Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : www.belcaire-pyrenees.com
  •  www.belcaire-pyrenees.com
  • : BELCAIRE capitale du Pays de Sault en Languedoc Roussillon. Au départ j'ai réalisé ce site pour partager les retrouvailles 33 ans après, de 17 copines, dans cette région authentique préservée en territoire cathare au pied des Pyrénées. Mais je me suis aperçu que l'Aude n'était pas assez mise en valeur, alors amoureux de cette région et la passion étant là, j'ai réalisé des reportages pour vous présenter ce département aux lieux chargés d'histoire. Ce site a pour but surtout de vous faire découvrir cette région authentique, plein de charme qu'il faut aller visiter.
  • Contact

ANNONCES-MESSAGES-ACTUALITÉS

Ils veulent vous informer !

Pour découvrir les annonces

  cliquez sur la photo

Photo pour les annonces 02

Faites Une Recherche Sur Ce Site

LIENS UTILES

En cliquant sur l'une des images ci-dessous :

1 - vous pouvez écouter Radio Montaillou en direct

 

logo 01cliquez sur le logo RADIO MONTAILLOU ci-dessus pour écouter la Radio en direct
(en cliquant sur leur site en haut à droite)
pendant que vous consultez les pages du site
 

 

 

Pour suivre la progession et connaître la position des ours dans les Pyrénées
téléphonez au 05.62.00.81.10
 
Vous pouvez m'écrire
CLIQUEZ SUR LE PETIT CHIEN ROMÉO POUR ME CONTACTER
 
 
LIVRE D'OR
cliquez sur la photo pour déposées vos marques de sympathie et pour les visionner

Gîtes dans une ancienne école place du village de Comus, village situé
sur le tracé de l'emblématique Sentier Cathare et à proximité des gorges de la Frau et de Montségur
 
Locations gîtes et chambres d'hôtes à Ignaux dans les montagnes des Pyrénées
en Haute-Ariège près d'Ax-les-Thermes
 
Hôtel Restaurant Bayle ** à Belcaire

 

Sites d'Ami(e)s

Les Amis du Sabarthez de Pierre Cortinas

 

Pour le développement du tourisme au Pays de Sault :

     l'Association le Grand Sault

 

on y trouve des renseignements intéressants sur ce site :

     Chambre d'Agriculture de l'Aude

 

Logo réduit office du tourisme du pays de sault

Office du Tourisme du Pays de Sault

Chemin départemental 613

11340 ROQUEFEUIL

Tél : 04.68.20.75.89

 

Retour à la page d'accueil

LES LIVRES CONSEILLÉS

Nouvelle Rubrique pour découvrir

des livres intéressants

cliquez sur la photo

livres conseillés

MESSAGE

11 avril 2010
bandeau reportage photos

 

Mon ami Belcairois Henri TOUSTOU que l'on surnomme depuis toujours "Basile" m'a fait un joli cadeau, en fin d'année 2009. En effet, il m'a adressé une trentaine de photos sur papier qu'il avait dans son album photo, clichés pris à la fin de l'hiver 2001-2002 à Belcaire. C'est très gentil à lui, je l'en remercie encore. Je n'ai pas pu résister, je les ai scanné afin que vous puissiez vous aussi, en profiter, uniquement pour le côté nostalgique, n'allez pas y déceler de l'art photographique, ce n'est pas le but, elles ont du charme tout simplement, ... souvenirs, souvenirs ...

 

Belcaire Pays de Sault 021

Belcaire hiver 2001-2002, la neige est tombée cette nuit, belle photo matinale vers la route d'Espezel et Quillan (D613), au fond à l'Est, le soleil caresse à peine le Bois de la Fréchénouse, tandis que le Pic des Sarrasis est encore endormi

Belcaire Pays de Sault 029

Belcaire hiver 2001-2002, le jour est levé, à gauche le pic des Sarrasis "le Picou"

Belcaire Pays de Sault 022

Belcaire hiver 2001-2002, scieries et maison "Maugard", le "Foirail"  à droite

Belcaire Pays de Sault 023

Belcaire hiver 2001-2002, "route la forêt" vers l'ancienne scierie

Belcaire Pays de Sault 024

Belcaire hiver 2001-2002, levé du jour sur "le Foirail"

Belcaire Pays de Sault 025

Belcaire hiver 2001-2002, les fontaines du Pech

Belcaire Pays de Sault 026

Belcaire hiver 2001-2002, tombée de nuit hivernale

Belcaire Pays de Sault 001

Belcaire, ce n'est pas encore le printemps 2002, il y a encore de la neige sur la Coume de Maurette et la Coume de Ferrière

Belcaire Pays de Sault 007

Belcaire paisible, des jardins de la Coume de la Reine

Belcaire Pays de Sault 008

Belcaire Est, rue de la Coume de la Reine

Belcaire Pays de Sault 009

Je ne sais pas pourquoi, j'adore toutes les photos de Belcaire prisent d'ici

Belcaire Pays de Sault 010

Belcaire depuis les jardins de "la Coume de la Reine"

Belcaire Pays de Sault 002

La rue de la Promenade descendant vers la place de la mairie

Belcaire Pays de Sault 004

De la Coume : la rue de la Promenade et le Château qui est contemporain, ne pas confondre avec le château médiéval "le Casteillas" situé près de l'église dont il ne reste que très peu de vestiges

Belcaire Pays de Sault 005

La place de la mairie de Belcaire

 

Belcaire Pays de Sault 018   Belcaire Pays de Sault 003

A gauche, le début de la rue Gardouch et l'église. A droite, le carrefour des rues du Château et de la Promenade

