Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

8 juillet 2010
bandeau le monde rural 825x250bandeau-pass--retrouv-.jpg

 

Avant-propos : Mon ami, qui a pour pseudonyme "Gens de Belcaire", m'a adressé cinq articles avec des photos, qui sont étroitement liés à la vie au Pays de Sault. Je vais donc vous proposer ces cinq reportages intéressants, après avoir réalisé le montage et la mise en forme sur le site.

Voici, les sujets qui seront successivement présentés : "les maisons de bois", "l'école primaire de Belcaire - L'école d'antan - Pays de Sault", "Les cafés et épiceries de jadis à Belcaire", "l'agriculture de montagne en Aude" et "les moissons au Pays de Sault en Aude".

Si vous possédez des photos, par exemple de vos grands parents travaillant aux champs ou si vous voulez apporter des informations, témoignages, photos sur ces sujets, même après la diffusion je peux compléter l'article. C'est le moment d'ajouter votre pierre à l'édifice ... et de faire vivre votre patrimoine, contactez moi ! 

 

Voici le troisième reportage de la série, signé "Gens de Belcaire" LES CAFÉS ET ÉPICERIES DE JADIS A BELCAIRE - PAYS DE SAULT  :

 

Les cafés ALLARY  - BOUTEILLER  - BAYLE à BELCAIRE capitale du Pays de Sault

epiceries et cafes de Belcaire001Le café ALLARY (à gauche au premier plan, où il y a l'enseigne) au coeur du village de Belcaire place de la mairie en 1905. La mairie est située face à vous, avec ses deux arches.

epiceries et cafes de Belcaire061

Voici l'emplacement 104 ans plus tard de l'ancien café ALLARY, cette photo prise en 2009 pratiquement sous le même angle vous offre une très bonne comparaison d'AUTHENTICITÉ !

A gauche de la mairie vous avez la "Grande Rue"  en 1926 (elle a changé de nom rue de l'Oum aujourd'hui) voir la photo ci-dessous

epiceries et cafes de Belcaire002   Regardez bien cette photo de 1926 et comparez la avec les photos qui suivent datant de 2008 et 2010, vous comprendrez pourquoi j'insiste sur le caractère "AUTHENTIQUE" de cette région !

La voilà la Grande Rue en 1926 aujourd'hui elle s'appelle rue de l'Oum, sur la gauche vous aviez l'ancien hôtel café "La Bouteillère" qui appartenait à monsieur Bouteiller, juste après c'est la mairie et en face du café (à droite sur la photo), c'était l'épicerie Maury-Vergé qui sera rachetée par Émilien Caux, au centre de la photo tout au fond, on aperçoit le château ...

Quelques infos sur les personnages présents sur cette photo très connus à Belcaire : Floriane Caux me précise que la petite fille assise sur les genoux de sa maman Antoinette Vergé née Maury n'est autre que sa grand-mère Marie Vergé qui deviendra la femme d'Émilien CAUX l'épicier (je rajouterai qu'Émilien Caux était maire de Belcaire dans les années 1970, il est à l'origine de la construction du lac, de la venue de la TV dans les foyers, de la construction de la maison de retraite Mariapolis et qu'il était résistant au maquis de Picaussel et c'est lui que l'on a connu lors de notre première venue à Belcaire en 1972). Les épiciers Marie et Émilien CAUX eurent deux enfants Joseph l'aîné (les jeunes l'avaient surnommé Nestor) et Christian (papa de Floriane).

A l'extrême gauche assise, madame Martre est l'arrière grand mère de Françoise Ainié. ainsi que sa grande tante qui est debout sur la photo, Marie Martre qui était la soeur aînée du grand père Jean Martre.

