, Roger-Bernard avait déjà confié ces places fortes au roi d'Aragon. Foix fut vite rendu aux Français, par contre les autres forteresses, dont Lordat vont donner lieu à une terrible controverse qui va durer plus de six mois. En 1277, après que les frontières soient bien délimitées entre les deux monarchies, le comte de Foix retrouva son Sabarthès après avoir prêté un ferme hommage au roi de France. En 1290 Roger-Bernard entra à nouveau en conflit avec le roi Philippe le Bel, il fut contraint de lui remettre le château de Lordat et de Montréal-de-Sos comme garantie. Le comte de Foix ne retrouva son bien que le 27 février 1298.

A partir de cette période, le château de Lordat servit de tête de pont à l'administration car Lordat devint le chef-lieu d'une nouvelle châtellenie du Lordadais, grande circonscription territoriale qui regroupait treize villages des environs : Axiat, Appy, Caychax, Senconac, Albiès, Vèbre, Urs, Lassur, Garanou, Vernaux, Luzenac, Unac et Bestiac.

chateau de Lordat 010vu du château de Lordat, le plateau de Beille 1942 m

Les témoignages contenus dans les registres de l'Inquisitions indiquent que la forteresse de Lordat sert de refuge à des cathares en fuite. On y signalerait même un cimetière hérétique au lieu-dit "Le Bec de Barra" ou au calvaire du Pech de Lordat.

Dans le registre de l'Inquisition, on trouve Raymond de Rabat qui se fait enterrer dans un cimetière hérétique à Lordat. Du 5 juillet 1318 au 9 octobre 1325, le tribunal d'Inquisition siégea 370 jours dont une fois à Lordat.

On sait par ailleurs que l'évêque Guilhabert de Castres y fit un séjour.

évêque guilhabert de castre

L'évêque Guilhabert de Castres

Picard de Lordat, chevalier est, en 1331, nommé dans une acte le premier des nobles du comté de Foix. Il fit hommage au comte d'une partie des villes et château de Lordat, de Rabat, de Lassur, et fut en 1331 caution de la dot de Jeanne de Foix, mariée à l'infant Pierre d'Aragon.

La filiation est établie depuis Hugues de Lordat, seigneur de Lordat, de Lassur, de Caseneuve, baron de la Bastide-Gardereinous, qui vivait en 1404.

Arnaud Squerrer, en faisant la description du comté de Foix, en 1456, fait mention de la châtellenie de Lordat, qui sous le règne de Gaston-Phoebus, était disait-il, la plus importante du pays.

Hugues III de Lordat, baron de Caseneuve, était gentilhomme de la chambre de Charles VIII, en 1490.

Au XVIème siècle le château fut refait en grande partie. Après les guerres de religion dont le château n'eut guère à souffrir, le roi de Navarre et dernier descendant des comtes de Foix, le futur Henri IV, donna ordre en 1582 au gouverneur du comté de démanteler les principales fortifications du haut Sabarthès. L'ordre ne fut pas exécuté, car cela coûtait beaucoup trop d'argent pour sa destruction.

Paul-Jacques de Lordat commandait un corps de huit mille hommes sous le maréchal de Montmorency contre les Huguenots, en 1591.

chateau de Lordat 003

Le côté Nord / Est de la citadelle de Lordat

Les Lordats ont eu depuis Louis XIII trois maréchaux de camp et quatre gouverneurs de la ville de Carcassonne, et siégeaient comme barons de Bram* aux États du Languedoc.

Ensuite, le château fut abandonné, et l'édifice tomba en ruines. Le temps fit son œuvre et, en 1672, un démembrement rapporte sans appel que le château est présentement démoli n'y restant que les murailles.

