Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

30 mai 2013
bandeau les villages du Pays de Sault

 

Le reportage sur le village de Roquefeuil a eu un franc succès, on continue donc avec la découverte des villages du Pays de Sault, aujourd'hui, je vous invite à Espezel, petit village de 212 habitants (2009) situé le long de la route principale du Pays de Sault, la D613 et à proximité des gorges du Rébenty.

Mais avant de vous présenter Espezel, je voudrais rendre un hommage particulier à mon ami Henri Toustou alias "Basile" qui est solidaire et participe grandement à certains reportages en me fournissant de nombreuses photos (c'est encore le cas pour celui-ci) pour documenter mes articles. Et l'élaboration de ce site web a permis de nous retrouver après 37 ans.  Je lui dédie ce reportage et le remercie du fond du coeur. Merci aussi à tous ceux qui se mobilisent en apportant leur pierre à l'édifice, sachez que toute aide aussi modeste soit-elle est la bienvenue, pour faire découvrir votre belle région trop méconnue. Aux internautes, je dirai : venez vous mettre au vert au Pays de Sault, vous en garderez un bon souvenir  et vous y reviendrez !

J'ai plus de 220 photos à vous présenter, c'est pour cette raison que ce reportage sera réalisé en deux parties, pour être averti de la parution de la suite, inscrivez-vous sur la Newsletter (menu de gauche) c'est gratis.

Place maintenant à la présentation de ce village que tous les Languedociens connaissent, ne serait-ce que de nom. ESPEZEL, où a lieu chaque année, en octobre, la plus grande foire régionale de l'élevage, cette fête agricole rassemble des milliers de visiteurs, et son succès est grandissant. La fête de moissons en août que j'ai déjà eu l'occasion de vous présenter, n'est pas mal aussi ! Je vous souhaite une bonne découverte ...

 

logo label Pays Cathare 02

 

 

Blason Espezel

Le blason du village d'Espezel

 

carte 01 de l'aude

Espezel se situe au coeur du Pays de Sault, le long de la D613 la route de l'Andorre qui va de Quillan à Ax-les-Thermes.

Voici quelques distances séparant Espezel des villes comme Quillan qui est à 23 km, Ax-les-Thermes à 32 km, Andorre (Pas de la Case) à 62 km, Limoux à 45 km, Carcassonne à 71 km, Toulouse à 126 km et Narbonne à 134 km.

carte 02 Espezel

Espezel village important qui organise chaque année en octobre la plus grande foire régionale du bétail et agricole du Languedoc Roussillon.

Elle attire des milliers de visiteurs. Vous remarquerez, en haut de cette carte que le renommé Sentier Cathare traverse le Pays de Sault, et Espezel est un village étape.

Le Pays de Sault est méconnu, pourquoi ? Parce qu'il est mal desservi, il n'y a pas de grand axe routier qui le traverse, de Belcaire vous n'avez aucun grand super marché 30 km à la ronde.

C'est pour cela que le Pays de Sault est en quelque sorte un immense parc naturel préservé et authentique avec ses immenses forêts, qui mérite d'être connu et visité.

Je pense qu'à la bifurcation de la D117 et la D613 près de Quillan, il serait judicieux de mettre un immense panneau montrant les atouts du Pays de Sault et idem côté Ax-les-Thermes ! Qu'on se le dise !

carte 03 Espezel

Zoom sur le village d'Espezel, vous remarquerez en haut à gauche au carrefour avec la D613, la Maison de la Montagne.

 

La Maison de la Montagne, qu'est-ce que c'est ?

Tout au long de l'année, la Communauté de Communes du Pays de Sault en collaboration étroite avec l'association ACCES propose aux habitants du Pays de Sault et aux vacanciers, un programme d'activités culturelles et de découverte comprenant des expositions, des conférences, des séances de cinéma, des visites guidées, des randonnées... au sein de la Maison de la Montagne et dans le Pays de Sault.

