Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

2 septembre 2013
Bandeau découvrir Gorges de Galamus 052 bandeau

 

C'est parti pour une superbe balade au Sud de l'Aude dans la région des plus belles forteresses dites "Cathares", ces citadelles, ces nids d'aigles imprenables, avec des paysages magnifiques et des panoramas qui vous laissent sans voix. La balade que je vous propose de découvrir aujourd'hui, ce sont les splendides gorges de Saint-Antoine de Galamus. Certains en ont entendu parlé où les connaissent déjà, mais qu'à cela ne tienne, voir ou revoir ces lieux que la nature a forgé est toujours un véritable plaisir. Alors, si vous êtes dans la région pour visiter les citadelles "Quéribus", "Peyrepertuse" ou "Puilaurens" profitez en pour faire un léger détour vers les gorges de Galamus que voici en images ...

 

logo label Pays Cathare 02

 

carte 01b de l'aude

Une carte toujours pour vous situer les lieux de la balade.

Saint-Paul de Fenouillet point de départ pour visiter les gorges de Galamus, se trouve à 149 km de Toulouse, 79 km de Carcassonne, 54 km de Limoux, 54 km de Belcaire, 91 km de Narbonne, 34 km de Rivesalte et 42 km de Perpignan

carte 02b gorges de GalamusSi vous désirez voir les détails, l'idéal est de cliquez sur la carte pour l'agrandir.

Les gorges de Galamus sont situées entre les Corbières et le Pays de Fenouillèdes.

carte 03 gorges de Galamus

Zoom sur cet extrait de carte IGN pour voir en détail la zone des gorges de Galamus qui se trouve à cheval sur deux départements.

J'en profite pour saluer les Pyrénées Orientales qui m'excuseront et ne m'en voudront pas, mais je m'occupe de l'Aude je ne peux pas tout faire !

Gorges de Galamus 040

Saint-Paul de Fenouillet dans les Pyrénées Orientales, son Chapitre du XIII ème siècle à gauche et l'église Saint-Pierre du XV ème siècle.

Commune de 1879 habitants (2010), elle fait partie du Fenouillèdes et se situe au confluent de l'Agly et de la Boulzane.

Gorges de Galamus 039

Saint-Paul de Fenouillet dans les Pyrénées Orientales, le clocheton du XVII ème siècle du Chapitre, collégiale datant du XIII ème siècle

Gorges de Galamus 041

Paysages en quitant Saint-Paul de Fenouillet dans les Pyrénées Orientales par la D4 en direction des gorges de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 014

Saint-Paul de Fenouillet dans les Pyrénées Orientales au fond à gauche, et au loin, la chaîne pyrénéenne, vus de l'entrée des gorges de Galamus.

Gorges de Galamus 015

Saint-Paul de Fenouillet dans les Pyrénées Orientales au Pays de Fenouillèdes

Les gorges de Galamus sont situées dans deux départements à la fois : l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Si les Pyrénées-Orientales l'emportent pour les kilomètres, la plus belle partie des gorges se trouve sans conteste dans l'Aude.

Gorges de Galamus 016   Gorges de Galamus 031

Les voici les gorges vertigineuses de Saint-Antoine de Galamus (Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Gorges de Galamus 06

L'Agly ou "rivière des aigles" qui coule au fond des gorges de Galamus a creusé cette barrière calcaire

Gorges de Galamus 035

Suivez scrupuleusement les indications ci-dessous en ce qui cooncerne la circulation dans les gorges, comme vous pouvez le voir ici, cela tortille beaucoup et ce n'est pas très large !

Pour venir voir les gorges de Galamus, si vous venez d'Axat ou de Puilaurens, prenez la D117 jusqu'à Saint-Paul-de-Fenouillet et à gauche empruntez la D7 qui s'enfonce dans les gorges creusées par l'Agly.