Belcaire Pays de Sault 017

L'église vue de la mairie de Belcaire

Belcaire Pays de Sault 016

L'église de Belcaire (face Sud) vue de la rue Gardouch

Belcaire Pays de Sault 019  Belcaire Pays de Sault 020

A gauche, le clocher de l'église de Belcaire, vue de la rue du Rival. A droite, de la rue Gardouch on aperçoit aussi l'église qui domine cette grande maison qui était autrefois l'école communale (elle date des années 1895 environs)

Belcaire Pays de Sault 011

Le pont depuis la côte du Rival (côté Ouest de Belcaire) La D613 en direction d'Ax-les-Thermes franchit ce pont

Belcaire Pays de Sault 012

Belcaire (Ouest) "le pont" photographié du chemin du Bois de Ferrière

Belcaire Pays de Sault 013

Le lac et chalets de Belcaire

Belcaire Pays de Sault 006

Belcaire "Le Casteillas", on aperçoit "la croix" (au centre). A droite, la maison du docteur Martres (une personnalité de Belcaire)

Belcaire Pays de Sault 014

Le pic des Sarrasis "le Picou" (1182m) vu de la D613

Belcaire Pays de Sault 015

Belcaire, le Pic des Sarrasis "Le Picou" vu en direction de Roquefeuil

Belcaire Pays de Sault 027

Belcaire Est, vu des pâturages

Belcaire Pays de Sault 028

L'entrée du hameau de Trassoulas proche de Belcaire

 

Et, parmi toutes les photos de Basile, il y avait aussi des cartes postales anciennes de Belcaire, de Camurac, de Montaillou et de Montségur, que voici :

 

Belcaire 1910

Carte postale très ancienne de Belcaire datant de 1900

Belcaire 1980

vue générale de Belcaire côté Sud datant des années 1980, remarquez qu'il n'y avait pas encore beaucoup de chalets sur les hauteurs du lac, c'est une belle photo

Belcaire 1985

Belcaire Ouest, au couché du soleil

Belcaire le lac 1980

Le lac de Belcaire dans les années 1978-80

Camurac 1980

Le village de Camurac dans les années 1980, et vous apercevez au fond à gauche, le village de Comus

Montaillou 1980

Le village de Montaillou, en arrière plan le village de Camurac, toujours dans les années 1980

Montségur 1980

Et pour terminer l'album, voici une belle carte postale du Pog de Montségur et sa forteresse

 

Enfin de compte c'est sympa et une bonne idée de pouvoir partager ces photos avec vous, plutôt qu'elles ne tombent dans l'oubli au fond d'un tiroir. Merci Basile.

Je collecte d'autres photos de Belcaire et de sa région, d'autres albums suivront ...

--------------------------------------

 
L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux

Ainsi se termine ce reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Henri TOUSTOU / Jean-Pierre LAGACHE - dans ARTICLES DIVERS
commenter cet article
4 avril 2010
bandeau-HISTOIRE-04.jpg
bandeau chateaux cathares

Merci à vous, de m'avoir suivi dans cette troisième partie de l'histoire du château de Quéribus, j'espère que ce reportage vous a plu et qu'il vous aura permis d'en apprendre d'avantage sur ce château et surtout, vous aura donné envie d'aller le découvrir sur le terrain. Parcourez l'Aude en tout sens, vous serez étonné sur la multiplicité de choses très intéressantes que cette région vous réserve !
Voici donc cette troisième et dernière partie, j'ai encore quelques photos à vous montrer :

 Quéribus 03Une autre belle photo de Quéribus, on a l'impression que l'on est venu mouler la roche autour de la muraille, tellement c'est fusionnelpanorama Quéribus 04Panorama côté Ouest sur la vallée du Maury, le massif sur la droite s'appelle "la quille" altitude 964 m
Quéribus JP 047Vous ne vous lasserez pas d'admirer les paysages qui s'offriront à vous de la terrasse située en haut du donjon de QuéribusQuéribus JP 043Je n'ai pas résistez à vous montrer une dernière photo du plafond de la salle du "Palmier" située dans le donjon
 

Les archives de Cucugnan signalent qu'en 1757, Quéribus avait pour châtelain le baron de Sournia dont les descendants, les Castéras Sournia furent nommés dans cette fonction jusqu'à la Révolution sans occuper les lieux.

Avant d'être abandonné, Quéribus subit, notamment au XVI ème siècle, de profondes transformations qui lui confèrent son aspect actuel.

La forteresse passablement ruinée servit alors de repaire notamment en 1774 à une troupe de voleurs qui écumaient la région, parmi eux se trouvait une fille de Vignevieille travestie en homme.

Quéribus JP 049

Par temps clair, on aperçoit la Méditerranée

Quéribus JP 080

Du château on aperçoit côté Nord, un petit village pittoresque viticole, c'est Cucugnan, dont je vous ai déjà parlé lors du reportage sur le château de Peyrepertuse ici

Quéribus JP 081Un gros plan sur Cucugnan, garez la voiture à l'entrée du village et allez flâner dans les ruelles, c'est très joli.

Et, avec le billet d'entrée du château de Quéribus, vous avez droit à l'entrée au petit théâtre d'Achile MIR (1822-1901). Dans ce petit théâtre vous découvrirez l'histoire du curé de Cucugnan et son sermon, c'est un spectacle d'une vingtaine de minutes qui est proposé toutes les demi-heures et toute la journée, allez-y , je ne vous en dis pas plus, c'est à voir !