Espezel 116La voici la Maison de la Montagne implantée près de la D613 à Espezel

Espezel 147  Espezel 146

Espezel, près de la maison de la Montagne des panneaux d'informations vous informent sur la flore et les sentiers de randonnées du pays de Sault (cliquez sur les photos pour agrandir)

Espezel  (Espzellum) en occitan Espesèlh. Les habitants se nomment les Espézelois.

Après avoir effectué des recherches, je me suis retrouvé un peu démuni, car on ne trouve guère de trace sur Espezel dans l'histoire ancienne. On découvre qu'il y avait 55 maisons dans le village en 1594 et que celui-ci comptait 558 âmes en 1830, le nombre d'habitants progressa en 1836, il y avait 808 habitants à Espezel pour redescendre à la moitié en 1954, 421 habitants.

Espezel 18

Le paisible village d'Espezel vu de la D613, avec au fond à droite, le pic d'Ourtiset (1934m) et le pic de Bentaillole (1965m)

Espezel 43 panorama

Panorama d'Espezel en 2013 réalisé avec les photos de mon ami Henri Toustou

Espezel 42 panorama

Panorama d'Espezel

Espezel existerait depuis le X ème siècle, le village fut abandonné en 1348 à la suite de la peste noire qui décima la population.

 

Dans le trésor des chartes on trouve un document qui stipule que sous le règne du roi Philippe le Bel, les Consuls de Belcaire le 14 juillet 1303 se réunissent au sujet de Comus, Masuby, Belvis, Espezel, Camurat, Combaleran, Anjor et Roquefeuil.

Belcaire et les paroisses citées ci-dessus sont toutes comprises aujourd'hui dans le département de l'Aude (arrondissement de Limoux). La paroisse de Combaleran semble seule avoir disparu. Anjort est devenue Niort, par suppression du A initial.

Ils délèguent à l'assemblée de Montpellier.

Voici l'acte rédigé en latin :

"Anno dominice Incarnatiouis millesimo trecentesimo tercio, rege Philippo regnante, pridie ydus Julii. Noverint universi quod nos Petrus Guiraldi, Arnaldus Cerdane, de Bellicadro consulcs, ut dicunt, Guillelmus Pascalis, Ramundus Addelli, consules de Camuscio, ut dicunt, Ramundus Boerii, Arnaldus Valentis, consules de Masubio, ut dicunt, Adzemarius, Petrus Carnerii, consules de Bellovisu, ut dieunt, Stephanus Maurini, Martinus Beruti, consules de Spezello, ut dicunt, Ramundus Camurachi, Guillehnus Bardoni junior, consules de Camuracho, ut dicunt, Bartolomeus de Naladaycis, Guillelmus Maurini, do Cambalerano consules, ut dicunt, Petrus Mayensa, consul de Anjorto, ut dicit, et Arnaldus Vinas junior, de Rupefolio consul, ut dicit ; nos omnes prenorninati insimul, per nos et pro universitatibus nostris predictis, eligimus, facimus, creamus et constituimus et etiam ordinamus certos nostros, speciales procura tores seu actores nostros, videlicet Bernardum Bescii de Rupefolio et Guillelmum Munerii de Anjorto, hujus publici instrumenti exibitores, et quemlibet eorum in solidum, ita quod non sit melior conditio occupantis seu occupantium, ad comparendum apud Montempessulanum, coram nobilibus viris et dominis Amalrico, vicecomite et domino Narbonne, et Guillelmo de Plasiano, domini Vicenobii, militibus, et magistro Dionisio de Senonis, clerico dominai regis, commissariis dicti domini nostri regis super quibusdam negociis arduis, statum regni et omnium christicolarum tangentibusr et ea que prefati domini commissarii, nomine domini regis, super dictis negociis eis exponenda duxerint audituri et beneplacitum regium inpleturi. Dantes et concedentes.

Acta fuerunt hec in presencia et testimonio Petri Fabri Guillelmi Castellani de Anjorto, Petri Moleras, Petri Amati de Rupefolio, Guillelmi Catalani ejusdem ville, Johannis Sabaterii de Planzellio et mei, Petri Bajuli de Bellicadro, notarii publici dicti domini regis, qui predictis omnibus interfui et requisitus lianc cartam procurationis cum dicta stipulatione recepi, scripsi et signavi."