Pour les Anciens, quand ils allaient à l'épicerie Marie CAUX, ils disaient : " on va chez Octavie" (grand-mère de Marie).

epiceries et cafes de Belcaire003

82 années séparent la photo précédente et celle-ci prise en 2008 : Voici l'ancien hôtel café "La Bouteillère" qui appartenait à monsieur Pugens qui avait pour surnom "Bouteille", cette devanture est le témoignage d'une époque qui est à préserver et à classer, pas touche !! L'hôtel café était tenu par la fille Henriette Pugens.

epiceries et cafes de Belcaire059

L'ancienne épicerie Vergé de Marie et d'Émilien CAUX à gauche. A droite, l'ancien hôtel café "La Bouteillère" qui appartenait à monsieur Bouteiller

epiceries et cafes de Belcaire057    epiceries et cafes de Belcaire058

Belcaire, l'ancien hôtel café "La Bouteillère" en 2008

epiceries et cafes de Belcaire025

Voici en 2010 l'épicerie de Marie et d'Émilien CAUX qui est fermé, souvenirs, souvenirs ...

epiceries et cafes de Belcaire009  epiceries et cafes de Belcaire010  epiceries et cafes de Belcaire011

Les jeux de société aussi divers que variés, équipaient très souvent les cafés d'antan

Un café est un établissement de commerce où le personnel sert le breuvage du même nom, et aussi, en règle générale, des boissons alcoolisées. Les synonymes sont nombreux et varient selon l’ancrage culturel de leur public ou de leur implantation géographique : bar, bistrot, troquet, estaminet, etc. Ce type d’établissement est parfois joint à un restaurant ou à un débit de tabac.

Le café occupe dans de nombreuses cultures une fonction essentielle comme lieu de rassemblement collectif ou de détente individuelle. On s’y rend pour prendre un repas léger, vivre une rencontre, jouer à des jeux de société, assister à des conférences publiques, pour lire ou pour écrire.

 

epiceries et cafes de Belcaire006

epiceries et cafes de Belcaire004

Belcaire, la D613 en 1900, le relais de poste sera transformé en garage voir la photo ci-après, des clients sont attablés devant le café hôtel Bayle

C'est une des plus vielles photos de l'Hôtel Bayle que je connaisse. Regardez bien la maison à droite, avec le balcon en fer forgé, et visualisez les photos suivantes, plus de 110 ans après elle n'a pas pris une ride ! AUTHENTICITÉ ! En 2010 elle est toujours la même.

Belcaire la recette des postes en 1908

Belcaire (la D613) la recette des postes en 1908 la maison à droite, au centre l'emplacement du garage est occupé par l'hôtel Bayle aujourd'hui, car à cette époque le café hôtel, ce n'était que la maison jouxtant le garage à droite.

epiceries et cafes de Belcaire005

La terrasse de l'hôtel BAYLE à Belcaire en 1905
à droite à table, avec les moustaches et la casquette c'est l'arrière grand-père de Liliane Malet, Guilhaume Dieuzère

epiceries et cafes de Belcaire007

Belcaire l'hôtel restaurant-bar Bayle en 2010, la maison de droite, avec le balcon en fer forgé, c'était la recette des postes en 1908, voir la photo d'époque ci-dessus

epiceries et cafes de Belcaire008  epiceries et cafes de Belcaire065

Belcaire une autre vue de l'hôtel restaurant Bayle en 2010

epiceries et cafes de Belcaire012En France, ce fut un négociant qui avait séjourné à Constantinople qui introduisit le café à Marseille vers 1644, mais ce fut seulement vers 1660 qu’il devint à la mode dans cette ville que Lyon ne tarda pas à imiter.

epiceries et cafes de Belcaire013A Paris, un Levantin s’était établi, en 1643, dans une des petites boutiques du passage qui conduisait de la rue Saint-Jacques au Petit-Pont et y débita du café sous le nom de cahove ou cahouet ; mais cette tentative n’eut aucun succès. Ce fut seulement en 1669 que l’usage du café se répandit à Paris, grâce à l’intendant des jardins du sérail du sultan, Soliman Aga Mustapha Raca que Mehmed IV avait envoyé à Louis XIV comme ambassadeur extraordinaire et qui offrait à ses visiteurs du café dans des tasses de porcelaine fabriquées au Japon.

epiceries et cafes de Belcaire014  epiceries et cafes de Belcaire015

Les cafés étaient parfois meublés de façon rudimentaire dans les petits villages, mais ils avaient le mérite d'exister !