Quéribus JP 048

Autre angle de vue sur le village de Cucugnan, construit en amphithéâtre, parcouru de venelles, et de rues escarpées, il est dominé par un moulin à vent dit "le moulin d'Omer" que vous pouvez voir sur les photos ci-après

Quéribus JP 058

Le moulin à vent dit "le moulin d'Omer" qui domine le village de Cucugnan

Quéribus JP 082

 Le moulin d'Omer, vous l'apercevez du parking où vous laisserez votre véhicule

Quéribus JP 059

Il a de la "gueule" ce moulin à vent dit "le moulin d'Omer"

Quéribus JP 083

Il n'est pas beau ce moulin à vent de Cucugnan ?

Le bâtiment ainsi que le mécanisme ont été réhabilités en 2003. Il est mentionné sur les documents d'archive en 1692 et appartient au seigneur de Cucugnan jusqu'à la Révolution. Il est considéré en ruines en 1838. Ses ailes en frêne sont orientées face au vent grâce à un toit pivotant. Elles sont habillées de toile que le meunier dépliait en fonction de la force du vent. La poutre maîtresse est en chêne et les engrenages en buis. Les meules horizontales sont en granit. Ce moulin est bâti à même le rocher en pente, au dessus de trois anciennes aires de battage. Il témoigne d'une polyculture où le blé tenait une place prépondérante jusqu'à la moitié du XIXème siècle. L'économie locale reposait sur les céréales et l'élevage de chèvres et de moutons.

 

Le château fut classé Monument Historique dès 1907. Les premiers travaux de restauration datent de 1951, avec la réfection du donjon et la consolidation du rocher supportant le château. D'autres restaurations suivirent en 1970 et 1980. La commune de Cucugnan propriétaire du site, conclut en 1972 un bail de location avec une personne privée. C'est à cette époque que débute l'ouverture au public du monument. Après quelques péripéties avec le locataire, en 1983, la commune de Cucugnan se ré-approprie Quéribus et engage des travaux. Des fouilles archéologiques et une étude historique approfondie du site, sont entreprissent de 1984 à 1989.

 

 Quéribus JP 055  Quéribus JP 070

Les reporters au château de Quéribus

A gauche, l'accès au château par une porte protégée par un assommoir (il s'agit d'une trappe placée au-dessus d'un couloir étroit permettant aux défenseurs de laisser tomber des projectiles divers sur l'assaillant). A droite, porte d'entrée de la troisième enceinte surmontée des vestiges d'une bretèche

 

On accède à Quéribus par un chemin escarpé mais dégagé qui conduit aux défenses avancées, une série de poternes protégées par des canonnières. Trois remparts successifs, édifiés aux XIII ème et XIV ème siècles, sont ensuite disposés en paliers. On y retrouve tout l'arsenal des défenses médiévales, adaptées à l'emploi de l'artillerie : fortifications en chicanes, assommoir (mâchicoulis surplombant une porte), bretèches (sortes de loggias à mâchicoulis), caponnières (chemins protégés au creux de fossés secs), et escaliers suspendus ...

De forme polygonale, le donjon construit au XIV ème siècle, s'adapte exactement au rocher dont il occupe le point culminant, à 728 mètres d'altitude. Un seul de ces deux étages subsiste. Également, objet de grandes modifications, la chapelle est toujours visible. Sa voûte de style gothique primitif repose sur un pilier excentré, d'où les nervures se déploient "en palmier". Certains de ses murs font sept mètres d'épaisseur, impressionnant ! Une belle baie à meneaux dotée de deux banquettes de pierre éclaire l'ensemble. Selon certaines interprétations, la construction serait ici, comme à Montségur, orientée dans l'axe solaire du solstice d'hiver, date clé du calendrier Cathare.

 Quéribus JP 061

Toujours de beaux panoramas, ça donne envie d'y être !!

Quéribus JP 063

Côté Nord, on aperçoit le village de Cucugnan, cette commune des Corbières est située au pied du Mont Tauch sur le Verdouble et sur le terroir Corbières (AOC)

 

Pas moins de trois enceintes s'adaptent au relief du rocher, la troisième venant se refermer sur le donjon. Celui-ci est en première ligne de défense sur ses faces Est et Nord, qui ne disposent d'aucune ouverture et dont les murs atteignent une épaisseur variant de 4 à 5 mètres. Les enceintes résistaient aux tirs de trébuchet installé sur une plate-forme à cent vingt mètres à l'Est du château, au niveau de la terrasse de son donjon. Les boulets de pierre trouvés sur la face méridionale du rocher, indiquent qu'au XIII ème siècle, Quéribus fut soumis au tir des ces projectiles de trente à quarante kilos. A l'intérieur du donjon, la salle u pilier, du XIII ème voire XIV ème siècle, forme un carré de sept mètres de côté. Elle est éclairée par une fenêtre à meneaux cruciformes, qui s'ouvre au Sud, sur la cour du donjon. Le pilier décentré s'épanouit en huit nervures, s'appuyant sur des culs-de-lampe, et quatre croisées d'ogives de dimensions différentes. Cette belle salle gothique, deviendra, après la canonisation de Louis IX, en 1297, la chapelle Saint Louis. Mais, il n'est pas interdit de penser que, plus d'un demi-siècle auparavant, les cathares l'occupèrent, si près du ciel et si loin de la folie des hommes …

Il est à noter que la plupart des pierres ayant servi à la construction de l'édifice, hormis le donjon, ont été extraites sur place, car des emplacements de plusieurs carrières sont encore visibles.

 

Il faut savoir, qu'abandonnés, les châteaux dit "Cathare" n'ont été remis en valeur que depuis les années 1980, ce qui est très récent !