En 1854 il y eu une grave épidémie de choléra, et on releva dans la région, une des plus fortes mortalités du Sud de la France. Les cimetières durent être agrandis dans la panique et l'urgence, on ne comptait plus les malades et les cadavres dans les maisons désertées. L'épidémie s'arrêta le 13 octobre 1854.

chateau de Lordat 001   chateau de Lordat 012

Différentes photos prisent à l'intérieur de l'enceinte de la forteresse

chateau de Lordat 040

Le beau panorama vu de la porte du château, le village de Lordat en contre-bas

 

LE CHATEAU

La forteresse de Lordat était l'une des plus grandes citadelles du haut comté de Foix. Le château datant de la période du bas moyen-âge, dont la construction fut sans doute commencée à la toute fin du XIIIème siècle après les démêlés entre le comte de Foix, le roi de France et le roi d'Aragon. L'enceinte du château est de forme elliptique épousant le relief sur lequel il est bâti. Le château originel avait une taille importante, 90 mètres de long environ sur 50 mètres de large, et il était ceinturé d'une triple défense. Actuellement il reste, un ouvrage avancé, en ruines, et deux enceintes conservant encore leur crénelure défendent les pentes accessibles à l'Est et au Sud, les deux autres côtés étant très escarpés sont inaccessibles (voir photo ci-dessous).

chateau de Lordat 039

La face Nord de la forteresse, côté inaccessible

Le mur de la première enceinte se raccorde  à celui de la deuxième au Nord par deux tours carrés, au Sud/Ouest et à l'ouest. Les deux principales portes des enceintes ont été réalisées probablement au début du XIVème siècle. On observe une réalisation inédite en Ariège en matière de défense, les ouvertures dans la tour sont sur la droite. Les assaillants ayant coutume de tenir le bouclier au bras gauche, laissant ainsi leur côté droit découvert, c'était bien observé. L'utilisation de herses était aussi une technique innovante. La seconde enceinte abritait plusieurs bâtiments du corps du logis. Au centre était situé le donjon, partie la plus ancienne de la forteresse. Les autres éléments du bâtiment ont été réalisés après le XIVème siècle. Tous ces éléments architecturaux, l'épaisseur des murs, la présence de créneaux et d'élévations importantes font de ce château l'un des plus beaux spécimens de l'architecture militaire médiévale de la frontière pyrénéenne.

Lordat avec vue sur le Mont FourcatMur d'enceinte de la forteresse de Lordat et l'entrée du château, avec une vue sur le Pic Calmont 1234 m 

Chateau de Lordat 019

L'entrée du château, au Sud

Chateau de Lordat 021

La porte du château de Lordat

Le château de Lordat (Ariège) le village en contrebas et Le château de Lordat, le village en contrebas, le Pic Calmont (1234m) et en bas à droite le village de Vernaux

  * Il existe un lien historique entre le village de Bram situé près de Carcassonne dans l'Aude et Lordat :

Le comte de Lauraguais réalisa des travaux au château de Lordat avec les pierres des anciennes fortifications de Bram.Je vous présenterais des vieilles photos du château de la famille Lordat à Bram dans l'Aude près de Carcassonne, à la fin du reportage.

chateau de Lordat 016

Photo récente du château, hiver 2010, l'entrée du château

chateau de Lordat 015

Les remparts Sud du château de Lordat

L'ensemble de la forteresse a été classé Monument Historique en 1923. Des travaux de renforcement de ces vestiges ont été entrepris.

Les premières fouilles sur le site furent réalisées par Jules de Lahondes en 1883. Par la suite, des excentriques firent un séjour sur les lieux comme l'Allemand Otto Rahn (1904-1939) qui établissait un lien entre le catharisme, la quête du Graal et peut-être l'idéologie nazie (il écrivit d'ailleurs des ouvrages sur le sujet). L'abbé Sarda mena des fouilles archéologiques en 1960.

Chateau de Lordat 023

Le maître fauconnier Christophe Lafuste

Une animation estivale de démonstrations de volerie s'y est installée en 2001 : "Les aigles du château de Lordat".

Ouvert tous les jours du début de vacances de Pâques à la Toussaint.