L'Agly ou "rivière des aigles" qui coule au fond des gorges de Galamus est un petit fleuve côtier venue du Pech de Bugarach qui a creusé cette entaille profonde de plusieurs dizaines de mètres dans la roche. Cette même rivière a creusé au sud le Fossé de la Fou dans une autre barrière calcaire. La rivière Agly est alimentée par de nombreuses sources et résurgences parfois chaudes (27°C) que l'on trouve tout le long des gorges. Une source abondante (150L/s) assure la consommation d'eau du village en aval, Saint-Paul-de-Fenouillet.

Il est conseillé de laisser votre véhicule sur des deux parkings à l'entrée des gorges, car la route est tellement étroite qui vous obligerez, en cas de rencontre avec un autre véhicule de faire marche arrière jusqu'à la précédente aire de croisement. Je le sais je me suis fait prendre ! Et je confirme deux véhicules ne se croisent pas.

Venant du Sud, les bus ne doivent pas tenter d'aller sur le dernier parking une centaine de mètre au-delà du premier, car il est réservé à quelques voitures maxi ; tous bus, minibus ou camping-cars doivent stationner dès le 1° parking indiqué quelques centaines de mètres avant le tunnel. Attention ! A ceux venant du Nord aucun parking ni passage ni demi-tour n'est possible. L'idéal, est de parcourir les Gorges de Galamus à pied et si l'on est courageux de faire la randonnée qui offre des vues splendides sur les gorges et ses alentours.

Gorges de Galamus 032   Gorges de Galamus 08

L'Agly coule paisiblement en été, mais l'hiver elle peut être redoutable (Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Gorges de Galamus 046

A l'entrée des gorges de Galamus, petite chapelle "Priez sans cesse"

Gorges de Galamus 017

Il ne faut pas avoir le vertige, mais cela vaut le déplacement, pour admirer le travail de la nature !

Gorges de Galamus 011   Gorges de Galamus 022

Quelques cascades se succèdent et des "marmites permettent la baignade en été (Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Gorges de Galamus 010

Au fond des gorges la végétation est luxuriante

Gorges de Galamus 012

A l'entrée des gorges de Galamus le panorama est magnifique

Gorges de Galamus 042   Gorges de Galamus 043

  Je n'ai pas eu de chance quand j'y suis allé le temps était mitgé

Gorges de Galamus 045

Les gorges de Galamus aux parois escarpés sont impressionnantes, cela me fait penser aux gorges de la Frau, le sentier Cathare qui mène à Montségur près de Comus serpente au fond de celle-ci.

Gorges de Galamus 044

La route serpente le long de la paroi rocheuse qui tombe à pic sur les gorges, comme vous pouvez le voir, ce n'est pas trés large !

Le visiteur de ces lieux se croit transporté dans une autre région ; il entre dans un étroit vallon, resserré entre deux montagnes, droites, escarpées, inabordables, hérissées de rochers, couvertes d'arbres séculaires, de buis d'une hauteur prodigieuse, d'arbustes de la plus grande variété. Dans ce jardin naturel croissent en abondance les plantes les plus précieuses.

Sur environ 4 kilomètres ce ne sont que des escarpements où une végétation rustique s'accroche aux rochers. Au fond de la superbe gorge étroite et vertigineuse s'écoule le torrent tumultueux, avec quelques marmites géantes faisant office de bassins naturels où les gens viennent s'y baigner en été.

 

Au Pays de Fenouillèdes, dans les temps reculés, ce territoire était un pays d'extrême frontière, ouverts de divers côté à l'invasion, c'est pourquoi les Wisigoths y avaient multiplié les moyens de défense, et l'avaient couverts de châteaux-forts et de tours guerrières. Tandis que le prosélytisme religieux achevait la conquête pacifique du sol, en créant de nombreux ermitages, dont quelques-uns devinrent plus tard des prieurés ou des églises comme nous avons pu le voir dans les précédents reportages. L'un de ces plus anciens ermitages existe encore, c'est celui de Saint-Antoine de Galamus.

Gorges de Galamus 047

Le tunnel taillé dans le rocher des gorges de Galamus

Gorges de Galamus 048

Ce texte gravé dans le rocher, est un quatrain en occitan, de Léonses Rives, il a été gravé à l'entrée du tunnel ouvrant les gorges en 1892.

