Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

22 août 2011
bandeau chateaux cathares

Montségur et la lune

Voilà encore un sujet très intéressant qui passionne, et qui m'a été proposé gentiment par Claude Marsol suite à ses commentaires sur mon reportage concernant le château de Montségur que vous pouvez voir

 ICI

Que sait-on exactement sur ce fameux Trésor de Montségur qui a fait couler beaucoup d'encre ? Voici un topo des connaissances actuelles qui vous permettrons de vous faire une opinion objective.

Claude Marsol travaille depuis 20 ans, en s'appuyant entre autre, sur les travaux de MM. Roquebert et Duvernoy. Il est originaire du pays d'Olmes (09600 Leran), il connait  le coin par coeur.  Ce passionné qui est pharmacien, a toujours fait parti du G.R.A.M.E. (Groupe de Recherches Archéologiques de Montségur et Environs) et du centre René Nelli de Carcassonne depuis très longtemps. Il connaît aussi très bien Rennes-le-Château et son histoire de trésor sur laquelle il a travaillé.

En substance il dit ceci : "Pour fabuler, il faut de l'imagination. Elle comble les vides, et en histoire c'est très ennuyeux. Cette imagination a permis à trop d'auteurs de fabriquer de faux trésors, à travers des ouvrages commercialisables et qui encombrent nos librairies.

Le résultat des travaux sur le trésor de Montségur est basé uniquement sur l'analyse des documents en notre possession à l'heure actuelle. Cette analyse ne laisse aucune place à l'imagination, mais c'est ce que les connaissances nous permettent d'affirmer à l'heure actuelle".

Montségur sérénitude

Vous avez beau faire, il y a un certaine sérénitude qui vous envahie quand vous êtes sur le site de la forteresse de Montségur, ici perché sur son pog

 

Voici le résultat des travaux sur ce sujet, basés sur des faits concrets :

 

LE TRÉSOR DE MONTSÉGUR, il a été assimilé, sans preuve, à celui des Templiers, de Rennes-le-Château, etc.……

C'est à travers 7000 interrogatoires de l'inquisition, que l'on connait l'histoire  de Montségur ; et grâce à 5 témoignages que l'on peut approcher ce " trésor ".

Petit rappel : Le siège de la forteresse de Montségur a débuté en 1243.

 

PREMIÈRE ÉVASION DE LA FORTERESSE LORS DU SIÈGE EN 1243

Imbert de Salles nous lui devons la déposition qu’il fit devant l’inquisiteur Ferrier le 19 mai 1244, deux mois après la reddition de Montségur, dont il fut défenseur en tant que sergent.

Lors de son interrogatoire, Imbert de Salles dit ceci : " quand le parfait Mathieu et le diacre Bonnet ont quitté le pog de Montségur ; ils sont passés par les postes de garde des hommes du village de Camon  qui leur ont indiqué le chemin à prendre… ils sont allés dans une grotte du Sabarthès tenue par Pons Arnaud de Château Verdun, c'était vers noël dernier ". Il s'agit de noël 1243.

 

ON A PARLÉ DE LIVRES

Les Cathares avaient besoin d'Evangiles pour donner le Consolamentum* et de Rituel pour initier les néophytes. Certains auteurs parlent de livres inédits. Ces livres rares et chers pouvaient être utiles aux clandestins du Languedoc et aux émigrés de Lombardie.

 

ON A PARLÉ DE GRAAL

Graal = vase : Ce serait le vase qui a recueilli le sang du christ sur la croix, ou dans lequel il aurait bu lors de son dernier repas "la Cène". En 1933, Otto Rahn a fait de Montségur la cachette du GRAAL ! Tout cela sans preuve. Se sont des légendes qui se sont développées.

 

ON A PARLÉ DE PIERRES PRÉCIEUSES dans une revue spécialisée !

LEUR TRÉSOR, pendant plus de 4O ans était principalement immobilier, disent leurs opposants, (hôtels, maison pour prêcher dans les bourgs, vignes …). Le XIIIème siècle fut la période du développement du textile par les cathares et de l'apprentissage. Tous ces biens étaient mis en commun.

 

ON PEUT AINSI EXPLIQUER L'EXISTENCE D'UN TRÉSOR :

A Montségur, les laïcs et les religieux devaient nourrir leur famille, enfants, vieillards, et payer  l'aide des hommes d'armes. On peut lire : " les  paysans vendaient clandestinement, aussi bien aux hérétiques qu'aux autres " Il y avait bien deux communautés, qui devaient avoir leur propre trésorerie ". Et c'est Napoléon Peyrat  à la fin du XIXème siècle qui a été le premier à émettre cette idée.

Comment  ce trésor s'alimentait ?