Espezel 32 en 2012 vue aerienne

Je vous propose toute une série de photos aériennes du village d'Espezel prises en 2012 et 2013

Espezel 20 en 2010 vue aerienne

Espezel dans son écrin de verdure

Espezel 22 en 2013 vue aerienne

La partie Nord du village d'Espezel en regardant vers l'Ouest, au fond le pic des Sarrasis, Belcaire se trouve de l'autre côté

Espezel 23 en 2013 vue aerienne

Espezel, on aperçoit la place du Calcat, le grand bâtiment à droite abrite l'Auberge du P'tit Louis

Espezel 24 en 2013 vue aerienne

Vue aérienne Nord-Sud d'Espezel, avec la place du Calcat en bas de la photo et la Grand' Rue menant au château et à l'église

Espezel 21 en 2013 vue aerienne

Vue aérienne d'Espezel, avec la place du Calcat en bas, le jardin public et la Grand' Rue

Espezel 25 en 2013 vue aerienne

Vue aérienne d'Espezel

Espezel 26 en 2013 vue aerienne

Vue aérienne d'Espezel

Espezel 29 en 2012 vue aerienne

Vue aérienne d'Espezel en avril 2013

Espezel 30 en 2012 vue aerienne

Vue aérienne d'Espezel en avril 2013

Espezel 27 en 2013 vue aerienne

Vue aérienne d'Espezel en venant de Belfort sur Rébenty tout proche

Espezel n'est pas une place forte et ne possède pas encore de château à l'époque médiévale. Celui-ci sera construit bien plus tard. C'est certainement pour cette raison que l'on ne trouve aucune trace ayant un rapport quelconque avec Espezel, pendant cette période. En tout cas je n'ai rien trouvé mis à part le document datant de 1303 cité plus haut.

Espezel 15

Le village d'Espezel au petit matin, photo prise par Rouzaud en 2008

Espezel 131

Espezel en avril 2013, avec au centre, le château et l'église, le massif de l'Ourtiset (1934m) est encore enneigé

Le choléra a sévi dans la région du Pays de Sault entre 1854 et 1856, rien qu'à Espezel on dénombra 137 victimes en 1854. A cette époque, en 1848, les loups étaient nombreux dans les forêts du Pays de Sault. Le percement des routes, les battues et le déboisement eurent raison de  cet animal dangereux qui rodait autour des villages ainsi que l'ours qui disparut de la région au début du XIX ème siècle.

Il faut savoir que les routes desservant le Pays de Sault ne furent réalisées que très tard, les premiers travaux débutèrent en 1681. La route dite de "Vauban" venant de Quillan, passait à Condons, à La Peyre et à côté de Belvis, là s'arrêtèrent les premiers travaux. Le tracé jusqu'à Ax-les-Thermes se fit par la suite.

Espezel 03Espezel la Grand' Rue en 2008 (cliquez sur la photo pour agrandir)

Espezel 11

Espezel, la Grand' Rue

Espezel 107

Espezel, la Place et au fond le jardin public avec ses aires de jeux

Espezel 110

Espezel avril 2013, la Place avec en arrière plan le pic d'Ourtiset (1934m)

En 1681 une route construite par Vauban passe par Espezel.

Une partie de La Cerdagne avait été rattachée au royaume de France  par le traité des Pyrénées en 1659. Ses  privilèges avaient été garantis par Louis XIV. Cette région frontalière de l'Espagne, couvrant l'est du Roussillon et le nord du Comté de Foix  revêtait une très grande importance sur le plan militaire. Conforter la frontière pyrénéenne devenait dès lors indispensable. Le site de Montlouis , à 1600 mètres d'altitude, aux confins du Capsir, du Conflent et de la Cerdagne  s'imposa et Vauban fut chargé  d'édifier cette forteresse. Il dut, pour acheminer les matériaux, faire ouvrir la route de Quillan à Montlouis par Espezel, Rodome, Quérigut et le col des Hares car  à cette époque, les vallées supérieures de l'Aude, de l'Ariège et de la Têt étaient absolument impraticables autrement qu'à pied ou à mulet.