Vous avez la traduction de ce texte plus bas, en visualisant les photos anciennes.

Avant un tunnel taillé dans la roche, il y a un parking, en descendant le sentier qui part de ce stationnement, à travers les broussailles et après avoir franchi un petit tunnel, vous aboutissez à un ermitage créé au VI ème siècle, c'est l'ermitage Saint-Antoine de Galamus.

Autrefois habité par l'homme de la Préhistoire, ce site des gorges de Galamus, est un site naturel classé et protégé, il fut sans doute le premier lieu habité de Saint-Paul.

Les grottes de Galamus, dès le VI ème siècle étaient un refuge pour les ermites. Ceux-ci vécurent dans la prière et l'abstinence. Ils placèrent le site sous la protection de saint Antoine le Grand, patron des érémitiques, patriarche des moines du désert.

Gorges de Galamus 019

Remarquez les constructions accrochées à la paroi rocheuse des gorges de Galamus

Gorges de Galamus 07

C'est l'ermitage de Saint-Antoine de Galamus qui date du VI ème siècle

Gorges de Galamus 05

Il est possible s'y rendre à partir de la route qui serpente dans les gorges, ou à partir d'un sentier qui part de la petite chapelle vue précédemment en photo et qui longe les gorges à mi-niveau. 

Gorges de Galamus 09Cette ermitage de Saint-Antoine de Galamus est magnifique car en fonction de la position de soleil et des saisons les couleurs ne sont jamais les mêmes.

C'est pour cette raison que je vous propose plusieurs photos remarquables.

Cachée dans la paroi rocheuse, il y a une surprenante chapelle. Au XVème siècle se sont les franciscains qui aménagent l’endroit qui devient un fervent but de pèlerinage. En 1782, Saint-Paul-de-Fenouillet subit une redoutable épidémie de "suette" qui est une terrible forme de gangrène accompagnée d’une importante sueur malsaine dont l’issue est souvent mortelle. Cette épidémie fait déjà 14 morts dans le village, et la population inquiète se place sous la protection bienveillante de Saint-Antoine-de-Galamus. Le miracle s’accomplit car l’épidémie s’arrête aussitôt. En remerciement pour cette intervention divine, il fut édifié une chapelle dans la grande grotte. Selon la tradition l’énorme platane poussant dans la cavité daterait de cet événement vieux de 200 ans.

Gorges de Galamus 013

L'ermitage de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 023

L'ermitage de Saint-Antoine de Galamus

Cet ermitage consiste en trois grottes, l'une de grande profondeur, renferme l'oratoire ou la chapelle consacrée au culte, sur un autel taillé dans le roc, il y a l'image modestement sculptée du saint ermite, ayant à ses pieds son fidèle compagnon. La seconde plus petite est contigüe à la chapelle et lui sert pour ainsi dire de vestibule. Enfin, la troisième grotte largement ouverte forme une rotonde au centre de laquelle se trouve un bassin remplie d'eau limpide venant de la voûte. Jadis, lorsque les femmes désiraient devenir mères, elles allaient en pèlerinage à Saint-Antoine de Galamus, et il leur suffisait de toucher le cordon de la cloche pour voir leurs vœux exaucés.

Gorges de Galamus 020

La chapelle de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 04

Les lieux ont été réaménagés au XV ème siècle par les Franciscains.

Ils sont alors devenus un lieu de pèlerinage traditionnel les lundis de Pâques pour les Occitans et les lundis de Pentecôte pour tout le sud de l'Occitanie et pour la Catalogne.

Gorges de Galamus 051

La chapelle de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 033  Gorges de Galamus 049

A gauche, le christ sur la croix au fond de la chapelle de saint-Antoine de Galamus.

A droite, oeuvre sculptée en bois représentant "le Christ et l'humanité" offerte par G. A. Grouiller sculpteur à Saint-Paul de Fenouillet (Cliquez sur la carte pour l'agrandir).