Sur le piton rocheux à 956 m d'altitude, la cour du château abrite aujourd'hui une trentaine de rapaces surtout européens (aigles, vautours, milans, faucons, chouettes, hiboux). Le visiteur peut les découvrir dans les abris ou les volières spécialement aménagés, mais également dans le cadre d'un spectacle inédit, "Les Aigles de Lordat", qui permet de les observer en plein vol libre au-dessus des vestiges du château de Lordat. Spectacle de 45 minutes, les rapaces évoluent sous la conduite du maître fauconnier Christophe Lafuste ; ils viendront même se poser sur vous en toute confiance et sécurité. Plus de 12 000 personnes viennent rendre visite aux aigles de Lordat et visiter le château chaque année.

Chateau de Lordat 022

Christophe Lafuste, vous présente ses rapaces qui évolueront sous vos yeux en vol libre, dans un décor splendide

chateau de Lordat 036

Il semblerait que cela soit un Milan Royal en vol au-dessus de Lordat

chateau de Lordat 032  chateau de Lordat 031

Des commentaires très appréciés, donnés par le maître fauconnier Christophe Lafuste

chateau de Lordat 029

Le maître fauconnier Christophe Lafuste avec un aigle royal magnifique

chateau de Lordat 013   chateau de Lordat 030

Vous allez pouvoir observer sur le site de Lordat, tous ces rapaces de très près !

Photo de gauche, une chouette Effraie. Photo de droite, une buse de Harris

chateau de Lordat 007

L'aigle Royal (Aquila Chrysaetos)

chateau de Lordat 005

L'aigle Royal

chateau de Lordat 008

A Lordat vous allez pouvoir faire de belles photos, comme ici cet aigle Royal

chateau de Lordat 034   chateau de Lordat 035

Christophe Lafuste est équipé d'un micro, qui permet au public de suivre parfaitement toutes les explications et descriptions concernant les rapaces présentés à Lordat.

A gauche, un vautour. Photo de droite un hibou Grand Duc

chateau de Lordat 002

Un faucon Crécerelle

chateau de Lordat 033

Le maître fauconnier Christophe Lafuste avec un  faucon Crécerelle

chateau de Lordat 009

Une chouette Lapone

chateau de Lordat 014

Une belle chouette Effraie

chateau de Lordat 038

L'entrée du village de Lordat dominé par son château face à vous

Lordat-Eglise1  Lordat-Eglise

L'église Sainte Marie de Lordat

Lordat-Eglise & château

Le clocher de l'église Sainte Marie et le château de Lordat, hiver 2010

Lordat église sainte marie

L'église Sainte Marie de Lordat

Lordat-Village 1

Lordat hiver 2010

Lordat-Village 2

Le castrum de Lordat vu d'une des ruelles du village hiver 2010

Lordat-Village 3

L'extrême Sud du village de Lordat avec le château au fond, hiver 2010

Au recensement de 1999 le petit village de Lordat comptait 43 habitants.

chateau de Lordat 043

Nous sommes juste sous les remparts Sud de la forteresse de Lordat

chateau de Lordat 046 route des corniches

Le château de Lordat vu de la route des Corniches

Un petit mot sur cette route des Corniches (D44 et D20). La vallée de l'Ariège, axe central du Pays de Foix, mais aussi route de l'Andorre, la vallée de l'Ariège est parfois traversée d'un trait par certains touristes pressés d'aller faire des emplettes "duty free" dans le micro État pyrénéen, l'Andorre. Elle mérite mieux. Surtout pour qui emprunte la route des Corniches, d'où le regard plonge littéralement sur la vallée de l'Ariège, et vous traversez de beaux petits villages en partant d'Ax-les-Thermes comme Tignac, Caussou, Bestiac, Vernaux, Lordat, Axiat, Appy, Senconac, Cazenave, et Arnave pour arriver à Bompas, au Nord de Tarascon.

chateau de Lordat 045

Le château de Lordat, très belle photo que vous pouvez comparer avec celle qui a été prise du même endroit en 1900, (voir ci-après)

 

Pour ceux que cela intéresse, voici LA GÉNÉALOGIE DE LA FAMILLE LORDAT :

Ancienne famille de chevalerie du comté de Foix qui tire son nom d'un château situé dans la vallée de l'Ariège (château cité dès 1034). La généalogie de cette maison remonte à Guillaume de Lordat.