 

Quéribus JP 073   Quéribus JP 084

Photo de gauche l'escalier en bois menant au donjon. Photo de droite, une autre vue du moulin à vent d'Omer à Cucugnan

Quéribus JP 085

Quéribus, une splendeur médiévale

Quéribus vu du ciel Charlélie Coutinho

Je vous propose quelques photos vues du ciel, qui montre parfaitement l'environnement de la forteresse et l'exploit des bâtisseurs de cette époque médiévale

Quéribus vu du ciel Charlélie Coutinho 2007

Prise de vue face Sud / Ouest du château

Quéribus vu du ciel Claude Choisel 2004

Prise de vue face Nord / Est de la forteresse

Quéribus vu du ciel Joachim Thellier 2005

La citadelle au centre, face Nord

Quéribus 01Il est l'heure de redescendre, sur ce magnifique couché de soleil qui commence à plonger sur l'horizon, moment de bonheur et de plénitude !

Quéribus JP 004Une petite dernière avant de s'éloigner
 
Au plaisir de vous revoir, pour de nouveaux reportages, un conseil, lisez ce qui suit, car il y a des publications sur ce site très régulièrement, à bientôt ...
bandeau Fin 03

 

 

 

Ainsi se termine ce troisième reportage, le dernier de cette série, en espérant qu'ils vous auront intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article
27 mars 2010
bandeau-HISTOIRE-04.jpg
bandeau chateaux cathares

L'épisode Cathare, la fin du dernier îlot de résistance occitane :

Au début du XIII ème siècle, Quéribus soutient la cause albigeoise sans prendre directement part aux combats de la croisade. En 1226, c'est la deuxième croisade des Albigeois, en 1230, le chevalier Chabert de Barbaira, faydit entièrement acquis à la cause, est gouverneur de Quéribus pour le compte des vicomtes de Fenouillèdes. Chabert de Barbaira (1185-1275) était un savant en matière de fortifications puisqu'il était ingénieur militaire du roi d'Aragon. A la mort du vicomte de Fenouillet en 1242, Chabert de Barbaira s'investit du pouvoir militaire de la totalité des places fortes encore indépendantes. Après la chute de Montségur en 1244, il accueille des Parfaits en fuite, parmi lesquels le premier évêque de l'église Cathare du Razès Benoît de Termes frère de Raymond de Termes, et oncle d'Olivier de Termes, il y avait aussi des seigneurs faydits, c'est à dire dépossédés de leurs biens par les croisés. L'évêque Benoît de Termes mourra sur place entre les années 1233 et 1241. Imbert de Salles, un défenseur de Montségur, devant l'inquisiteur Ferrer, fera la déposition suivante le 19 mai 1944 : "Il y a trois ans, j'ai vu, dans le château de Quéribus, Pierre Paraire, diacre des parfaits du Fenouillèdes, Raymond de Narbonne et Guillaume de Bugarach, ils étaient hébergés par Chabert dans une cave du château …"

plan chateau quéribus 02

 

Quéribus 36Une très belle vue aérienne de la face Nord du château de Quéribus qui vous montre parfaitement la configuration des lieux avec les différents niveaux des enceintes

La prise de Quéribus en 1255 :

Notons que les textes rapportant le siège et la chute de Quéribus sont souvent flous et partiels.

En 1239, Saint Louis rachète Peyrepertuse et Quéribus à l'Aragon. Dans la réalité, Quéribus reste cependant hors d'atteinte du pouvoir français, il est toujours le refuge des hérétiques. Reste donc, à concrétiser l'affaire sur le terrain, après deux sièges avortés, le sénéchal de Carcassonne Pierre d'Auteuil, essaie en mai 1255, une autre tactique. Cette fois c'est par la ruse et avec l'aide d'Olivier de Termes (1207-1274), seigneur voisin, archevêque de Narbonne rallié à la cause royale, qu'il triomphe. Attiré dans un guet-apens, le chevalier Chabert de Barbaira échange sa vie contre la reddition de Quéribus. Quéribus résista plus longtemps que Montségur. On ignore ce qu'il est advenu des hôtes et de la garnison, mais Chabert qui était retenu prisonnier à Carcassonne, eu la vie sauve et passera les vingt dernières années de sa vie en Catalogne ...

Le lieu sera investi dès le mois d'août par une garnison de vingt sergents et par un châtelain, des travaux sont aussitôt entrepris.

Quéribus deviendra l'un des points forts affectés à la défense de la frontière avec le royaume d'Aragon.

panorama Quéribus 03Panorama observé côté Nord

Quéribus 16

Panorama côté Sud, vous comprenez pourquoi on les appelle les "citadelles du vertige" et comme disait Mr Chirac "c'est loin, mais c'est beau"

Quéribus JP 025  Quéribus JP 040

Photo de gauche vous montre, que même à l'intérieur, le rocher fait corps avec la muraille, à droite la face Ouest de la Tour de l'Escalier

Saint Louis s'intéresse moins à ces derniers hérétiques qu'à la situation même de Quéribus. Après le traité de Corbeil, qui fixe en 1258 la frontière Franco-Aragonaise, la citadelle devient forteresse royale des marches de l'Espagne. Malgré l'accord signé de nombreux conflits territoriaux ensanglantèrent longtemps encore la région.

Quéribus 35   Quéribus 22

Photo de gauche, une vue côté Nord, après avoir franchi la porte d'entrée de la première enceinte. A droite, éperon rocheux côté Nord / Est, juste en dessous c'est la casemate (voir le plan)

Quéribus 33

La deuxième enceinte vient d'être franchie, le donjon est proche, profitez de la vue magnifique côté Sud !