Les cafés sont devenus très vite un centre de diffusion des nouvelles et actualités. Les cafés étant des centres de transmission des renseignements, les discussions intellectuelles y ont naturellement prospéré. Tout le monde avait droit à la parole dans les cafés, même s’ils n’étaient pas gentilshommes ou riches.

epiceries et cafes de Belcaire016  epiceries et cafes de Belcaire022

 

epiceries et cafes de Belcaire020

Une vue d'ensemble d'un café jadis au mobilier austère

epiceries et cafes de Belcaire017  epiceries et cafes de Belcaire018

L'ameublement classique que l'on trouvait dans tous les cafés de province à une époque pas si lointaine

epiceries et cafes de Belcaire019  epiceries et cafes de Belcaire023

 

epiceries et cafes de Belcaire021

L'ÉPICERIE DE JADIS

Une épicerie était un commerce de détail de proximité de denrées alimentaires.

L'épicerie est un secteur d'activité lié à l'achat des denrées alimentaires sèches et appertisées (stérilisées) et à leurs ventes au sein d'un magasin .

epiceries et cafes de Belcaire043   epiceries et cafes de Belcaire048

Une balance Roberval, des mesures en étain, des accessoires indispensables dans une épicerie

epiceries et cafes de Belcaire042

Une balance pour les choses achetées en plus grande quantité

epiceries et cafes de Belcaire030

Une vue d'ensemble de l'épicerie

epiceries et cafes de Belcaire028  epiceries et cafes de Belcaire031

L'épicerie était autrefois un des lieux les plus importants du village. On y trouvait en effet de tout, du tabac à la droguerie en passant par le café et la mercerie. On découvre ici les objets et boites d'aliments que l'on pouvait acheter autrefois dans cette boutique essentielle à la vie du village.

epiceries et cafes de Belcaire029  epiceries et cafes de Belcaire039

 

Épicerie : son nom vient du Moyen Âge où la spécialisation des commerces était plus grande que maintenant. L'épicier vendait principalement des épices.

Les épiceries sont devenues de petits commerces de détails de produits alimentaires en complément des épices. Puis, l'épicerie s'est transformée et l'offre alimentaire est devenue prédominante. Elle est devenue un commerce, également appelé "magasin d'alimentation générale", vendant des produits d'alimentation secs, appertisés et frais (à l'exception de la boucherie) et accessoirement propose une gamme courte de produits de droguerie et de bazar.

epiceries et cafes de Belcaire036

Les quantités étaient réduites au minimum, il n'y avait pas de stock, les produits périmés n'existaient pas tout était renouvelé très régulièrement

epiceries et cafes de Belcaire032  epiceries et cafes de Belcaire037

Remarquez que l'éco-emballage existait bien avant que l'on en parle ! On pouvait vous vendre des choses à l'unité !

Dans la seconde partie du XX ème siècle, l'épicerie à peu à peu abandonné son comptoir pour se convertir au libre-service, concept né vers les années 1912 aux États-Unis, où les clients se servent directement sur les gondoles.

Parfois l'épicerie cible une clientèle différente et se spécialise dans la vente de produits de luxe alimentaire et prend le nom d'épicerie fine.

epiceries et cafes de Belcaire033Une traditionnelle épicerie avec sa balance Roberval toujours à porter de peser pour satisfaire le chaland

Souvent ouvertes tard le soir  ces magasins alimentaires de proximité jouent un rôle social important dans le paysage urbain. La plupart offrent l'essentiel des produits de première nécessité, ainsi que des fruits et légumes frais.

epiceries et cafes de Belcaire038  epiceries et cafes de Belcaire041

Les intérieurs toujours modestes et propres où les parfums aussi divers que variés s'entrechoquent

epiceries et cafes de Belcaire035

Le traditionnel comptoir de l'épicier

epiceries et cafes de Belcaire051

On trouvait de tout, mais le strict nécessaire, l'indispensable !

epiceries et cafes de Belcaire053

La balance Roberval, différentes graines et féculents étaient vendu au détail 

epiceries et cafes de Belcaire040  epiceries et cafes de Belcaire050

Les fameux bâtons de réglisse que tous les enfants ont machouillé pendant des générations

epiceries et cafes de Belcaire055

L'épicerie telle qu'elle était autrefois

epiceries et cafes de Belcaire054  epiceries et cafes de Belcaire047

Meubles, outils et ustensiles sont les témoignages d'une époque "formidable".