On trouve un Jean de Lordat présent à la première croisade en 1096, était-ce un frère à Guillaume ?

 

I. Guillaume de Lordat, co-seigneur de Lordat, mort avant 1095, avait épousé Adalaïs, dont il eut :

II. Arnaud-Guillaume de Lordat, rend hommage avec Raymond-Gaubert de Lordat, à Ermengarde de Carcassonne, cousine germaine, et héritière de Roger II de Foix, parti en croisade sans descendance (archives du château de Foix). Il a pour enfants :

  1. 1. Guillaume II ;
  2. 2. Pons, commandeur de Puissoubran (Pechsiora), puis grand Prieur de Toulouse, prieur de l'hôpital de Saint-Rémi en 1162 ;
  3. 3. Raymond, qui eut 5 enfants d'Aldéarde, sa femme :
    1. Arnaud ;
    2. Guillaume ;
    3. autre Guillaume ;
    4. Gualard ;
    5. Primargus.

III. Guillaume II de Lordat, seigneur de Lordat, épouse Béatrix de Fossat vers 1130, dont il eut :

  1. 1. Raymond décédé après 1163 ;
  2. 2. Guillaume ;
  3. 3. Arnaud.

IV. Raymond de Lordat décédé après 1163, fut père de 4 enfants :

  1. 1. Arnaud-Guillaume marié, décédé en 1188, il 4 enfants :
    1. Raymond marié, décédé en 1242 ;
    2. Raymond décédé en 1254 ;
    3. Arnaud-Guillaume chevalier décédé en 1283 ;
    4. Pons décédé en 1233.
  2. 2. Bernard, épouse Mabilie de Foix décédée en 1238, dont 2 fils :
    1. Bernard décédé en 1279 marié; dont un fils :
      1. Bernard chevalier, seigneur d'Arabaux décédé en 1283 ;
    2. Arnaud Guillaume épouse avant 1253 X?, dont 2 fils :
      1. Pierre Amiel
      2. Guillaume.
  3. 3. Guillaume, qui épouse avant 1199 Arnale de Castelbon décédée en 1199, dont deux fils :
    1. Pons, chevalier, marié il eut 1 fille :
      1. Sébélie décédée en 1253
    2. Guillaume chevalier décédé après 1266, marié avant 1266, dont 2 fils :
      1. Raymond Guillaume décédé en 1303 ;
      2. Arnaud Guillaume.
  4. 4. N, qui épouse Mlle de Salles.

V.    Arnaud-Guillaume de Lordat, fut père de :

 

VI.   Raymond de Lordat, fut père de :

 

VII.  Arnaud-Guillaume de Lordat, qui fut père de :

 

VIII. Sicard de Lordat, épouse Guillemette de Durban, dont il eut :

  1. 1. Arnaud-Guillaume ;
  2. 2. Raymond ;
  3. 3. Pons, qui suit ;
  4. 4. Guillaume.

IX. Pons de Lordat, fut père de :

 

X.  Hugues de Lordat, fut père de :

 

XI. Hugues II de Lordat, épouse Marguerite de Prunet, dont il eut :

 

XII.  Hugues III de Lordat, épouse le 6 mai 1448 Marguerite de Serres, fille de Fortanier de Serres, co-seigneur de Carla. Ils eurent pour enfants :

  1. 1. Hugues ;
  2. 2. Jean, qui fait la BRANCHE B (voir ci-après) ;
  3. 3. Bernard, évêque de Pamiers en 1517, meurt le 14 novembre 1547 ;
  4. 4.Marguerite, épouse Jean de Saint-Jean ;
  5. 5. Catherine, épouse Jean, seigneur de Lissac ;
  6. 6. Brunette, épouse le 22 mai 1479 Bernard, seigneur de Sariac ;
  7. 7. Jeanne, épouse Hugues de Guilhot, seigneur de Faget ;
  8. 8. Jeanne la jeune ;
  9. 9. Mengarde, épouse Pierre de Voisins.