L'oeuvre s'articule ainsi : Le jour de l'ascension, Jésus Christ retourne à son père. Sur Terre l'humanité peut désormer espérer (personnage debout), cependant certains restent aveugles de cet espoir (personnage assis).

Gorges de Galamus 030  Gorges de Galamus 050

A gauche, la sépulture de l'ermite frère Pierre. A droite, agrandissement du texte inscrit sur sa pierre tombale.  (Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Le célèbre ermitage de Galamus dans lequel se succédèrent jusqu'en 1936, de nombreux anachorètes. Vêtu d'un grand manteau de bure l'ermite de Galamus arpentait régulièrement les terroirs environnants quêtant et vendant des produits de cueillette pour assurer sa subsistance. Familier du monde sauvage, gardien des marges, aux lisières des terroirs dans son "nid d'aigle" accroché à la paroi abrupte, l'ermite de Galamus était un interlocuteur privilégié des jeunes qui fréquentaient assidûment son territoire.

Gorges de Galamus 026

La route est aussi impressionnante que le précipice des gorges de Galamus

Gorges de Galamus 029  Gorges de Galamus 025

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus (Cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Gorges de Galamus 027

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 028

Zoom sur l'Agly qui coule au fond des gorges de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 021

L'ermitage de Saint-Antoine de Galamus est dissimulé de la route qui le surplombe

Gorges de Galamus 037

Une promenade à pied sur cette petite route des gorges de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 036

Je m'y suis risqué en voiture pour regagner le Nord des Corbières, il faut prier de ne croiser personne au mauvais endroit. Car les zones de croissements sont limitées.

Gorges de Galamus 034Les gorges de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 038Les gorges de Saint-Antoine de Galamus, avec l'ermitage en bas à droite.

Un belvédère surplombe les gorges, il est situé peu après le tunnel taillé dans la roche, delà vous pouvez admirer l'ermitage suspendu au flanc de la paroi rocheuse aux couleurs changeantes en fonction de la position du soleil.

Gorges de Galamus 024

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 018Des paysages magnifique s'offrent à vous à la sortie des gorges de Galamus.

Comme à l'accoutumée, voici pour les amateurs des photos anciennes du site de Galamus :

Gorges de Galamus 214 en 1905

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1905

Gorges de Galamus 201 en 1905

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1905

Gorges de Galamus 202 en 1980   Gorges de Galamus 203 en 1905

A gauche, les gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1980, au même endroit que la photo précédente. A droite, photo datant des années 1905.

Gorges de Galamus 209 en 1905

Le tunnel taillé dans la roche aux gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1905

Gorges de Galamus 210 en 1905

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1905

Gorges de Galamus 204 en 1905    Gorges de Galamus 206 en 1905

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus dans les années 1905.

A gauche, la sortie du défilé au Nord, côté du département de l'Aude. Et à droite, le sentier menant à l'ermitage de Saint-Antoine de Galamus

Gorges de Galamus 207 en 1905   Gorges de Galamus 213 en 1905

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus dans les années 1905

Gorges de Galamus 211 en 1905   Gorges de Galamus 218 en 1905

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus dans les années 1905.

Sur la photo de gauche, on aperçoit le sentier descendant en lacets vers l'ermitage.

Gorges de Galamus 212 en 1905

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus dans les années 1905, la grotte chapelle

Gorges de Galamus 215 en 1905

L'entrée des gorges de Saint-Antoine de Galamus dans les années 1905.

Voici le texte écrit à gauche sur cette photo :

Chapelle de "Priez sans cesse"

Dint a qu'él roc pélat qué traouco la Sabino

Oun l'Aiglo dins soun bol gaou sabo soul béal

Penjat per un courdel d'ame la barro mino,

L'homé coumo l'aouset à troubat un cami.

 

Ce texte est un quatrain, en occitan, de Léonses Rives, qui a été gravé à l'entrée du tunnel ouvrant les gorges en 1892 l'écriture exact est en réalité celle-ci :

"-  Dins aquel roc pelat que trauco la sabino

- Oun l'aglo dins soun bol gausabo soul beni

- Penjat per un courdel ambe la barromino

-  L'home coumo l'ausel a troubat un cami."