Espezel 132

Les toits d'Espezel avec la tour du château et l'église

Dans les archives, on découvre que vers 1665, Urbain Darses acheta des propriétés et hérita par son mariage avec Anne de Nègre veuve de Maffre de Salva, de la seigneurie de La Peyre et de Quiraut avec la conseigneurie d'Espezel, ils eurent un fils, Joseph Darses sieur de Cassaignes qui fut mousquetaire du roi louis XV le Bien-Aimé. Ce fils Joseph Darses habita Espezel et se maria à Anne de Traversier, il mourut en 1756.

 

Avec la Révolution et les réformes qui s'ensuivirent après 1825, il y eut la création de cantons, à Espezel on rattacha Belfort, Belvis, Roquefeuil et Niort, l'ancien noble Turin-Couderc fut nommé président de l'administration municipale du canton. La commune de Roquefeuil était jalouse et voulait le canton pour elle, ce qui suscita quelques conflits.

 

A la Révolution de 1830, les habitants des villages du Pays de Sault envahirent les forêts, la hache à la main, coupèrent des arbres qui furent enlevés et immédiatement débités. La forêt à toujours été le fruit défendu pour le paysan qui vivait à côté, malgré qu'il en avait besoin pour son chauffage et ses constructions. La forêt était réglementée. Le gouvernement lança ses gardes et la troupe pour contenir les dévastateurs. Dans chaque commune fut envoyé un peloton d'infanterie pour faire cesser le pillage des forêts.

Deux coupables d'avoir dévasté la maison forestière de Mérial furent arrêtés et envoyés au bagne où ils sont morts.

Espezel 36 plaques de rues

J'ai réalisé ce montage avec toutes les vraies plaques des noms de rues d'Espezel, photos prises par mon ami Basile.

Ces plaques de rues sont en céramique, agrémentées d'un décor en relation avec le nom de la rue, elles sont signées : J. Jacquelin

 

Je vais vous présenter toutes une série de photos montrant quelques unes des rues d'Espezel :

Espezel 62

Espezel, en remontant la Grand' Rue, à droite, la mairie et un peu plus haut à gauche l'ancienne poste, là où il y a des escaliers.

Espezel 65

L'impasse de la mairie et la façade la mairie d'Espezel donnant sur la Grand' Rue

Espezel 05  Espezel 64

La mairie d'Espezel

Espezel 55

Espezel, l'impasse Antonin Médus avec le musée paysan au fond

Espezel 127

Espezel, l'impasse Antonin Médus, photo prise vers la sortie

Espezel 128

Espezel, l'impasse Antonin Médus, on remarque un très vieux cadran solaire datant du début du XIX ème siècle, les inscriptions sont en grande partie effacèes par l'usure du temps.

Les anciens savaient avec de courtes maximes en latin comme ici, inscrire bien des choses sur les cadrans solaires.

Espezel 126

Espezel, l'impasse Antonin Médus, le musée paysan

Espezel 123Espezel, le chemin du Moulin

Espezel 119Espezel, le chemin du Moulin

Espezel 117Espezel, la route de Roquefeuil

Espezel 118

Espezel, la route de Roquefeuil

Espezel 08Espezel, la Grand' Rue, l'hôtel restaurant Grau

Espezel 54

Espezel, la Grand' Rue, l'hôtel restaurant Grau, avril 2013

Espezel 52

Espezel, la superette place du Calcat

Espezel 57

Espezel, la pharmacie, je crois qu'elle est l'unique pharmacie 30 km à la ronde, c'est pour vous dire qu'elle est importante pour la région !

Une nouvelle pharmacie est en cours d'aménagement près de l'ancienne maison forestière ONF.

Espezel 56

L'excellente boucherie charcuterie d'Espezel, ces jambons qui pendent cela donne envie !