XIII.  Hugues IV de Lordat, épouse le 16 juin 1482 Marguerite d'Ysalguier, fille de Barthélémy d'Ysalguier et de Madeleine de Viane, dont il eut :

  1. 1. Corbeyrant ;
  2. 2. Brunette, épouse le 29 novembre 1501 François de Toulouse-Lautrec.

XIV. Corbeyran de Lordat, écuyer, seigneur de Cazenave, épouse en premières noces Marie de Lordat, sa cousine, fille de Jean de Lordat et de Yolande d'Aure, dont il eut :

XV. Bernard de Lordat, épouse le 10 juillet 1533 Charlotte de Castelpers, fille de Bertrand de Castelpers, dont il eut :

  1. 1. Yolande, épouse le 19 octobre 1552 Arnaud du Faur de Pibrac, sans postérité ;
  2. 2. Françoise, épouse Paul de Lordat ;
  3. 3. Madeleine, épouse le 17 mai 1579 Louis de Brunet ;
  4. 4. Marie.

Et en secondes noces le 21 juin 1551 Anne de Montesquiou, fille de François, seigneur de Masencôme dont il eut :

  1. 1. Jean-Paul, seigneur et baron de Cazenave, sans postérité
  2. 2. Jacques-Paul, qui suit.

XVI. Jacques-Paul de Lordat, écuyer, seigneur et baron de Cazenave, épouse le 7 juillet 1591 Anne de Saint-Jean, veuve de Jean de Voisins, seigneur de Pezens, dont il eut :

  1. 1. Jean qui suit

XVII. Jean de Lordat, marquis de Lordat, Gentihomme du Duc d'Orléans, épouse le 30 mars 1621, Claire Potier de la Terrasse, fille de Jean seigneur de la Terrasse et de Françoise de La Bourgade, et en secondes le 30 juin 1639 Marie de Gruel, de sa première femme il eut :

  1. 1. Jacques qui suit ;

XVIII. Jacques de Lordat, marquis de Lordat, Chevalier de Malte, épouse le 27 janvier 1663 Anne-Marguerite de Roux fille de Christophe de Roux, baron d'Alzone et de Catherine-Françoise de Frezals, dont il eut :

  1. 1. Louis, seigneur de Bram, Page du Roi, Mestre de Camp de cavalerie, Chevalier de Saint-Louis 
  2. 2. Joseph, prêtre et Docteur en université de Toulouse ;
  3. 3. Autre Louis, Chevalier de Malte, enseigne de vaisseau ;
  4. 4. Paul-Jacques qui suit :

XIX. Paul-Jacques de Lordat, marquis de Lordat, Gouverneur de Carcasonne, épouse Jeanne de Génibrouse, fille de Guillaume de Génibrouse, seigneur de Saint-Amans, et d'Aldonce de Peyreuse, dame de Boisséson. Ils eurent pour enfants :

  1. 1. Joseph-Marie ;
  2. 2. Jean-Ignace, Abbé commendataire de Berdoues au Diocèse d'Auch ;
  3. 3. François-Anne, Chevalier de Malte, Mestre de Camp en 1774 ;
  4. 4. Marie, épouse le 11 octobre 1768 Paul de Varagne, seigneur de Gardouch et baron de Bélesta ;
  5. 5. Anne, épouse en 1639 François de la Prune, seigneur de Cardonnac.

XX. Joseph-Marie de Lordat, marquis de Lordat, Maréchal de Camp, Gouverneur de Brouage, épouse le 6 juin 1757 Louise Colbert, fille de Charles, comte de Seigneley et de Marie de Gontaut-Biron, dont il eut :

  1. 1. Marie-Paul Jacques ;
  2. 2. Louis-Gabriel appelé le vicomte de Lordat né le 6 janvier 1760.

XXI. Marie-Paul-Jacques de Lordat, marquis de Lordat, baron de Bram et des Etats du Languedoc, né le 25 mars 1758.

 

BRANCHE B

XIII. Jean de Lordat, seigneur de Prunet puis de Saint-Victor, mort en 1503, épouse Cyprienne de Cardaillac, dont il eut :

  1. 1. Jean ;
  2. 2. Marguerite, épouse Pierre de Sénégas, seigneur de Castanet ;
  3. 3. François.