Les prix sont généralement élevés mais, dans la mesure où ils ne sont pas toujours observés, il arrive que ce type d'épicerie se révèle concurrentiel face aux grandes enseignes locales (supermarchés ou hypermarchés), tout en demeurant plus cher que le hard-discount. Les clients utilisant ces magasins pour leurs courses habituelles sont rares mais de nombreux citadins, appréciant de trouver dans leur quartier un magasin de dépannage ouvert tard le soir et les jours fériés, y font régulièrement des achats.

 

epiceries et cafes de Belcaire026

L'ÉPICERIE DIEUZÈRE DE MARINETTE ET D'ANGÈLE A BELCAIRE RUE DE LA CÔTE

Cette habitation était jadis l'épicerie de Marinette et d'Angèle, on distingue légèrement à droite de la baie vitrée l'emplacement de l'ancienne porte d'entrée de la boutique qui a été murée, souvenirs, souvenirs ...

Cette épicerie était installée avant 1950 au quartier de Ferrières et elle remplaça ici une boucherie. Le père d'Angèle, Baptiste Dieuzère faisait aussi des "tournées" avec son fourgon pour approvisionner les villages, les fermes et lieux isolés ce que l'on appelle communément "commerçant ambulant".

epiceries et cafes de Belcaire072

L'ancienne boulangerie FERRIÉ juste à côté. Boulangerie que l'on a connue en 1972-1975

(Jean-Luc si tu retrouves quelques photos lorsque tes parents tenaient la boulangerie, nous en faire suivre par adresse électronique, merci)

Par le passé, avant les années 1950 environs, le boulanger se trouvait en face de la vitrine de l'épicerie Dieuzère, Liliane Malet précise : "Il y a toujours la double porte de la grange où se trouvait le four de monsieur JULIA".

epiceries et cafes de Belcaire027

Voici ce qui était autrefois l'épicerie et commerce de vins d'Alfré GRAULLE et aussi distributeur d'essence à Belcaire, les pompes d'essence étaient situées sur la D613 à droite de la maison.

Les lieux sont aujourd'hui occupés par Mr & Mme GRAS les ex-bouchers de Belcaire qui avaient justement leur boutique en face et que nous avons connu en 1972, pour l'anecdote , je me souviens, que Mr Gras m'avait fait cadeau de cornes du bélier qu'il avait tué le matin.

epiceries et cafes de Belcaire074La voici, l'ancienne boucherie charcuterie de Mr et Mme GRAS rue du Château à Belcaire

epiceries et cafes de Belcaire058-copie-1  epiceries et cafes de Belcaire084

A la UNE  :

Un boucher et une bouchère en retraite ayant contracté une maladie nouvelle au Pays de Sault : l’addiction au travail, maladieepiceries-et-cafes-de-Belcaire061-c survenue à la fin du XX ème siècle auprès de nouveaux retraités

Hommage à Mr Gras Jean-Pierre l'ex-boucher à la retraite occupé à couper du bois, et Mme Gras dit Juju qui officie à la boulangerie, que je salue tous les deux.  

epiceries et cafes de Belcaire064

La boulangerie pâtisserie actuelle de Belcaire sur la D613 (photo 2010)

epiceries et cafes de Belcaire061-copie-1

La voilà Mme Gras l'ex-bouchère dit "Juju" dans sa boulangerie.  Elle a repris du service, pas pour les effets procurés de l’autre coté du comptoir, mais pour une addiction au sucre. La boulangère titulaire constate des disparitions de sucreries. Le distributeur a été disposé hors de porté des enfants, mais a porté des mains de Juju. 

epiceries et cafes de Belcaire060

   Ici, c'est la devanture rue du château, de l'ancienne épicerie  et commerce de vins d'Alfré GRAULLE, la majorité de habitants entraient par la cour, photo ci-dessus.