Espezel 53

Espezel, la Grand' Rue, dominé par le pic de l'Ourtiset (1934m) encore enneigé en avril 2013

Espezel 100

Espezel, le chemin de la Fontaine

Espezel 101

Espezel, à l'angle du chemin de la Fontaine et de l'impasse du Coutriou, à en croire le décor sur la plaque du nom de rue, il y a avait autrefois ici une mercerie ou une boutique de confection

Espezel 102

Espezel, le chemin de la Fontaine

Espezel 103Espezel, le chemin de la Fontaine "la maison des soeurs".

Espezel 98

Espezel, le chemin de la Fontaine, cette maison avec sur son toit un clocheton en pierre de taille (voir la photo zoomée ci-après) s'appelle "la maison des soeurs".

Par décret du 3 janvier 1853, le Préfet autorisa les religieuses de la Sainte-Famille de Pézens à s'installer à Espezel dans une maison, en haut du village et à l'Est, où elles ouvrirent une école.

Une demoiselle d'Espezel, prénommée Mélanie et soeur de madame Delphine Médus, exerçait dans cette école et était appelée "soeur Dydime". Il y avait aussi une soeur Bruno et une soeur Mathilde.

Lors de leur éviction par application de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l'État, elles se retirèrent à Pézens.

Espezel 99   Espezel 106

A gauche, le clocheton en pierre de taille de la "maison des soeurs". A droite, le lavoir-fontaine d'Espezel.

Espezel 59

Espezel, la fontaine lavoir à l'angle de la Grand' Rue et de la route de Belfort

Espezel 17

Le lavoir-fontaine d'Espezel.

Espezel 58

Le lavoir-fontaine d'Espezel.

Espezel 67

Espezel, la place du Pujol et la rue de l'église, autrefois c'était la place de la poste.

Espezel 19

Espezel, le haut de la Grand' Rue

Espezel 60Espezel, le chemin du Moulin

Espezel 61Espezel, route de Belfort

Espezel 68

Espezel, rue de la poste

Espezel 63Espezel, la Grand' Rue

Espezel 75

Espezel, maisons place du Pujol

Espezel 72  Espezel 73

A gauche, la fontaine place du Pujol. A droite, la rue de l'église. (cliquez sur la photo pour agrandir)

Espezel 70

Espezel, la place du Pujol

Espezel 104Espezel, chemin de la Fontaine

Espezel 38Espezel, l'avenue du stade

Espezel 37Espezel, le jardin public, place du Calcat

Espezel 48

Espezel, le jardin public et son aire de jeux pour les enfants

Espezel 111

Espezel, le jardin public, au fond on aperçoit la salle des fêtes

Espezel 112

Espezel, le jardin public

Espezel 156 jardin municipal

Espezel, le jardin public en été c'est plus agréable

Espezel 157 jardin municipal

Espezel, le jardin public en été avec de nombreux jeux pour les enfants

Espezel 50

Espezel, le jardin public en été, le place du Calcat toute proche

Espezel 44

Espezel, l'avenue du stade le long du jardin public

Espezel 45

Espezel, le chemin de la Devèse

Espezel 41

Espezel, la place du Calcat

Espezel 39

Espezel, la place du Calcat et la Grand' Rue en face

Espezel 40

Espezel, la place du Calcat et la Grand' Rue en face

Espezel 51Espezel, l'avenue du stade débouchant sur la place du Calcat et à gauche la rue de la Scierie

 

Une révolution forestière méconnue au Pays de Sault, celle de 1848 :

En 1845, la maladie atteignit la pomme de terre qui commençait à se répandre et était déjà, en certains endroits, la base de la nourriture ; l'humidité produisit aussi la "rouille et la coulure des céréales". Avec l'hiver rigoureux de 1846, ce fut la disette. En 1848 la misère était grande : par suite de saisons défavorables il y avait eu jusqu'à six mauvaises récoltes en huit ans. De plus, en 1848, par suite de la crise générale, les prix du vin s'étaient effondrés.

La gêne et la misère étaient grandes, en 1848 et les conditions d'existence des journaliers comme aussi des petits propriétaires étaient précaires. Depuis le début du XIX ème siècle, la population s'accroissait, sans que la production augmente dans les mêmes proportions.