XIV. Jean de Lordat, seigneur de Saint-Victor, épouse Yolande de Toulouse-Lautrec, fille d'Antoine de Toulouse-Lautrec et de Séguine de Bar.

Portrait de J Lordat XIXeme siecle

Portrait de J. Lordat XIXème siècle

Toujours très apprécié des visiteurs voici maintenant quelques photos très anciennes concernant Lordat :

chateau de Lordat 028 en 1901

Lordat, celle-ci date de 1901 photo sur plaque de verre au gélatino-bromure d'argent

chateau de Lordat 027 en 1901

Photo sur plaque de verre au gélatino-bromure d'argent de la même époque 1901

Lordat 01 en 1900

Photo de la vallée de l'Ariège prise du château de Lordat en 1900

Lordat 02 en 1900

Château de Lordat en 1900

Lordat 05 en 1900Château de Lordat en 1900 vu du village Les Cabannes 

Lordat 03 en 1900

Château de Lordat en 1900

chateau de Lordat 14 en 1900

La porte du château de Lordat en 1900, avec des enfants prenant la pose 

Lordat 06 en 1925

Celle-ci date des années 1925

chateau de Lordat003

Luzenac, le village de Garadou et tout en haut à droite la forteresse de Lordat, photo des années 1900

Lordat 11 en 1900L'entrée du château de Lordat en 1900, les ruines sont à l'abandon  

Lordat 09 en 1970Une vue aérienne du village et château de Lordat en 1970
chateau de Lordat002
Lordat dans les années 1970
Lordat 12 en 1970
Celle-ci aussi date des années 1970
Lordat 04 leur chateau à Bram en 1900
Le château de la famille Lordat à Bram dans l'Aude près de Carcassonne, photo datant de 1900
Lordat 07 leur chateau à Bram en 1900
Le château de la famille Lordat à Bram dans l'Aude près de Carcassonne, photo plus nette datant de 1900 / 1910
Lordat 10 leur chateau à Bram en 1950
Le château de la famille Lordat à Bram, la même photo que ci-dessus, colorisée dans les années 1950

chateau de Lordat 042Très belle photo du Pech de Lordat avec ses vestiges cathares d'époque médiévale 

chateau de Lordat par Panpyren09

L'automne sur le pech de Lordat, côté Sud / Est, avec à droite, le rocher du Courbas 1233 m

Lordat 4 février 2011La citadelle de Lorda, photo récente prise le 4 février 2011 par mon ami Henri dit "Basile" 

Luzenac vu de Lordat

La vallée de l'Ariège vue du château de Lordat, hiver 2010, vous apercevez en bas l'usine où est traité le talc de la carrière de Trimouns que vous pouvez voir sur la photo qui suit ...

Luzenac 2006

Tout près de Lordat se trouve la plus grande carrière de talc à ciel ouvert au monde, la carrière de Trimouns-Luzenac. Elle est à une altitude entre 1500 et 1800 m environ.

J'ai réalisé un reportage sur cette carrière spectaculaire, ressemblant à un décor de film de science-fiction, voir les sommaires dans le menu.

Près de Lordat

Vaches Gasconnes près de Lordat, hiver 2010

Près de Lordat-Chevaux de Merens

Le cheval de Mérens, que l'on voit ici près de Lordat, hiver 2010, une des figures emblémathiques des montagnes ariègeoises. Race de poneys qui a vu le jour en Haute Ariège dans les cantons d'Ax, Tarascon et Mérens-les-Vals. depuis 1998, le mérens est reclassé comme cheval. Ce cheval de travail a été utilisé par les montagnards, aussi bien dans le labourage de parcelles que pour le trait ou encore le travail dans les mines. En Languedoc, les vignerons utilisaient autrefois le mérens pour le travail de la vigne et, en Roussillon, ce cheval travaillait dans le maraîchage.

village d'Urs près de Lordat

Un petit clin d'oeil à Jean-Michel ROYà qui l'on doit un certain nombre de photos de ce reportage, le village d'Urs près de Lordat avec le Pic d'Écourail 1135 m 

 

En savoir plus sur le village de Bram dans l'Aude, autre fief de la famille Lordat, découvrez le reportage intitulé "BRAM la cité gallo-romaine aux cathares" et c'est ICI

Si vous désirez participer et me proposer des articles avec vos photos, écrivez moi.