Juste à côté c'était la maison de la famille MAURY qui faisait du négoce en bois.

Madame Liliane Malet se souvient qu'il y avait d'autres épiceries installées à Belcaire jadis, mais dont leurs existences furent éphémères, comme l'épicerie "L'ÉTOILE" située rue Gardouch, un peu plus loin que la fontaine lavoir, sur la gauche, elle appartenait à la famille PUGENS. Puis, plus tard une autre épicerie s'est installée proche de la place de la mairie, elle s'appelait le "FAMILISTÈRE". Ces épiceries existaient entre 1935 et 1950, cela évoquera des souvenirs aux anciens qui ont vécu cette période. Dommage, nous ne possédons pas de photos de ces épiceries pour documenter le texte.

commerces de Belcaire 01

Aujourd'hui toutes ces épiceries et cafés disséminés dans le village de Belcaire ont disparu. De nouveaux commerces ont vu le jour, regroupés à l'entrée du village le long de la D613. On y trouve la boucherie, ici au premier plan, puis l'Office de Tourisme, puis un centre médical, et enfin, une construction regroupant : une épicerie d'alimentation générale, une petite librairie, un buraliste tabac et un coiffeur (Voir la photo ci-dessous). La boulangerie se trouvant un peu plus haut vers l'hôtel Bayle qui existe toujours avec son bar. 

epiceries et cafes de Belcaire067

L'Office de Tourisme, qui n'existe déjà plus depuis mars 2014 

epiceries et cafes de Belcaire068

Le centre médical

commerces de Belcaire 02   Il reste une seule et unique épicerie de nos jours à Belcaire

epiceries et cafes de Belcaire079

L'épicerie alimentation générale, produits régionaux, la presse ... etc. Et le salon de coiffure !

epiceries et cafes de Belcaire077La perception de Belcaire, encore là, peut-être pour plus longtemps !

epiceries et cafes de Belcaire056

Pour terminer voici la poste de Belcaire, qui se trouve prés du Foirail, elle est encore là, mais pour combien de temps !

Ah j'oubliai ! On ne pouvait pas finir ce reportage s'en vous montrer ce que beaucoup ignore ...

epiceries et cafes de Belcaire076... au château de Belcaire, juste après guerre (si je me trompe vous me corrigerez) on y fabriquait du fromage ! Et pas n'importe quel fromage : le camembert du Pays de Sault ! En voici la preuve :

epiceries et cafes de Belcaire085  epiceries et cafes de Belcaire086

Les étiquettes authentiques des camemberts fabriqués à Belcaire après 1945

C'est Mr Camurac qui installa la fromagerie au château, sa principal production était la Tome des Pyrénées, traditionnelle ou à croûte noire.

Parmi les différentes fabrications fromagères on trouvait : "le St-Paulin", un petit camembert ainsi que" le Petit Montagnard", "le Prince des Neiges" et le "camembert du Pays de Sault". Les fromages étaient commercialisés jusqu'à Montpellier et sur les marchés régionaux.

 

Merci à "Gens de belcaire" qui a fait du bon boulot. J'espère que ce reportage vous a plu, on a essayé d'être le plus complet possible, et si vous avez des infos et surtout des documents photos, n'hésitez pas à me contacter à cette adresse mail :

jp@belcaire-pyrenees.com

Je peux toujours compléter les articles pour enrichir cette mémoire visuelle qu'est le web et pour partager surtout avec les AUTRES !! Des photos enfermées dans des boîtes ne servent à rien.