Quéribus JP 072

Vous êtes au niveau de la cour au pied du donjon, un escalier bois permet l'accès

Quéribus JP 053   Quéribus JP 051

A gauche l'entrée de la tour accolée au donjon, abritant un escalier à vis. Cliché de droite, zoom sur la porte de la tour, celle-ci est surmontée d'un linteau monolithe reposant sur deux corbeaux, on remarque ici aussi le rocher omniprésent s'intégrant à l'élévation des murailles

Quéribus 32

L'intérieur de la Tour de l'Escalier permettant l'accès aux différents paliers du donjon

Quéribus JP 046L'escalier à vis très étroit, formé d'un empilement de marches sensiblement triangulaires posées en porte-à-faux l'une sur l'autre, quelques ouvertures au Nord/Ouest et au Sud/Est, éclairent celui-ci. Vous pouvez accèder aux différents paliers du donjon et aussi à la terrasse sommitale du donjon (altitude 728 mètres) d'où la vue est magnifique sur 360 degrés.

 

En 1259, le premier châtelain vînt s'installer à Quéribus, il s'appelait : Nicolas (alias Michel) de Navarre, à cette époque les ingénieurs du roi firent procéder à d'importants travaux de modification et d'agrandissement. Les châtelains ou gouverneurs, officiers rétribués, étaient nommés par le sénéchal de Carcassonne, leur identité nous est connue jusqu'à la Révolution.

En 1260, le nombre des sergents d'armes était passé à dix pour Quéribus.

En 1321, il était demandé au sénéchal, par le roi, de veiller au bon armement du château auquel on fit livraison d'armes.

Un texte indique qu'en 1360, la totalité de la dîme, des prémices et de la tasque (impôts sur les récoltes et le bétail) était versée par la châtellenie à l'archevêché de Narbonne. A la suite d'une visite, en 1404, du vicaire général de cette ville, la chapelle Saint Louis (donjon Du Château Quéribus ainsi nommé) fit l'objet de réparations.

Quéribus 28

Petite salle voûtée au dessus de la seconde citerne, il y a aussi à côté une pièce anciennement dallée et vestiges d'un four

Quéribus 30

Petite salle voûtée, corps de garde munie de deux meurtrières et qui recouvre une seconde citerne en excellent état et de grande capacité dont vous pouvez admirer sur les photos ci-après, le système d'alimentation reconstitué lors de restaurations

Quéribus JP 030  Quéribus JP 032

A gauche meurtrière de la petite salle voûtée, et à droite le système d'alimention en eau de pluie qui débouche par un tuyau du mur et se déversait dans la citerne située sous la grille, dont vous avez un gros plan ci-dessous

Quéribus JP 031

 

Quéribus JP 045  Quéribus JP 052

La salle du "palmier" dans le donjon, à droite belle ouverture en ogive

panorama Quéribus 05

J'ai monté un panorama pour vous montrer les vestiges situés au pied du donjon, sur la gauche vous aviez le corps de logis à 3 niveaux, au centre, une salle voûtée donnant sur échauguette

Quéribus JP 027

Une ouverture dans la muraille vous permet d'apercevoir Cucugnan

Quéribus JP 074

Vestiges d'habitats

Quéribus JP 075

Le temps a malheureusement fait son office, heureusement qu'une restauration a été réalisée

Quéribus JP 078

JP admirant le donjon

Quéribus JP 029b

Belle photo plein axe, du donjon à gauche avec sa baie à meneau cruciforme, et à droite la tour de l'Escalier, on remarque des corbeaux dans la partie haute et des ouvertures, je me demande si une partie en bois n'était pas adossée à cette tour ?

Quéribus JP 050

Une vue prise du haut du donjon, qui permet de mieux observer les vestiges présentés sur le panorama ci-avant

Quéribus JP 077Vue prise du haut du donjon plein Ouest

En 1473, les troupes du roi d'Aragon venues libérer Perpignan et le Roussillon d'une occupation déclenchée par Louis XI, vont s'emparer de Quéribus. Son châtelain de l'époque, Pierre Peur dit Malebête, paya les conséquences de ce revers et fut destitué lors de la reconquête du château par le roi de France, 2 ans plus tard en 1475.

Par la suite, des essais de conciliations entre les deux royaumes furent tentés, mais elles furent très brèves, et les conflits reprenaient, provoqués par les rois de France successifs désireux de s'approprier la terre convoitée du Languedoc Roussillon.

Ce véritable poste de frontière, objet de luttes incessantes, ne perd son intérêt stratégique qu'en 1659 lors du rattachement définitif du Roussillon à la France par le traité des Pyrénées.

Le destin des châteaux Cathares se termine donc le 7 novembre 1659, avec ce traité des Pyrénées, après 24 années de guerre entre la France et l'Espagne. Cet accord donne royaume de Louis XIV le Roussillon, faisant reculer la frontière entre les deux pays jusqu'aux Pyrénées.

D'après un document datant de 1685, seul le donjon était habitable.

L'histoire générale du Languedoc mentionne qu'en 1597, lors de l'Assemblée des États de Languedoc, le roi fut prié de faire réparer les forteresses de frontière qui menaçaient ruine. Moins d'un siècle plus tard, en 1685, un état estimatif de travaux comporte une impressionnante liste de réparations à effectuer sur un Quéribus qui paraît en grande partie ruiné.