Depuis longtemps, l'irritation grandissait contre les représentants de l'administration forestière et de plus en plus contre les gros propriétaires qui accaparaient les communaux, dont souvent les populations revendiquaient la propriété, et tiraient tout le profit de certains droits appartenant à tous. Rendue insupportable par une misère très grande, cette irritation va exploser à la nouvelle de la Révolution, Révolution qui, il ne faut pas l'oublier, éclata au mois de février 1848, c'est-à-dire au moment de l'hiver le plus pénible : les querelles qui traînaient depuis des années, les contestations plus ou moins en suspens vont donner lieu à des actes de violence. Fin mars 1848, à Rodome, le garde général des eaux et forêts fut expulsé. Un capitaine et 120 hommes y furent envoyés pour le réinstaller et arrêter les individus les plus compromis dans ces désordres L'emploi des troupes ne faisait pas reculer les populations.

Les délits forestiers furent très nombreux et, fréquemment, ils s'aggravèrent ; bien des forêts furent dévastées. Souvent délits, pillages, dévastations s'accompagnaient de rébellion contre les agents forestiers. Dans l'Aude les désordres se multipliaient. Désordre et calme apparent alternaient dans le pays de Sault et dans toutes les communes forestières de l'Aude. Chaque maire réclamait un détachement ; les troupes allaient faire des tournées dans les forêts. Et, lorsque les troupes étaient parties, les habitants retournaient dans la forêt, coupaient les arbres qu'ils emportaient la nuit et les transformaient en douvelles. L'autorité civile fit, au début de juin, le recensement général des bois coupés en délit dans le canton de Belcaire, en mit une grande quantité sous séquestre, en attendant de pouvoir les répartir suivant les besoins des habitants et les droits d'usage. Après une accalmie, les dévastations reprirent au milieu du mois : à Mérial, Espezel, Camurac, dans les forêts autour de Belcaire, dévastations souvent commises par des Ariégeois. Les dévastations de forêts, des milliers d'arbres furent mutilés, coupés, enlevés, les actes de rébellion contre l'administration forestière furent les plus nombreux et entraînèrent très largement les populations.

 

Je vous propose pour la fin de ce premier reportage consacré à Espezel, de nombreuses photos anciennes qui ont du charme et qui ne manquent pas d'intérêt :

Espezel 207 en 1900

Espezel dans les années 1900

Espezel 213 en 1910

Espezel a été prise dans les années 1910

Espezel 222 vue générale en 1930Espezel en 1930-1935, on aperçoit au fond la ligne d'arbres bordant la D613 à l'époque

Espezel 223 vue générale en 1935Espezel en 1930-1935 avec le même personnage

Espezel 246 Zaccharie Lacroix et sa famille recolte des patLa récolte des patanes à Espezel en 1902, photo appartenant à Francine Sarda.

Ramassage des pommes de terre. Sublime photo illustrant une scène de la vie paysanne au tout début du XXème siècle !

A droite, assis sur le timon de la charrette, mon arrière grand-père ZACHARIE LACROIX. Au milieu sa bru Rosette devant le panier contenant le déjeuner pique-nique. A gauche, buvant à même la bouteille, son fils Pierre.
Espezel 248 Francine SARDA photo 10

Photo prise à Espezel en 1905. Le grand-père de Francine Sarda, Jean-Baptiste Eugène LACROIX portant deux paniers remplis de pommes de terre. A gauche, son frère Pierre. Assise sur une chaise, sa belle-sœur Rosette.

Scène émouvante du travail pénible des paysans de l'époque (tout début du XXème siècle), triage des pommes de terre durement récoltées.