J'ai pris plaisir en réalisant le montage du reportage de l'ami "Gens de Belcaire", et je me suis fait cette réflexion qui m'avait déjà traversé l'esprit : on constate qu'à Belcaire (je précise que, pour les susceptibles, c'est un exemple parmi tant d'autres) et ce n'est pas si lointain, il y a 30 ans, il y avait 3 épiceries, 3 cafés, 2 garages, 1 tôlier, 1 boucherie, 1 droguerie, 1 buraliste et 1 boulangerie et tous arrivaient à subsister, comment en est-on arrivé là aujourd'hui, à cette disparition d'autant de commerces ? Le centre jadis névralgique de Belcaire proche de sa mairie comme le montre ce reportage, ne possède plus de commerces. Sans entrer dans le "jeu politique", heureusement que la commune fait de gros efforts pour maintenir des commerces indispensables et services comme un centre médical et vétérinaire sur place, ceux-ci regroupés le long la voie de passage qu'est la D613, comme le montre les photos ci-dessus, sinon cela serait une sacrée galère pour les habitants.

Depuis plusieurs années la désertification de certaines zones rurales se fait en plus en plus sentir et c'est une réalité qu'il ne faut surtout pas négliger, c'est à prendre au sérieux !! La disparition des commerces de proximité dans les petites communes rurales participe fortement à cet état de fait. Des villages vont se marginalisées à l'écart de la dynamique économique et social. C'est un échec en matière d'aménagement du territoire, puisque cela continue  en 2010 encore de plus belle avec la fermeture de nombreux services publiques : postes, perceptions, tribunaux, casernes, gendarmeries, cliniques, hôpitaux, mais aussi, disparitions de scieries-menuiseries, boulangeries, boucheries, médecins, vétérinaires, … etc. Pensez-vous que c'est cela le progrès ? Aller chercher toujours plus loin ce que l'on avait à sa porte ? Que de temps de perdu et réfléchissez, quand vous serez vieux comment accéderez vous à tous ces services qui seront loin de chez vous !

Il existe néanmoins des raisons de rester optimistes, je compléterai cet article en rajoutant un autre avis sans être un donneur de leçons mais qui est partagé par de nombreux contacts (d'ailleurs ces lignes sont ouvertes pour quiconque veut intervenir, il suffit de cliquer sur "Commentaire" à la fin de l'article) :

Autre facteur indispensable à la survie des villages, vous savez que la France détient le record d'Europe d'affluence en nombre de touristes et elle occupe la 2 ème place derrière les USA au niveau mondiale, l'avenir c'est la création d'un nouveau tertiaire orienté vers le tourisme vert, puisque le Pays de Sault en possède tous les atouts et en plus le décor est Authentique ! De nombreuses zones rurales sont ainsi passées d'un territoire modelé par l'agriculture à un territoire consacré au tourisme. On constate d'ailleurs le déclin des parcelles cultivées en comparant tout simplement les vieilles photos que j'ai mis sur le site, et celles d'aujourd'hui, la nature a repris ses droits. C'est certainement le moment de la mettre à profit et de bien la gérer en l'aménageant encore pour accueillir et développer la randonnée. Il n'y a pas de mystère, le "touriste" faut l'occuper, l'intéresser afin de le "fixer" et peut-être de le fidéliser. Une remarque et c'est aussi un point essentiel, l'accueil, il semblerait que la Pays de Sault manque d'hébergement, les gîtes, les chambres d'hôtes se développent partout en France pourquoi pas au Pays de Sault.

Oh la ! la passion m'anime, voilà encore une idée qui est bonne ! Pourquoi ne pas créer un lieu incontournable de par son authenticité et sa simplicité, qui retracerait le passé d’une petite épicerie de village d’autrefois, avec ses étalages d’époque qui nous ramèneront en enfance … C'est tout aussi valable pour une idée de création de musée de vieux outils agricoles, forestiers, et ce qui à trait à la scierie, le tout avec des photos retraçant l'histoire du Pays de Sault. Un Musée des arts populaires de toute une région présentant la vie quotidienne et les traditions du Pays de Sault. C'est une bonne idée créative d'emplois et un excellent but touristique ! Qu'on se le dise, je pense que cette idée fera son chemin ... Jean-Pierre.