 

Qui veut dire :

- " Dans ce roc pelé que troue la sabine

 - Où l'aigle dans son vol osait seul venir

-  Pendu par une corde avec la barre à mine

- L'homme comme l'oiseau a trouvé un chemin."

Gorges de Galamus 216 en 1905

Le tunnel des gorges de Saint-Antoine de Galamus dans les années 1905

Gorges de Galamus 219 en 1955

Les gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1950

Gorges de Galamus 217 en 1905

Le tunnel des gorges de Saint-Antoine de Galamus dans les années 1905

Gorges de Galamus 222 en 2000  Gorges de Galamus 221 en 2000

L'ermitage des gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1980

Gorges de Galamus 208 en 1980

L'ermitage des gorges de Saint-Antoine de Galamus en 1980

Gorges de Galamus 220 en 2000

L'ermitage des gorges de Saint-Antoine de Galamus illuminé la nuit en 2000

 

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...

Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article, à bientôt, l'aventure continue ... pour la promotion de l'Aude !

Vous connaissez mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact : 

jp@belcaire-pyrenees.com 

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo janvier 2013 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans DÉCOUVERTE
commenter cet article

commentaires

henri-basile 07/09/2013 19:05


Trés beau site ou l'homme et la nature on réalisé un mariage trés appaisant. Sans oublier la trés proche vallée viticole du roussillon qui va de Lesquerde à Montner ou l'on peut déguster de trés
bons vins, j'en profite pour passer un bonjour à mes amis catalans, la famille PERPERE originaire de Belcaire.

Jean Duverdier 04/09/2013 18:11


Encore un très bel article bien documenté et illustré sur l’Aude,
consacré cette fois-ci aux remarquables
gorges de Saint-Antoine de Galamus, qui méritent vraiment d’être plus
connues. Merci donc à ton site qui nous fait sans cesse découvrir les diverses richesses
de ce beau coin de France !
La présentation du site est aussi  originale et le sommaire très riche et facile d’accès. Jean

martin 03/09/2013 19:10


Excellent reportage!!!!!!!!!!! MERCI!!!!!!!!!! Tout ce que vous décrivez correspend avec nos propres impressions. C`est vraiment un lieu extraordinaire qu`on DOIT avoir vu! Il faudrait peut-être
ajouter que, en été, la commune de St. Paul engage quelques jeunjes gens qui organisent le traffic des véhicules de tourisme. N`ayez pas peur de passer les gorges en voiture pendant les mois de
juillet et d`août. En tous cas,les caravanes et campingcars sont trop grands pour le passage!!!!! Hors de ces deux mois, il n`y a pas beaucoup de traffic, mais parfois il faut reculer jusqu`à un
virage pour laisser passer une ou plusieurs voitures.


Martin (de Mazuby)

Jean-Pierre 04/09/2013 15:44



bonjour Martin, merci pour ton commentaire et conseils. Je constate que tu es en forme et que Mazuby te plaît toujours autant, au plaisir de te lire par mail, mes amitiés JP



Magnenat 02/09/2013 16:36


Ces magnifiques photos et textes m 'ont transportés hors du temps...


Bravo et encore bravo. J'irai certainement dans ces lieux enchanteurs pour une belle randonnée.


Très cordialement. 


E. Magnenat

Jean-Pierre 02/09/2013 18:34



Cela fait énormément plaisir quand un reportage déclenche de l'enthousiasme, c'est que j'ai réussi à faire passer le "message", en faisant découvrir et surtout en partageant l'amour de cette
belle région, sincérement merci pour tous vos commentaires qui sont les bienvenus, continuez à vous manifester, malheureusement je ne peux répondre à chacune ou à chacun faute de temps, un grand
merci pour tous vos témoignages. Bien cordialement Jean-Pierre



Nicole VITROU 02/09/2013 09:56


Encore un magnifique reportage qui mérite un grand BRAVO !!   


qui donne très envie d'aller découvrir ces lieux et de s'imprégner de son histoire.