Quéribus JP 019Sur cette photo on aperçoit très bien au centre sur la crête, le château de Peyrepertuse, que je vous ai zoomé sur la photo ci-dessous
Quéribus JP 064Peyrepertuse vu du château de Quéribus
Quéribus JP 065Vous me suivez pour la troisième partie de ce reportage ...
 
bandeau à suivre 02

 

 

 

Ainsi se termine ce second reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article
20 mars 2010

bandeau-HISTOIRE-04.jpg
bandeau chateaux cathares

QUÉRIBUS à la Une, encore un reportage que vous ne trouverez nul part ailleurs ! De belles photos et autant de renseignements sont regroupés ici sur ce site, sur tous ces châteaux de l'Aude : Après Montségur, Arques, Puivert, Carcassonne, Peyrepertuse et Puilaurens, voici l'histoire du château de QUÉRIBUS, un autre site prestigieux et vertigineux ! Comme d'habitude le sujet du reportage est décomposé en plusieurs parties toujours bien documentées, avec de plus de 100 photos qui vous donneront j'en suis sûr, envie d'aller visiter ce site superbe. Une autre sentinelle des Pyrénées qui vaut le détour dans une région magnifique, l'AUDE, croyez moi ! D'ailleurs les nombreuses photos présentées dans ce reportage vont vous le prouver.

carte 01Quéribus est à :
175 km de Toulouse
105 km de Carcassonne
101 km de Narbonne
42 km de Perpignan
49 km de Quillan
188 km de Montpellier
128 km de Béziers
78 km de Belcaire
carte 02Quéribus est situé non loin du château de Peyrepertuse, 6 km. Pour les plus courageux, visitez l'un le matin et l'autre l'après midi en faisant une pose déjeuner à Cucugnan, voilà une idée qui est bonne !
 

Le territoire Cathare en l'occurrence l'Aude avec ces nombreux châteaux médiévaux ont de plus en plus la cote ! Outre les lieux extraordinaires que j'ai déjà développés en voici encore un, que de nombreux touristes ne veulent manquer à aucun prix, puisqu'il fait parti du "pèlerinage cathare". L'histoire tragique qui vit le triomphe sanglant de la force brutale et sectaire passionne et les "traces" indélébiles sont là pour témoigner de ce passé historique qu'il faut sauvegarder et respecter.

 

Voici donc un reportage qui est une étape obligée : Le château de Quéribus qui est l'un des "cinq fils" de Carcassonne avec Peyrepertuse, Termes, Aguilar et Puilaurens.

Quéribus avec son célèbre donjon polygonal du "rocher du buis" domine l'horizon au-dessus de la vallée de Cucugnan dans le Fenouillèdes.

 Quéribus JP 001

La forteresse face Nord / Ouest, telle que vous pouvez l'apercevoir en venant de Cucugnan

Quéribus 12

Quéribus comme un doigt pointant le ciel

Quéribus JP 006

Le château côté Nord / Est vu du parking

Quéribus JP 007

Impressionnant cette citadelle, faisant partie intégrante avec la roche

Quéribus 10

Au moyen âge on savait intégrer des constructions gigantesques dans le milieu naturel !

 

La stratégie féodale consiste alors à contrôler, par vassaux interposés, une chaîne de forteresses qui protègent le comté de Carcassonne. Elles sont ainsi une demi-douzaine à verrouiller l'accès à la Cerdagne. Quéribus, qui surveille aussi la plaine du Roussillon, mais aussi Aguilar, Peyrepertuse, Puilaurens, Termes ... (Aguilar et Termes feront l'objet d'articles ultérieurement).

 

Longtemps, la menace vint de la mer et nombre de citadelles furent comme des tours sarrasines surveillant l'horizon. Puis les forteresses s'intégrèrent dans un ensemble politique que les mariages et les successions construisirent autour de Barcelone, de l'Aragon et de la Provence. Quéribus était une des places qui défendaient au nord ce grand domaine ! Quéribus était une citadelle audacieuse, un poste d'observation étonnant par sa forme.

 Quéribus JP 009

Ces trois photos vous montrent le sentier menant au château, contrairement aux autres forteresses déjà présentées sur ce site internet, l'accès ici est plus dégagé, moins ombragé, ce qui vous permet d'admirer la vue au fur et à mesure de votre ascension. Pour information : la montée est plus facile que celle pour accéder au château de Peyrepertuse ou Puilaurens.

Quéribus JP 010   Quéribus JP 011

 

Quéribus, forteresse perchée sur un piton rocheux, dominant les Corbières et la plaine du Roussillon, ce château fut le dernier lieu de résistance active des cathares. L'on a surnommé ce château de plusieurs noms comme : le donjon des Pyrénées, le phare pyrénéen, la vigie Quéribus, la sentinelle des Corbières ou encore on le compare à un "dé posé sur un doigt" car il est intimement soudé à son pog (piton rocheux). Quéribus est le mieux conservé et le plus inaccessible des châteaux frontières des Corbières. Depuis cette véritable citadelle du vertige, le regard porte jusqu'aux courbes bleues de la Méditerranée, aux neiges du Massif du Canigou et au château voisin Peyrepertuse, distant d'une dizaine de kilomètres.

Gardien d'immensité, depuis plus de 1000 ans le château de Quéribus veille sur l'ancienne frontière franco-aragonaise.

 

Quéribus 14  Quéribus JP 026

 A gauche le donjon vu de l'Est et à droite la tour de l'Escalier sur sa face SudQuéribus 24

Vous êtes arrivé, à l'aplomb de la face Nord de Quéribus

Quéribus JP 023

Vous êtes sous l'accès au château encore quelques marches à monter !