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

julie 320 x 213 newsletter

 

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

castagnac 08/03/2015 18:57

Sur l'historique,le village de Castagnac est étrement liée à celle de la famille des Lordat,seigneurs du Volvestre,dont la branche de Castagnac tient la seigneurie du lieu du milieu du XIV siécle jusqu'a la révolution?.Je souhaite en savoir plus sur ce nom et cette branche?

Gilbert CELMA 11/05/2014 12:39


Monsieur,
Natif de LUZENAC, vivant ma retraite à DENIA (espagne) je reste relié à mes origines par la lecture, principalement celle relatant l'épopée cathare .
Mes recherches sur LORDAT, GUILLAUME de LORDAT, m'ont fait découvrir  votre site .
Vos commentaires,vos photographies m'ont enthousiasmé.Merci pour votre travail et avoir su nous faire partager vos connaissances .
Je deviens dès ce jour un aficionado de votre site .
MERCI.
Gilbert CELMA 

ROBIN Marie-T 12/03/2011 00:12



Bonsoir Jean-Pierre, Je suis vraiment enchantée par ce reportage sur le château cathare. Ainsi que le précédent article dont je ne vous ai pas remerciée. J'attendais avec impatience puisque
vous me l'aviez annoncé. Merci infiniment pour la qualité de vos articles Merci à tous ceux qui vous aident à leur réalisation. Continuez à nous émerveiller. Votre site est d'une
richesse extraordinaire...Meilleur souvenir de la région dijonnaise. Marie-T 



Jean-Pierre 12/03/2011 10:59



Merci Marie-T pour votre fidélité, bientôt, il y aura d'autres châteaux à explorer, avec un retour en terre Audoise, mais avant d'autres sujets vont voir le jour ... A très bientôt, Jean-Pierre


 



Jimi 07/03/2011 17:29



Merci J-P pour le petit clin d'oeil mais ce fut un réel plaisir ! Une petite question : Si l'on veut envoyer un article , quel format est-il préférable d'utiliser pour te l'envoyer ? (peut-être y
a-t-il la réponse quelque part sur le site !!!!)


Amicalement


J-M 



Jean-Pierre 07/03/2011 17:56



Bonjour Jean-Michel, c'est une bonne question, c'est vrai que le format des articles n'est pas spécifié sur mon site, si tu veux m'envoyer un article, l'idéal c'est sous format word = fichier
.doc ou autres fichier .txt. Les photos peuvent être incorporées au fichier word ou sinon me les fournir à part via la messagerie. Il faut savoir qu'en général les serveurs comme Orange les
pièces jointes pour 1 message ne doivent pas dépasser 10Mo, donc il faut faire plusieurs envois pour que cela passe. Si c'est un article conséquent il reste l'envoi postal d'un CD ou j'ai une
adresse web pour y déposer des gros fichiers que je récupère ensuite.


Au plaisir JM et merci encore pour ta coopération.


Jean-Pierre



Chris 06/03/2011 23:56



Bonsoir,


Magnifique!!!!!!!de très beaux paysages  remplis d'histoires, des rapaces superbes que je ne manquerai pas d'aller voir.


Superbe reportage qu'ont ne se lasse pas de regarder.


BRAVO



Jean-Pierre 07/03/2011 13:13



Merci Chris, c'est un plaisir de voir que mes reportages plaisent autant. Je vous conseille de ne pas rater le reportage qui va suivre, car vous pouvez aller visiter ce site proche de Lordat par
la même occasion. Patience il est en cours d'élaboration ...