 

Pour ne pas rater le prochain reportage de cette série, signé "Gens de Belcaire" et qui demande un gros travail de montage  :  L'agriculture de montagne en Aude

c'est simple, suivez le conseil indiqué ci-dessous :

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

julie 320 x 213 newsletter

Partager cet article

Réalisé par Gens de Belcaire / Jean-Pierre LAGACHE - dans DÉCOUVERTE
commenter cet article

commentaires

Goutelle Annie 14/06/2012 10:45


Merveilleux site ! Un attendrissant voyage au pays des souvenirs. Bravo et amitiés.


Annie

Etienne Garros 12/04/2011 17:49



Natif de Belcaire, c'est agréable de voir et revoir des photos ainsi que des commentaires d'anciens du village.C'est comme cela que la mémoire restera...



Jean-Pierre 12/04/2011 18:01



Merci Etienne, vous l'avez compris, mais rassurez-vous et cela me rassure aussi, nombreux sont ceux qui pensent comme nous ... car j'ai eu ouie dire que cela gênait quelques uns, le fait que je
fasse la promotion de la région de Belcaire ... mais c'est de la vieille histoire ... le site web avance ...



ASENCIO Didier 14/11/2010 11:22



Un grand merci de m'avoir fait revivre le passé...


J'ai habité ce charmant petit village de 1964 (mon année de naissance) à 1972. Mon père, Gérard, y était boulanger. Les souvenirs reviennent, quelques visages aussi, et ce n'est que du bonheur.



henri-basile 11/07/2010 11:08



Tous ces commerces étaient des lieux de rencontre importants au niveau social l'on y riais ou l'on y refaisais le monde,il ne faut pas oublier l'épicerie de fruits et légumes et la droguerie
MORA.mais aussi dans un autre registre le salon de coiffure d'ANTONIN,la forge d'ONDEDIEU,les garages MODOL,PELOPHY,VIBAUD.S'il n'y a plus ces"petits commerces"pour préserver un lien
social,croyez vous que nous vivrons que de notre égoïsme?



henri-basile 10/07/2010 17:12



bravo encore une fois pour ces reportages,(les écoles),une pensée émue pour .Marinette,Angèle,Maria,Marie et Emilien la famille Ferrié,Pugens,"Titin",Gras,Mercadier,une pensée particulière pour
notre boulangère actuelle.Effectivement,le PAYS DE SAULT?doit s'ouvrir encore plus vers le tourisme et la randonnée en particulier (équestre,pédestre et cyclo) avec des gîtes conséquents pour
pouvoir accueillir des familles ,car les thèmes sur la nature et l'histoire ne manquent pas chez nous.Et c'est une évidence un musée de la foret avec les métiers qui en découlent,ça c'est notre
patrimoine.Mais je sais qu'il y as des forces vives sur ce "plateau" et que tout espoir est permis.Pour ce qui est des commerces de proximité,si chacun fait un petit pas,il y a la place pour
la gentillesse et l'authenticité.



Jean-Pierre 10/07/2010 18:02



Merci Basile, "Gens de Belcaire" se joint également à moi. Je vois que l'on partage les mêmes idées, le courant passe, et il est bon de voir que des amis (es) s'expriment. Avis aux visiteurs,
surtout que les "commentaires" sont fait pour cela, mais ils peuvent aussi se manifester sur la boîte mèl mise à leur disposition et ce n'est pas faute de le rappeler sans cesse. Des idées il y
en a, mais je sais, il faut de la volonté et de l'argent pour les faire aboutir, "on a rien sans rien" comme dit le proverbe. Mais il est bon de livrer ses pensées, cela peut donner de
l'inspiration pour un éventuel concept qui débouche sur des emplois, ce qu'il ne faut pas perdre de vue.


JP



Liliane 08/07/2010 11:05



Vous avez encore fait un bon reportage !  J'ai la chance d'avoir,  dans la maison, le four à pain "prêt à chauffer " , si vous passez par Belcaire, quand nous y sommes, vous pourrez le
photographier, si vous le souhaitez.   Liliane



boby11 08/07/2010 07:57



salut toujours aussi intéressant ces voyages dans le passé


a+