Quéribus JP 024

Juste à l'entrée de la forteresse, votre regard porte vers le Sud / Ouest et vous voyez ceci ! La vallée du Maury avec la D117 menant à Rivesaltes et Perpignan

Quéribus 06   Quéribus 08

A gauche, côté Ouest du château de Quéribus, à droite le donjon et la tour de l'Escalier côté Sud

 

Le premier château fort de Quéribus a vraisemblablement été érigé au V ème siècle, par les Wisigoths devenus alors maîtres d'un royaume que leur concédé l'empereur romain Constance III. Le nom de Quéribus apparaît pour la première fois en septembre1020, sur le testament de Bernard Taillefert, comte de Cerdagne et de Besalù (Besalù est une commune espagnole de la province de Gérone, en Catalogne, dans la comarque de Garrota).Dans ce testament Quéribus est mentionné sous le nom de Cherbucio qui pourrait signifier : lieu habité sur la roche.

Bernard Taillefert de retour d'un voyage en Provence, celui-ci a fait avec sa monture une malencontreuse chute dans le Rhône et, entraîné par son équipement, n'a pu éviter la noyade. Son fils aîné, Guilhem hérite de Quéribus.

Des textes anciens nous apprennent que, Bérenger, vicomte de Narbonne rendit en 1066, hommage à Guilhem, comte de Besalù, pour le château de Quéribus, dont la femme, Garsinde, avait reçu en dot le domaine utile (les revenus) de son père Bernard Taillefert.

Jusqu'en 1111 la situation ne changera pas.

 Quéribus 25

Face Est du pog, photo plus rare

Le comte de Barcelone, Raymond Bérenger III étendit encore ses possessions en 1112 par son mariage avec Douce, héritière des comtés de Provence et de Gévaudan, et en 1117 par le legs du comte de Cerdagne mort sans descendance. Dès lors, le château de Quéribus, dont le domaine utile avait été confié à Aymeri, vicomte de Narbonne, fit partie d'un puissant ensemble territorial rassemblant les vastes possessions des quatre maisons comtales de Barcelone, Besalù, Cerdagne et Provence.

Après être rentré en possession des biens de son père, Raymond Bérenger IV, comte de Barcelone, épousait en 1137 Pétronille, héritière du royaume d'Aragon. En 1162, leur fils Alphonse en devenait roi. Le Fenolhedès et le Pérapertusès constituaient la frontière septentrionale aragonaise.

En 1140, Bérenger de Peyrepertuse, de la famille des vicomtes de Fenouillet, est seigneur des deux châteaux Peyrepertuse et Quéribus.

Queribus 18b   Queribus 07 et le canigou

A gauche les murs de l'entrée du château faisant partie intégrante de la roche, à droite, part une ouverture dans la muraille du château, vous pourrez apercevoir plein Sud, le Pic du Canigou altitude 2784 mètres, distant à vol d'oiseau de 37 km

Quéribus 27  Quéribus 19

A gauche la porte vous permettant de franchir la première enceinte, à droite l'escalier menant vers la troisième enceinte

Queribus 18b   Quéribus 31

A gauche, la façade du corps de Logis et la porte de la troisième enceinte, photo de droite, le donjon et la tour de l'Escalier face à vous

Quéribus JP 029b

A gauche, le donjon de forme polygonale irrégulière et la tour de l'Escalier à droite de forme rectangulaire

Quéribus 23

La splendide baie du donjon avec en dessous les archères primitives

Quéribus 26   Quéribus JP 042

Deux photos prisent de l'intérieur du donjon, montrant la baie à meneaux cruciformes qui orne l'austère façade du donjon. Remarquez, de part et d'autre, un épaulement de pierre dans la partie basse, se sont deux banquettes appelées "coussièges"

Quéribus JP 056   Quéribus JP 054

Les diverses façades du château se dressent fièrement , rendant un hommage de pierre au courage des seigneurs d'Oc

 

J'ai trouvé un texte intéressant dans le 5 ème Tome original de l'Histoire de France écrit par l'abbé Velly en 1758 au sujet de Quéribus, voici un extrait :

"Quéribus était le réceptacle d'une infinité de scélérats, qui ravageaient tout le plat pays et semblaient braver toute justice et toute autorité. Louis sur les plaintes qu'il en reçut, envoya des ordres pressants au Sénéchal de Carcassonne de monter promptement à cheval, pour exterminer, et la place, et les malfaiteurs à qui elle servait de refuge. Pierre d'Auteuil, c'était le nom du commandant, fit sommer les Prélats de la Province de venir le joindre, ou du moins de lui donner du secours pour cette expédition. Ceux-ci prétendirent qu'ils n'étaient pas obligés de suivre le Roi ou son Ministre à l'armée, mais que par considération plutôt que par devoir, ils voulaient bien lui envoyer quelques troupes. Cette réserve déplut à la Cour, qui ordonna d'examiner ces immunités prétendues. On voit en effet une lettre écrite, sans doute à la réquisition du Sénéchal, par Gui de Levis, Seigneur de Mirepoix, et par plusieurs autres chevaliers, qui tous attestent que le Clergé de Narbonne avait servi plusieurs fois dans les armées commandées par les Sénéchaux. On ignore ce que devint cette affaire. Tout ce qu'on sait, c'est que la forteresse fut emportée, ceux qui la défendaient punis suivant leur mérite, et la tranquillité rétablie dans le Languedoc."

 

Voilà comment était enseigné l'Histoire de France à la noblesse sous Louis XV, c'est relativement succinct et il y a forcément du parti pris dans le texte, puisque qu'il est rédigé par un abbé !