Espezel 249 Francine SARDA photo 11
Photo prise à Espezel en 1905.  Encore une scène paysanne : le triage des pommes de terre. Tout le monde s'y met, grands et petits ! A l'extrême droite, l'arrière grand-mère de Francine Sarda, Louise LACROIX.
Espezel 247 Francine SARDA photo 7

A Espezel en 1905. Le 1er attelage labourant conduit par le grand-père de Francine Sarda, Jean-Baptiste Eugène LACROIX

Le 2ème attelage conduit par l'arrière grand-père ZACHARIE LACROIX (père de Jean-Baptiste Eugène)

Espezel 245 foire aux bestiaux en 1906

Espezel en 1905 la foire aux bestiaux qui se tenait au Calcat près du "Lac", aujourd'hui comblé, c'est un jardin public

Espezel 244 Eugene Lacroix et son père Zacharie en 1909Espezel en 1909 devant la mare au Calcat, Eugène Lacroix photographe local et éditeur de cartes postales, pose avec son père Zacharie Lacroix. A droite, les gendarmes devant leur bâtiment.

Au fond à gauche derrière les deux hommes on aperçoit le pont supportant aujourd'hui la rue du pont et la D613.

Espezel 109

Voici la rue du pont de nos jours supportant la D613 (photo 2013)

Espezel 250 Francine SARDA photo 12

Espezel en 1905. En ce début de XXème siècle les hivers étaient rudes et enneigés au Pays de Sault.

Il fallait faire provision de bois. L'arrière grand-père de Francine Sarda, ZACHARIE conduit l'attelage. La charrette déborde de bois.

Son grand-père Jean-Baptiste Eugène LACROIX, en tenue militaire (il était capitaine de carrière) est venu à sa rencontre.

Espezel 251 Francine SARDA photo 13

Espezel en 1905. Le bois déchargé, il fallait le couper puis l'empiler. On n'était pas trop de deux pour accomplir ces tâches pénibles et vitales pour affronter les hivers longs et rigoureux.

L'arrière grand-père de Francine Sarda, ZACHARIE LACROIX, muni d'une grande serpe, s'emploie à l'ébranchage tandis que son fils Pierre, sous l'œil attendri de son épouse Rosette, confectionne un fagot de bois menu.

Espezel 253 Francine SARDA photo 15

Espezel en 1902. Trois attelages partent pour les champs : le premier conduite par Pierre ZACHARIE, sur le second le grand-père de Francine Sarda,Jean-Baptiste Eugène LACROIX et, debout sur le troisième, l'arrière grand-père ZACHARIE LACROIX et sa bru Rosette.

Sur le seuil de la maison familiale, on distingue l'arrière grand-mère Louise.

Francine me précise : "la maison natale de mon grand-père Eugène Lacroix (celle qui figure sur les photos de famille que je vous ai envoyées) se situe au n°6 chemin du Calcat.

Elle est la propriété actuellement de M. Robert SCUDELER dont la mère a hérité des biens de mon grand-oncle Pierre Lacroix (celui -ci étant sans enfant) pour l'avoir soigné jusqu'à son décès".

Espezel 258 en 1907

Espezel, la Grand' Rue près de la poste en 1907

Espezel 261 en 1910

Espezel en 1910, le dépiquage, le manège actionné par des boeufs, grâce à un jeu d'engrenages et d'arbres cela permettait l'entraînement d'une petite batteuse à céréales.

Cette petite machine a servi durant un demi-siècle de 1875 à 1930.

Espezel 260 en 1905

Espezel en 1905 près de la fontaine, au début du XX ème siècle des attelages de chiens font leur apparition sur les routes des campagnes

Espezel 254 Francine SARDA photo 16

Espezel en 1906. Un berger avec ses moutons sur le plateau de Sault

Espezel 255 Francine SARDA photo 20

Espezel en 1900. Scène de labour. Remarquez l'élégance du grand-pèrede Francine Sarda, le photographe Eugène LACROIX appuyé sur une canne ! Nœud papillon et canotier !

Espezel 256 Francine SARDA photo 21

Espezel en 1899 (petite photo en haut à droite). L'arrière grand-père de Francine Sarda, ZACHARIE LACROIX et son fils Pierre sortent du fumier de l'étable à l'aide d'un brancard.

Espezel en 1901. L'arrière grand-père de Francine Sarda, ZACHARIE LACROIX, cigarette aux lèvres, et son fils Pierre coupent du bois tandis que le grand-père Jean-Baptiste Eugène LACROIX pose à l'arrière plan.