- PAR LEGS, il était coutume de " payer le consolamentum ". Le montant dépendait de la richesse  du consolé.

- PAR  DONS, en nature ou en argent.  En nature, pâté, miel, ...etc. destiné aux deux communautés. En argent  uniquement  aux laïcs, car les cathares ne devaient pas vivre de mendicité. Selon les textes, ces numéraires rentraient dans la communauté et servait à payer les CAUTIONS de libération de prisonniers (nombreux sont les exemples).

- PAR  COLLECTES, quand les hivers étaient rudes, les amis des hérétiques récoltaient auprès des paysans, du blé, du miel,  en disant : "comme si c'était pour le comte ".

- PAR L'ARGENT DU TRAVAIL, les cathares ne devaient vivre que du fruit de leur travail, contrairement aux Vaudois. A partir de 1209, début de la croisade, ce fut très difficile car les fabriques et les échoppes étaient interdites. Cet argent rentrait dans les bourses communes.

- PAR LES PLACEMENTS D'ARGENT,  conformément aux évangiles de (Luc et Mathieu), cet argent ne leur appartenait pas. Pendant les périodes de liberté, les montants déposés en banque étaient récupérés par les diacres. Après 1209, c'était dans des cachettes que les " NUNTII " (personnes de confiance) récupéraient  cet argent.

Legs, Dons, Collectes, Argent du travail, placements, sont à la base de cette trésorerie. 

 

Ces deux cathares qui se sont échappés peu avant noël 1943, sont aidés par les hommes de Camon, hameau à 5 ou 6 kms du pog, où les habitants, comme ceux de la région, ont été enrôlés de gré ou de force dans l'armée des croisés. La famille FERRER de Camon, servait à Montségur. Tout cela créa une certaine complicité entre les assiégés et les assiégeants.

Ils sont allés se réfugier dans une grotte du Sabarthès tenue par Pons Arnaud de Château Verdun. Ce beau frère du coseigneur de Montségur, était propriétaire d'une grotte appartenant au comte de Foix, donc protégée, selon les décrets, des démolitions ou obturations. On ne connait pas la situation de cette grotte (spoulga signifie grotte en occitan).

 

DEUXIÈME  ÉVASION DE LA FORTERESSE LORS DE LA TRÊVE EN MARS 1244

Que disent les quatre  témoins : Béranger de Lavelanet, Arnaud Roger de Mirepoix, le sergent de Joucou et Guillaume de Bouan. Quatre hommes, dont trois sont connus, et qui ont effectivement quitté Montségur, ils sont passés par Caussou, Prades, Usson et ont rencontrés Mathieu. Ils sont partis afin que les hérétiques ne perdent pas leur TRÉSOR qui était caché dans les bois, car deux le savaient. Ils ont été cachés sous terre (subtus terram) et sont descendus avec une corde par les précipices du pog. C'était la nuit avant le bûcher.

C'est malheureusement tout ce que l'on peut tirer des quatre textes.

 

Rappel : Mars 1244 fut la chute de la forteresse Cathare de Montségur. Le 16 mars, tous les cathares qui refusèrent de renier leur foi périrent sur le bûcher qui fut dressé pour un peu plus de 200 suppliciés.

 

LA RAISON DE LEUR DÉPART, ANALYSE :

Ils ne sont pas partis pour cacher quelque chose, mais pour récupérer leur trésor caché dans les bois. Retrouver Mathieu prouve qu'ils ont récupéré les numéraires (trésor) évacués par ce même Mathieu, deux des quatre évadés le savaient. D'après les témoins, on sait que Mathieu après avoir caché cet argent est allé voir le frère de Pierre Roger de Mirepoix, qui l'a ensuite envoyé au pog en février. Il en est reparti  le 21 février et il retrouve les quatre évadés après leur départ du pog ! En février, il a certainement averti l'évêque cathare Bertrand Marty, qui a demandé aux quatre parfaits de le récupérer.

 

LE TRÉSOR EST-IL PARTI EN LOMBARDIE ?

Certainement ! En 40 ans plusieurs trésors (numéraires) son partis en Lombardie. Ils passaient soit par la mer, soit par les cols de Tende ou de l'Arche, aidés par des Passeurs. Depuis 1209, combien de Cathares se sont réfugiés en Lombardie ? Pendant le siège, l'évêque de Crémone (lieu d'Italie où une autre communauté cathare importante a vécu) a envoyé deux messages à Bertrand Marty lui demandant  d'envoyer deux parfaits. Cette supposition est renforcée par les correspondances épistolaires avérées entre les deux communautés.

Et l'on retrouve en Lombardie Sabatier et AIcart, deux des quatre évadés de la nuit du 15 au 16 mars. Auraient-ils emportés ce trésor ??