 

Quéribus JP 034   Quéribus JP 035

Cliché de gauche, l'entrée de tour de l'Escalier abritant un escalier à vis permettant l'accès aux différents niveaux du donjon, photo de droite, l'escalier de bois menant à la partie basse du donjon

Quéribus 05   Quéribus 11

Dans le donjon vous découvrirez la fameuse salle du Pilier, le bel élément architectural du château. Ce pilier on l'appelle aussi le palmier. Sur la photo de droite, on distingue très bien, sur les murs, les culs-de-lampe supportant les arcs d'ogives.

Quéribus JP 044

Les nervures de cette voûte d'ogives à quatre travées asymétriques, pénètrent à hauteur d'une double bague dans le pilier cylindrique excentré à base polygonale et reposent par ailleurs sur huit culots de type pyramidal.

Quéribus 29

Vous êtes ici, dans une salle anciennement dallée au-dessus de "magasins"

Quéribus 20   Quéribus JP 033

De cette salle, la vue est magnifique côté Sud

Quéribus 17

Du haut du donjon qui est accessible, vous apercevez, côté Nord / Est, sur les hauteurs, au centre de la photo, le château de Peyrepertuse, distant de 7 km à vol d'oiseau, voir la photo ci-dessous où j'ai fait un zoom

Quéribus 15

Sur la crête à l'horizon, complètement à droite, c'est la forteresse de Peyrepertuse, qui se confond elle aussi avec la roche. Le mémorable sentier Cathare, passe dans cette vallée de Cucugnan.

Quéribus 04

De la première enceinte, une vue sur le parking et l'entrée du sentier menant au château

panorama Quéribus 01Voici deux panoramas que vous pourrez apprécier du château par beau temps, c'est splendide.
Au Sud, la falaise vertigineuse plonge vers le terroir de Maury au paysage mamelonné et arrosé par la rivière du même nom qui se jette dans l'Agly.
A l'horizon du Midi, s'élève le massif du Canigou.
panorama Quéribus 02
bandeau à suivre 01

 

 

 

Ainsi se termine ce premier reportage, en espérant qu'il vous aura intéressé, n'hésitez pas à laisser vos commentaires ... et revenez me voir !

Vous désirez être averti de la parution d'un nouvel article ? Inscrivez-vous sur la Newsletter ICI

Eh bien, voilà encore un beau reportage, qui mérite tous mes remerciements aux internautes photographes qui ont bien voulu partager et grâce à leurs clichés, permettent de documenter et de mettre en valeur ce reportage, que je réalise bénévolement pour la promotion d'une belle région : L'AUDE ! L'aventure continue ...qu'on se le dise !! 
Sachez qu'il est toujours possible d'y rajouter des infos, des photos, si vous en avez, contactez moi, je me ferai un plaisir de compléter l'article.

Voici mon adresse mail pour m'adresser vos documents ou prendre simplement contact   jp@belcaire-pyrenees.com 

Avant de quitter ce site et pour mieux y revenir, profitez-en pour consulter aussi les sommaires du menu, il y a de nombreux sujets variés, très intéressants et instructifs, allez-y,  jetez un oeil !

--------------------------------------

Votre aide est la bienvenue ! Vous désirez participer et me proposer des articles avec ou sans photo. Ce site c'est aussi le vôtre, utilisez cette opportunité. C'est l'occasion, vous voulez "partager" et faire découvrir votre village audois, la région, un itinéraire de rando, ou tout autre sujet qui vous tient à coeur, je me charge du montage et de la présentation sur le site ..., écrivez moimon adresse email pour me joindre est indiquée ci-dessus.

Il  y aura toujours quelque chose sur ce site qui vous surprendra et vous intéressera. Pour ne pas rater la publication des reportages, c'est simple, inscrivez vous sur la Newsletter, dans le menu de gauche ; pour vous inscrire c'est simple, tapez votre adresse mail et cliquez sur "inscrivez-vous". Je compte sur vous pour pulvériser le nombre des abonnés qui progresse de jour en jour !

  --------------------------------------

L'aventure continue ... avec vous, toujours de plus en plus nombreux et fidèles lecteurs.

  Julie logo juillet 2014 495x350

Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans HISTOIRE
commenter cet article
16 mars 2010
Jean Ferrat 02


Hommage à ma façon pour ce chic type qui s'en est allé que j'aimai beaucoup. Il s'en est allé en laissant derrière lui une "empreinte" de son passage sur cette terre, eh ! "quelle empreinte" ! Auteur hors pair de magnifiques chansons qui continueront à planer dans l'air du temps qui passe. Jean Ferrat n'a jamais cessé de défendre la cause des plus humbles et des révoltés. C'était un type fidèle, dans ses convictions et en amitié. Ce géant de la chanson française au timbre de voix si particulier qui vous fait frissonner, était un homme discret qui aimait les petites gens.

Belcaire pense certainement à lui car elle a un lien particulier avec Jean Ferrat. En effet, la mairie diffuse sur des hauts-parleurs situés aux quatre coins du village depuis plus de quarante ans, ma chanson préférée "La montagne", et cela, avant chaque message municipal. Souhaitons que cet hommage perdure encore longtemps.

Merci pour les textes qu'il nous a laissé et cette voix qui martelaient parfaitement les mots, restera gravée. Adieu révolté magnifique, adieu poète mythique.


Jean Ferrat 01



Partager cet article

Réalisé par Jean-Pierre LAGACHE - dans LA PORTE DES CONFIDENCES
commenter cet article