Espezel 252 Francine SARDA photo 14

Espezel octobre 1899. L'arrière grand-mère de Francine Sarda, Louise LACROIX avec ses deux grosses truies, photo très ancienne qu'elle possède. 

Espezel 215 en 1910

Une vue générale d'Espezel en 1910

Espezel 204 en 1900    Espezel 210 en 1935

A gauche, la D613 à Espezel en 1900. A droite, la Grand' Rue d'Espezel en 1935 près de la poste

Espezel 202 en 1900Espezel en 1900, photo prise de la D613 près de la mare au Calcat

Espezel 242 en haut de la grande rue en 1907  Espezel 243 marechal ferrand en 1907

Espezel en 1907, en haut de la Grand' Rue, sur la photo de droite, c'est le maréchal ferrand (cliquez sur les photos pour agrandir)

Espezel 236 Vue Générale Pic Ourtiset en 1950

Vue générale d'Espezel en 1950 et le massif "la Meunière" en arrière plan

Espezel 233 paturage en 1960Pâturage sur le plateau de Picaussel près d'Espezel en 1960

Espezel 232 le foirail en 1955

Espezel en 1955, le foirail la mare au Calcat a été comblée

Espezel 230 la place en 1980Espezel en 1980, le place du Calcat

Espezel 224 en 1948

Espezel en 1948, le départ des bêtes au pâturage

La découverte d'Espezel n'est pas terminée, je vous invite à visionner la seconde partie de ce reportage qui est en cours de montage où vous verrez de nombreuses photos récentes et anciennes, ne la loupez pas .... et pour cela suivez la recommandation ci-après ....Et si vous avez des compléments d'informations à apporter, n'hésitez pas, contactez moi ...

 

AVIS ! Je recherche des photos de classe de l'année 1940 et des années entre 1963 et 1970 prises à Belcaire. Si vous en possédez contactez moi, vous ferez des heureux ! Et, si vous avez des photos anciennes prises dans d'autres villages du Pays de Sault, je me ferai un plaisir de les diffuser aussi. D'ailleurs j'ai reçu des photos de classe d'Espezel et je réaliserai bientôt un reportage intitulé "ESPEZEL, passé retrouvé ... acte 1".

Vous connaissez mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact :

  jp@belcaire-pyrenees.com 

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo janvier 2013 495x350

Partager cet article

Réalisé par Henri TOUSTOU / Jean-Pierre LAGACHE - dans DÉCOUVERTE
commenter cet article

commentaires

Fanfan2177 23/09/2015 12:55

Bonjour,
J'ai passé quelques jours merveilleux en famille chez P'tit Louis cet été ; je suis ravie de découvrir l'Espezel d'antan grâce à votre blog. Compliments ; j'attends la suite avec impatience.

Mistigris34 26/11/2013 16:50


joli reportage d'un village que je connais un peu, mes enfants y résident, et par le biais de facebook je viens de découvrir ce blog, BRAVO, très intéressant.


Bonne soirée, MIAOU !!!!

commune d'Espezel 04/06/2013 10:42


La municipalité d'Espezel vous félicite pour votre superbe reportage et vous remercie sincerement pour l'attention que vous avez portée à notre commune.

Jean-Pierre 04/06/2013 15:31



Je félicite la municipalité d'Espezel pour sa générosité, sa reconnaissance et surtout sa courtoisie, car cela est devenue chose rare de nos jours. Car, Espezel est bien la seule commune qui
jusqu'à présent depuis la création de mon site, me remercie aussi spontanément ! Cela me touche et cela fait vraiment plaisir. Bien cordialement Jean-Pierre



MB 01/06/2013 15:32


Superbes images. De plus cette balade m'apprelé de beaux souvenirs et de bons repas chez "Ptit Louis". Merci et à bienot pour lire la suite. Amicalement


MB

loyer 31/05/2013 21:48


bravo pour ce travail, un regal de decouvrir ce joli pays 100 ans avant pour un "etranger" amoureux de ce cadre magnifique...


nicolas