 

ON A CONFONDU CE DÉPART AVEC L'ÉVACUATION DU TRÉSOR

Les textes  ont  été  mal compulsés. Ils n'ont rien emmenés disent les textes. Il a même été dit qu'ils sont partis enroulés dans une ou plusieurs couverture, et que cette dernière contenait un trésor. Ce qui est certain, c'est que cela reste du domaine de l'incertitude !

Il y a bien eu une couverture contenant l'argent des cathares remise à Pierre Roger de Mirepoix, par quatre parfaits, pendant la trêve dit Imbert de Salles. Les Cathares convaincus de finir sur le bûcher donnèrent aux laïcs et aux hommes d'armes, l'argent que Mathieu et Bonnet avait laissé sur le pog, (plus de 1000 sous) selon les textes, ce qui est considérable, quand on sait qu'une simple robe coûtait 6 sous et demi.

Ce trésor  est, semble t-il, la trésorerie dont avait besoin ces hommes, tout simplement pour vivre. Comment deux hommes et plus tard quatre, pouvaient emporter des tonnes d'or ?

 

IL Y A DONC DEUX TRÉSORS

Celui évacué à Noël dont une partie est laissée à Montségur  et l'argent des dépôts monétaires de l'église cathare remis à Pierre Roger de Mirepoix.

Qu'en a t-il fait ? L'a t-il gardé ou l'a t-il rendu ?

Les historiens conjecturent que ce trésor réunissait les nombreux textes hérétiques conservés par les Parfaits dans la forteresse.

Alors trésor ou pas de trésor ... affaire à suivre ...

 

* Le consolamentum  (ou consolament) consiste en une pratique rituelle attribuée aux «hérétiques» cathares, principalement dans le Midi de la France entre la deuxième moitié du XIIème siècle et la fin du XIIIème siècle. Ce rite ne nous est guère connue que par des textes anti-hérétiques d'origine catholique ou bien par des textes tardifs et donc susceptibles d'être éloignés de la réalité. Le déroulement de la cérémonie varie selon les sources.

 

Bibliographie :

Michel Roquebert,  Jean Duvernoy, Napoléon Peyrat, fonds Doats, Otto Rahn

résumé Août 2011

 Merci à Claude Marsol pour m'avoir fait parvenir cette étude

Montségur imprenable

Il fallait être fou pour construire une forteresse là-haut. Imaginez l'ampleur du travail qu'il a fallu.

Ils la croyaient imprenable leur citadelle et pourtant ...

Montségur sous la neige

Il est assez rare de voir une belle photo du pog de Montségur sous la neige ... Amis internautes, si vous en avez d'autres à me proposer ...

Montségur orageMontségur citadelle éternelle garde son mystère 

--------------------------------------

Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. Par exemple, vous voulez "parler" et faire découvrir votre village audois, comment faire ? C'est simple, ce n'est pas compliqué, il suffit de taper votre article au format word ou avec tout autre logiciel de traitement de texte, d'y incorporer vos dessins, photos ou de me les envoyer à part, je me charge du montage sur le site ... Et, s'il vous vient tout simplement une idée de sujet que vous voudriez voir diffuser sur ce site, pourquoi pas, sautez le pas, contactez moi.

 

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

Julie logo aout 2011 500x330  

Partager cet article

Réalisé par Claude MARSOL / Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

marsol soula 06/02/2013 09:27


Effectivement" bien des choses sont à découvrir."...sur le trésor également. C' est pour cela qu' il est préférable de laisser la parole aux témoins, pour éviter à l' imagination de FANtasmer (
acec F et non PH ) sur ce trésor. Marsol Soula

JPP 20/12/2012 17:52


tout a fait d'accord avec vous


tous les adhérants qui sont passé au GRAME (ou qui en font encore parti) ont apporté une pierre à l'édifice, dont l'objet prioritaire est la découverte et le compréhention de l'histoire qu'a
connu le site.


le GRAME associe la découverte archéologie aux textes.


bien des choses restent à découvrir... (j'exclut le phantasmagorique trésor)


JPP


 


 


 


 


 

JP 19/12/2012 18:56


Monsieur Marsol n'est plus adhérent au GRAME


le serétaire du GRAME

Jean-Pierre 20/12/2012 16:37



Merci pour cette précision, l'adhésion de Mr Marsol à un instant T au GRAME (Groupe de Recherche Archéologique de Montségur et Environs) ne fait que mettre en
valeur son sérieux. JP



mouneluna 22/08/2011 11:43



Pour moi Montségue c'est quelquechose !! j'y suis allée 2 fois et j'y retrournerais bien encore, la première fois dans les année 1970, il n'y avait presque pas de chemin pour y monter.


bises